Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Lego Indiana Jones 2 : L'Aventure Continue
360

Lego Indiana Jones : La Trilogie Originale avait été lancé à l'occasion de la sortie au cinéma du Royaume du Crâne de Cristal, qui n'était paradoxalement pas inclus dans le jeu. Il est donc logique d'accueillir aujourd'hui cette suite, dans laquelle on retrouve l'adaptation du quatrième film de la célèbre saga. Et comme vous allez le découvrir, ce ne sont pas les seules nouveautés.

Lego Indiana Jones 2 : L'Aventure Continue propose un gameplay similaire à celui de son prédécesseur. On y incarne toujours des figurines Lego grimées et vêtues comme les héros des films, au travers d'une série de saynètes qui en reprennent les moments forts. Licence oblige, les niveaux sont truffés d'éléments destructibles qui explosent en petites pièces ; ces dernières peuvent parfois être recombinées pour construire un nouvel objet, à utiliser pour progresser. Les environnements sont également riches en interactions de toutes sortes (interrupteurs à activer, blocs à pousser, trésors à déterrer...) qui ne peuvent parfois être effectuées que par un personnage précis. Heureusement, vous êtes systématiquement accompagné d'un acolyte avec lequel vous pouvez coopérer pour venir à bout des énigmes et franchir les obstacles.

Le jeu à 2 en écran splitté est l'une des nouveautés de cette suite.

La jouabilité de ce second opus a subi quelques légères retouches. Pour commencer, Indy dispose désormais d'un viseur quand il utilise son fouet, qu'il lui faut déplacer sur la cible voulue. S'il s'agit d'un levier, il l'actionnera aussitôt : les problèmes de perspective et les socles de bois destinés à y remédier, présents dans le premier volet, ont donc disparu. S'agissant d'un adversaire, il le ligotera et pourra même le traîner dans la poussière, bien qu'il faille reconnaître que ce système de visée n'est pas des plus pratiques à utiliser en plein combat. Autre nouveauté : si Lego Indiana Jones 2 vous propose toujours de partager l'aventure à deux en coopération, cette fois chaque joueur est libre d'évoluer à son rythme dans les différentes zones de jeu : si votre personnage s'éloigne trop de celui dirigé par votre ami(e), l'écran se scinde en deux afin que chacun puisse laisser l'autre vaquer où il veut. Cette nouveauté est vraiment très appréciable, ne serait-ce que parce qu'elle permet au jeu de se doter de véritables phases de courses, où chaque joueur peut conduire librement son propre véhicule. Il faut toutefois reconnaître que le split en diagonale (cf. screen ci-contre), combiné à la vitesse des engins et au bazar ambiant, rend le tout assez chaotique.

On retrouve les moments forts du Royaume du Crâne de Cristal.

A côté de ces quelques nouveautés de gameplay, cette suite propose un contenu assez étoffé : la nouvelle aventure (celle du Royaume du Crâne de Cristal) d'une part, la trilogie originale revisitée de l'autre, et enfin l'éditeur de niveaux qui fait son apparition. Commençons par aborder la nouvelle aventure, qui constitue tout de même l'attrait principal de ce nouvel opus, d'autant qu'elle introduit un changement majeur en matière de structure et de progression. Les trois épisodes qui la composent sont tous construits autour d'une nouvelle idée : un grand hub central, plus ou moins ouvert, qui permet d'accéder aux différentes scènes de l'épisode. Votre personnage peut y évoluer librement (à pied ou à bord d'un véhicule) à la faveur d'une caméra plus éloignée que de coutume, qui permet d'apprécier des décors à la fois plus fins et plus panachés. Mais cette zone centrale regorge également de bonus cachés, de personnages à débloquer et d'éléments à acheter, sans avoir d'ennemi dans les pattes. Bref, le concept est intéressant, même si cette structuration qui vous oblige à revenir au hub entre chaque scène casse pas mal le rythme de l'aventure. Et pour ne rien arranger, les différents niveaux se montrent moins convaincants que par le passé.

La séquence du village nucléaire est l'une des plus réussies.

Chacun se présente sous la forme d'une grande zone de jeu ou d'une grande salle, en général plus vaste que celles du premier Lego Indiana Jones. L'action y est généralement très orientée : vous aurez ou bien une énigme à résoudre, ou bien des vagues d'ennemis (ou un boss) à affronter, ou encore une course-poursuite à mener à bien... C'est souvent soit l'un soit l'autre, contrairement au premier opus qui savait varier les situations dans un même niveau. Quelle qu'en soit la raison, on a également l'impression que l'aspect plates-formes a été réduit à sa plus simple expression, au profit des puzzles et des combats qui sont davantage mis en avant dans cette nouvelle aventure, et au prix d'une certaine répétitivité. Difficile de dire si ces écueils ludiques proviennent ou non du matériau adapté - Le Royaume du Crâne de Cristal - car nous nous garderons bien de donner notre avis sur ce quatrième film, qui a divisé les spectateurs. Sachez tout de même que le jeu vous ménagera quelques moments de grâce, comme cette magnifique reprise de la scène du test nucléaire, dans laquelle la dimension parodique usuelle des jeux Lego prend tout son sens.

Les "Centres des Films" ne sont pas la meilleure idée des jeux Lego.

Outre cette aventure centrale, Lego Indiana Jones 2 vous propose de revivre les trois épisodes de la trilogie originale, sous un autre angle cette fois. Le principe du hub y est également utilisé : chacun des trois films dispose de sa zone centrale (nommée "Centre des films") dans laquelle se côtoient allègrement les décors les plus divers. Dans celle des Aventuriers de l'Arche Perdue par exemple, un simple pont vous permet de passer des plaines enneigées du Népal au désert égyptien. A partir de ce hub central, vous pouvez accéder à un florilège de scènes, à débloquer dans l'ordre, qui se succèdent sans continuité véritable : certaines séquences mémorables (la scène d'ouverture des Aventuriers de l'Arche Perdue par exemple) n'ont pas été retenues ; d'autres, éludées dans le premier Lego Indiana Jones, font leur apparition (la course-poursuite en voiture avec Demi-Lune dans Le Temple Maudit) ; d'autres enfin ne sont que de légères variantes de niveaux déjà présents dans le jeu précédent (le combat contre Toht pour ne citer que lui). L'ensemble est quand même sacrément décousu, et ne contentera guère que les joueurs ayant déjà bouclé le premier Lego Indiana Jones.

L'éditeur vous permettra aussi de construire votre propre aventure.

Au final, on a le sentiment que les qualités narratives et cinématographiques qui faisaient la force de l'épisode précédent sont ici bien moins prononcées. Le jeu est fun, mais on a parfois l'impression d'être embarqué dans un party-game aux couleurs d'Indiana Jones plutôt que de revivre l'épopée des quatre films. Quoi qu'il en soit, l'ensemble est doté d'une bonne durée de vie, d'autant que pour la première fois dans un jeu Lego, elle est secondée par un éditeur de niveaux. Ce dernier fait valoir une prise en main rapide étayée par quelques tutoriels sympathiques qui prennent la forme de mini-jeux, mais il se révèle paradoxalement difficile à utiliser au mieux, et pour cause : les briques sont placées par de petites figurines Lego, qui gênent la visibilité et rendent les constructions bien trop laborieuses, d'autant que vous ne pouvez faire tourner la caméra. En outre, vous ne profiterez de la totalité de la base de pièces disponibles qu'à condition d'avoir débloqué les films et les séquences dont elles sont issues. Enfin, s'il faut savoir que vous pouvez vous simplifier la tâche en réutilisant des niveaux et des personnages existants pour les intégrer dans une aventure de votre cru, l'impossibilité de partager vos créations en ligne réduit considérablement l'intérêt de l'éditeur.

Les notes
  • Graphique 14 /20

    Moins proche de l'action que dans le premier Lego Indiana Jones, la caméra confère à cette suite un aspect plus ludique et moins cinématographique, mais lui permet en contrepartie d'afficher des décors plus fins, particulièrement jolis dans les phases de course-poursuite. Les effets d'eau et de réflexion ont également été améliorés.

  • Jouabilté 13 /20

    Les problèmes de jouabilité (caméra, perspective...) ont quasiment disparu, mais au prix d'une dimension aventure/plates-formes amputée, qui laisse davantage la place aux puzzles et aux combats. Le remaniement de la progression ne plaira pas non plus à tout le monde. Pour le reste, on retrouve tout le plaisir procuré par les jeux Lego, à commencer par la grande variété de personnages à incarner et la richesse des interactions avec le décor.

  • Duree 14 /20

    Bien que le jeu soit structuré de façon différente, sa durée de vie est similaire à celle du premier volet. La présence d'une seule aventure inédite (Le Royaume du Crâne de Cristal, les trois autres n'étant que des resucées) se voit compensée par la présence d'une trilogie originale revisitée et d'un éditeur de niveaux. Comptez de très nombreux heures pour tout débloquer.

  • Son 14 /20

    La musique de John Williams se fait toujours entendre, et ce jusque dans l'éditeur de niveaux ! Les bruitages se font un peu plus discrets mais restent très réussis. Les dialogues ne sont toujours pas doublés (et heureusement), mais le babillage des personnages est toujours aussi trognon.

  • Scénario 10 /20

    C'est le plus gros point faible de cette suite. On ne parle pas là des qualités scénaristiques du Royaume du Crâne de Cristal, que chacun appréciera à leur juste valeur. Mais le nouveau type de progression adopté (qui hache le rythme des différentes aventures) et l'agencement chaotique et décousu des séquences des trilogies originales sont matière à déception.

Lego Indiana Jones 2 apporte son lot de bonnes idées, à commencer par l'écran splitté qui permet enfin de jouer à deux dans des conditions décentes, ce qui est tout de même l'attrait principal du titre. Cette suite s'accompagne toutefois d'un remaniement de la progression qui ne convaincra pas tout le monde : plus hachée, plus décousue et moins cinématographique, elle donne parfois l'impression de s'adonner à un party-game. Malgré la disparition judicieuse des problèmes de jouabilité, nous vous conseillons donc de vous porter en priorité sur le premier opus. Si vous l'avez bouclé et adoré, Lego Indiana Jones 2 peut représenter un bon complément, même si son éditeur de niveaux est loin de représenter une authentique valeur ajoutée.

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
20 novembre 2009 à 16:39:47
13/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 20/11/2009 Voir l'historique
Xbox 360 Action Plate-Forme LucasArts Traveller's Tales + Cinéma
  • Partager cette page :
LEGO Indiana Jones 2 : L'Aventure Continue
PC PS3 360 Mac DS PSP Wii
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (6)
  • News (7)
  • Vidéos (9)
  • Images (537)
  • Wiki / ETAJV
  • Wallpapers (4)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Lego Indiana Jones 2 : L'Aventure Continue sur 360
    -
    360
Boutique
  • LEGO Indiana Jones 2 : L'Aventure Continue 360
    18.56 € Neuf
    41.78 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.