Test Mario Kart 64- Nintendo 64

Nintendo 64

1993. Fort de l'avance incontestable acquise dans le domaine vidéoludique, Nintendo parvient à nous surprendre une fois de plus avec Super Mario Kart, brillant mélange de la joie des courses de karting et du fun que l'univers de Mario a instauré depuis un certain temps maintenant. Trois ans et une nouvelle console plus tard, Big N a l'idée magistrale de nous resservir cette curieuse recette, qui a contribué au succès de la SNES, en la passant à la sauce 64 bits. Le résultat est là et se nomme Mario Kart 64.

Mario Kart 64

Pour celles et ceux qui auraient manqué le très surprenant opus SNES, le concept de Mario Kart consiste à incarner un personnage provenant du monde de Mario (parmi les 8 disponibles) et de le faire participer à des courses toutes plus folles les unes que les autres au volant d'un kart. Quatre modes sont présents. On compte ainsi le traditionnel Contre-la-montre qui comme son nom l'indique vous invite à courir seul contre le chrono. Un mode Grand Prix où le but est de s'approprier (seul ou à deux) le trophée tant convoité face à des adversaires dirigés par la console. Un mode VS pour déterminer qui de vous ou de votre ami est le meilleur, et enfin un mode Battle où l'objectif est de crever les trois ballons de son opposant dans des arènes plutôt restreintes. Si Mario Kart 64 reprend ce concept, ce n'est pas sans apporter des innovations notables. Premièrement, la 3D a remplacé le mode 7. Hélas, seuls les décors en profitent, les véhicules étant restés de simples sprites en 2D. Autant le dire tout de suite, le rendu graphique n'est pas vraiment digne d'une machine 64 bits. Ensuite, le soft est désormais jouable jusqu'à quatre simultanément en mode VS et Battle. Si l'on retrouve toujours Mario, Luigi et les autres pilotes déjà présents dans SMK, Donkey Kong Junior et Koopa Troopa ont respectivement cédé leur siège à Donkey Kong et Wario. Encore une fois, chaque personnage dispose de ses propres caractéristiques. Les deux plombiers moustachus sont les polyvalents de la bande, équilibrés dans toutes les caractéristiques. Celui qui recherche la vitesse se tournera plutôt vers Toad, Yoshi ou Peach. Enfin, pour qui veut jouer au contact physique en dépit d'une faible vitesse de pointe, les lourdauds Bowser, DK et Wario sont tout indiqués. Dernier changement, le jeu se veut essentiellement axé sur le fun.

Test Mario Kart 64 Nintendo 64 - Screenshot 10Bowser est lourd mais c'est pratique pour éjecter les adversaires.

Si Super Mario Kart misait sur la maîtrise du kart dans ses moindres détails tant au niveau de la conduite très pointilleuse que de la gestion des dérapages assez ardue, ce MK64 vise une clientèle plus familiale et privilégie les novices plutôt que les joueurs techniques. Pour commencer, on se tournera vers le mode Contre-la-montre pour se familiariser avec les commandes, qui s'avèrent assez aisées. Les karts ayant perdu la sensibilité de l'opus Super Nintendo, les virages deviennent plus faciles à négocier et les pertes de contrôle ont quasiment disparu. Plus question de rester bloqué contre un mur puisqu'il est désormais possible de faire marche arrière en appuyant longuement sur B. En outre, déraper tient du jeu d'enfant tant il est simple d'obtenir le turbo en maintenant le bouton R appuyé tout en jouant du joystick de gauche à droite. Vous pourrez alors rapidement partir à la conquête du meilleur chrono et affronter vos fantômes préalablement enregistrés. Mario Kart 64 est vraiment ce qu'on fait de plus simple. Une simplicité qui est d'ailleurs accentuée par la largeur des circuits et l'amplitude de leurs tournants.

Test Mario Kart 64 Nintendo 64 - Screenshot 11Le lancer de carapaces vertes requiert une certaine dextérité.

Ah, les fameux tracés de Mario Kart 64 ! Une petite pointe de déception tout de même, puisque leur nombre a été revu à la baisse par rapport à l'épisode précédent. Seulement seize courses sont jouables et toutes sont disponibles dès le départ. Pas de coupe cachée à débloquer donc. Maintenant, si l'on s'y attarde un peu plus, on ne peut que constater l'immense variété des parcours. Vous trouverez tout d'abord des pistes ovales, démunies du moindre piège. Idéales pour les débutants. Les plus avides de sensations apprécieront les tracés plus sinueux, pourvus de bosses, de reliefs en tous genres et dénués de glissière de sécurité (si vous sortez de route, Lakitu sera là pour vous repêcher et vous remettre en piste). Plus original, vous pourrez concourir dans la vallée de Yoshi, très labyrinthique, où votre position sera masquée par des points d'interrogation ; sur une autoroute où il faudra éviter le trafic important ; ou encore sur une majestueuse route arc-en-ciel aux effets de lumière euphorisants. Les décors ne sont en effet jamais les mêmes, et les littoraux côtoient sans problème les montagnes ou les glaciers. Peu de choix certes, mais au final on a des circuits de qualité qui raviront tous les âges.

Test Mario Kart 64 Nintendo 64 - Screenshot 13Qu'y a-t-il dans la boîte ? Surprise !

Une fois suffisamment entraîné, il est temps de vous lancer (seul ou à deux) dans un Grand Prix. Après avoir choisi la puissance de votre kart (50cc, 100cc ou 150cc), quatre coupes de quatre courses chacune vous attendent. Vous êtes maintenant huit participants présents sur la ligne de départ. Histoire de prendre l'avantage, il est possible d'effectuer un départ turbo en appuyant sur A au bon moment. Ensuite, pour garder la première place, vous retrouvez bien évidemment les caisses à Bonus qui avaient fait le bonheur des joueurs sur Super Nintendo. Les items sont attribués au hasard selon votre position. Si vous êtes parmi les derniers classés, vous obtiendrez à coup sûr l'étoile d'invincibilité ou l'éclair, qui réduira vos opposants en lilliputiens. Moyennement classé, vous devrez vous contenter de carapaces à projeter sur le premier venu ou d'un champignon turbo pour doubler. Et si vous êtes dans les premiers, vous n'aurez droit qu'à de simples objets de défense comme les bananes, très glissantes, ou les fausses boîtes à bonus explosives. Le jeu est en effet du genre à favoriser les moins bien classés. La vitesse de vos adversaires dépend de la votre et ceux-ci ralentiront si vous êtes loin derrière (et vice-versa). Même les raccourcis ne vous fourniront qu'une faible avance car de toutes façons, les autres karts finiront par vous rattraper. Au final, il n'y a pas tellement de challenge dans ce mode. On peut même dire que les termes "tricherie" et "chance" le décrivent parfaitement ! Si SMK n'était pas toujours équitable, ce Mario Kart 64 l'est encore moins.

Test Mario Kart 64 Nintendo 64 - Screenshot 15La ferme meuh meuh et ses taupes sont devenues un classique.

Le meilleur reste toutefois à venir : le multijoueur. Le mode VS, tout d'abord, vous invite à courir jusqu'à 4 sur le tracé préalablement sélectionné. Un mode qui justifie à lui seul l'achat du soft tant le plaisir et les crises de rire sont présents en abondance. On passe en effet des heures à s'affronter sans lassitude. Il y a même des moments de suspense où une petite déconcentration, un bonus particulièrement bienvenu peuvent changer l'issue de la course d'un instant à l'autre. Et si le VS ne vous suffit pas, vous trouverez surement votre bonheur avec le fantastique mode Battle. Pas de ligne à franchir, ici le but est de survivre dans l'une des quatre arènes spécialement conçues pour ce mode. Il faudra cette fois compter sur les items pour éclater les trois ballons que possède chaque participant. Là encore, de longues heures de fun en perspective devant votre télévision. Pour conclure, Mario Kart 64 est un jeu de courses que tout Nintendo maniaque fan de l'univers de Mario se doit de posséder. Et ce qu'il aime les courses ou non, pour peu qu'il soit affamé de multijoueur. Sorti en 1996, le soft demeure encore aujourd'hui un incontournable de la N64.

Trikmoumoutte (contributeur de jeuxvideo.com), le 12 août 2009

Les notes

  • Graphismes 14/20

    Le jeu n'a de 64 que le nom. Même si beaucoup d'éléments sont modélisés en 3D, il est difficile d'affirmer que MK64 soit optimisé à fond pour la console tant l'usage de sprites reste massif. Néanmoins, on reconnaît l'univers coloré de Nintendo et le soft est très fluide et offre une bonne impression de vitesse.

  • Jouabilité 18/20

    Encore une fois, la jouabilité est quasi-exemplaire. Il n'y a qu'en 150CC que votre kart pourra de temps en temps partir en tête-à-queue. Contrairement à Super Mario Kart, la maîtrise de la conduite vient beaucoup plus rapidement.

  • Durée de vie 18/20

    Le solo n'a que peu d'intérêt. Seul un mode miroir et un nouvel écran-titre sont à débloquer. Mais toute la durée du soft repose sur le multijoueur, qui vous scotchera à votre fauteuil pendant de longues soirées entre amis.

  • Bande son 15/20

    "Mama mia" et autres rires démoniaques ponctuent avec humour la lutte acharnée pour la première place. En outre, les thèmes musicaux qui passent en fond sont parfaitement assortis à l'univers qu'ils animent.

  • Scénario

    -

  • Note Générale17/20

    Après Super Mario 64, Nintendo nous montre une nouvelle fois tout son savoir-faire au travers de ce fantastique jeu de courses. Beaucoup plus proche des joueurs que son homologue SNES, Mario Kart 64 est aussi le summum de la saga en matière de jeu en écran splitté. Un titre magique qui trouvera sa place dans tous les salons familiaux.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : mariokart 64

Vidéos

Voir les 18 vidéos de Mario Kart 64