Menu
Risen
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Risen
PC
Partager sur :

Nous avons enfin pu arpenter librement l'île volcanique de Risen, le nouveau jeu de rôle de Piranha Bytes. Cette suite officieuse de Gothic III évoque furieusement la créature de la Belle et la Bête : repoussante à l'extérieur, mais d'une richesse intérieure peu commune.

Comme nous vous le confiions dans notre dernier aperçu, les développeurs de Piranha Bytes ne veulent plus entendre parler de Gothic. Leur rupture avec l'éditeur Jowood, qui en a profité pour récupérer les droits de la série, est consommée. Pourtant, dès les premiers pas dans l'univers de Risen, une évidence s'impose : c'est du Gothic pur jus ! Un retour en arrière s'impose donc pour ceux qui, parmi vous, ne seraient pas familiers de la trilogie de Piranha Bytes. Né en 2001, Gothic reprend en quelque sorte le flambeau de la série des Ultima : un univers ouvert et immersif source de multiples interactions, un système de progression très roleplay et une liberté d'action et de choix ayant une incidence sur l'histoire. Après deux premiers épisodes remarquables, réputés tout autant pour leur qualité que pour leurs nombreux bugs, Gothic III s'était attiré un public plus large mais avait parallèlement déplu à une partie des fans de la série, déçus par ses combats simplifiés et par l'augmentation injustifiée de la zone de jeu. Alors pour situer Risen, c'est très simple : c'est une évolution de Gothic III pensée comme un retour aux sources vers le gameplay de Gothic II !

Risen
Vous venez de déranger un oiseau exotique. Sera-t-il disposé à vous laisser passer ?
Les premières minutes de jeu portent la marque de cette filiation : on incarne un héros lambda fraîchement échoué sur une île inconnue, un héros qu'il est impossible de définir mais qu'on aura l'occasion de faire évoluer tout au long de l'aventure. En gros, l'expérience accumulée au fil des quêtes et des combats permet de franchir des niveaux, qui ont pour intérêt d'octroyer des points d'apprentissage à dépenser pour acquérir telle ou telle compétence (combat à l'épée, vol à la tire, acrobatie, magie...). Le système de jeu est donc, à peu de choses près, identique à celui des Gothic, jusqu'à l'interface qui n'a pratiquement pas changé. On retrouve les caractéristiques qui ont fait le succès de la série, à commencer par la liberté totale qui nous est offerte. Et si la surface de l'île est considérablement réduite par rapport à ce qu'offrait Gothic III (ou d'autres jeux de rôle "ouverts" comme Oblivion), Risen gagne en richesse ce qu'il perd en étendue : les environnements sont immersifs, les possibilités d'interaction innombrables et les PNJ n'ont jamais été aussi bien écrits.

Risen
Voilà ce que Risen peut offrir sous son meilleur jour. C'est acceptable, mais on s'attendait à mieux.
S'il limite au maximum les PNJ génériques, l'univers aligne par contre les clones physiques, dont la profusion gagnerait à être corrigée d'ici la sortie du jeu. De façon générale, il y a matière à être déçu par la plastique de Risen. Car visuellement, le constat est implacable : proche de celui de Gothic III, le moteur de jeu affiche des environnements à peine plus jolis. Même si l'univers peut être parcouru sans temps de chargement, on s'attendait à mieux graphiquement, d'autant que l'éditeur semblait avoir communiqué sur les qualités visuelles du titre au travers des vidéos diffusées. Tout en gardant à l'esprit qu'il ne s'agit que d'une version preview, il semblerait qu'il faille s'accommoder de textures hideuses, d'animations ratées et d'un character design catastrophique pour pouvoir profiter de tout ce que Risen peut avoir à nous offrir. Le degré de finition devrait par contre être plus satisfaisant que de coutume dans les jeux Pyranha Bytes, car si la version Xbox 360 multipliait les problèmes de collision et les soucis de framerate (qui devraient être corrigés d'ici la sortie du jeu), la version PC était stable, fluide et dénuée de bugs.

Risen
Cette scène ne vous rappelle rien ? Tout ceux qui ont répondu Gothic III ont gagné.
L'île volcanique de Risen présente plusieurs centres d'intérêt, parmi lesquels une ville portuaire (Port-Faranga), un camp de hors-la-loi et un monastère. Autrefois gouvernée par Don Esteban, Port-Faranga est désormais aux mains de l'Inquisition, qui s'est emparée de l'île depuis qu'elle est la proie de mystérieux phénomènes. Les habitants sont sommés de rester en ville pendant que l'Inquisition forme ses novices et exploite les ressources locales depuis un monastère haut perché. Destitué mais toujours en vie, Don Esteban (dit "le Don") est parti fonder un camp de hors-la-loi au fin fond des marais, d'où il tente d'organiser la rébellion. On retrouve donc un système de factions qui a fait ses preuves : au fil des quêtes accomplies, le joueur est progressivement amené à prendre parti pour tel ou tel camp. Et comme de coutume, les développeurs pratiquent le : "dis-moi qui tu aides, je te dirai qui tu es" : ne comptez pas utiliser la magie si vous n'offrez pas vos services au monastère ; a contrario, les compétences de filou ne vous seront accessibles qu'en aidant les hommes du Don.

Risen
Votre tentative d'approche silencieuse vient d'échouer. Fuyez si vous ne voulez pas faire de vieux os !
Nous avons, jusque-là, beaucoup évoqué la parenté de Risen avec les précédents jeux de Piranha Bytes. Pour ne pas que vous vous imaginiez qu'il se repose nonchalamment sur son illustre parenté, intéressons-nous à présent à son système de combat, plus technique que celui de Gothic III. Un système qui repose moins sur les coups disponibles (classiques et peu nombreux) que sur la capacité du joueur à s'adapter au comportement de ses adversaires. Il faut savoir qu'à l'instar des PNJ, les monstres rencontrés mènent leur propre vie. Si on passe près d'eux, ils n'attaquent qu'en fonction de la menace que l'on peut représenter et de ce qu'ils sont en train de faire (ils peuvent être occupés à manger ou à dormir). Il y a même des monstres qui essaient de nous intimider pour nous dissuader d'avancer. Si le combat s'engage, il faut composer avec leurs techniques d'attaque spécifiques : certains reculent pour mieux nous charger, d'autres nous tournent autour, sans compter les groupes de créatures qui s'organisent dans l'espace pour multiplier les angles d'attaque. Les combats sont, de fait, particulièrement ardus et exigeants.

Risen
Le mini-jeu de crochetage de serrures présent dans Gothic II fait son grand retour.
Pour mesurer le degré de réalisme des affrontements de Risen, rien ne vaut une petite anecdote. Opposé à un groupe de gnomes particulièrement teigneux, j'ai été une première fois surpris par une meute de loups, qui s'était décidée à rentrer dans la danse après avoir estimé que l'évolution du combat lui serait favorable. Au rechargement de ma sauvegarde, tout s'est déroulé autrement : ayant réussi à tuer rapidement un des gnomes, j'ai eu la surprise de voir les loups accourir... pour dévorer la carcasse de l'infortunée petite créature (proie beaucoup plus facile), pendant que j'affrontais le reste de ses congénères. C'est bien une preuve de l'adaptation fine du comportement des monstres à la situation, et par extension de l'excellent travail des concepteurs de Piranha Bytes. On peut même présager que l'Intelligence Artificelle de Risen sera la meilleure jamais vue dans un jeu de rôle. Bref, au-delà des réserves que l'on peut avoir sur l'aspect technique, et en dépit de l'impression de jouer à une simple variante de Gothic, Risen s'annonce comme un jeu extrêmement riche, profond et intéressant, que votre serviteur aura eu bien du mal à lâcher pour s'acquitter de ces lignes.

Mis à jour le 03/08/2009
PC RPG Piranha Bytes Deep Silver
Commander Risen
PC
8.99 €
PC
9.21 €
PC
9.47 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Toronio
Toronio
MP
le 24 sept. 2009 à 02:23

Ça me fais rire ces personnes qui râlent car le graphisme n'est pas à la hauteur d'un : Unreal, Bioshock et pourquoi pas Crysis ? C'est vrai, Crysis & CO sont magnifique visuellement, mais...

Vous voulez quoi au juste ? Un Risen avec du CryEngine, pour qu'ensuite tout le monde gueule " c'est de la daube même avec ma Config de la mort qui tue de chez NASA, le jeu rame "

Réfléchissez un peu avant de poster des idiotisée de ce genre.

Lire la suite...
maouscosto
maouscosto
MP
le 21 sept. 2009 à 13:36

c est hideux !!!
mais si le scenar tient la route pourquoi pas...

Lire la suite...
Od-abe-difool
Od-abe-difool
MP
le 17 août 2009 à 13:40

Il a l'air d'avoir tout ce qui faut pour me plaire: de la profondeur.
En tout cas l'aperçu me laisse un bon pressentiment.

Lire la suite...
Haykel
Haykel
MP
le 14 août 2009 à 17:30

Vraiment, je sais pas ce qu'il vous faut. Les graphismes sont à mes yeux magnifiques.

Lire la suite...
Tekisama
Tekisama
MP
le 14 août 2009 à 00:48

Bizarre, mais j'ai l'impression qu'il marche, tout droit ou latéralement avec un balais dans le *** mais bon c'est peu-être qu'un impression...si ça se trouve c 'est très immersif ce jeu ( sans jeu de mot )

:fete: Champagne :fete:

Lire la suite...
You
You
MP
le 12 août 2009 à 15:48

Demo magnifique.

Lire la suite...
Stylo
Stylo
MP
le 12 août 2009 à 15:47

Excellent Jeu. :coeur:

Lire la suite...
hamagil
hamagil
MP
le 09 août 2009 à 00:43

vus le resume et ce qui a deja ete dit , j'attends ce jeux avec impatience

Lire la suite...
quarkz
quarkz
MP
le 08 août 2009 à 01:20

"Fuyez si vous ne voulez pas faire de vieux os"??

Je crois plutot que c'est fuyez si vous voulez faire de vieux os...

Lire la suite...
dafun
dafun
MP
le 05 août 2009 à 21:27

"qu'ils ne reprennent pas le système Gothic 3 où l'on pouvait être mage et maître d'arme/archer en même temps"
Les classes hybrides c'est pas si mal quand ça étoffe le gameplay... Qu'est-ce que les combats de The Witcher auraient été chiant si le héro ne maîtrisait pas quelques sorts...
Mais tu peux être certain que le principe de: choix d'allégeance = classe. C'est justement expliqué dans cette preview.
Petite bizarrerie que pour être mage il faille bosser pour l'inquisition (quand on sait que l'inquisition faisait la chasse aux sorcières par extension à la magie).

"Quant aux graphismes je les trouve bien: pas remarquable mais pas affreux non plus"
En fait c'est pas tant les graphismes que le character design et les animations qui sont reprochables.
Les personnages ont des postures/animations/tronches bizarres parfois.

Lire la suite...
Meilleures offres
Amazon PC 9.21€ Fnac Marketplace 360 20.00€ Amazon 360 23.99€ Amazon 360 83.61€
Marchand
Supports
Prix
A lire aussi
Derniers tests
14
TestOceanhorn 2 : Knights of the Lost RealmSur iOS
18
TestDisco ElysiumSur PC
15
TestThe Witcher 3 : Wild Hunt - Complete EditionSur Switch
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019