Menu
Parasite Eve
  • Tout support
  • PS3
  • PS1
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Parasite Eve
PS1
Parasite Eve
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anfalmyr
L'avis de Anfalmyr
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 février 2010 à 17:27:10
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (38)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

En 1997, Squaresoft et Sony bouleversaient l’univers encore fermé des jeux vidéo avec l’incroyable Final Fantasy VII. Hironobu Sakaguchi exportait son talent pour le Rpg dans le Monde entier, avec l’aide de SquareSoft qui s’affirmait comme une des sociétés les plus avancées de l’époque. Dans la même période, Shinji Mikami et Capcom sortaient le sublime Resident Evil, et instauraient la mode du survival-horror sur consoles. Il n’en fallait pas plus à l’esprit aiguisé de Sakaguchi pour y entrevoir une convergence des genres ; et un an plus tard sort Parasite Eve !

Parasite Eve

Tout d'abord un peu d'histoire vidéoludique : l'équipe en charge du développement de Parasite Eve était constituée de plusieurs ex-membres de Capcom, débauchés par Squaresoft pour travailler sur leur nouvelle franchise. Cet exode massif des développeurs eut pour conséquence chez Capcom l'avortement du projet en cours (Resident Evil 2) et son redémarrage, créant ainsi la démo rarissime et légendaire du fameux Resident Evil 1.5. C'est donc avec une équipe de gens expérimentés, épaulés par de grands noms du jeu vidéo, que le développement de Parasite Eve s'amorça.

Parasite Eve
La belle Aya se etrouve au centre d'une étrange histoire.
Parasite Eve est l'adaptation du roman éponyme d'Hideaki Sena, qui fut adapté en film pour la télé japonaise un an avant la sortie du jeu. L'histoire vous transporte la veille de Noël dans la grande mégalopole de New York, où votre personnage Aya Brea, une jeune inspectrice de police, s'apprête à assister à un Opéra avec son petit ami. Mauvais endroit et mauvais moment ? Le fait est que la soirée vire au cauchemar lorsque la cantatrice, Melissa Pierce, se transforme sous le regard médusé des spectateurs qui se mettent subitement à prendre feu. Ayant survécu à ce massacre, Aya va se lancer à la poursuite de l'étrange Cantatrice afin de démêler un mystère auquel elle pourrait ne pas être totalement étrangère.

Parasite Eve
Le système de combat est très singulier.
Parasite Eve est un mélange de survival-horror et de jeu de rôle pour offrir un gameplay très original. L'aspect survival se retrouve principalement dans l'exploration et les déplacements tandis que les combats tendent plus vers le jeu de rôle. Comme dans un Resident Evil, vous dirigez Aya dans une succession de couloirs garnis d'objets à récupérer un peu partout. Lorsqu'un ennemi surgit, le jeu bascule vers son côté RPG avec des combats plutôt similaires à Live a Live, un autre titre de SquareSoft. Chaque affrontement transporte l'action dans une zone limitée à l'intérieur de laquelle vous pouvez vous déplacer librement. Vos armes ont différentes portées, vous obligeant parfois à vous rapprocher de votre ennemi et risquer vous-même de vous faire toucher. Une jauge d'Active Time semblable à celle de FF VII contrôle l'ordre des tours. Vous devez ainsi attendre que la jauge soit pleine pour pouvoir lancer une attaque. En parallèle, une jauge de Parasite Energy (la Mana du jeu) limite votre utilisation de magie. Comme dans un jeu de rôle classique, vous perdrez des points de vie (HP), gagnerez de l'expérience, passerez des niveaux pour améliorer votre équipement, obtiendrez de nouvelles magies, etc. Le jeu se divise en 6 actes (6 journées dans l'histoire), le rythme soutenu offre une bonne dynamique à l'ensemble et une durée de vie d'une dizaine d'heures, ce qui peut poser problème aux rôlistes Rpg mais convient finalement au genre survival-horror

Parasite Eve
La confrontation avec Melissa révélera quelques secrets.
A l'instar de Final Fantasy VII et Resident Evil, Parasite Eve utilise des décors précalculés dans lesquels évoluent des personnages en 3D. Cette méthode permet une mise en scène de plans, et des décors très détaillés. Le design des personnages est assuré par Tetsuya Nomura, déjà character designer de FFVII et plus tard de FFVIII. Les personnages de Parasite Eve semblent d'ailleurs être une ébauche pour les héros de Final Fantasy 8. On retrouve pas mal de similitudes entre le casting des deux jeux. La réalisation graphique reste impeccable et se trouve portée par des musiques d'une grande qualité, assurées par la grande Yoko Shimomura (Mario RPG, Legend of Mana). Pour couronner le tout, l'aventure est ponctuée de magnifiques séquences en images de synthèse, véritable marque de fabrique de SquareSoft. La grande réussite artistique se voit néanmoins entachée par des environnements excessivement linéaires et des animations très rigides. Dommage. Pour ce qui est du son, l'absence de voix peut aujourd'hui choquer, mais à l'époque, les jeux restaient encore muets.

Parasite Eve
Aya peut compter sur ses coéquipier du bureau de police.
Au final Parasite Eve offre un système de combat agréable et original, une intrigue fantastique intéressante ancrée dans un contexte contemporain et menée par une jolie réalisation, mais très peu d'à-côtés. Contrairement à un vrai jeu de rôle, il n'y a ici pas de quêtes annexes à remplir ou de mini-jeux pour se divertir. Le niveau de rejouabilité est aussi assez bas. Une fois le jeu terminé, vous ne débloquerez qu'un mode New Game + offrant la possibilité de recommencer l'aventure avec vos caractéristiques de fin de partie. Vous aurez aussi accès au Chrysler Building, un immeuble de 70 étages remplis de bestioles. Ce seul contenu supplémentaire vous tiendra quelques heures encore, pour peu que vous ayez le courage d'affronter tous les monstres qui s'y trouvent juste pour le plaisir.

Jamais sorti en Europe, Parasite Eve accompagne les premiers pas de SquareSoft dans le survival. Sans réellement se séparer des codes du jeu de rôle qui lui collent à la peau, le producteur Sakaguchi signe là une œuvre fantastique vraiment bien finie, qui donnera d'ailleurs une suite un an plus tard. Alors qu'on attend toujours des nouvelles de Parasite Eve 3 sur PSP, on ne peut que conseiller le premier opus qui reste encore aujourd'hui de grande qualité.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Décors précalculés et personnages 3D, voilà un mélange qui a porté ses fruits sur Psone. Le talent des artistes de SquareSoft aidant, on se retrouve avec un jeu vraiment joli, aux environnements intérieurs un peu ternes, mais avec quelques tableaux extérieurs de toute beauté. Les personnages 3D ont malheureusement tendance à pixelliser et jurent parfois avec la beauté des décors.

  • Jouabilité 14 /20

    Mélanger structure de survival et RPG. Le pari était risqué mais le résultat est franchement convaincant. Même si l’animation rigide et certaines faiblesses dans l’ergonomie pourront alourdir le gameplay, celui-ci reste très rythmé.

  • Durée de vie 13 /20

    Comptez une quinzaine d’heures pour boucler le jeu en totalité, quêtes annexes comprises. Cette durée peut décevoir pour un jeu Square, mais reste tout de même raisonnable pour un survival. Le manque de contenu annexe et la faible rejouabilité ternissent légèrement le bilan, dommage.

  • Bande son 16 /20

    Yoko Shimomura signe là une très belle OST, les mélodies sont à la fois rythmées et fantastiques, et apportent un ton très juste à l’ambiance singulière du titre. En revanche le jeu manque cruellement de bruitages, et est vierge de tout doublage, ce qui est fort regrettable.

  • Scénario 15 /20

    Adaptée d’un roman japonais, l’histoire de Parasite Eve se veut une œuvre mêlant science et fantastique. Ce duo subtil marche bien, et même si on peut ne pas adhérer à cette histoire, il faut lui reconnaître qu’elle est plutôt convaincante. L’intrigue propose de bons rebondissements, même si les ficelles sont parfois un peu grossières.

Il est dramatique que Parasite Eve n’ait jamais vu le jour en France, surtout lorsque sa suite nous est parvenue. Véritable mélange des genres, le titre de SquareSoft brille par son ambiance haletante, sa technique irréprochable et son gameplay original. Parasite Eve reste encore aujourd’hui une très bonne expérience à découvrir !

Profil de Anfalmyr
L'avis de Anfalmyr
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 février 2010 à 17:27:10
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (38)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.1/20
Mis à jour le 16/02/2010
PlayStation Survival-Horror RPG Squaresoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Battletoads, le Beat'em all fait-il un bond de géant ou de grenouille ? - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Gears 5, le mode Horde fait du neuf avec des vieux - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Still There : Le futur Firewatch de l'espace ? - gamescom 2019
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Call of Duty : Modern Warfare
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce