Menu
Streets of Rage
  • Tout support
  • 360
  • 3DS
  • Wii
  • iOS
  • Android
  • G.GEAR
  • MS
  • MD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Streets of Rage / Streets of Rage sur MD /

Test Streets of Rage sur MD du 07/08/2009

Test : Streets of Rage
MD
Streets of Rage
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de langeblanc
L'avis de langeblanc
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 août 2009 à 11:54:04
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (159)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Tous les prix
Prix Support
59.99€ MS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Que de souvenirs liés à Streets of Rage… Quand on évoque ce jeu, trois choses viennent à l'esprit : en effet, Streets of Rage s'appréciait avant tout pour sa musique, son ambiance, et son gameplay simple mais bourrin et jouissif à souhait. Mais ce jeu est-il toujours aussi plaisant dix-huit ans après ?

Streets of Rage

Alors même qu'on démarrait la console et qu'on lançait le jeu, Sega nous gratifiait d'une magnifique intro et plantait d'emblée le décor. On incarne trois jeunes policiers âgés d'à peine vingt ans qui ont décidé de débarrasser la ville de tous ses malfrats, quitte à risquer leur vie. Le joueur incarne donc un des trois personnages jouables à savoir : Adam Hunter, Axel Stone ou Blaze Fielding. Chacun adoptant un style de combat particulier puisque le premier est plutôt doué pour la boxe, le second les arts martiaux tandis que la dernière pratique le judo. Mise à part un style et un physique différent, le gameplay est identique pour les trois personnages, même si on notera tout de même quelques particularités d'ordre technique. Il faut savoir qu'Adam est un personnage misant davantage sur la force brute (il est plus lent mais frappe plus fort), Axel quant à lui est un personnage rapide (il est plus vif pour donner des coups), alors que Blaze est plutôt taillée pour les sauts et les acrobaties (elle saute plus haut que les deux autres). Cependant, il faut bien admettre que ces quelques signes distinctifs n'influent pas grandement sur le jeu.

Streets of Rage
Le début d'une série mythique.
Le jeu comporte huit niveaux qui se déroulent pour la plupart dans la rue. La plupart d'entre eux contient un boss à vaincre pour passer au stage suivant. A noter également que les niveaux sont de longueur équivalente puisque quelques minutes suffisent pour les terminer, à l'exception de celui qui précède le boss de fin qui est plus long mais aussi plus difficile. Celui-ci regroupe tous les ennemis et boss rencontrés au fil de la progression. Sachez aussi que le jeu dispose de trois niveaux de difficulté : facile, normal et difficile. Pour venir à bout de ses nombreux ennemis, le joueur dispose d'une palette de coups assez limitée mais plutôt efficace, constituée du coup de poing, coup de pied sauté et d'une attaque spéciale. En activant cette dernière, le joueur fait appel aux forces de police qui nettoient tout l'écran à coups de bazooka. Il est aussi possible d'agripper ses adversaires pour les frapper plus efficacement ou les projeter en l'air. En outre, le joueur dispose d'un nombre de crédits limité au cours de la partie (quatre pour être précis), chaque crédit octroyant trois vies au joueur. En plus de cela, les niveaux regorgent d'armes en tout genre (gouttière, couteau de lancer, bouteille, batte de base-ball) et de bonus à ramasser. Certains d'entre eux ajoutent des points au score, lequel nous offre périodiquement une vie, d'autres tels que les pommes et autres gigots permettent de regagner de la vie, enfin, plus rarement, on peut ramasser des bonus donnant droit à une attaque spéciale supplémentaire. Malgré tout cela, on pouvait voir le bout du jeu en à peine deux heures en normal et à peine plus en difficile.

Streets of Rage
Voici les trois personnages jouables.
Un mode deux joueurs vient cependant accroître l'intérêt et la durée de vie. En effet, il est possible de balayer les rues en co-op, ce qui ajoute une dose de fun au jeu. A noter aussi un petit plus intéressant lorsque l'on joue à deux, puisqu'il est possible de réaliser des coups spéciaux en collaboration avec son camarade, un joueur attrapant l'autre, s'appuyant sur son collègue pour effectuer un coup de pied sauté des plus acrobatiques. Inutile de dire que la satisfaction est au rendez-vous lorsque l'on arrive à le placer. Côté graphismes rien à redire, c'était bluffant pour l'époque, et la Megadrive disposait de la version la plus aboutie graphiquement, même si elle restait très proche des déclinaisons Master System ou encore Game Gear. En effet, la version Megadrive propose des décors plus détaillés et nettement plus jolis avec des effets de lumière donnant de la profondeur aux environnements.

Streets of Rage
Bienvenue dans la jungle urbaine.
Enfin, gardons le meilleur pour la fin, il est maintenant temps de passer à la bande-son et quelle bande-son ! Les musiques du jeu sont signées Yuzo Koshiro qui nous avait offert là une composition magistrale. Il faut bien le dire, la bande-son représente à elle seule 70% de l'ambiance du jeu, difficile donc de passer à côté. A chaque niveau correspond un morceau propre, mais on retrouve toujours le même thème une fois face à un boss. Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur Streets of Rage, tant il était attachant et addictif. Même une fois terminé, on ne peut s'empêcher d'y revenir pour arpenter les rues malfamées ou rien que pour entendre ces magnifiques mélodies. Streets of Rage premier du nom est sans conteste un jeu d'anthologie qui a fait les beaux jours de la Megadrive et de Sega.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Les graphismes sont clairement un des points forts du titre. Le jeu se déroule dans un univers plutôt urbain correctement retranscrit avec de beaux effets de lumière et de profondeur. On pourrait presque qualifier l'ambiance malsaine et oppressante des environnements de Streets of Rage de palpable. On lui reprochera peut-être un manque de variété dans les décors.

  • Jouabilité 15 /20

    Le jeu profite d'une jouabilité assez classique avec seulement cinq actions possibles (frapper, coup de pied sauté, attraper son adversaire, utiliser une arme ou déclencher une attaque spéciale), mais il faut bien admettre que c'est diablement efficace et bourrin. Cela participe grandement au côté addictif et défoulant du jeu.

  • Durée de vie 13 /20

    La durée de vie peut être considérée comme un point faible du jeu dans la mesure où il ne faut pas plus de trois heures pour le terminer en solo. Le titre dispose tout de même d'un mode co-op plutôt sympathique et on peut revenir au jeu sans pour autant s'en lasser.

  • Bande son 18 /20

    Le second point fort du jeu réside dans sa bande-son qui est un véritable régal. Les compositions de Yuzo Koshiro sont absolument divines et façonnent à elles seules la personnalité du jeu.

  • Scénario /

Difficile de noter un jeu tel que Streets of Rage. A première vue, il ne s'agit là que d'un beat'em all classique, cependant Streets of Rage dispose de quelques atouts de taille pouvant séduire : son ambiance, ses graphismes et sa musique. C'est donc un jeu à conseiller à tous les nostalgiques de la 16 bits de Sega.

Profil de langeblanc
L'avis de langeblanc
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 août 2009 à 11:54:04
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (159)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Mis à jour le 07/08/2009
Megadrive Beat'em All Sega Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce