Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Day of the Tentacle
Mac

Contributeur

Passer par les toilettes pour rencontrer Georges Washington et renverser la dictature établie par une tentacule 400 ans plus tard ? C’est le train-train quotidien dans Day of the Tentacle, jeu d’aventure déjanté PC et Mac qui met à l’épreuve la débrouillardise de trois jeunes dispersés malgré eux à travers les âges.

En 1987, le jeu d'aventure Maniac Mansion mettait en scène une bande d'étudiants à l'assaut d'un manoir occupé par un savant fou et sa famille, dans le but de retrouver la petite amie de l'un d'entre eux. Marquant à bien des égards, Maniac Mansion est surtout connu pour avoir introduit l'interface « point & click » ayant grandement simplifié la prise en main et favorisé la popularité du genre d'aventure. Cette interface fut notamment reprise pour les célèbres jeux Indiana Jones ou la série des Monkey Island. En 1993, LucasArts décide de lancer une suite à Maniac Mansion, étant bien déterminé cette fois-ci à aller encore plus loin, que ce soit dans la qualité artistique ou dans le niveau des énigmes. Et voilà que la famille Edison se voit à nouveau au centre d'une improbable affaire, dont l'enjeu n'est ni plus ni moins que la sauvegarde de l'humanité !

Tous les savants fous n’ont pas de DeLorean à disposition !

Plusieurs années après les événements de Maniac Mansion, une des créatures du docteur Fred Edison mute après avoir bu de l'eau contaminée par une machine à polluer. Désormais munie de deux minuscules bras, la tentacule pourpre a subitement la folie des grandeurs et veut conquérir le monde. Appelé à la rescousse, l'un des héros du premier volet, l'intello Bernard, se rend sur place en compagnie de ses colocataires, le gros Hoagie, fan de hard rock, et la psychotique Laverne. Malheureusement, Bernard laisse s'échapper la tentacule mégalo et rien ne peut plus l'arrêter. Le docteur Edison se résout donc à envoyer les trois jeunes gens dans le passé via des machines à voyager dans le temps en forme de sanisette, les Chrono WC. Mission : revenir la veille, couper le pollueur automatique et éviter la catastrophe.

Hoagie dénote un peu parmi les Pères fondateurs.

L'utilisation de matériaux bon marché fait malheureusement échouer ce plan, et si Bernard revient directement dans le présent, Hoagie se retrouve deux cents ans en arrière tandis que Laverne est propulsée deux cents ans dans le futur ! Problème, les Chrono WC sont sérieusement endommagés et il faudra leur donner un sacré coup de jus pour espérer revenir dans le présent. Coincé deux siècles en arrière, Hoagie découvre que le manoir Edison n'abrite pas moins que les Pères fondateurs des Etats-Unis, occupés à rédiger la Constitution américaine. Au milieu de ces personnalités, son premier objectif sera de créer une batterie assez puissante pour alimenter son Chrono WC. Pendant ce temps, Bernard devra se procurer un énorme diamant, indispensable à la bonne marche des machines. Quant à Laverne, elle se retrouvera dans un monde dominé par les tentacules, où elle cherchera à gagner progressivement des degrés de liberté pour avoir une chance de revenir dans le présent.

On peut jouer à Maniac Mansion sur l’ordinateur d’Ed Edison.

Pour avancer dans le jeu, les trois larrons doivent faire avec les moyens du bord. Chacun doit pour cela interagir avec la génération d'Edison du moment et fouiller de fond en comble leur manoir. Le joueur contrôle à sa guise Bernard, Hoagie et Laverne qui doivent coopérer entre eux pour progresser petit à petit et débloquer nombre de situations rigolotes. Cela se fait le plus souvent par des échanges d'objets possibles via les Chrono WC, mais aussi par divers moyens détournés puisqu'il ne faut pas oublier qu'une action dans le passé aura forcément des répercussions sur la postérité. Le joueur doit donc se montrer créatif pour manipuler le temps de manière à ce que tout le monde puisse rentrer dans le présent et arrêter au passage la fameuse tentacule. Et de créativité, le jeu lui, n'en manque pas. Day of the Tentacle se caractérise par un humour dévastateur omniprésent, que l'on retrouve en premier lieu dans les actions que doivent réaliser nos trois héros pour s'en sortir. L'essentiel du gameplay repose sur des essais de combinaisons entre objets, actions et environnement, des associations si audacieuses qu'elles surprennent bien souvent le joueur lorsqu'elles finissent par aboutir ! Au fur et à mesure, se dessine alors un vaste plan délirant où rien ne doit manquer pour sauver le monde.

Laverne doit d’abord être décoincée.

Toute la difficulté consiste donc à être suffisamment imaginatif pour entrevoir les issues possibles. Comme tous les jeux d'aventure de LucasArts, on ne peut pas perdre dans Day of the Tentacle. La partie ne prend fin qu'une fois le monde sauvé. Entre-temps, le pire des cas est de se retrouver momentanément bloqué. Et être bloqué signifie que tout n'a pas encore été suffisamment fouillé, ou que le joueur n'a pas encore eu le cerveau suffisamment retord pour tout tenter. Des indices sont bien présents, souvent dans les dialogues, mais si l'on peut deviner ce qu'il faut obtenir, c'est la manière de l'obtenir qui pose généralement problème. Qu'à cela ne tienne, qu'une tentative réussisse ou échoue, le joueur est la plupart du temps récompensé par un trait d'humour. Les dialogues notamment, s'ils n'aboutissent pas toujours à faire avancer le jeu, permettent de donner une forte personnalité aux personnages secondaires, et de construire un univers loufoque à souhait.

Cet homme cagoulé a visiblement perdu les clés de sa voiture.

Techniquement, les équipes de LucasArts ont veillé à accompagner cette improbable intrigue d'un écrin à la hauteur, et le jeu colle très bien à l'esprit cartoon qui l'a inspiré. Les décors sont très colorés et les sprites très bien animés, les deux se mariant merveilleusement bien. A l'époque de la sortie du jeu, les joueurs avaient même quasiment l'impression de suivre un dessin animé et les graphismes ont d'ailleurs très bien vieillis. Ils sont aussi accompagnés d'effets sonores du même acabit, avec des bruitages humoristiques, des musiques de fond discrètes, mais donnant le ton de l'ambiance, et des voix très convaincantes parfaitement adaptées à de tels personnages. A noter que ce doublage extensif n'était accessible que pour les acquéreurs de la version CD du jeu, ceux ayant opté pour la version disquette devaient se contenter de voix uniquement pendant l'introduction. Il faut dire que Day of the Tentacle était l'un des premiers jeux à bénéficier d'une telle richesse sonore. Quoi qu'il en soit, tous les dialogues sont retranscrits en français à l'écran, et le jeu a bénéficié d'une traduction de bonne facture, les quelques fautes étant sans conséquence.

Les notes
  • Graphique 18 /20

    A l’époque, c’était tout simplement du jamais vu, tant au niveau des dessins que de l’animation. Il est impossible de distinguer ce qui est interactif à l'écran de ce qui ne l'est pas dans la mesure où le même soin a été apporté au moindre pixel. Aujourd'hui encore, le jeu fait relativement plaisir à l’œil.

  • Jouabilté 16 /20

    Un curseur, neuf actions possibles et de grandes poches pour y fourrer toutes sortes de choses, cela suffit pour faire tout ce que l’on veut au sein du manoir Edison à travers les âges.

  • Duree 15 /20

    En soi, la liste des tâches à mener n’est pas interminable. Pour ceux qui ont déjà fini le jeu une fois, quelques heures suffisent pour retracer son chemin et en venir à bout. Par contre, pour celui qui le découvre, les énigmes peuvent s’avérer très ambitieuses tellement leur résolution peut être capilotractée. L’utilisation des sauvegardes devient alors nécessaire pour avancer dans l'histoire petit à petit et ne pas perdre la raison.

  • Son 17 /20

    Bruitages et doublage (en anglais uniquement) sont au diapason pour immerger le joueur dans cette aventure hautement comique.

  • Scénario 19 /20

    Le plus grand point fort d’un titre qui n’en manque pourtant pas. Il est hors de question de gâcher le jeu à ceux qui ne l’auraient pas fait en donnant des exemples d’actions à accomplir, mais vous seriez étonné de voir tout ce que l’on peut faire avec une momie. D’une manière générale, l’humour est franchement irrésistible.

Day of the Tentacle est un jeu incroyable qui est resté dans les mémoires de tous ceux qui y ont joué. Sans doute l’un des meilleurs jeux d'aventure de l’histoire, son originalité et ses situations cocasses le rendent accessible à toutes les générations de joueurs.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
31 mars 2010 à 17:45:24
19/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/ 20
Mis à jour le 31/03/2010 Voir l'historique
Mac Aventure LucasArts Rétrogaming
  • Partager cette page :
Day of the Tentacle
PC PS4 Vita Mac
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (2)
  • News (6)
  • Vidéos (3)
  • Images (115)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Day of the Tentacle sur Mac
    -
    MAC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.