Test Invizimals- PlayStation Portable

PlayStation Portable

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais nous sommes entourés d'une myriade d'animaux invisibles. Ils attendent simplement que vous braquiez sur eux les projecteurs de votre console pour se montrer. Vous avez encore un doute sur l'existence de ces étranges bestioles ? Branchez la caméra Go ! Cam sur votre PSP et partez à la découverte du monde des Invizimals.

Invizimals

La réalité augmentée a le vent en poupe en ce moment mais ce concept peut encore paraître relativement obscur à bon nombre de joueurs. Il s'agit tout simplement de superposer des éléments fictifs à des images réelles puis d'interagir avec eux. Concrètement, le dispositif est généralement constitué d'une caméra qui filme votre environnement et d'un écran sur lequel vous voyez le décor en question agrémenté d'images de synthèse. De telles applications débarquent en ce moment petit à petit sur DSi et vous proposent par exemple de partir à la chasse aux aliens ou aux fantômes qui se baladent sous votre nez et à votre insu. De la même façon, les possesseurs de PS3 ont récemment pu adopter une étrange petite créature : EyePet utilise la caméra Playsation Eye pour faire apparaître un petit animal de compagnie dans votre salon. Vous pouvez jouer avec lui, le caresser ou le nourrir en gigotant tout simplement dans le vide devant l'objectif. A première vue le concept, de Invizimals peut sembler assez identique : il s'agit de partir à la découverte de bestioles invisibles que vous pourrez détecter grâce à la caméra de la PSP. Le but n'est cependant pas d'en faire des peluches interactives, ces créatures sont teigneuses et si vous les capturez, c'est pour organiser des combats avec d'autres dresseurs, un peu à la manière des Pokémon.

Test Invizimals PlayStation Portable - Screenshot 16Le jeu des acteurs est déplorable.

L'entrée en matière d'Invizimals est assez déroutante : dès le début du jeu, vous êtes accueilli par un ingénieur, le très enthousiaste Kenichi Nakamura. Celui-ci vous explique que la caméra de la PSP lui a permis de découvrir qu'il était entouré de petites bestioles invisibles. Ces créatures semblent attirées par les individus possédant une forte aura, ça tombe bien, votre aura est justement particulièrement puissante. Il vous demande donc de scanner votre environnement à l'aide de votre propre PSP et vous ne tardez pas à voir par vous-même votre premier Invizimal... Faire apparaître puis capturer une telle créature demande tout de même un minimum d'efforts. Il faut commencer par le localiser à l'aide d'un scanner qui s'apparente finalement assez étrangement à un compteur Geiger. Les Invizimals ont tous des couleurs de prédilection et vous ne les retrouverez que sur un fond qui leur correspond. Vous voilà donc parti arpenter tout votre petit intérieur, la console à la main, pour trouver une table, une moquette, une pochette cartonnée ou une couverture de magazine qui présente la couleur idéale. Une fois que vous aurez plus ou moins localiser la bestiole, il vous faudra utiliser le piège fourni avec le jeu pour la faire apparaître : il s'agit en fait d'une carte que vous posez à plat sur la surface en question et qui permettra à la console de se repérer dans l'espace.

Test Invizimals PlayStation Portable - Screenshot 17Les mini-jeux permettant de capturer les créatures ne sont pas toujours très maniables.

L'Invizimal va enfin pouvoir se montrer et parader fièrement dans votre intérieur sur l'écran de votre PSP. Le résultat est assez bluffant de réalisme tant que vous gardez bien l'objectif fixé sur la fameuse carte piège : non seulement la créature gigote mais vous pouvez carrément la voir sous toutes les coutures en déplaçant la caméra autour d'elle. La capture en elle-même se traduit par un mini-jeu spécifique à chaque espèce d'Invizimal. On peut ainsi vous demander de guider une bestiole jonchée sur une boule en penchant la console dans une direction ou dans l'autre ou de l'hypnotiser en suivant son mouvement avec la caméra... Ces mini-jeux sont pour la plupart originaux et proposent souvent des gameplays audacieux qui tirent parti de la réalité augmentée, malheureusement ils ne s'avèrent pas du tout maniables. En bougeant la caméra, vous serez ainsi régulièrement amené à perdre le piège de vue et à assister impuissant à la disparition de ce petit monde mystérieux. Une fois que vous avez capturé tant bien que mal votre Invizimal, vous pouvez revenir lui rendre visite quand bon vous semble mais, si vous espérez le faire évoluer, il faudra l'envoyer combattre d'autres représentants de son espèce.

Test Invizimals PlayStation Portable - Screenshot 18La combats manquent de dynamisme.

En effet, vous trouverez d'autres éleveurs d'Invizimals un peu partout dans le monde qui n'attendent que de vous défier. Encore une fois il vous faut braquer votre objectif sur la carte piège pour voir les deux bestioles qui se font face. Chacune des créatures dispose d'une jauge de santé et d'une jauge d'endurance. Les quatre boutons de façade sont tous associés à un coup différent qui consomme plus ou moins de cette précieuse endurance. La gâchette gauche permet enfin de se protéger tandis que la gâchette droite active le "vecteur" que vous avez sélectionné, lançant ainsi une attaque spéciale ou venant apporter un petit boost à votre Invizimal. Les affrontements ne sont pas dynamiques pour un sous et on se contente généralement d'attendre patiemment que la jauge d'endurance remonte en se contentant de parer les coups et en espérant placer une attaque puissante à son adversaire. Notez au passage que ces fameuses bestioles ont toutes un attribut bien particulier et que les combats répondent finalement à une logique classique de pierre-feuille-ciseaux. Vous pourrez tout de même chercher du côté du multijoueur pour pimenter un peu vos parties : il est en effet possible d'affronter un ami via un mode Ad Hoc ou de chercher des adversaires sur le Net. Finalement derrière un concept original et accrocheur, Invizimals n'est donc pas un titre incontournable pour les collectionneurs de créatures, mais il n'en reste pas moins un jeu sympathique qui plaira certainement aux amateurs de dispositifs hors normes.

Miniblob, le 13 novembre 2009

Les notes

  • Graphismes 15/20

    L'intégration des Invizimals dans votre intérieur est assez bluffante : on peut librement tourner autour de la carte piège pour regarder sa bestiole sous toutes les coutures.

  • Jouabilité 13/20

    Le concept de la réalité augmentée est alléchant mais on se retrouve tout de même confronté à quelques problèmes de maniabilité lorsque les mini-jeux permettant de capturer les créatures cherchent à exploiter ce principe.

  • Durée de vie 15/20

    Vous pourrez retrouver 41 espèces d'Invizimals et chacune des bestioles dispose de trois stades d'évolution. Au final on peut donc croiser 123 créatures différentes, ce qui est une moyenne plutôt honorable pour une licence qui vient de voir le jour.

  • Bande son 10/20

    Les doublages français sont tout simplement calamiteux et la musique lors des combats devient rapidement insupportable.

  • Scénario 10/20

    Le scénario est tout à fait quelconque mais il devient presque comique tant le jeu des acteurs que vous retrouvez dans les cinématiques est déplorable.

  • Note Générale13/20

    Invizimals est une curiosité plutôt sympathique : le jeu tire profit d'un dispositif de réalité augmentée pour faire apparaître devant vous une ribambelle d'étranges créatures. Malheureusement les choses se gâtent lorsque l'on cherche à capturer les bestioles en question. Le titre révèle alors quelques problèmes de maniabilité qui l'empêchent de se hisser au niveau de perfection d'un Pokémon.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Sony
  • Développeur : Novarama
  • Type : Autres
  • Multijoueurs : 2 joueurs peuvent s'affronter en mode Ad Hoc ou online
  • Sortie France : 13 novembre 2009
  • Version : française intégrale
  • Config minimum : caméra Go! Cam nécessaire
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
Mots-clefs : InviZimals

Vidéos

Voir les 7 vidéos de Invizimals