Menu
Crack Down
  • Tout support
  • PC
  • Wii
  • Amiga
  • CPC
  • ST
  • C64
  • MD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Crack Down / Crack Down sur MD /

Test Crack Down sur MD du 08/01/2010

Test : Crack Down
MD
Crack Down
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 janvier 2010 à 17:10:48
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Tous les prix
Prix Support
31.89€ MD
39.89€ MD
Voir toutes les offres
Partager sur :

Crack Down est un jeu d’action/infiltration produit par Sega sur borne arcade en 1989 et porté deux ans plus tard sur Megadrive. Si vous êtes à la recherche de Crackdown (en un mot) sorti sur xbox360, vous êtes au mauvais endroit. Mais ne partez pas tout de suite, ça pourrait quand même vous intéresser…

Crack Down

Le jeu en lui-même ne propose que quelques phrases en guise de scénario. Mais si vous êtes un peu curieux et aimez comprendre pourquoi votre héros se démène comme un malade pour accomplir ses missions, vous pouvez jeter un œil dans le manuel du jeu. Alors, à quel prétexte aura-t-on droit cette fois? Et bien tout porte à croire que le Mr K, sinistre scientifique mentalement déséquilibré est en train de mettre secrètement (pas tant que ça on dirait) au point un robot assassin géant pour détruire tout signe de vie sur Terre. Mr K a dû connaitre une enfance difficile pour en vouloir ainsi au monde entier ! Mais inutile de trembler, les deux meilleurs agents des services spéciaux sont déjà sur le coup et comptent bien ne pas le laisser faire. Vêtus de leurs superbes combinaisons de bodybuilder jaunes et violet pétant (pas très discret pour des agents secrets) qui mettent en valeur leur musculature parfaite, Ben et Andy vont devoir s'infiltrer dans la cité futuriste du scientifique dérangé. Leur mission est de déposer des bombes sur des points clefs et de s'extirper le plus vite possible avant que tout n'explose !

Crack Down
Devinez qui va prendre.
L'intégralité du jeu se déroule sous l'objectif d'une caméra aérienne à la façon d'un Zelda en deux dimensions. La première chose qui frappe, c'est que les personnages sont minuscules à l'écran. Que ce soit les héros ou les ennemis, ils ne sont jamais composés que d'une poignée de pixels. Pour amplifier encore le phénomène, vous ne jouer que sur environ un tiers de l'écran. La partie supérieure de l'écran étant occupée par la carte qui indique votre position, les couloirs et l'emplacement des grandes croix rouges sur lesquelles il faudra déposer les bombes. Cette carte est d'une grande aide car elle permet de réfléchir à un trajet avant de vous lancer dans l'action ou encore de prendre un détour pour éviter des ennemis trop puissants. Le reste de l'écran affiche le nom des différents ennemis présents dans la zone et surtout, leurs armes. Les images sont petites, minimalistes et grossièrement animées mais au moins, de cette façon, l'action est claire et limpide. Pas question de ne plus savoir où se trouvent Ben et Andy tellement le champ de vision est encombrée, d'autant que leur tenue est si extravagante que vous ne pourriez pas les perdre de vue même si vous le vouliez !

Crack Down
A deux, le jeu est encore plus fun.
Côté gamaplay, les choses deviennent déjà plus intéressantes. Armé d'un fusil, d'une sorte de bazooka et de super-bombes, vous allez devoir vous frayer un chemin à travers les quatre niveaux divisés eux-mêmes en quatre zones différentes. Alors que le fusil est une arme classique qui ne tue que rarement en une balle, le bazooka lui, détruit tout ce qu'il touche et en plus, la roquette ne s'arrête que quand elle rentre en contact avec un mur. Les super bombes détruisent tous les adversaires présents à l'écran ; utile pour se sortir de situations désespérées. Chaque arme ne propose qu'un nombre limité de munitions, nombre qui peut être modifié dans le menu d'options du jeu disponible depuis l'écran principal. Mais heureusement, les niveaux regorgent de munitions et un détour sera souvent nécessaire pour les récupérer. A noter que l'on peut changer la difficulté du jeu, ce qui n'aura un impact que sur le nombre de cartouches de fusil présentes dans les niveaux.

Crack Down
La super-bombe, il n’y a que ça de vrai.
Le système de déplacement peut sembler simpliste de prime abord mais après quelques minutes de jeu, il dévoilera un peu plus de profondeur. Les déplacements et les tirs peuvent s'effectuer en diagonale, ce qui permet d'éliminer des ennemis sans craindre de riposte étant donné que la plupart d'entre eux ne peuvent que bouger en ligne droite. A la manière d'un Solid Snake, la possibilité vous sera également offerte de vous plaquer contre un mur et même de le longer. Cette manœuvre devra impérativement être maitrisée si vous voulez progresser dans le jeu. Les ennemis ont en effet des réflexes très développés : ils ont pour habitude d'anticiper vos mouvements ! Pas question donc de passer en courant devant quelqu'un en espérant qu'il vous manque. La meilleure solution est de rentrer légèrement dans son angle de vue, de l'obliger à tirer, d'esquiver et de profiter du temps de recharge de l'arme pour le renvoyer chez son créateur ! Vous pouvez aussi vous déplacer le long d'un mur et vous infiltrer incognito derrière un ennemi pour le tuer d'un coup de poing ou de pied, très bonne idée si vous êtes radin en munitions.

Crack Down
Le lance-flammes est redoutable.
Au fur et à mesure que vous progressez dans le jeu, vous rencontrerez de nouveaux types d'ennemis. Il y en a vraiment un grand éventail et vous devrez changer de technique pour les terrasser plus facilement. Histoire de vous donnez l'eau à la bouche, on pourrait citer les sphères vertes qui ont la capacité de traverser les murs, les petits malins qui se téléporteront dans votre dos, les gardes armés de bouclier et de machettes qu'il ne faut jamais essayer d'affronter de face, les ennemis qui lancent des flammes et ratissent ainsi un large champ d'action… Pour vous débarrasser de tous ces empoisonneurs d'existence, il faudra aussi faire travailler vos méninges et utiliser les éléments des décors à votre avantage. Vous pouvez par exemple vous cacher derrière une porte ou l'ouvrir en plein sur le visage d'un des sbires de Mr K. Si vous êtes au milieu d'un couloir dont chaque extrémité est bloquée par un adversaire, essayez de vous plaquer à un mur et laissez-les s'entretuer.

Crack Down
Ces ennemis traversent les murs.
Mais comment parler de ce jeu sans évoquer le mode en coopération avec un ami. Il aura droit à son propre écran qui viendra remplacer l'inventaire et la brève description des ennemis. En fait, c'est l'intégralité du jeu solo qui sera ainsi proposée ! Les stratégies et les combines se verront décuplées. Vous pouvez vous répartir les tâches à accomplir ou encore couvrir votre partenaire lors d'un assaut contre un groupe d'ennemis qui défendent une opposition. Jouer à deux est un grand avantage dans la mesure où, nos amis bodybuilders doivent vite mettre les voiles avant que les bombes n'explosent et il est judicieux de se séparer pour faire le boulot plus vite. Cependant, le nombre de crédits est commun aux deux joueurs : mieux vaut donc jouer seul qu'accompagné d'un vrai boulet !

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Vraiment pas à la hauteur des capacités de la machine. Les personnages ne sont faits que de quelques pixels et le jeu souffre même de ralentissements ! D’un autre côté, l’action n’est jamais confuse et on ne s’y perd jamais.

  • Jouabilité 16 /20

    Le gros point fort du jeu. Assez simpliste au premier abord, elle dévoilera toute sa profondeur quand vous aurez acquis une certaine expérience de jeu. Le mode coopération rajoute encore un peu plus de stratégie dans un ensemble qui en demande déjà.

  • Durée de vie 13 /20

    Gardons à l’esprit que c’est avant tout un jeu arcade. Les 16 zones étant chronométrées, il faudra les finir chacune en moins de 4 minutes. La difficulté relativement élevée du jeu et le fun du mode multijoueur vous feront y revenir.

  • Bande son 13 /20

    Les dix musiques présentes dans le jeu ne sont pas d’une qualité d’enregistrement irréprochable. Elles n’en restent pas moins sympathiques vous vous surprendrez à balancer la tête au rythme de celles-ci. Les bruitages sont simplistes et pas franchement réussis.

  • Scénario /

    Il est pratiquement inexistant dans le jeu et c’est sans doute mieux ainsi. Jeter un coup d’œil dans le manuel et on vous parlera d’un sinistre scientifique qui veut détruire le Monde. Pas très original…

Les jeux d’action/infiltration ne sont pas vraiment légion sur Megadrive et celui-ci propose une expérience honorable. A première vue repoussant à cause de graphismes déjà pas très folichons à l’époque, on se rendra compte au fil du jeu que le gameplay est bien plus profond qu’il n’y paraît et demande un temps d’apprentissage pour être maîtrisé à fond. Vous pouvez enfiler vos tenues moulantes, le Monde a besoin de vous !

Profil de shametblame
L'avis de shametblame
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 janvier 2010 à 17:10:48
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 08/01/2010
Megadrive Action Sega Rétrogaming
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Pokémon Let's Go Pikachu/Evoli : Une première génération remise au goût du jour
    SWITCH
  • Aperçu : Hitman 2 : Le monde qui vous entoure est une arme
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Fallout 76 - Une transition 100% multi réussie pour la saga ?
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live