Menu
La Princesse et la Grenouille
  • Tout support
  • PC
  • DS
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : La Princesse et la Grenouille
DS
La Princesse et la Grenouille
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 janvier 2010 à 16:47:25
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Fnac Marketplace PC 4.69€ Amazon PC 7.00€ Fnac Marketplace Wii 7.70€ Rakuten PC 7.99€ Amazon Wii 10.34€ Rakuten Wii 12.74€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Avec La Princesse et la Grenouille, Disney revient à ses premières amours en réalisant un long-métrage d'animation traditionnel en 2D sur le thème du conte de fées. Mettant en scène la première princesse black de l'histoire du studio, le film et son adaptation sur DS nous font pénétrer dans l'univers magique et jazzy de la Nouvelle-Orléans.

La Princesse et la Grenouille

Précisons, pour commencer, que le dernier film des studios Disney est une adaptation du roman The Frog Princess écrit par Elizabeth Dawson Baker. L'histoire n'a donc plus grand-chose à voir avec le conte des frères Grimm que vous connaissez sans doute, le scénario ayant été largement modernisé depuis pour susciter l'intérêt du jeune public. Le film nous raconte comment une jeune fille nommée Tiana, serveuse dans un restaurant, rencontre un prince changé en grenouille et accepte de lui donner le baiser qui devrait lui rendre son apparence d'origine. Malheureusement, n'étant pas elle-même une princesse, l'opération tourne au désastre et Tiana se retrouve à son tour transformée en immonde batracien. Commence alors une aventure rocambolesque à la recherche d'une prêtresse vaudoue capable de rompre le terrible sortilège.

La Princesse et la Grenouille
Transformez les ombres en éléments utiles pour progresser dans les niveaux.
Dans cette adaptation DS, on passe donc très peu de temps en compagnie de Tiana sous sa forme humaine. Contrôler une grenouille s'avère de toute façon bien plus amusant, surtout dans un jeu qui se veut majoritairement tourné vers la plate-forme. Destiné aux plus jeunes, le soft prend le temps d'expliquer longuement les bases du gameplay, le titre ne commençant réellement à devenir intéressant qu'au quinzième chapitre, soit vers la moitié du jeu. Durant les premiers niveaux, le joueur ne découvre que les aspects les moins affriolants du titre, bondissant d'une feuille à l'autre pour rendre service aux autochtones du coin. On se voit alors confier une mission qui débouche bien souvent sur un mini-jeu. C'est le cas des séquences musicales où il suffit de cliquer sur les notes au bon moment pour valider un morceau. Un défi qui n'en est pas un puisqu'on ne peut tout simplement pas échouer, le seul intérêt de ces phases étant d'introduire un peu de jazz dans l'univers du jeu. Tout aussi simpliste, la réalisation des recettes se résume à touiller dans la marmite tout en soufflant dans le micro pour refroidir le breuvage lorsqu'il est trop chaud. Mais encore faut-il réunir au préalable les ingrédients nécessaires à la décoction, et c'est là que la dimension plate-forme prend toute son importance.

La Princesse et la Grenouille
Il faut parfois se méfier des humains qui tentent de vous capturer.
Accompagnée dans son aventure par une petite luciole dénommée Ray, Tiana va profiter de ses visites auprès de la prêtresse vaudoue pour acquérir des sortilèges qui lui permettront de survivre dans des niveaux de plus en plus hostiles. En progressant dans le jeu, Ray obtiendra ainsi le pouvoir de transformer les ombres ennemies en éléments inoffensifs qui s'avéreront particulièrement utiles pour surmonter les obstacles de l'environnement. Une fois changée en feuille, une ombre peut par exemple faire office de plate-forme, ou encore de tremplin si on la transforme en champignon, voire même de crochet permettant à notre grenouille de s'y accrocher avec sa langue comme s'il s'agissait d'une liane. A partir de là, l'exploration des niveaux devient nettement plus intéressante, le joueur étant obligé de se creuser la tête un minimum pour comprendre comment progresser dans le jeu. Rien d'exceptionnel non plus, mais l'idée a le mérite d'atténuer la déception engendrée par les mini-jeux, surtout qu'il est possible de revenir dans n'importe quel niveau pour dénicher la totalité des bonus cachés. Côté durée de vie, La Princesse et la Grenouille ne s'en sort donc pas si mal, d'autant que le jeu comporte des options multijoueurs jusqu'à 4 participants. En supplément, on trouvera aussi une série de recettes bien réelles tout droit venues de la Nouvelle-Orléans, ainsi qu'une sélection de chansons célèbres. Accessible à tous mais pas trop limitée pour autant, cette version DS devrait faire passer un bon moment aux enfants qui auront aimé le film.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    La plupart des environnements ont un cachet féerique qui correspond bien au registre du conte. Le rendu graphique fait preuve d'une certaine finesse.

  • Jouabilité 13 /20

    Le gameplay devient seulement intéressant à partir de la moitié du jeu, lorsque les pouvoirs de Ray rendent la progression plus subtile dans les niveaux de plates-formes. Les mini-jeux sont, en revanche, peu nombreux et font plutôt mauvaise impression.

  • Durée de vie 12 /20

    Comptez un peu moins de 5 heures pour faire le tour des 27 chapitres du jeu. La recherche des bonus et le multijoueur relancent légèrement cette durée de vie.

  • Bande son 13 /20

    Une bande-son placée sous le thème du jazz, voilà qui n'est pas courant dans un jeu Disney. Dommage que les séquences musicales soient totalement dénuées de challenge.

  • Scénario 12 /20

    Un conte revu et corrigé par Disney, d'après le roman de E.D. Baker. L'histoire surprend d'entrée de jeu mais n'évolue pas suffisamment par la suite.

Soucieux de prendre par la main le jeune public, ce titre inspiré du dernier long-métrage de Disney s'avère particulièrement long à se mettre en route. Trop limité dans ses premiers chapitres, le soft offre pourtant des niveaux de plates-formes vraiment appréciables par la suite... si l'on excepte les mini-jeux désastreux. On finit donc par se prendre au jeu, même si le schéma de progression aurait gagné à se renouveler davantage d'un chapitre à l'autre.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 janvier 2010 à 16:47:25
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Mis à jour le 26/01/2010
Nintendo DS Plate-Forme Party-Game Disney Interactive Griptonite Games Animation Cinéma
Dernières Preview
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique 11 nov., 11:11
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
Les jeux attendus
1
The Last of Us Part II
29 mai 2020
2
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
3
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020