Menu
True Lies
  • Tout support
  • GB
  • G.GEAR
  • MD
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / True Lies / True Lies sur SNES /

Test du jeu True Lies sur SNES

Test : True Lies
SNES
True Lies
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anfalmyr
L'avis de Anfalmyr
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2010 à 13:15:04
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Partager sur :

Bien avant le succès d’Avatar au cinéma et le four commercial de son ambitieuse adaptation vidéoludique, d’autres productions de James Cameron virent le jour sur consoles. Terminator, Aliens, les univers du réalisateur le plus rentable de tous les temps ont toujours trouvé leur pendant en jeu vidéo. Même la comédie/action True Lies se voyait à l'époque offrir les joies d’une adaptation explosive. Verdict.

True Lies

Histoire de resituer vite fait, il faut savoir que True Lies est un remake du film La Totale ! de Claude Zidi, et fait partie du cercle très fermé des remakes américains qu'on peut qualifier de meilleurs que l'original. On suit ici l'histoire d'Harry Tasker (Arnold Schwarzenegger), agent de terrain de la très secrète organisation Omega considérée comme « la dernière ligne de défense ». La mission d'Omega, et par extension de Tasker, est de protéger l'Amérique des terroristes et d'une menace nucléaire. Le film s'amuse à tourner en dérision les clichés du cinéma d'action des années 90, en grossissant le trait et en se jouant des différentes clefs du genre. Nous sommes heureux de constater que ce traitement se retrouve également dans le jeu qui, bien que totalement tourné vers l'action, exagère à outrance les caractéristiques du genre pour le rendre presque parodique. La trame suit assez fidèlement le déroulement de l'intrigue, True Lies vous fera donc voyager de la Suisse aux Etats-Unis à la poursuite de dangereux terroristes qu'il faudra éliminer pour sauver la patrie. A l'instar de beaucoup d'adaptations de films de l'ère 16 bits, l'histoire est simplement contée via des images digitalisées tirées du long métrage et accompagnées d'une courte légende pour poser le décor.

True Lies
La poursuite dans la neige reste un grand moment du film et du jeu !
Si les objectifs avancés par chaque niveau reprennent les moments forts du film, le gameplay reste constamment axé sur les fusillades. Aucune notion d'infiltration ne vient perturber vos séances de tirs. True Lies est à ce sujet incroyablement violent ! Ça tire de partout. Les ennemis, nombreux et armés jusqu'aux dents, canardent sans relâche votre position et lancent des grenades. Survivre n'est pas chose aisée, et vous devrez souvent jouer d'une roulade finement placée pour vous en sortir. True Lies donne accès à un arsenal limité constitué d'un pistolet, un fusil à pompe, un uzi, des grenades et plus tard un lance-flammes. Cet attirail reste néanmoins largement suffisant pour répandre la mort dans les rangs adverses. Les trois armes à feu s'utilisent légèrement différemment. Le pistolet vous permet de tirer tout en avançant, alors que le fusil à pompe vous oblige à vous arrêter le temps du coup de feu. L'uzi quant à lui ne s'utilise qu'à l'arrêt, car pendant le tir, les flèches directionnelles de la manette sont mises à contribution pour orienter le tir !

True Lies
Schwarzy ne se sépare jamais de son arme.
Faites cependant très attention à ne pas tirer n'importe où car des civils sont présents dans les niveaux. Chaque civil est un dommage collatéral potentiel. Lorsque par mégarde vous en tuez un, votre ami et opérateur Albert Gibson vous assénera d'un avertissement, et d'un bon mot comme "Pour l'amour de Dieu, ne tue pas les contribuables, c'est bientôt les élections !". Ce genre de phrase renvoie directement au film et appuie le parti pris très second degré du titre. Notez tout de même qu'un game over sanctionne plus de trois civils tués. Il est donc recommandé de ne pas rester le doigt collé à la gâchette et de bien identifier son ennemi avant de faire feu. Outre les civils, vous devrez également ouvrir l'œil pour débusquer des kits de soins et des munitions. Par moments, vous devrez aussi trouver des Pass qui vous ouvriront le passage, ou encore délivrer un nombre précis d'otages. Le jeu étant tout de même assez difficile, il est recommandé d'avancer avec précaution, en prenant bien soin de se servir du décor comme bouclier.

True Lies
Faites toujours attention aux civils qui passent.
En termes de qualité, la vingtaine de niveaux offre à boire et à manger. Alors que la scène de poursuite dans la neige qui oppose Tasker à des gardes en skis, ou sur motoneige, est rythmée et très fidèle au film, le soufflet retombe avec une fusillade en plein centre commercial où votre mission n'est que de suivre un terroriste aux toilettes… True Lies reprend donc les grandes séquences du film mais ne parvient pas à les transposer toutes de manière efficace. Au final, le titre parvient cela dit à séduire par son côté too much, sa violence exacerbée et son gameplay pas aussi plat qu'il n'y paraît. Cette adaptation n'est clairement pas la plus réussie mais elle a le mérite de proposer quelque chose de décalé et de totalement assumé.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Le jeu n’est pas vraiment beau, les personnages ne sont pas très variés ni bien animés, cependant ils peuvent être nombreux à l’écran. La diversité des décors rattrape le tout, pour peu que la rigidité de l'ensemble ne vous rebute pas.

  • Jouabilité 13 /20

    True Lies est assez difficile à prendre en main, et on pourra pester du temps d’adaptation nécessaire pour se sentir à l'aise. Cependant le gameplay apporte de bonnes situations et des fusillades nerveuses.

  • Durée de vie 15 /20

    Fort d’une vingtaine de niveaux et d’une difficulté importante, True Lies vous occupera plusieurs heures, et le finir du premier coup est presque impossible. Comme souvent des mots de passe vous seront attribués à chaque niveau afin de ne pas recommencer depuis le début.

  • Bande son 14 /20

    Jamais exceptionnelles, les musiques originales de True Lies apportent le dynamisme nécessaire au rythme du jeu. Les différents bruitages sont loin de satisfaire, donnant une étrange impression de jeu 8 bits par moments.

  • Scénario 12 /20

    Suivant fidèlement la trame du film de James Cameron, les scènes de comédie en moins, le scénario se transforme en navet ultra capitaliste à l’humour potache faisant fi de toute finesse. Les fans du film seront ravis de retrouver ses grandes séquences d'action mais regretteront l’orientation gore du jeu au détriment de la comédie et de l’infiltration.

Alors qu’on aurait pu s’attendre à un Metal Gear urbain teinté de comédie, True Lies s’avère n’être qu’un jeu d’action bourrin et peu précis. Malgré tout, l’orientation comique, voire potache prise par les développeurs en fait un divertissement amusant. Ce n’est clairement pas le meilleur jeu du genre, loin de là, mais il vous apportera du challenge et une bonne dose d’action !

Profil de Anfalmyr
L'avis de Anfalmyr
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2010 à 13:15:04
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 08/02/2010
Super Nintendo Action Acclaim Beam Software Cinéma Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewThe Elder Scrolls Online : Greymoor - Les vampires débarquent en Bordeciel Il y a 23 heures
PreviewGears Tactics : Réflexion et action pour une alliance explosive 27 mars, 14:00
PreviewHearthstone : Retour en Outreterre avec une 10ème classe 17 mars, 18:15
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020