Menu
Zeno Clash
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Zeno Clash
PC
Zeno Clash
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 avril 2009 à 16:58:35
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (51)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Tous les prix
Prix Support
9.99€ PC
12.31€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si vous vous sentez l'envie de mettre un terme à votre apathie vidéoludique alors peut-être devriez-vous jeter un oeil à Zeno Clash. Ce titre étrange développé par Ace Team, un studio indépendant basé au Chili, nous plonge effectivement dans un univers bestial et primitif, peuplé d'étranges créatures humanoïdes aussi folles que violentes. Proposé à une quinzaine d'euros sur la plate-forme de téléchargement Steam, Zeno Clash est un jeu d'action qui ne ressemble à rien de connu et qui en tant que tel, pourrait bien vous offrir le bol d'air frais auquel vous aspirez sans doute.

Zeno Clash

Déstabilisant, voilà le premier adjectif qui vient à l'esprit lorsqu'on s'attèle à la description de Zeno Clash. Car avant toute chose, le jeu d'Ace Team se démarque par un univers et une ambiance absolument uniques. A mi-chemin entre fantasy et préhistoire, Zeno Clash bouscule le joueur et le place sans ménagement dans le peau de Ghat, un jeune homme dont le plus proche parent est une une sorte de volatile démesuré que ses nombreux fils et filles appellent « Père-Mère ». A l'issue d'évènements qui nous seront décrits progressivement en cours de jeu via des flashbacks, Ghat commet l'irréparable et assassine son géniteur. Contraint de fuir en compagnie de sa dulcinée, le paria va ainsi parcourir le monde à la recherche d'un endroit où il pourra enfin retrouver la paix. Mais la traque dans laquelle s'est lancée son immense famille, de même que la nature éminemment hostile du monde de Zenozoik vont s'associer pour lui imposer une aventure brutale et mystérieuse qui prend aussi bien des allures de voyage initiatique que de chemin de croix.

Zeno Clash
Zeno Clash est un poème de bizarrerie.
Cela dit, pour revenir à une description plus conventionnelle, disons que Zeno Clash prend la forme d'un jeu d'action à la première personne qui s'oriente principalement sur les affrontements au corps-à-corps. Il vous sera certes possible de recourir ponctuellement à des armes de tir au look archaïque afin de dessouder la faune locale, mais la plupart du temps, c'est à la force de vos poings que vous devrez vaincre vos ennemis. Le jeu repose d'ailleurs sur un système de combat cohérent et dynamique capable de soutenir une panoplie de mouvements conséquente. Ainsi, un clic sur le bouton gauche de la souris correspond à une mandale de base, une pression prolongée déclenche une série de trois coups tandis qu'un clic droit permet de lâcher un puissant crochet capable de briser la garde de l'ennemi. Orientez la vue vers le bas et ce sont les coups de pieds qui surgissent. A tout cela s'ajoute la possibilité de parer, d'esquiver, de contrer, de lancer un coup de coude en pleine course ou encore de se saisir d'un adversaire pour le projeter au loin ou pour lui marteler le visage à coups de genou. La force des chocs est bien retranscrite et l'on sent vraiment les poings de Ghat s'écraser sur l'adversaire. La caméra tremble, accentue les mouvements à force d'accélérations et de secousses.

Zeno Clash
Vous passerez l'essentiel de votre temps à coller des baffes à tout un tas de créatures humanoïdes.
L'ensemble est régi par deux jauges différentes : l'une correspond à votre vie (que vous pourrez d'ailleurs recouvrir en récoltant les fruits éparpillés dans les niveaux) et l'autre indique votre degré d'épuisement. Enchaîner les bourres-pifs et les parades sans laisser à Ghat le temps de reprendre son souffle et vous vous retrouverez alors à la merci de vos ennemis. Les combats, en mode Normal tout du moins, imposent donc une gestion habile de vos efforts. On ne pourra pas se contenter de foncer tête baissée dans le tas, mais il faudra au contraire frapper vite, fort, avec précision, puis se retirer pour se préserver. En découle une certaine profondeur, un petit soupçon de stratégie qui permet à un jeu autrement répétitif de ne pas assommer totalement le joueur. En somme, le système est réussi et permet de produire des bastons intenses et viscérales.

Zeno Clash
Les phases de tirs sont absolument quelconques.
Mais tout n'est pas parfait et quelques soucis ne tardent pas à montrer le bout de leur nez. En premier lieu, le système de lock semi-automatique qui permet de se concentrer sur un ennemi précis n'est pas toujours très adapté. En effet, on se retrouve parfois à frapper dans le vide lorsqu'un autre combattant s'intercale entre vous et votre cible. Vous devriez cependant pouvoir vous y faire rapidement et prendre le réflexe de changer de victime lorsqu'une situation de ce type se présente. Un autre problème tient à l'évaluation des distances. Avec une vue à la première personne il n'est pas toujours évident d'estimer si un coup va bel et bien porter ou ne déranger que les moustiques. Les combats, aussi riches et dynamiques soient-ils, ne s'affranchissent pas d'une petite dimension aléatoire un peu dommageable. Mais au fond, le principal reproche que l'on pourrait adresser à Zeno Clash relève tout simplement de sa structure, une structure qui une fois établie dans les premiers niveaux, ne varie jamais vraiment jusqu'à la fin.

Zeno Clash
Pour vaincre les boss les plus imposants, il vous faudra toujours dénicher une massue ou un marteau.
En fait, le jeu compte 18 chapitres de 10 à 15 minutes chacun et tous répondent à deux schémas particuliers : ou bien on avancera sur un sentier bien délimité en massacrant une faune aussi hostile que bariolée à coups de carabine, ou l'on se retrouvera dans une arène fermée, contraint d'affronter 3 ou 4 ennemis en même temps. Il y aura bien quelques petites trouvailles, quelques boss qui devront être anéantis à l'aide d'une lourde massue, quelques armes farfelues, mais dans l'ensemble, le jeu reste assez répétitif. Malgré ces reproches, on se prend à vouloir découvrir la suite, on souhaite comprendre ce qui a conduit Ghat à commettre un parricide, on veut découvrir ce qu'il adviendra du héros et de sa compagne et on aspire à découvrir toujours un petit peu plus de ce monde que la logique semble avoir depuis longtemps déserté. L'univers de Zeno Clash est à la fois repoussant, dérangeant et hypnotique. Là où les développeurs peinent à renouveler le gameplay, ils le compensent par des visions étranges et délirantes, des monstres reptiliens, des mélanges d'hommes et d'animaux, des portes parlantes et des lieux surréalistes. L'atmosphère du jeu est si épaisse, si poisseuse et si cohérente malgré ses airs de chaos absolu que l'on ne peut finalement que se laisser entraîner dans l'aventure.

Zeno Clash
Un troupeau de diplodocus croisés avec des tapirs. Ben en même temps, on est plus à ça près.
Et comme nous l'évoquions plut tôt, il ne vous faudra guère plus de trois ou quatre heures pour venir à bout de Zeno Clash. Cela semble court, mais cette durée convient relativement bien au titre d'Ace Team. Cela permet en effet d'éviter que la lassitude ne s'installe tout en laissant suffisamment de temps au joueur pour s'imprégner de la délicieuse folie qui caractérise le jeu. Néanmoins, les perfectionnistes auront peut-être envie de s'essayer au mode Survie que les développeurs ont finalement choisi d'intégrer à leur production. Dans ce mode, vous devrez vaincre tous les ennemis présents à chaque étage d'une tour afin d'en atteindre le sommet. Le jeu propose cinq tours différentes et autant dire qu'il vous faudra du courage et de l'abnégation pour les conquérir. Mais au fond, le véritable intérêt de Zeno Clash tient davantage à sa faculté de nous plonger dans une autre dimension qu'à ses multiples combats, aussi intenses soient-ils.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Au-delà de sa technique, Zeno Clash vaut surtout pour son univers complètement décalé, ses trouvailles visuelles, ses créatures qui partagent presque toutes quelque chose d'humain. Le monde conçu par le studio Ace Team pioche dans les contes, la fantasy et la mythologie, s'inspire de la préhistoire, du règne animal et pervertit l'ensemble par des allusions masochistes et cruelles. Le résultat ne plaira pas à tout le monde, c'est évident, mais il est absolument unique et mérite d'être observé au moins une fois. Le but des développeurs était indubitablement de susciter une réaction, qu'elle relève d'une certaine forme d'attirance ou du dégoût le plus absolu n'a finalement que peu d'importance : on ne restera pas indifférent.

  • Jouabilité 14 /20

    Des phases de tir, on ne retiendra pas grand-chose tant elles s'avèrent classiques mais quoi qu'il en soit, un adversaire aura toujours vite fait de vous désarmer et de vous plonger dans la mêlée, le véritable coeur de Zeno Clash. Là en revanche, on se retrouve avec un système efficace qui donne lieu à des combats intenses et viscéraux sans pour autant se départir d'une certaine dimension tactique. Il est toutefois dommage que le jeu pèche par sa progression uniforme et répétitive. Quelques variations plus marquées auraient été les bienvenues.

  • Durée de vie 12 /20

    Comptez trois à quatre heures pour boucler l'aventure. Cela peut paraitre faible, mais à 15 euros et avec un univers aussi dense et déstabilisant, cette durée semble idéale. Les plus acharnés pourront ensuite s'attaquer au mode Survie. Ce dernier propose de prendre d'assaut 5 tours différentes en affrontant chaque fois tous les adversaires présents. Il vous faudra cependant beaucoup de courage car le challenge est de taille.

  • Bande son 15 /20

    Les voix anglaises sont très correctes, de même que les bruitages et les musiques, souvent lancinantes et mélancoliques. On y percevra des choeurs, quelques passages au piano et des morceaux plus tribaux soutenus par des percussions. L'ensemble participe grandement à l'ambiance générale.

  • Scénario 15 /20

    Le scénario de Zeno Clash est particulièrement prenant car il s'inscrit dans un monde aux codes totalement différents de ce à quoi nous avons l'habitude. On y suit la fuite désespérée d'un parricide et de sa compagne, tout deux pourchassés par leurs pairs et confrontés à une faune hostile. On découvre en même temps les raisons du meurtre initial via de nombreux flashbacks. L'ensemble prend vie grâce à des cinématiques globalement réussies et des dialogues crus bourrés de néologismes qui hélas, ne passent pas très bien dans les sous-titres français.

Frais et original tout autant que troublant, Zeno Clash repose avant tout sur son univers extravagant ainsi que sur son système de combats au corps-à-corps efficace et complet. Quant à voir surgir une suite, cela dépendra évidemment du succès de cette première production.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 avril 2009 à 16:58:35
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (51)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 22/04/2009
PC FPS Combat Ace Team
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce