Menu
Trine
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • WiiU
  • PS3
  • 360
  • Mac
  • Box Orange
  • Box SFR
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Trine
PC
Trine
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 juillet 2009 à 17:25:54
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (198)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Tous les prix
Prix Support
12.20€ PC
34.11€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

On le voyait venir de loin avec ses airs de conte de fées et sa parenté manifeste avec le mythique Lost Vikings. Reprenant effectivement à son compte la recette des trois personnages complémentaires, Trine ne cesse cependant jamais d'aligner les petites trouvailles intelligentes pour former quelque chose d'absolument unique. Avec son univers onirique et poétique dont on peine à s'extirper, le bébé de Frozenbyte apparaît donc bien comme la petite perle que nous espérions découvrir.

Trine

L'histoire de Trine est introduite à la manière d'un conte de fées. Dès les premières secondes, le soft accueille effectivement le joueur avec de superbes illustrations ainsi que par une voix chaude et apaisante. Cette dernière ouvre d'ailleurs le bal par une formule que tous les enfants du monde connaissent évidemment : "Il était une fois, dans un pays très très lointain...". Dès lors, on sait que l'on s'apprête à mettre les pieds dans quelque univers étrange, baigné de mystères et sans doute en proie à une terrible malédiction. En l'occurrence, c'est la magie qui semble être la source des maux du monde de Trine. Jadis source de prospérité, elle a finalement changé de nature pour venir corrompre le royaume et tirer les défunts de leurs tombes. Mais, vous en conviendrez, un conte ne peut vivre sans l'intervention d'un ou plusieurs héros. Ceux de Trine sont au nombre de trois. Alors même que des hordes de squelettes s'avancent pour étendre l'obscurité dans tous le pays, les "élus" vont se retrouver liés bien malgré eux par un étrange artefact, le Trine. S'ensuivra une série de 15 niveaux bourrés de plates-formes, de pièges et de monstres que l'on devra vaincre en usant des capacités propres à chacun des héros.

Trine
La magie noire envahit le royaume et c'est à vous de découvrir pourquoi.
A la différence de The Lost Vikings, les trois personnages que l'on dirige dans Trine n'apparaissent à l'écran simultanément que si l'on joue en coopération avec des amis (ou avec des inconnus sur le net, cette fonction est censée apparaître rapidement par le biais d'un patch). En mode solo, il faut tout simplement passer de l'un à l'autre en appuyant sur une touche. Le premier de ces joyeux lurons est un chevalier à l'épée dévastatrice et au bouclier bien utile pour se protéger des éboulements, des flèches et des mandales. Le deuxième est une belle voleuse qui dispose d'un arc et d'un grappin. Le dernier se trouve être un magicien coureur de jupons capable de déplacer des objets à distance voire même de créer des blocs de tailles différentes pour faciliter sa progression. Le but du jeu, c'est évidemment de faire coopérer ces trois protagonistes. On bouge son personnage à l'aide des touches du clavier, la souris permettant simplement de déplacer un curseur de visée à l'écran.

Trine
Le mage peut se servir de ses pouvoirs pour déplacer des plates-formes et activer des mécanismes.
A l'instar d'un certain Braid, Trine va constamment confronter le joueur à divers challenges et énigmes. Lorsqu'il s'agira d'affronter des hordes de squelettes ou encore de traverser une zone dont le plafond s'écroule, on prendra évidemment les commandes du chevalier, seul capable de protéger avec son bouclier. Si votre objectif est d'atteindre des plates-formes en hauteur, on choisira soit la voleuse et son grappin, soit le magicien et ses pouvoirs de télékinésie. C'est d'ailleurs là tout le génie de Trine qui offre très souvent plusieurs possibilités pour chaque problème à résoudre. Au début par exemple, tout conditionné que l'on est par des années de jeux de plates-formes, on tendra à utiliser les pouvoirs du magicien afin de créer des blocs qu'on empilera ensuite pour former une sorte d'escalier et ainsi atteindre une plate-forme autrement inaccessible. Mais en fait, il suffit plus généralement de sauter sur un bloc existant puis de le faire léviter afin d'atteindre l'endroit voulu. Simple, mais génial.

Trine
Pontius le Brave est généralement celui que l'on envoie au charbon.
Les niveaux, en plus d'être somptueux, sont bourrés de petites énigmes qui vous poussent continuellement à expérimenter de nouvelles techniques. D'autant que le soft repose sur une gestion de la physique particulièrement poussée. On devra donc jouer de nombreuses plates-formes mobiles, parfois liées entre elles par des poulies, si que bien que lorsque on sautera sur l'une, l'autre montera logiquement. Un bon timing sera donc nécessaire pour traverser. Dans un autre registre, on pourra par exemple créer une caisse avec le magicien, puis la faire léviter pour aller se planter sur une paroi hérissée de pointes, puis s'en servir d'appui pour atteindre une zone surélevée. Rien ne vous empêche non plus de faire tomber un rocher sur le crâne d'un ennemi en coupant la corde qui le maintient suspendu au plafond d'une flèche bien ajustée. Bref, Trine est riche, plaisant et jouissif. Cela dit, il est souvent possible de foncer comme un sagouin pour atteindre la sortie en n'utilisant que des méthodes relativement basiques et expéditives, mais on perdrait là une grande partie de l'intérêt d'un jeu qui paraîtrait alors bien trop facile.

Trine
La voleuse dispose quant à elle d'un grappin qu'elle utilise pour s'éviter de fastidieuses phases de plates-formes.
Heureusement, les développeurs ne sont pas nés de la dernière pluie et nous invitent à explorer tous les recoins de chaque monde afin d'y récolter des potions d'expérience, absolument indispensables pour booster les performances des personnages et obtenir de nouvelles capacités. C'est là, véritablement qu'il faudra se creuser la cervelle. Une fois le nombre de potions requis pour gagner un niveau atteint, on pourra alors distribuer des points pour renforcer les coups de notre guerrier ou le rendre capable de balancer des objets sur l'ennemi. On pourra aussi permettre au magicien de créer de longues planches ou à la voleuse de tirer deux flèches en même temps. A cela s'ajoutent des objets magiques dissimulés dans des coffres. Vous en emparer vous octroiera là encore de nouvelles capacités, comme la possibilité d'enflammer vos flèches et ainsi d'allumer des torches fixes dans les niveaux les plus sombres. Bref, jouer à Trine, c'est se plonger dans un univers d'une rare fraîcheur. Extrêmement bien pensé, superbement réalisé et très poétique, le bébé de Frozenbyte parvient sans trop de mal à nous faire oublier son prix un poil élevé pour un jeu du genre.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    D'un point de vue purement visuel, Trine est un véritable enchantement. Les environnements proposés sont superbes et évoquent les nombreuses illustrations que l'on peut généralement découvrir dans les recueils de contes pour enfants. Couleurs vives et somptueux effets de lumière se mêlent avec bonheur pour former un tableau envoûtant.

  • Jouabilité 16 /20

    Avec ses trois personnages aux capacités bien distinctes, Trine permet de nombreuses approches différentes. On aura peut-être tendance à délaisser le chevalier, qui par nature, ne se cantonne souvent qu'à la distribution de mandales pour tenter de développer le jeu avec la voleuse et le mage, mais il n'y a là rien de vraiment dommageable. Car pour le reste, Trine se pose en véritable leçon de level-design. Tout y est maîtrisé et réglé au millimètre. Le seul souci viendra peut-être pour certains de la relative facilité de l'ensemble.

  • Durée de vie 12 /20

    Trine n'est hélas pas très long. Pour en profiter au maximum, il faudra d'ailleurs se forcer à chercher toutes les potions d'expérience et les trésors cachés. Car c'est là qu'il faudra véritablement gamberger. Il est effectivement possible de foncer vers la sortie d'un niveau sans trop se préoccuper d'explorer mais un tel comportement serait tout simplement criminel. Trine ne s'apprécie que si on y met un peu du sien. Sachez enfin que le jeu peut être traversé à trois, en coopération sur le même écran grâce à des manettes, mais on perdra là le plaisir de changer de personnage à tout moment pour se livrer à ses propres expériences.

  • Bande son 16 /20

    La musique, marquée par une tonalité médiévale et vaguement mystique, participe grandement à l'ambiance envoûtante de Trine. Les thèmes sont généralement lancinants et s'accordent parfaitement aux différents environnements. De l'ensemble se dégage d'ailleurs beaucoup de mélancolie. Les oreilles plus sensibles reprocheront sans doute à Trine d'offrir des morceaux souvent très semblables, mais dans l'ensemble, la bande-son s'avère très réussie.

  • Scénario 15 /20

    La narration (en anglais uniquement) est élégante et parvient à nous plonger au beau milieu d'un conte fantastique. On ne s'attendra évidemment pas à de grands retournements de situation, mais l'atmosphère de Trine est si plaisante qu'on ne peut finalement que se laisser embarquer.

Envoûtant et poétique, Trine associe avec brio une prise en main exemplaire, des mécaniques de jeu intelligentes et une atmosphère unique. Si l'aventure est maîtrisée, c'est avant tout au joueur de se forcer à expérimenter les différentes options offertes par les trois héros. En effet, dans Trine, il est presque possible de foncer vers la sortie de chaque niveau sans trop se poser de questions, mais ce serait se gâcher le plaisir.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 juillet 2009 à 17:25:54
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (198)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.6/20
Mis à jour le 03/07/2009
PC Action Réflexion Plate-Forme Nobilis Frozenbyte
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live