Le Manoir de Mortevielle
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC iOS Amiga CPC ST
Créer un contenu
Test : Le Manoir de Mortevielle
PC
Le Manoir de Mortevielle
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pancho
L'avis de pancho
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 février 2010 à 14:57:08
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
  • Partager sur :

« Février 1951... Profession : détective privé. Le froid figeait Paris et mes affaires lorsque... Une lettre, un appel, des souvenirs d’une enfance encore proche. Que de jeux dans les pièces délabrées du manoir de Mortevielle. Julia, une vieille femme à présent... ». Comment introduire le mythique Manoir de Mortevielle autrement que par ces quelques phrases empruntées à notre détective privé préféré, Jérôme Lange ? Ces mêmes phrases font d'ailleurs guise d’introduction au titre lui-même.

Le Manoir de Mortevielle

Au premier abord, l'histoire n'a rien de très originale en elle-même : le joueur incarne un détective privé qui retrouve un lieu de son enfance - un manoir - pour élucider le mystère de la mort de Julia. Passé ce premier constat, la magie opère très vite car le Manoir de Mortevielle est en réalité un huis clos très bien ficelé : les pièces sont nombreuses (chambres de chaque habitant, pièces communes comme la salle à manger ou la cuisine, dépendances comme le jardin) et fourmillent d'objets divers et variés. Certains sont parfaitement inutiles, d'autres divertissants sans pour autant faire avancer l'enquête et quelques uns, assez rares, font vraiment progresser la recherche. Le tout est de faire le tri sans se faire embarquer dans l'une des nombreuses fausses pistes...

Le Manoir de Mortevielle
L'introduction, dans le bureau de Jérôme Lange.
Les personnages sont aussi nombreux. Chacun cultive sa propre personnalité, s'affichant comme un suspect probablement impliqué dans la disparition de Julia, ou au contraire, une blanche colombe lavée de tout soupçon. Un conseil : les apparences sont trompeuses… alors ne y vous fiez pas ! De longues heures seront nécessaires pour fouiller les nombreux recoins du manoir, interroger les personnages, réfléchir et finalement se forger sa propre conviction ! Cela sans compter que l'intrigue doit être résolue en temps limité. Jérôme dispose en effet de deux jours pour boucler son enquête, ce qui correspond à deux ou trois heures réelles. Il n'y a donc pas vraiment de temps à perdre dans le jeu. D'un autre côté, la précipitation n'est pas vraiment conseillée non plus. Les occasions de trépas seront relativement fréquentes : par exemple, s'éloigner trop du Manoir en plein hiver sonnera le glas du détective. De même, se trouver à un certain endroit à une heure précise pourra également vous coûter la vie... Parallèlement, il faudra enfin veiller à ne froisser aucun habitant du manoir, auquel cas cette personne n'hésitera pas à vous faire disparaître.

L'intrigue du Manoir de Mortevielle est donc très riche et se trouve servie par un gameplay net, propre et carré. Des menus déroulants proposent les différentes actions susceptibles d'être effectuées par ce brave Jérôme Lange. Ouvrir, attendre, regarder, sentir, tourner sont autant d'actions qui devront être systématiquement exécutées dans toutes les pièces, à la recherche du moindre indice ou début de preuve.

Le Manoir de Mortevielle
Les différentes pièces sont assez détaillées.
Mais le Manoir de Mortevielle, c'est aussi - et surtout - une véritable prouesse sonore. Les personnages s'expriment tous clairement grâce à des voix synthétisées. Dans chaque pièce, une fenêtre en haut à droite de l'écran indique au joueur s'il est seul ou si d'autres personnes sont là avec lui. Le cas échéant, l'interface décrit aussi ce qu'elles sont en train de faire à ce moment précis. De là, la possibilité pour le joueur d'interroger son entourage pour lui tirer les vers du nez. En choisissant de questionner un personnage, un écran spécifique apparaît avec la possibilité de poser des questions sur différents thèmes allant de « que pensez d'untel ? » à « que pensez-vous du puits au fond du jardin ? ». Il est aussi possible de montrer des objets recueillis au cours des investigations en espérant obtenir une certaine réaction. A chaque question, le personnage répondra de vive voix, avec un timbre qui lui est propre. Bien sûr, rétrospectivement, aucune comparaison n'est possible avec les titres contemporains, mais les voix du Manoir, mêmes très "robotiques", sont claires et parfaitement compréhensibles, même pour nos esprits exigeants du troisième millénaire naissant.

Le Manoir de Mortevielle
Max le majordome vous accueille au manoir.
En somme, Le Manoir de Mortevielle est assurément un franc succès, et a contribué à donner ses lettres de noblesse à un genre à part : le jeu d'enquête. Lankhor, la société éditrice, a d'ailleurs remis le couvert avec la suite des aventures de Jérôme Lange, dans le superbe Maupiti Island sorti en 1990. A une époque où il est de bon ton de ressortir du placard les vieilles licences (Mario, Mega Man, Sonic et d'autres reviennent tous à leurs premières amours) le retour de Jérôme Lange en ravirait sans aucun doute plus d'un. Ce souhait est d'autant moins irréaliste qu'une troisième enquête était prévue au début des années 1990 sous le titre de Sukiya, laquelle n'a malheureusement jamais vu le jour, et cela au grand dam des amateurs du genre. Le projet semblait particulièrement avancé puisque Sukiya venait directement s'imbriquer dans l'histoire des volets précédents. Jérôme devait se rendre en Asie pour visiter Max, le majordome du manoir. Mais une tempête dans les Seychelles oblige son navire à faire escale sur l'Ile de Maupiti, là où justement on aurait grand besoin d'un détective privé pour résoudre l'énigme de la disparition d'une certaine Marie... L'enquête sur Maupiti étant bouclée depuis belle lurette, il serait temps de mettre le cap sur Sukiya, n'est-ce pas Monsieur Lange ?

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Bien sûr, une certaine disparité entre la version CPC et la version Amiga, Atari ST ou PC, mais il faut reconnaître tout cela reste de très bonne facture pour l’époque. L’atmosphère du manoir est parfaitement retranscrite, les détails sont nombreux.

  • Jouabilité 18 /20

    Côté jouabilité, le jeu se base sur un contrôle à la souris et un système de menus déroulants. Les actions mises à dispostion sont nombreuses et variées.

  • Durée de vie 18 /20

    Tout dépend de… l’état d’esprit du joueur. Sans la solution, le Manoir donnera du fil à retordre car les personnages à interroger sont nombreux, les pièces également et cela en sachant que le temps est compté ! Avec la solution, une succession d'une quinzaine d'opérations suffisent à résoudre l’énigme sans avoir menée a quelconque enquête. A noter que consciente de ce défaut, la société Lankhor avait commercialisé une seconde version où il fallait, avant d’entrer dans la phase ultime du jeu, répondre à un questionnaire concernant les indices découverts.

  • Bande son 18 /20

    Pour bien comprendre la prouesse que fut le Manoir de Mortevielle, il faut se remettre à l’époque des faits : nous sommes à la fin des années 1980 et la synthétisation des voix marque un contraste énorme avec les autres jeux de l’époque dont la bande-son se résumait souvent à un bip-bip strident.

  • Scénario 18 /20

    L’atmosphère est particulièrement soignée : l’ambiance huis clos transparait parfaitement, chaque personnage affiche une personnalité, chaque pièce propose une ambiance bien à elle.

Le Manoir de Mortevielle fait partie de ces jeux qui marquent l’esprit des joueurs et contrairement à beaucoup qui supportent mal la comparaison avec les jeux d’aujourd’hui, ce titre n’a pas trop mal vieilli (si ce n’est bien entendu, la synthétisation vocale). Elucider le mystère qui entoure la mort de Julia reste un challenge qui vaut le détour ! Si le jeu ne mérite "que" la note de 18/20, diront certains outrés, ce n’est que parce qu’il a été rapidement dépassé par sa suite sortie 2 ans plus tard : Maupiti Island.

Profil de pancho
L'avis de pancho
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 février 2010 à 14:57:08
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 11/02/2010
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Pac-Man Championship Edition 2 Plus : on a testé le mode coop, et c'est fun ! sur Switch
    SWITCH
  • Aperçu : Kingdom Come : Delivrance - Quand RPG et Histoire font bon ménage
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Phantom Doctrine : Guerre froide et thriller tactique, une alliance à fort potentiel
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live