Test Theme Hospital- PC

PC

Vous avez toujours rêvé d'être un gestionnaire sans scrupule, prêt à se faire de l'argent sur le malheur des autres ? Ça tombe bien, Theme Hospital vous propose de faire votre beurre sur le dos des malades. N'oubliez pas votre Carte Vitale.

Theme Hospital

Theme Hospital est un jeu de gestion sorti en 1997 par Bullfrog, l'équipe du très original Peter Molyneux. Si Theme Park vous proposait d'amasser de l'argent en attirant les badauds dans votre parc d'attractions, il faudra ici gagner votre vie sur les malheurs de pauvres malades. En clair, profiter de la vulnérabilité du patient pour lui faire subir des examens coûteux pour vous remplir les poches.

Test Theme Hospital PC - Screenshot 4Le soin de l'encephalantiasis est toujours un grand moment !

Évidemment, l'aspect cynique du jeu est compensé par un humour corrosif. Les maladies à traiter sont bien particulières, allant de l'Hyperlangue au Syndrome du King (le patient se prend pour Elvis Presley) en passant par l'Encephalantiasis. Autant de maladies farfelues qu'il faudra traiter à l'aide de machines étranges ou de remèdes imaginaires. Un décalage nécessaire dans cet univers médical pas toujours attirant. Le jeu se décompose en douze tableaux, correspondant à autant d'hôpitaux qu'il vous faudra créer et gérer jusqu'à compléter les objectifs, et ainsi passer au niveau suivant. Ces objectifs ne sont pas toujours les mêmes, mais vous imposent généralement un certain nombre de patients à soigner, d'engranger une certaine somme d'argent ou encore d'augmenter la réputation de l'établissement. Pour cela, il vous faut aménager votre hôpital intelligemment, gérer votre personnel et faire payer les patients un maximum avant leur guérison ou leur mort.

Test Theme Hospital PC - Screenshot 5Les patients sont toujours mécontents alors mettez leur des bancs

Vous disposez d'un local pour construire les différentes salles à votre guise. Ces salles seront autant d'étapes pour les patients, il convient donc de les organiser pour que leur parcours dans l'hôpital ne les oblige pas à faire de longs trajets. Ainsi, il faudra prévoir les salles d'examen et de diagnostic dès l'entrée, et les salles de traitement plus loin. Il ne faudra pas oublier de placer les toilettes et la salle de repos du personnel à des endroits stratégiques. Le nombre de salles est limité au début du jeu, mais augmente au fur et à mesure des niveaux, vous obligeant à gérer votre espace pour que chacun y trouve son compte. Certaines salles se débloquent durant un niveau par le biais du département de recherche, vous obligeant à anticiper leurs découvertes et à leur laisser de la place au sein des locaux. Une fois les locaux construits, il vous faudra recruter du personnel. Les médecins seront essentiels pour établir les diagnostics, faire les examens complémentaires et traiter les maladies. Certains ont des spécialités : psychiatre, chirurgien ou chercheur. En d'autres termes, certains équipements requièrent des spécialistes qui seront les seuls à pouvoir exercer dans une salle précise. Les infirmières se chargeront des salles d'observation, des traitements médicamenteux et de certaines maladies. Les hôtesses d'accueil, très discrètes durant le jeu, seront pourtant essentielles pour guider les nouveaux patients. Enfin, les agents d'entretien vous permettront de maintenir la propreté des locaux, arroser les plantes, ou encore réparer les machines. Ils vous seront d'un grand secours lors des épidémies, quand les patients vomissent à tout va… Le recrutement du personnel ne doit pas être fait à la légère. Outre les compétences spécifiques des médecins, vous devrez faire attention à leur motivation et à leur salaire. Sur la fiche d'embauche, il faudra ainsi vérifier la motivation du postulant, et ses capacités. Très succinctes, ces informations sont accompagnées d'un descriptif amusant, du genre « Fait du tricot pendant ses jours de repos », ou encore « Joue au train électrique mais ne l'avoue pas ». Des éléments humoristiques supplémentaires qui entourent les phases de gestion agréablement.

Test Theme Hospital PC - Screenshot 6Accepter des missions d'urgence vous octroiera du renom.

Une fois votre hôpital créé et votre personnel recruté, il vous faudra accueillir les clients… pardon, les patients. Plusieurs éléments sont nécessaires pour recevoir aux mieux votre source de profit. L'hôpital devra être équipé de bancs, de plantes pour rendre les lieux agréables, de distributeurs qui vous rapporteront de l'argent en même temps qu'ils rafraîchiront les patients… bref, prévoir le confort de tous, du moment que cela vous procure des bénéfices ! Mais que serait un jeu de gestion sans ses moments de crise ! De temps en temps, vous serez amené à gérer différents troubles. Plusieurs patients malades en urgence, une épidémie, une invasion de rats… autant de séquences qui relancent l'intérêt du jeu et lui évite de sombrer dans la routine. On pourra cependant déplorer une certaine facilité dans la gestion de ces crises. De la même manière, la gestion est assez limitée et grossière, à l'image des informations lors des recrutements du personnel. Les aficionados de la micro-gestion se sentiront sans doute un peu lésés (s'ils ne choisissent pas un niveau de difficulté élevé), même s'il faudra surveiller plusieurs éléments capitaux pour assurer la bonne marche de l'hôpital, remporter des prix de fin d'année, et bien sûr passer au niveau suivant.

D'un point de vue technique, Theme Hospital n'a pas à rougir du poids des années. La 3D isométrique se révèle parfaite pour surveiller son hôpital. Les graphismes sont fins et colorés. Les animations des personnages, dans les déplacements ou dans les soins sont tout à fait correctes (le traitement de l'Encephalantiasis est toujours un grand moment). Côté bande sonore, on pourra regretter des musiques répétitives. Cependant, les bruitages sont tout à fait réussis, et collent parfaitement aux animations, contribuant à l'ambiance originale du jeu.

Cidou (contributeur de jeuxvideo.com), le 17 septembre 2009

Les notes

  • Graphismes 16/20

    Colorés, fins, ambiance bande dessinée… vos yeux sont gâtés pour ce soft en 3D isométrique. Par ailleurs le placement des objets devient ardu à cause de cette vue (notamment lorsqu'on désire les mettre derrière un autre mur). L'animation des personnages, très cartoon, est particulièrement réussie.

  • Jouabilité 17/20

    Les menus sont simples et intuitifs, permettant une prise en main immédiate. On passe facilement d'une information à une autre. Les habitués du genre regretteront peut-être les limites en termes de micro-gestion, mais ce n'est clairement pas l'objectif du soft.

  • Durée de vie 16/20

    Si les premiers niveaux se finissent facilement, la difficulté augmente progressivement, avec de nouvelles maladies, salles et situations à gérer. Avec les différents niveaux de difficulté, le jeu peut devenir un vrai casse tête.

  • Bande son 14/20

    Les musiques du jeu sont banales et même lassantes. Cependant, les bruitages rehaussent la bande son du jeu et contribuent parfaitement à l'ambiance.

  • Scénario

    -

  • Note Générale17/20

    Theme Hospital réussit son défi : vous faire gérer un institut de soin tout en s'amusant. Axé clairement sur le fun avec une réalisation décalée, Bullfrog a marqué ici les jeux de gestion en les sortant encore un peu de leur sérieux, après Theme park et quelques mois avant Dungeon Keeper. Disponible sur le Playstation Store ou en abandonware sur PC, le jeu mérite véritablement le détour.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu