Test Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon- Wii

Wii

Quelques petites perles venues du Japon nous passent sous le nez tout simplement parce qu'elles ne trouvent pas un éditeur motivé pour les localiser. Fragile, le dernier né du studio tri-Crescendo, fait partie de ces jeux totalement atypiques qui ne passent généralement pas le barrage de la traduction. Rising Star nous a donc réservé une belle surprise en se chargeant de la sortie du titre en Europe.

Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon

La plupart des jeux vidéo entrent sans difficulté dans un genre bien défini. En général il n'y a aucune raison de se tromper, on sait tout de suite si l'on a affaire à un jeu de rôle, de stratégie, d'action ou d'aventure. Certains OVNI viennent cependant semer un peu de pagaille dans ce bel édifice en empiétant sur plusieurs catégories à la fois. Fragile Dreams est justement l'un de ces jeux totalement impossibles à cataloguer. Le studio tri-Crescendo nous avait certes habitués à des RPG plutôt originaux tels que les Baten Kaitos ou Eternal Sonata, mais il nous revient aujourd'hui avec un titre encore plus inattendu qui bouscule les conventions en misant tout sur son ambiance. Autant vous prévenir, Fragile n'est pas un jeu qui vous laissera insensible : soit vous serez rebuté d'office par son gameplay un peu rigide, soit vous vous abandonnerez sans réserve à son univers poétique et mélancolique.

Test Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon Wii - Screenshot 918Les décors sont à vous couper le souffle.

Au premier coup d'œil, on aurait tendance à cataloguer ce Fragile Dreams comme un survival-horror à destination des plus jeunes. L'intrigue semble en effet regrouper la plupart des éléments significatifs du genre. Vous y incarnez Seto, un adolescent d'une quinzaine d'années qui vient d'enterrer son grand-père de substitution. Il se retrouve donc totalement seul pour lutter contre les spectres qui hantent désormais un monde totalement décrépit. Avant de mourir, le vieil homme ne lui a laissé qu'une seule consigne : faire route vers l'Est dans l'espoir de trouver d'autres survivants. Seto ne tardera pas à croiser le chemin d'une mystérieuse jeune fille aux cheveux argentés. C'est pour essayer de la suivre qu'il se retrouvera à errer dans de sombres couloirs équipé seulement de sa lampe de poche et d'objets ramassés ici ou là. Des cabots maléfiques aux ectoplasmes phosphorescents, les monstres qui chercheront à lui barrer la route sont bien destinés à vous faire frissonner mais il ne faut pas pour autant cataloguer Fragile comme un survival-horror. En effet le titre ne met pas du tout l'accent sur les affrontements avec ces créatures surnaturelles. Les combats en eux-mêmes manquent d'ailleurs affreusement de souplesse : les déplacements de votre personnage sont lents et rigides mais vous sortez généralement victorieux car vos adversaires manquent encore plus de répondant. Cette lourdeur dans le gameplay n'est finalement pas si dérangeante qu'il n'y paraît, ce n'est en effet pas du tout de ses combats que Fragile tire sa richesse.

Test Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon Wii - Screenshot 919N'essayez jamais de jouer à cache-cache avec un fantôme.

Ceux qui connaissent déjà le studio pouvaient s'y attendre, le dernier né de tri-Crescendo emprunte de nombreux mécanismes aux jeux de rôle. C'est ainsi que les caractéristiques du jeune Seto vont augmenter au fur et à mesure que ce dernier va accumuler des points d'expérience et prendre des niveaux. Il faudra aussi se familiariser avec une gestion de l'inventaire qui n'est pas forcément évidente : votre sac a une contenance limitée et vous devez constamment jongler entre les objets qui restent ainsi à portée de main et ceux que vous reléguez tout au fond de votre mallette. Vous n'avez en effet accès à cette dernière qu'aux feux de camp qui tiennent lieu de points de sauvegarde. D'ailleurs la plupart des éléments que vous trouverez pendant vos pérégrinations vous sembleront bien mystérieux avant que vous ne preniez le temps de les examiner à la lueur de l'un de ces feux. La gestion de l'inventaire ne s'arrête pas là puisqu'il faut aussi prendre en compte que vos armes finissent par se casser : il ne s'agit en général que de vieux balais ou d'épées en bambou et leur solidité est loin d'être garantie. Une arme cassée fait naturellement beaucoup moins de dégâts que sa petite sœur qui est encore en bon état, aussi faut-il toujours penser à garder un équipement de rechange sous le coude. En faisant un peu attention vous ne serez jamais à court de matériel puisque vous croisez régulièrement un marchand ambulant qui cache son visage sous une énorme tête de poulet et qui est toujours prêt à faire de bonnes affaires avec vous.

Test Fragile Dreams : Farewell Ruins of the Moon Wii - Screenshot 920Les compagnons de Seto ne sont jamais tout à fait humains.

Fragile a beau compiler une foule d'éléments qui viennent plus ou moins directement de l'univers des RPG, il n'appartient pas pour autant à cette catégorie de jeux. En effet, si l'on se penche un peu plus attentivement sur le rythme du titre et sur les différents objectifs que vous êtes censé accomplir, on se retrouve finalement davantage ici devant un jeu d'aventure. En clair, vous êtes généralement amené à tracer votre route dans des environnements fermés afin de mettre la main sur des objets égarés. Il vous faut donc tout simplement scruter les lieux attentivement dans l'espoir de trouver ce que vous cherchez. Peut-on pour autant le cataloguer comme un jeu d'aventure sachant que vous ne croiserez jamais réellement d'énigmes sur votre chemin ? Finalement Fragile est un titre qui joue davantage sur le registre des émotions que sur celui de la réflexion pure ou de l'action. Par exemple, en récupérant des objets hétéroclites pendant votre aventure, vous aurez accès à une tranche de vie de leurs anciens propriétaires. Vous vous retrouverez ainsi avec toute une collection de souvenirs chargés en émotions. La thématique de la solitude est aussi particulièrement présente tout au long de l'odyssée de Seto. Le jeune garçon croisera bien quelques compagnons de route mais qu'il s'agisse d'une machine, d'un mutant ou d'un fantôme, ils ne seront jamais tout à fait humains. Au final il est vraiment difficile de décrire Fragile Dreams comme un jeu vidéo ordinaire, le titre de tri-Crescendo est loin d'être irréprochable dans sa forme mais il remplit parfaitement son objectif : nous émouvoir tout simplement.

Miniblob, le 24 mars 2010

Les notes

  • Graphismes 18/20

    Fragile Dreams est somptueux : non seulement il s'agit d'une vraie réussite technique pour la Wii mais c'est aussi un sans faute artistique. Il suffit ainsi d'admirer un coucher de soleil ou de rentrer dans l'une des chambres de l'hôtel et de voir la foule de détails que comprend le décor pour se convaincre qu'il s'agit là d'un des plus beaux jeux du catalogue de la Wii.

  • Jouabilité 13/20

    Le studio tri-Crescendo a eu quelques bonnes idées concernant le gameplay de Fragile : le haut-parleur de la Wiimote est ainsi exploité pour vous transmettre des messages ou pour vous indiquer la proximité des ennemis. Malheureusement il faut aussi conjuguer avec des phases d'action incroyablement lentes et rigides qui plombent totalement les combats.

  • Durée de vie 13/20

    Il vous faudra à peu près une dizaine d'heures pour voir le bout de l'aventure sans trop flâner... mais justement tout l'intérêt de Fragile réside dans le plaisir de déchiffrer les tags sur les murs ou de récupérer tous les objets liés à des souvenirs.

  • Bande son 17/20

    L'ambiance musicale est une réelle réussite : elle se fait généralement discrète mais elle revient sur le devant de la scène lors des phases de combat ou lors des cinématiques. Vous pouvez choisir les doublages anglais ou japonais, ces derniers vous mettront certainement davantage dans le bain mais il faut aussi reconnaître que les voix anglaises sont particulièrement biens travaillées.

  • Scénario 16/20

    Tout le monde n'accrochera pas à l'aventure proposée par Fragile Dreams : son rythme est très lent et on est lancé dans cet univers post-apocalyptique sans un semblant d'explication. Mais au final le scénario est plus profond qu'il n'y paraît et il propose une réelle réflexion poétique sur des thèmes aussi graves que la mort, les souvenirs ou la solitude.

  • Note Générale16/20

    Fragile Dreams n'est certes pas un titre dénué de défaut mais il s'agit tout de même d'un jeu exceptionnel. Si vous n'avez pas peur d'être rebuté par son gameplay un peu rigide et par son rythme plutôt tranquille, foncez sans attendre découvrir cette aventure empreinte de poésie.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 16/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : Fragile : Sayonara Tsuki no Haikyo, Fragile : Farewell Ruins of the Moon, Fragile Sayonara Tsuki no Haikyo