Menu
Crash Bandicoot
  • Tout support
  • PS3
  • Android
  • PS1
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Crash Bandicoot / Crash Bandicoot sur PS1 /

Test Crash Bandicoot sur PS1 du 04/02/2010

Test : Crash Bandicoot
PS1
Crash Bandicoot
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Wolphegon
L'avis de Wolphegon
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 février 2010 à 16:53:16
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (261)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Partager sur :

Si les fondateurs de Naughty Dog, Andy Gavin et Jason Rubin, ont commencé à développer des jeux vidéo dans leur garage en 1986, il leur aura néanmoins fallu attendre dix ans pour connaître un véritable succès mondial grâce à un animal anthropomorphe orange et complètement déjanté. Créé pour devenir la mascotte de Sony à l’époque, Crash Bandicoot a réussi son pari : conquérir le cœur de toute une génération de joueurs et s’imposer comme l’un des meilleurs jeux de plates-formes du moment.

Crash Bandicoot

Tout commence dans un laboratoire lugubre du sud-est de l'Australie. Le docteur Néo Cortex, secondé par le scientifique Nitrus Brio, rêve de devenir le maître du monde et met au point le rayon Evolvo, destiné à transformer diverses espèces animales en d'intelligentes machines de guerre. Pour diriger cette armée, Cortex réserve la place de leader à Crash, un Bandicoot local. Mais contre toute attente, l'intelligence donnée par le rayon et la nature fondamentalement bonne de l'animal lui permettent de s'échapper. Après quelques déboires, Crash atterrit sur l'île d'N-Sanity. Un peu désorienté, le héros n'oublie pourtant pas la charmante demoiselle Bandicoot entraperçue dans le laboratoire de Cortex et décide alors de venir à son secours avant qu'il ne soit trop tard.

Crash Bandicoot
Crash se retrouve sur la plage d’N-Sanity.
Pour retrouver sa belle, Crash devra traverser les trois îles de l'archipel Wumpa. Soit un total de 32 niveaux truffés d'ennemis et de pièges en tout genre. Les premiers niveaux sont conçus de manière à ce que le joueur puisse s'imprégner de l'ambiance Crash et apprenne à contrôler l'animal. Ces premières zones sont plutôt courtes mais très agréables à parcourir, grâce à des environnements détaillés et colorés. Mais ne vous y trompez pas, cette facilité apparente n'est qu'une façade, car la difficulté monte graduellement au fil de votre progression. Plus vous vous rapprocherez de Cortex, plus les parcours seront longs et les obstacles nombreux, si bien qu'il vous faudra faire preuve de beaucoup de patience et de persévérance pour franchir les innombrables dangers qui se dressent devant vous. Votre dextérité sera ainsi mise à rude épreuve pour ne pas tomber dans le vide ou dans l'eau, et éviter de se faire embrocher, écraser par des rochers ou encore brûler par des torches. Pour ce qui est des boss, ceux-ci ne sont pas forcément très difficiles à vaincre. Il suffit généralement de les observer pour apprendre leur routine de mouvements et anticiper leurs attaques.

Crash Bandicoot
Quelque chose nous dit qu’il va faire une grosse bêtise…
Crash Bandicoot propose un système de jeu plutôt original pour l'époque dans le sens où les niveaux, bien que fermés, profitent pleinement de la 3D et s'amusent régulièrement à varier le sens de progression. Dans les niveaux traditionnels, la caméra est placée dans le dos de Crash et le joueur avance vers le fond de l'écran. Mais certaines zones renversent la situation. Le héros sprinte alors droit vers nous et donc face à la caméra. Le champ de vision est réduit à son minimum et le joueur doit compter sur ses réflexes pour éviter tous les pièges qui surgissent au dernier moment. Généralement, ces séquences de poursuite font aussi intervenir un gros rocher qui roule derrière le personnage. D'autres zones encore se jouent quant à elles en vue de profil classique, vers la droite ou vers la gauche. Les placements de caméra sont heureusement parfaits et ne vous poseront donc pas de problèmes pour avancer. Cette diversité s'avère très appréciable et le soft n'en est que plus agréable à jouer. D'autant que les niveaux n'hésitent pas à changer le sens de défilement en plein parcours.

Crash Bandicoot
Un niveau vraiment très difficile.
Les niveaux de Crash Bandicoot, et plus particulièrement les premières zones, recèlent d'un grand nombre de vies supplémentaires éparpillées un peu partout. Vous pouvez en obtenir de deux manières : soit en les récoltant directement sur le chemin (en pleine vue ou cachées dans des caisses), soit en collectant 100 pommes. Plusieurs checkpoints salutaires, marqués par des caisses spéciales, permettent aussi de reprendre le parcours à mi-chemin en cas de chute. De leur côté, les masques Aku-Aku sont des bonus non-négligeables, voire même capitaux pour espérer résister aux nombreux ennemis peuplant les îles Wumpa. Lorsque Crash en trouve trois, il profite alors d'une invincibilité temporaire qui n'est pas sans rappeler la fameuse étoile de Super Mario.

Crash Bandicoot
Les gemmes de couleur permettent d’accéder à des zones cachées.
Même avec tous ces bonus, le défi offert par Crash Bandicoot reste de taille. Pour terminer le jeu à 100%, il ne faut pas se contenter de parvenir au bout de chaque parcours puisque chaque niveau renferme aussi une gemme, blanche ou colorée, qu'il faudra obtenir en détruisant toutes les boîtes que vous trouverez sur votre chemin. Mais, et c'est là que réside tout le challenge, il faut parvenir à détruire les caisses d'un niveau en une seule fois, sans perdre la moindre vie. Une seule chute, et vous pouvez dire au revoir à la fameuse pierre puisque les caisses déjà détruites réapparaîtront en cas d'erreur. Voilà un défi annexe plutôt corsé qui rallonge considérablement la durée de vie. Suivant la couleur de la gemme obtenue, divers embranchements s'ouvriront à l'intérieur même des niveaux, permettant alors de ramasser des objets cachés. Le level design est à ce titre très bien pensé, et il vous faudra souvent revenir dans des zones déjà visitées pour obtenir tous les bonus. En clair, Crash Bandicoot vous occupera de longues heures. Avec sa réalisation exemplaire pour l'époque, et ses nombreux atouts détaillés ci-dessus, le titre de Naughty Dog est clairement un indispensable de la Playstation.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Détaillé, coloré, animé, le soft est visuellement attractif et nous régale d’un bout à l’autre de l’aventure. L’utilisation de la 3D est complètement maîtrisée et le fait de proposer divers défilements est un sacré coup de maître dans l’univers de la plate-forme.

  • Jouabilité 18 /20

    Crash Bandicoot profite de la 3D pour offrir un gameplay certes classique, mais agréablement varié. La difficulté progressive permet au joueur de s'initier en douceur au maniement du Bandicoot et réserve de vrais moments de bravoure en termes de plates-formes.

  • Durée de vie 17 /20

    Le jeu est tellement prenant que vous ne verrez pas les heures défiler en y jouant. Le terminer à 100% est un monstrueux défi à relever au vu de la difficulté des derniers niveaux.

  • Bande son 18 /20

    Les musiques sont parfaitement bien intégrées aux zones, rythment comme il faut l'action et accentuent le côté déluré de Crash. Impossible de ne pas prendre plaisir à jouer avec ça.

  • Scénario /

    L’histoire de Crash est plutôt amusante même si elle se résume à une cinématique introductive assez courte. Si le côté super-héros qui sauve sa belle est d’un classicisme universel, il n’en est pas moins satisfaisant.

Avec Crash Bandicoot, le studio Naughty Dog s'est fait un nom dans l’univers de la plate-forme. Ce premier volet est réussi à tous les niveaux. Si vous ne faites pas encore partie des millions de joueurs qui ont déjà succombé aux charmes du Bandicoot, n’hésitez pas à vous procurer ce titre. C’est un vrai chef-d’œuvre !

Profil de Wolphegon
L'avis de Wolphegon
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 février 2010 à 16:53:16
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (261)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 04/02/2010
PlayStation Plate-Forme Sony Naughty Dog Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live