Test Anno 1404- PC

PC

Un mois après son escapade très réussie sur Wii et DS, la série Anno revient à ses premières amours : le PC. Après 1701, les développeurs de Related Designs nous offrent un bond de 3 siècles en arrière avec Anno 1404, qui nous propose de découvrir les mille et une merveilles de la civilisation orientale.

Anno 1404

Au fil de ses multiples itérations, la série Anno a su trouver et affiner la juste formule, comme en témoignent les nombreux joueurs séduits. Si vous connaissez la série, ne vous étonnez donc pas de la retrouver ici inchangée ou presque. Pour les autres, voyons en quoi elle consiste. Dans une partie d'Anno, vous débarquez sur une île vierge avec un bateau et quelques colons prêts à s'établir. Votre objectif est de faire prospérer votre population. Pour cela, il faut satisfaire ses besoins : nourriture, vêtements... Les exigences se faisant plus fortes à mesure que les habitants deviennent plus évolués. Il leur faut alors de l'alcool, des divertissements, etc. Tout cela passe par la construction de structures dédiées, qui consomment, produisent ou transforment des ressources variées (plus de 200 bâtiments, 24 ressources et 64 marchandises dans cet opus, pour ceux que les chiffres intéressent).

Test Anno 1404 PC - Screenshot 71Un embryon de port qui ne demande qu'à grandir.

Toujours aussi efficace, cette belle mécanique a tout de même subi quelques légères retouches. A commencer par l'interface, qui se voit améliorée notamment grâce à la séparation de la mini-carte et des principaux boutons d'action. Le système de création de routes commerciales est plus ergonomique, tandis que le volet d'événements situé à la gauche de l'écran permet désormais de suivre les quêtes pendant la campagne solo. Celle-ci vous fera entreprendre une croisade vers les lointaines terres orientales, soi-disant à la demande de l'empereur malade. Mais cette mission cache en fait une intrigue politique plus complexe... Plutôt bien construite, cette trame permet surtout de découvrir en douceur les rudiments du gameplay. Dans le rayon des nouveautés, signalons également le système portuaire, qui autorise la création de véritables havres hérissés de grues, d'entrepôts et de tours. Quand on connaît l'importance des bateaux dans la série Anno, c'est un ajout non négligeable. Il est aussi possible d'ériger une cathédrale, une entreprise de longue haleine mais ô combien gratifiante vu l'impact bénéfique du bâtiment sur sa zone d'effet.

Test Anno 1404 PC - Screenshot 72L'architecture orientale est de toute beauté.

Mais le plus gros changement d'Anno 1404 reste l'introduction de la civilisation orientale. Elle enrichit le gameplay avec encore plus de bâtiments et de ressources, comme les épices ou les tapis. Mais avant de conquérir les terres arides de l'est, il va falloir les rendre cultivables. Cela passe par la construction de norias pour l'irrigation, ce qui permet ensuite de faire des plantations de palmiers. Avec cette alimentation de base, les nomades consentiront à s'installer pour fonder un village. De ce précaire campement de tentes naîtra peut-être une grande cité orientale, digne des merveilles de Constantinople. Car cette nouvelle civilisation est aussi l'occasion d'admirer une autre architecture, faite de façades blanches, de dômes et de coupoles, de tours fines et élégantes, de bazars de toiles bigarrées au milieu des palmiers... Une fois de plus, le moteur graphique d'Anno fait des merveilles et nous offre tout simplement les décors les plus fins et détaillés qu'il nous ait été donné de voir dans un jeu de gestion. Les rues fourmillent de vie, c'est un régal de voir la population vaquer à ses occupations.

Test Anno 1404 PC - Screenshot 73La noria permet d'irriguer le désert pour le rendre fertile.

Reste à évoquer un défaut majeur assez inexplicable : l'absence de mode multijoueur, pourtant présent dans la version précédente. Il suffit de faire un tour dans les forums pour constater à quel point cette lacune irrite la communauté, à raison d'ailleurs. Les rumeurs les plus folles courent sur le sujet : certains prétendent que le multi arrivera bientôt dans un patch, d'autres voient déjà une extension payante... Contacté par nos soins, Ubisoft n'a pas répondu à nos interrogations à ce propos. Dommage, car l'absence de multi est vraiment ressentie comme un gros manque. Et quand on voit ce qu'il se fait actuellement sur la bêta de Cities XL, on se prend à rêver d'un Anno massivement multijoueur, proposant des mondes de plusieurs centaines d'îles à conquérir, avec des alliances, une économie fluctuant au gré des échanges commerciaux, etc. Au lieu de ça, les développeurs nous infligent presque un camouflet avec un système de partage de sauvegardes et de captures d'écran en guise de fonctionnalités en ligne... Anno 1404 n'en reste pas moins un bon jeu de gestion, beau, riche et prenant, mais il aurait pu se hisser au rang de référence du genre sans cette omission.

CptObvious, le 25 juin 2009

Les notes

  • Graphismes 17/20

    Jamais jeu de gestion n'aura été aussi beau, aussi fin, aussi détaillé que cet Anno 1404. Malgré la débauche d'effets visuels, le titre reste relativement bien optimisé : sur notre quad core équipé de 2 Go de RAM et d'une "simple" GeForce 8800 GTX, le jeu tourne sans broncher en 1280x1024 avec toutes les options à fond, y compris le filtrage anisotropique et l'anticrénelage. Les configurations moins musclées devront néanmoins faire quelques sacrifices.

  • Jouabilité 17/20

    Les habitués de la série noteront bien quelques petites retouches de-ci de-là ainsi qu'une interface repensée, mais globalement le gameplay reste inchangé. Après tout, pourquoi chambouler une formule qui a fait ses preuves ? Le nouveau système portuaire et surtout l'introduction des bâtiments de la civilisation orientale ajoutent tout de même un surcroît de profondeur aux mécanismes du jeu.

  • Durée de vie 14/20

    Comme dans tout bon jeu de gestion, le mode bac à sable (ici appelé "Partie continue") confère à lui seul une grande durée de vie. Sans compter la présence d'une campagne solo, qui faisait défaut à Anno 1701 (il avait fallu attendre l'extension La Malédiction du Dragon). En revanche, la disparition inexpliquée du multi est franchement préjudiciable à l'intérêt du titre sur le long terme.

  • Bande son 16/20

    Musiques, bruitages et voix sont de bonne facture, comme à l'accoutumée.

  • Scénario

    Cette plongée dans le XVème siècle est surtout l'occasion de faire connaissance avec les raffinements de la civilisation orientale. Assez "rafraîchissant", ce contexte exotique est le théâtre de luttes politiques dans lesquelles vous allez vous retrouver emmêlé bon gré mal gré.

  • Note Générale16/20

    Cette nouvelle version d'Anno est loin d'être une erreur 1404. Au contraire, le titre développé par Related Designs se montre aussi convaincant sur le fond que sur la forme. Doté d'un gameplay d'une grande richesse et de graphismes éblouissants, Anno 1404 ne pèche que par l'absence de mode multijoueur, qui risque de faire grincer des dents chez les fans. Ils auraient toutefois tort de bouder cet épisode car, hormis ce faux pas, c'est une belle réussite.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 17/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Ubisoft
  • Développeur : Related Designs
  • Type : Gestion
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 25 juin 2009
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Windows 2000/XP/Vista, processeur Pentium IV 3 Ghz ou équivalent, 1 Go de RAM, carte graphique 128 Mo, 6 Go d'espace disque
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
Mots-clefs : Ano 1404, Anno1404, Ano1404

Vidéos

Voir les 11 vidéos de Anno 1404