Menu
King's Quest VII : The Princeless Bride
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : King's Quest VII : The Princeless Bride
PC
King's Quest VII : The Princeless Bride
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Knuckles42
L'avis de Knuckles42
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 janvier 2010 à 09:03:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Partager sur :

Sur le déclin depuis l'apparition de la 3D, le point'n click était en vogue dans les années 90. Sierra ayant adopté ce genre de gameplay pour sa série King’s Quest, nous livre en 1994 le septième volet de sa saga : The Princeless Bride.

King's Quest VII : The Princeless Bride

Pour la petite histoire "The Princeless Bride" (littéralement La mariée sans prince) est un titre détourné du titre du film The Princess Bride (que l'on peut maladroitement traduire par La Princesse mariée) plus connu en France sous le nom de "Le Mariage de la princesse Bouton d'Or". King's Quest VII met en scène Valanice et Rosella de Daventry, respectivement femme et fille du roi Graham, héros de la série, mais complètement absent de cet épisode. Malencontreusement transportées dans un monde parallèle, nos deux amies se retrouvent donc dans l'inconnu le plus total et séparées. Alors que Valanice atterrira dans le désert, Rosella, à qui on attribue une grande beauté, sera changée en troll et commence l'aventure dans le royaume souterrain du roi Otar, monarque des trolls. Leur but sera avant tout de se retrouver et de sortir de ce monde, mais il leur faudra aussi se défaire de la sorcière Malicia, et de son vil dessein de règne absolu.

King's Quest VII : The Princeless Bride
Un des premiers tableaux du jeu.
Outre le désert aride et le royaume des trolls, de nombreux environnements sont à découvrir tels que le territoire d'Ougabouga où règnent les morts-vivants et où sévit le redoutable Croque-Mitaine ou encore le délirant village de Falderal, régit par l'archiduc Fifi le Yip-Yap. Il s'agira donc de faire interagir éléments du décor, personnages et objets de l'inventaire afin d'avancer dans le jeu. Si certaines énigmes sont relativement faciles à résoudre, notamment en début de jeu, la fin est plutôt corsée au point de faire fuir les moins motivés. Le jeu se décompose en six chapitres dans lesquels on incarne alternativement Valanice et Rosella, ce qui découle sur une durée de vie raisonnable. Sur le plan visuel, King's Quest VII a été jugé très réussi lors de sa sortie, essentiellement grâce à ses animations de grande qualité, dignes d'une production Disney, même si elles souffrent d'une certaine lenteur. Les décors sont bien réalisés, même si on avait déjà croisé des jeux plus jolis à cette époque. D'un point de vue sonore, King's Quest VII bénéficie d'un doublage français exempt de tout reproche. Les voix collent parfaitement aux personnalités, toutes plus burlesques les unes que les autres et feront oublier la musique d'ambiance qui n'est là que pour nous éviter le silence absolu en phases de recherche.

King's Quest VII : The Princeless Bride
Voilà la marche à suivre pour obtenir de l’eau potable.
Le gameplay est archi-simple. King's Quest VII étant un point'n click, tout se joue à la souris. La prise en main est donc très rapide. Le pointeur en forme de baguette magique scintille pour nous informer qu'il est possible d'interagir avec l'objet sur lequel il pointe. Si le principe même du point'n click impose des allers-retours entre les différents tableaux, les temps de chargement entre chacun d'entre eux sont négligeables avec les configurations actuelles. S'il arrive que l'une ou l'autre des protagonistes meure, vous pourrez recommencer indéfiniment juste avant l'action qui aura été fatale. Il est possible d'avoir une vue à 360° de chaque objet collecté dans l'inventaire, utile (pour ne pas dire obligatoire) pour avancer. King's Quest VII propose une progression très linéaire. Une fois le jeu terminé et les énigmes résolues, rien ne vous poussera à rejouer si ce n'est l'esprit et l'humour saugrenus qui le caractérisent. Notons que la sauvegarde s'effectue automatiquement dès que vous quittez le jeu. Le point fort de ce titre estindubitablement son ton léger et décalé, qui fera aisément sourire ceux qui y sont sensibles. En effet, certains personnages comme le fossoyeur, le docteur Cadavre et Fifi le Yip-Yap sont irrésistiblement drôles, et converser avec eux est invariablement un plaisir.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Sur le plan visuel, King's Quest a surtout brillé pour ses animations lors de sa sortie, dignes d'un dessin animé, même si elles souffraient quand même d'une certaine lenteur. Sans se montrer exceptionnels, les arrière-plans et objets fixes ont tout de même été dessinés avec soin.

  • Jouabilité 15 /20

    C’est du point'n click dans son style le plus pur. Ni plus, ni moins.

  • Durée de vie 13 /20

    La durée de vie est difficile à estimer, car tout dépend de la vivacité du joueur. King's Quest VII n'est pas très long mais des jeux bien plus courts ont vu le jour à cette époque.

  • Bande son 17 /20

    Le jeu a bénéficié d’une localisation et donc d’un doublage en français qui s’avère remarquable. Il fait oublier les musiques d’ambiance un peu banales.

  • Scénario 15 /20

    L’histoire est sympathique, et tout peut arriver dans ce monde loufoque et coloré. On n’est jamais au bout de nos surprises. Encore faut-il aimer l’absurde.

Pour peu que l’on adhère à l’humour un peu dingue de King’s Quest VII : The Princeless Bride, on ne pourra qu’apprécier de parcourir l’univers déjanté dans lequel ont atterri Valanice et Rosella. Et même si cet épisode n'est pas le plus réussi, son côté "dessin animé interactif" lui confère une place à part dans la série.

Profil de Knuckles42
L'avis de Knuckles42
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 janvier 2010 à 09:03:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 29/01/2010
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli : Une première génération remise au goût du jour
    SWITCH
  • Aperçu : Hitman 2 : Le monde qui vous entoure est une arme
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Fallout 76 - Une transition 100% multi réussie pour la saga ?
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live