Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Phoenix Wright : Ace Attorney
Wii

Développée initialement sur Gameboy Advance puis portée avec succès sur DS, la série des Ace Attorney est désormais disponible en téléchargement sur WiiWare. Ces versions s'adressent toutefois davantage aux néophytes qu'aux fans de la série puisque Capcom s'est simplement contenté d'émuler les jeux originaux sur Wii, sans y apporter quoi que ce soit de vraiment nouveau.

Les retardataires ont donc une dernière chance de se rattraper en déboursant 1000 points Wii (soit 10 euros) pour l'achat de ce premier épisode. Notez tout de même que la cinquième enquête du jeu doit être achetée séparément, celle-ci ayant été développée au moment du portage du jeu sur DS pour mettre à profit l'usage du stylet. Au vu des screenshots qui accompagnent ce test, vous aurez compris que cette version Wii se contente simplement d'émuler l'épisode DS sans qu'aucun remaniement n'ait été effectué sur le plan graphique. Grossie pour n'afficher que l'écran supérieur de la mouture DS, l'image est donc pixellisée à mort et les éléments requis pour faire avancer l'enquête (liste des profils des personnages, détail des preuves...) apparaissent en surimpression lorsqu'on appuie sur la touche + de la Wiimote.

Aucun remaniement graphique, le jeu a été simplement émulé à partir de la version DS.

La télécommande est d'ailleurs mise à contribution de façon optionnelle pour ceux qui souhaiteraient lancer leurs objections en brandissant la Wiimote de manière théâtrale. En montant le son de la télécommande, on peut même entendre Phoenix crier « Objection » de vive voix... Plus sérieusement, ce portage ne comporte guère d'autres modifications par rapport au titre d'origine. Les textes sont toujours en français mais on peut maintenant accéder directement à n'importe laquelle des trois premières enquêtes dès le début du jeu, la quatrième étant à débloquer. La sauvegarde est d'ailleurs indépendante d'une enquête à l'autre, ce qui permet de mener plusieurs affaires en parallèle, même si ce n'est pas franchement conseillé. En parlant de sauvegarde, on apprécie de constater que le fait d'enregistrer sa partie ne nous ramène plus systématiquement au menu principal. Des options permettent enfin d'activer ou non l'utilisation spéciale de la Wiimote ainsi que le filtre de réduction des flashes.

Le fait de pouvoir brandir la Wiimote pour lancer une objection est la seule "véritable" nouveauté.

Dans ce premier opus, vous dirigez le peu légendaire et assez gauche Phoenix Wright, jeune avocat de la défense à peine formé, bien au chaud sous l'aile protectrice de Mia Fey, ténor du barreau et femme de principes. C'est donc empli de profondes convictions pour l'égalité et la justice que cet homme de 24 ans deviendra votre avatar aux cheveux pointus dans les tribunaux. Après une première enquête menée de main de maître et dont les rouages convenaient véritablement à un novice, Phoenix subira une cassure nette dans son parcours, suite à un meurtre traumatisant, perpétré pour des raisons démontrant la perversité futile de certaines réactions humaines. Mais ce qu'il ne sait pas encore, c'est qu'il met le pied dans un torrent qui l'entraînera au sein d'une affaire dépassant le seul cadre de la cour, et impliquant un grand nombre de ses connaissances.

Les preuves et les profils s'affichent en surimpression en cas de besoin.

Le scénario extrêmement bien construit vous portera donc à bout de bras durant toute l'aventure, s'octroyant des phases de repos intelligemment placées, vous permettant d'oublier quelque peu votre implication et de ménager la tension. Conçu comme un enchaînement d'épisodes inclus dans un tout cohérent, Phoenix Wright fait preuve d'une science de la narration admirable, décantant subtilement les clés de compréhension afin de retenir l'attention sans aucun temps mort, ni chutes d'intérêt. On se retrouve totalement capturé par cette construction, patientant dans une excitation heureuse, attendant avec délice le retournement qui nous amènera au début d'une nouvelle scène. Riche, construit avec talent, prenant, disposant d'un background pensé dans ses recoins les plus subtils et d'une galerie de personnages aussi hilarante qu'originale, Phoenix Wright mérite d'être approché par tout un chacun ne serait-ce que pour apercevoir les possibilités du jeu vidéo lorsqu'il est au service d'une imagination fertile.

Les notes
  • Graphique 10 /20

    Comme l'a fait Square Enix pour Final Fantasy Crystal Chronicles : Echoes of Time, Capcom s'est contenté d'émuler sur Wii la version DS. L'image est donc très pixellisée et se focalise uniquement sur la partie la plus visuelle, les éléments clés s'affichant en surimpression en cas de besoin.

  • Jouabilté 14 /20

    Rien de nouveau par rapport à la mouture DS, si ce n'est la possibilité d'agiter la télécommande pour présenter les pièces à conviction, ce que l'on peut faire plus simplement en appuyant sur la touche -.

  • Duree 13 /20

    L'accès direct aux trois premières enquêtes n'a pas vraiment de raison d'être, puisqu'il est fortement déconseillé de les faire dans le désordre. Le cinquième dossier doit être téléchargé séparément moyennant quelques Wii Points supplémentaires.

  • Son 16 /20

    Des musiques véritablement cultes dont on ne se lasse définitivement pas ! Les nombreux cris illustrant les objections et les pressions sur les témoins dynamisent grandement les plaidoiries.

  • Scénario 17 /20

    Grande force du titre, le travail sur le scénario s'avère d'une qualité indéniable, brassant avec finesse des passages humoristiques délirants et des révélations dramatiques. Un équilibre savant qui permet de brosser des psychologies complexes et originales, tirant parfois vers la folie. Enfin, les rebondissements demeurent habilement amenés et souvent difficilement décelables.

Même s'il ne se justifie pas vraiment, ce portage WiiWare du premier volet de Phoenix Wright : Ace Attorney a quand même le mérite de laisser une dernière chance à ceux qui seraient passés à côté de la série de la découvrir à un plus faible prix. La mouture DS reste toutefois plus confortable à jouer, d'autant que cette version Wii n'apporte aucun bonus digne de ce nom. En résumé, les fans n'y verront aucun intérêt tandis que ceux qui ne connaissent pas encore le jeu peuvent rajouter 4 points de plus à la note !

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
23 février 2010 à 17:04:34
13/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/ 20
Mis à jour le 23/02/2010 Voir l'historique
Wii Aventure Capcom
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (5)
  • News (16)
  • Vidéos (9)
  • Images (354)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Dossier : La série Ace Attorney
    - 130
    IOS - GBA - DS - WII
  • Test : Phoenix Wright : Ace Attorney sur Wii
    -
    WII
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.