Menu
The Magical Quest Starring Mickey Mouse
  • Tout support
  • GBA
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Magical Quest : Starring Mickey Mouse
SNES
The Magical Quest Starring Mickey Mouse
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Akedysseril
L'avis de Akedysseril
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 janvier 2010 à 00:40:42
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.8/20
Partager sur :

Après être passé par le cinéma, la télévision, la bande dessinée ou même les parcs d’attractions, quoi de plus normal que de voir arriver Mickey dans l’univers du jeu vidéo ? L’un des personnages les plus connus au monde présente le profil parfait pour générer quantité d’argent et s’installe rapidement sur PC et consoles. Bien que les jeux à licence n’aient pas toujours été développés avec le respect dû à leur public, la Megadrive se dote rapidement de deux très bons jeux de plates-forme  : Castle of Illusion, en 1990, puis World of Illusion en 1992. C’est également l’année où la Super Nintendo connaît enfin son jeu dédié à la souris : The Magical Quest. Mais pour quel résultat ?

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse

Tout commence en ce jour magique où Mickey, Dingo et Donald se réunissent pour jouer à la balle dans un parc. Pluto, ravi de cette proximité avec la nature et entouré de ses amis, gambade gaiement au rythme de la balle que se renvoient Mickey et Dingo. Soudain, ce dernier attire l'attention de Mickey à propos de son prochain lancer. Visiblement, il projette d'y déployer une grande force qui requiert toute l'attention de la souris. Malheureusement, le pauvre Mickey est pris au dépourvu : la balle observe une trajectoire courbe, lui rebondit sur la tête, et se perd dans la nature. Tout groggy par ce coup inattendu, Mickey ne peut que constater le passage de Pluto, le brave canin, qui s'élance joyeusement pour tenter de lui rapporter la balle. Rapidement, Mickey s'inquiète de ce départ précipité, mais Dingo le rassure en lui promettant de lui ramener Pluto… avant de partir dans la direction opposée ! Certainement étonné par la stratégie adoptée par son ami, Mickey décide toutefois de partir lui aussi à la recherche de son compagnon de toujours. Quelques secondes après, la magie cède place à la tragédie : à l'occasion d'une course effrénée pour retrouver l'animal, Mickey ne peut ralentir à l'approche d'un ravin, dans lequel il chute sans espoir de retour. Après quelques pas, il approche d'une maison où l'attend un magicien. Celui-ci lui explique que Pluto a été capturé par le maléfique Pat Hibulaire, dont les pouvoirs magiques sont incommensurables. L'aventure commence.

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse
Le premier tournant du jeu : le turban magique.
Au premier abord, The Magical Quest fait très mauvaise impression : à l'issue d'une séquence introductive d'une niaiserie que seuls les amoureux de Disney supporteront sans sourciller, il paraît difficile de trouver la motivation nécessaire pour se lancer dans l'ersatz de quête proposé par Capcom, qui s'affranchit de toute logique. Après quelques minutes de jeu, on constate cependant que les mouvements de Mickey répondent plutôt bien : on saute à l'aide d'un bouton, on saisit les objets à l'aide d'un autre. De plus, notre meilleur ami magicien – rencontré il y a quelques minutes seulement – a même pris la peine de faire apparaître des blocs magiques dans tout l'univers, arme à lancer sur les ennemis pour s'en débarrasser ou plates-formes bien utiles pour se déplacer. À la manière de Mario, on découvre rapidement des pièces cachées sous ces mêmes blocs, et dont l'utilité paraît toute relative de prime abord. Quelques cœurs disséminés çà et là permettent de remplir sa jauge de vie, tandis que des poupées à l'effigie de Mickey lui octroient une vie supplémentaire. Rien de bien original, certes, mais on s'amuse rapidement à saisir les ennemis étourdis après un saut pour les lancer sur leurs congénères. On en demande cependant davantage de la part de Capcom. Tout change à partir du deuxième niveau.

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse
La tenue de pompier permet de pousser les blocs.
Arrivé au monde de la forêt, Mickey tombe en effet nez à nez avec le magicien qui vient lui apporter son aide. Après une courte conversation, ce dernier disparaît et fait descendre du ciel le turban magique. Intrigué, on se dirige vers la tenue qui attend juste devant nous. Un rideau rouge se tire et, sous nos yeux ébahis, Mickey réapparaît paré comme un magicien oriental, le doigt tendu vers le ciel ! On imagine immédiatement un changement chez la souris et, après avoir essayé de saisir un objet, la magie du jeu apparaît : Mickey est désormais capable de lancer des salves magiques, dont l'intensité varie en fonction du temps pendant lequel on maintient le bouton. On n'en attendait pas moins de la part des créateurs de Megaman, qui réutilisent à merveille le principe des tenues alternatives, accessibles à tout moment. Des tenues ? Vous avez bien lu, car au fil des niveaux ce ne sont pas moins de trois équipements qui enrichissent la garde-robe de Mickey. C'est là la grande force du jeu, qui confère à The Magical Quest son statut de jeu mythique ; car à partir de là, le titre propose une diversité de gameplay tout simplement énorme.

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse
Bizarrerie du jeu : la réserve d’eau ne se recharge pas dans l’eau.
Outre l'habit de magicien, il est également possible de revêtir un uniforme de pompier ou un vêtement d'alpiniste. En magicien, Mickey ne peut plus saisir de blocs ou d'ennemis ; il peut en revanche lancer des rayons de magie qui grignotent plus ou moins une jauge selon leur intensité, et respirer sous l'eau. En pompier, il tient une lance qui lui offre la possibilité de projeter de l'eau, et d'en contrôler le débit selon le temps pendant lequel on maintient le bouton. Selon les cibles visées, il est capable de créer des plates-formes qui se matérialisent au contact de l'eau. En ce qui concerne ces deux tenues, notons qu'il est nécessaire pour Mickey de récupérer des lampes à huile ou de petites bornes à incendie afin de recharger la jauge qui se vide à chaque utilisation. À cet effet, les divers magasins croisés confèrent au titre un petit air de RPG, puisqu'il est possible d'augmenter la capacité totale de cette jauge, et même d'obtenir plus de cœurs pour mieux résister aux ennemis. Enfin, clou du spectacle, Dingo réapparaît de nulle part pour offrir à Mickey l'ultime équipement : la tenue d'alpiniste. Un pur moment d'anthologie, au cours duquel Mickey peut s'agripper à loisir à la moindre plate-forme en déployant un crochet à partir duquel il se balance pour se hisser vers de nouveaux sommets. Précision et célérité sont de mise pour s'approprier complètement ce nouvel ustensile.

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse
Parti on ne sait où, Dingo revient comme une fleur avec un cadeau.
Ainsi paré, Mickey parcourt un univers fantastique qui s'inscrit parfaitement dans l'esprit de Walt Disney. Agréables et colorés, les différents niveaux ne multiplient pas forcément les références mais les utilisent à bon escient, comme les blocs estampillés du mythique signe Disney. Pat Hibulaire, lui, est immédiatement identifié comme le grand méchant du jeu, puisque tout ou presque est à son effigie. Depuis les portes de pierre qui permettent de sortir d'un niveau jusqu'aux arbres en arrière plan qui affichent sa vilaine frimousse, tout semble sous son contrôle. Les boss eux-mêmes obéissent au maléfique magicien, puisque chenilles et araignées arborent le même faciès et laissent échapper un morceau d'âme de Pat à leur mort. Tout est habilement composé à l'aide de sprites de très bonne taille qui flattent l'œil. Si l'univers graphique est très "Disney", les musiques ne sont pas en reste et on se surprend à les fredonner, donnant définitivement au jeu une allure de dessin animé. Peut-être pourra-t-on trouver l'ensemble des bruitages plutôt grossiers, mais rien qui ne puisse déranger ou interpeller le joueur. On regrettera cependant forcément l'absence d'une voix digit pour Mickey, qui se contente de parler par le biais de textes écrits ou de pousser de petits cris à chaque fois qu'il perd un cœur de vie.

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse
Les boss proposent des combats plaisants et variés.
La principale lacune du titre provient incontestablement de sa durée de vie dans la mesure où seuls six mondes répartis en quelques séquences composent l'ensemble de ce jeu. Heureusement, les décors et les ennemis sont relativement variés et permettent au joueur de ne pas se lasser, ce qui aurait pu se révéler dramatique pour un jeu de cette brièveté : en connaissant The Magical Quest, comptez une heure grand maximum pour le boucler sans vous presser, d'autant plus que la limite de temps de chaque niveau est plus qu'anecdotique. Un défaut qui en compense largement un autre, puisque Capcom se fend d'une absence totale de système de sauvegarde de quelque sorte que ce soit. Ici, point de fichier de jeu ni de mot de passe : le joueur doit mener l'aventure d'une seule traite pour espérer en voir la fin. Les quelques difficultés essaimées çà et là bloqueront les plus jeunes mais n'empêcheront jamais un joueur confirmé d'avancer. Pour finir, signalons la présence d'un mode deux joueurs qui permettra éventuellement de gonfler légèrement la durée de vie du titre, même s'il est toutefois impossible de mener la quête en coopération : c'est alternativement qu'il faudra jouer.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Le jeu est d’une grande propreté et répond à tous les critères d’exigence que l’on pouvait attendre de Capcom. En totale adéquation avec l’univers de Disney, The Magical Quest est très agréable pour les yeux et possède ce petit quelque chose qui lui confère un charme indéniable. La grande variété d’ennemis et de décors est un plus visuel indéniable.

  • Jouabilité 18 /20

    Les mouvements de base n’apportent presque rien au genre de la plate-forme même s’ils se révèlent d’une précision très louable. En revanche, le système de tenues apporte une richesse incroyable en termes de jouabilité, d’autant plus qu’il est possible de jongler à tout moment entre les différents équipements. On se surprendra à essayer, encore et encore, de traverser l’intégralité du niveau montagnard en passant sous sa falaise où soufflent des vents violents, à la seule force du crochet.

  • Durée de vie 9 /20

    Avec un 9/20, la note reste généreuse si l’on se contente d’évaluer The Magical Quest en termes de contenu, tant le nombre de niveaux est ridicule en comparaison d’un Mario, par exemple. En revanche, la note atteint des sphères astronomiques dès lors qu’il s’agit de noter la rejouabilité : une fois Pluto sauvé, notre seule envie est de partir à nouveau à sa rescousse. La marque des grands jeux.

  • Bande son 14 /20

    Agréables et festives, les compositions collent totalement à l’univers de Mickey, même dans les moments les plus dramatiques. Les bruitages sont plus classiques mais donnent au jeu une ambiance appropriée. Dommage que Mickey se contente de pousser de petits cris impersonnels, là où on aurait aimé une reproduction de sa voix de fausset.

  • Scénario 14 /20

    Une séquence introductive en guise de mise en bouche, suivie d’une carte du monde joliment dessinée afin de préparer le joueur à l’aventure. Plusieurs séquences d’une grande brièveté jalonnent les niveaux pour maintenir une forme de trame narrative, mais l’essentiel se déroule presque exclusivement au début et à la fin.

The Magical Quest : Starring Mickey Mouse est la première apparition de Mickey sur Super Nintendo, et quelle apparition ! Maîtrisé sur tous les plans en dépit de références évidentes, le jeu atteint des sommets de vidéoludisme avec l’intégration d’un système de tenues à la Megaman, qui sera repris par les deux épisodes qui complèteront cette série. Plaisant et maniable, ce jeu signe l’une des plus grandes réussites de Capcom sur Super Nintendo et, surtout, l’un des jeux de plates-formes les plus appréciés de cette génération. En témoignent les suites et différentes adaptations qui ont suivi ce jeu qui séduira les petits et amusera encore longtemps les grands.

Profil de Akedysseril
L'avis de Akedysseril
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 janvier 2010 à 00:40:42
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (23)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.8/20
Mis à jour le 21/01/2010
Super Nintendo Action Plate-Forme Capcom Animation Cinéma Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Marvel's Avengers, une formule jeu-service qui interroge - gamescom 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : gamescom 2019 : Blair Witch, récit de notre balade tumultueuse au cœur de la forêt maudite
    PC - ONE
  • Preview : The Witcher 3 : Wild Hunt Complete Edition - Premier contact avec le portage Switch
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce