Menu
Fiesta Online
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Fiesta Online sur PC /

Test Fiesta Online sur PC du 04/01/2010

Test : Fiesta Online
PC
Fiesta Online
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 janvier 2010 à 16:34:47
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (45)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Partager sur :

Les fêtes sont passées, ou presque, votre corps présentant encore quelques stigmates dus aux nombreux excès commis pour l'occasion... Mais les fêtes sont bien passées, tel un bulldozer sur une délicate pâquerette. Pourtant, un nouveau MMORPG gratuit nous invite à prolonger les célébrations avec un nom évocateur : Fiesta Online. Vous reprendrez bien une petite coupe ?

Fiesta Online

Bon, autant l'avouer tout de suite, cette introduction facile car saisonnière n'a qu'un lointain rapport avec Fiesta Online. En effet, malgré ses recherches, votre serviteur n'a toujours pas trouvé le moindre rapport entre ce MMORPG et la fête. Pourquoi Fiesta ? Le mystère demeure. Toujours est-il qu'il n'y a pas trace de ce vocable dans le background du jeu. D'ailleurs, il n'y a pas trace du background tout court... Du moins ingame. Le site officiel, en revanche, présente bien un historique textuel du monde d'Isya, mais c'est à peu près aussi passionnant qu'un dimanche après-midi devant Drucker. Nous vous en épargnons donc le résumé pour nous concentrer sur l'essentiel : les qualités et défauts du gameplay. Car Fiesta Online est un titre très contrasté, qui multiplie les bonnes idées et les tares pour un étrange résultat en dents de scie.

Fiesta Online
Dans la zone de départ, c'est l'attaque des clones.
Commençons comme il se doit par la création d'un personnage. Une étape ici réduite à sa plus simple expression tant les possibilités sont maigres. Il n'y a pas de races ; seulement quatre classes sont accessibles (les traditionnels guerrier, mage, archer, prêtre) ; deux sexes, là aussi classiques mais c'est plus compréhensible... Reste enfin à choisir l'apparence, mais encore une fois les options sont chiches. Trois coupes de cheveux, trois teintes, et c'est terminé. Bref, l'éditeur d'avatars apparaît comme étant extrêmement pauvre. Quand on voit ce qui existe dans d'autres MMORPG gratuits comme Perfect World International, ça fait pitié. En fait, il s'avère que les possibilités de personnalisation sont bien présentes, et nombreuses de surcroît, mais réservées à qui lâchera quelques deniers dans l'item shop... Une décision préjudiciable, qui entraîne la prolifération de clones.

Fiesta Online
"Domaine interdit. Domaine interdit. Domaine interdit." Gni !
Si cette absence de choix dans la création d'un personnage est regrettable, nous déplorons davantage le manque de liberté de mouvements de ce dernier une fois dans le monde du jeu. C'est bien simple, toutes les zones sont gavées de murs invisibles qui vous bloquent brutalement dans votre cheminement, agrémentés d'un message "domaine interdit". Quand c'est en limite de région, au bord d'une plage par exemple, cela peut se comprendre. Mais ça arrive partout : la moindre petite butte de terre doit être contournée, ce qui est véritablement frustrant. Amateurs d'exploration, passez votre chemin. Et puisque nous en sommes à pester contre le level design, signalons également des transitions un peu brutales entre les différents environnements. Passer directement d'une verdoyante forêt à un désert où ne poussent que quelques palmiers, c'est étrange. Pour clore ce chapitre, faisons mention de quelques incohérences dans la construction des lieux, qui vous font traverser une zone peuplée de monstres plus forts que vous pour atteindre des ennemis de votre niveau...

Fiesta Online
Récolte et artisanat sont évidemment de la partie.
Jusque là, le constat n'est donc pas bien glorieux. Pourtant, en marge de ces défauts, Fiesta Online possède des qualités bien réelles. Notamment en ce qui concerne l'évolution des personnages. Même si les quatre archétypes sont très classiques, ils proposent de multiples façons de jouer, grâce à un système de progression bien pensé. Déjà, les classes se transforment à plusieurs paliers (niveau 20, 60...) grâce à une quête spéciale plutôt ardue. Ensuite, chaque compétence gagnée peut être améliorée, non pas globalement mais finement et selon plusieurs critères. Ainsi, vous pourrez bien sûr choisir de booster les dégâts d'un sort, mais vous pourrez préférer en réduire le coût de mana, augmenter la durée de l'effet ou gagner quelques précieuses secondes de cooldown. L'équipement bénéficie lui aussi du même luxe de détails, puisqu'il peut être amélioré à la fois par l'intermédiaire de pierres d'enchantement et par le biais de titres (qui confèrent des bonus contre une famille de monstres en particulier). Au final, le cœur du gameplay est donc satisfaisant, même si les quêtes se résument à du monster bashing.

Fiesta Online
Oh le beau guerrier cel-shadé à demi nu !
Les bonnes idées ne s'arrêtent pas là. Fiesta Online permet à chaque joueur d'avoir une mini-maison en forme de champignon, comme les Schtroumpfs. Cet abri de fortune est moins développé que dans certains autres MMO proposant du housing (comme Runes of Magic, qui vous livre carrément une soubrette à domicile). Mais il s'avère tout de même bien pratique, car on peut s'y reposer pour récupérer des points de vie, ou en faire une boutique pour vendre sa marchandise aux autres joueurs. Autre originalité : le mécanisme de quêtes dites Royales. Pour y participer, vous devez d'abord vous inscrire dans la file d'attente auprès du PNJ adéquat. Une fois qu'un groupe est constitué, vous voilà propulsé dans une instance, avec un temps limité pour accomplir une mission souvent périlleuse mais avec une récompense à la hauteur à la clé. Une fonctionnalité bien sympathique. Il nous faut malheureusement conclure ce test sur une note un peu moins réjouissante en évoquant la localisation française. Comme pour le dernier MMO Gamigo (Last Chaos), celle-ci est tout bonnement déplorable. A vous de voir si vous êtes prêt à subir un massacre en règle de notre belle langue pour découvrir le monde d'Isya.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Fiesta Online utilise la technique du cel shading pour le rendu des personnages, avec un résultat convaincant pour peu qu'on soit friand du design asiatique. Les environnements pâtissent en revanche d'effets vieillots et de textures sommaires. Globalement, on est un cran en dessous des productions concurrentes.

  • Jouabilité 11 /20

    Difficile de mettre une note à cet aspect tant les motifs de satisfaction comme d'énervement se bousculent. Dans la première catégorie, citons l'évolution des compétences et des objets, ainsi que le système de quêtes Royales. Dans la seconde, comment ne pas mentionner ces murs invisibles omniprésents qui gâchent une grande partie du plaisir ?

  • Durée de vie 14 /20

    Le MMORPG étant un genre sans réelle fin, Fiesta Online recèle potentiellement des centaines d'heures de jeu. Même si la zone de jeu ne paraît pas bien vaste au premier abord, elle propose un contenu conséquent. La lassitude risque toutefois de gagner rapidement les joueurs les moins persévérants, car le cœur du gameplay repose sur le monster bashing.

  • Bande son 8 /20

    Les différents thèmes font un peu penser à la musique d'un vieux dessin animé kitsch... Vous l'aurez compris, ce n'est pas précisément un compliment.

  • Scénario /

    Aucun background, si ce n'est par l'entremise de quelques pages de texte sur le site officiel. Une fois dans le jeu, on se contente de taper sur des monstres sans trop chercher à comprendre pourquoi...

Fiesta Online est un MMORPG très inégal, qui alterne le meilleur et le pire en permanence. De grosses fautes de goût, notamment les déplacements sans cesse entravés, côtoient de sacrées bonnes idées comme le système de progression des compétences. Au final, il se dégage donc du titre une impression mitigée. En dépit d'une personnalité attachante, Fiesta Online ne peut prétendre rivaliser avec les ténors du genre.

Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 janvier 2010 à 16:34:47
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (45)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.4/20
Mis à jour le 04/01/2010
PC MMO RPG Gamigo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce