Menu
The Adventures of Batman & Robin
  • Tout support
  • G.GEAR
  • MD
  • Mega-CD
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Adventures of Batman and Robin
MD
The Adventures of Batman & Robin
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 janvier 2010 à 09:56:26
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Partager sur :

Il suffit de voir l’énorme succès rencontré par Batman Arkham Asylum pour convaincre les derniers sceptiques que le vengeur masqué fait véritablement partie d’un patrimoine culturel international. Les jeux dérivés de cette licence sont également légion tandis que la qualité, elle, n’est pas toujours au rendez-vous. Faisons un petit bond dans le temps pour découvrir ou redécouvrir un des épisodes les plus réussi de la saga.

The Adventures of Batman and Robin

Nous sommes en plein mois de juillet et pourtant, l'air semble particulièrement frais dans les rues de Gotham City. Ce n'est que quand des flocons de neige se sont mis à tomber du ciel que la police a vraiment compris que quelque chose de malsain se profilait à l'horizon. Et en effet, le mentalement déséquilibré Mr Freeze a mis au point un immense canon à neige. Son objectif ? Transformer Gotham City en boule à neige géante. Pas de temps à perdre, le Bat-Signal flotte déjà dans le ciel. Profitant de la confusion générale, Mr Freeze fait évader trois détenus plus désaxés les uns que les autres de l'Arkham Asylum (une vraie passoire cet asile). Il s'agit du terrible Joker accompagné de sa fidèle complice, du fan de Lewis Carroll, c'est-à-dire le Chapelier fou, et finalement de Double-Face. Chacun d'entre eux a reçu pour mission de ralentir Batman, car oui, ça prend du temps de congeler une ville toute entière. Mais qu'à cela ne tienne ! Notre justicier en collant ne saurait se laisser impressionner par une bande d'échappés d'asile. Tous à la Batmobile, le jeu est sur le point de commencer. Enfin, pas tout à fait : il faut d'abord choisir votre personnage. Si un ami décide de jouer avec vous, c'est le moment idéal pour le distraire. Dépêchez-vous de sélectionner l'homme chauve-souris à la musculature saillante et laissez lui l'adolescent boutonneux au charisme d'huître, j'ai nommé Robin !

The Adventures of Batman and Robin
La vengeance est un plat qui se mange froid.
Rassurez-vous tout de même car, si ce n'est de porter un coup à votre amour propre, ce choix n'aura pas de conséquence sur le déroulement de la partie, nos deux héros possédant exactement la même panoplie d'actions. Et les actions, parlons-en justement. Vous pouvez d'ores et déjà oublier ces pseudos jeux d'infiltration où les combinaisons de boutons, que l'on réalise correctement une fois sur deux, ont juste le don de vous mettre les nerfs en pelote. Ici, nous avons droit à un beat'em all pur et dur. Il faudra (en plus de la croix multidirectionnelle) apprendre à maîtriser seulement deux boutons qui correspondent respectivement aux sauts et aux attaques. Et la touche d'attaque, vous l'utiliserez plus d'une fois : les adversaires issus du sombre monde de Batman courent, sautent, volent, lancent des bâtons de dynamite, utilisent des armes à feu et surtout, ils vous attaqueront par vagues ! Il va falloir vous frayer un chemin à travers des hordes d'ennemis si nombreux qu'ils encombreront tout l'écran.

The Adventures of Batman and Robin
Tu es à la traine Robin !
Les armes principales dont disposent nos héros pour se défendre et que vous utiliserez à foison à travers le jeu sont des projectiles en quantité illimitée. En fait, il y en a trois types différents : les Batarangs, les shurikens et les bolas (les balles reliées par des cordelettes que Batman utilise dans les comics pour ligoter ses adversaires). Dans les niveaux sont éparpillés de petits items sphériques qui changent de couleur à intervalle régulier. Chaque couleur correspond en fait à l'une de ces trois armes. Elles sont naturellement utiles pour changer d'équipement mais pas seulement : si vous ramassez un item de la même couleur que votre arme actuelle, elle montera de niveau (il y en a sept en tout) et ses caractéristiques s'en verront améliorées. Les bolas deviennent très puissants mais leur rayon d'action est limité tandis que les shurikens, plus faibles, s'éparpillent sur une grande partie de l'écran. Finalement, les Batarangs représentent un bon compromis entre puissance et amplitude d'attaque. Quand vous perdez une vie, votre arme diminue de trois niveaux, laissant Batman et Robin avec une capacité offensive réduite.

The Adventures of Batman and Robin
Admirez cet effet de relief.
Si un adversaire se trouve juste en face de vous, le héros de Gotham City va effectuer des attaques au corps-à-corps : des enchaînements de coups de poing, de coups de pied et de coups de tête accompagnés de bruitages bien représentatifs de la brutalité de l'action. En effectuant un double saut, vous pourrez également éjecter les adversaires situés au-dessus de vous d'un violent coup de pied aérien. Le coup de pied plongeant est aussi de la partie si vous voulez fondre comme un aigle sur une pauvre proie terrestre. Vous pouvez finalement vous accrocher à des gouttières et autres rebords pour tenter de progresser plus efficacement. En détruisant des éléments du décor ou en tuant des ennemis, vous trouverez trois autres types d'items : les habituelles vies supplémentaires, les têtes de mort qui détruisent toute forme de vie belliqueuse à l'écran et les cœurs qui rempliront votre énergie, représentée sous forme d'un cercle. Et ces cœurs seront une véritable bénédiction à vos yeux ! Il est effet temps de parler de l'une des caractéristiques du soft qui en rebutera plus d'un : le jeu est dur… non… le jeu est incroyablement, honteusement, scandaleusement difficile ! Un deuxième joueur peut essayer de donner un coup de main en faisant par exemple l'appât pour distraire un boss trop fort pendant que vous le corrigez (rôle qui va comme un gant à Robin vu que son costume multicolore est en contraste total avec le reste du jeu ) mais les crédits étant communs aux deux joueurs, cela va plus vous desservir qu'autre chose et votre progression n'en sera qu'entravée.

The Adventures of Batman and Robin
Vol au-dessus de Gotham City.
En plus des très réussies phases en beat'em all, le jeu propose également un passage en Bat-Deltaplane et deux phases en Bat-Jet. Si elles ne sont pas inoubliables, elles ont au moins le mérite d'exister et il faut dire qu'elles apportent un certain renouveau. Le Bat-Deltaplane se dirige en fait comme le vaisseau d'un shoot'em up à scrolling horizontal : vous bougez le héros sur tout l'écran et ne pouvez tirer que devant vous. A bord du Bat-Jet, Batman peut aussi se retourner pour défendre ses arrières. Ce qui est commun à l'intégralité du jeu est l'attention toute particulière qu'ont reçu les graphismes. En fait, ils n'auront de cesse de vous rappeler la série animée. Certes, les décors au sein d'un même niveau sont un peu répétitifs mais bon sang, qu'ils sont réussis ! Citons par exemple la banque qui explose au milieu du premier niveau : les billets de banque tourbillonneront au gré du vent tandis que les flammes qui s'échappent du bâtiment vous laisseront bouche bée. De plus, la quasi-totalité des niveaux utilisent des effets de distorsion en vue de simuler la profondeur des décors. Le résultat est très impressionnant et on se retrouve facilement fasciné par la hauteur des buildings de Gotham ou encore par les mouvements d'un boulet de destruction s'approchant de l'écran depuis la grue qui le maintient.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Des teintes mauves et bleu foncé composent la grande majorité des niveaux du jeu. Il faut dire que l’action se déroule intégralement pendant la nuit, ce qui donne une ambiance pesante et malsaine en cohérence avec l’univers de Batman. La relative répétitivité des décors se fera oublier grâce à de magnifiques effets de distorsion et des impressions de relief à vous coupez le souffle (et que l’on pensait être propres à la Super Nes). Les sprites des boss sont quant à eux absolument gigantesques et ces derniers vous réservent plus d’une surprise.

  • Jouabilité 17 /20

    D’une simplicité et d’une efficacité comme on aimerait en voir plus souvent ! Le jeu se prend en main très rapidement, laissant directement place à des scènes d’action frénétique qui ne sont pas sans rappeler un certain Gunstar Heroes sorti sur la même machine. Les phases en Bat-Jet et en Bat-Deltaplane ne sont pas spécialement réussies mais apportent une certaine fraicheur à cet opus.

  • Durée de vie 13 /20

    Le jeu se divise en quatre niveaux au bout desquels attend sagement l'un des quatre célèbres ennemis de Batman, susmentionnés. Chaque niveau est quant à lui divisé en un nombre aléatoire de sous-étapes de longueur variable. Ce n’est pas beaucoup mais le jeu est d’une difficulté à toute épreuve ! De longues heures d’entraînement seront indispensables pour en voir le bout. Du moins, si vous en avez le courage bien sûr.

  • Bande son 15 /20

    De la techno, de la techno et encore de la techno ! Voilà donc au rythme de quelle musique l’univers de Batman vibre dans ce jeu. Heureusement, elle est de bonne qualité. Certains thèmes sortent indéniablement du lot et peuvent être réécoutées via le Sound Test. On regrette évidemment l’absence d’autres styles de musique, en particulier si vous êtes réfractaire à ce genre musical. Les bruitages sont simples mais représentatifs de l’action.

  • Scénario /

    Vous l’avez déjà bien compris, le scénario n’est qu’un prétexte pour mettre la pâtée à des vagues, non des hordes, non des déferlantes d’ennemis en tout genre !

Un jeu estampillé Batman, on peut comprendre que cela fasse un peu peur au début. Il faut dire que la tentation est grande de nous proposer un soft médiocre qui a pour seul atout de nous plonger dans les rues de Gotham City. Heureusement, ce jeu échappe à la règle en nous offrant de magnifiques graphismes aux couleurs aussi froides qu’une ville bercée par les glaciales intentions de Mr Freeze, ainsi qu’un gameplay simple qui se prend immédiatement en main. Le jeu devrait néanmoins trouver plus facilement son public du côté des professionnels du pad, sa difficulté pouvant en refroidir plus d’un…

Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
20 janvier 2010 à 09:56:26
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (16)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 20/01/2010
Megadrive Beat'em All Sega Clockworks Entertainment Animation Comics Cinéma Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce