Menu
Big Bang Mini
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur DS / Big Bang Mini sur DS /

Test Big Bang Mini sur DS du 17/04/2009

Test : Big Bang Mini
DS
Big Bang Mini
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 avril 2009 à 17:48:02
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (46)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Tous les prix
Prix Support
34.99€ DS
49.90€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Il y a des fois où il faut savoir pousser un petit cocorico. Parce que les studios de développement français comme Arkedo, qui parviennent à se réapproprier les genres auxquels ils touchent sans jamais céder à la facilité, ça ne court pas les rues. Après avoir ressuscité le casse-briques dans Nervous Brickdown, voilà qu'ils réinventent le shoot'em up avec Big Bang Mini. Et ça fait du bien...

Big Bang Mini

Comment dépoussiérer un genre aussi éculé que le shoot'em up ? Les Français de Arkedo Studio ont commencé par en évacuer l'élément le plus emblématique : le vaisseau spatial. Dans Big Bang Mini, vous contrôlez une espèce de sphère (peu importe de quoi il s'agit exactement), que vous déplacez sur l'écran tactile à l'aide du stylet. Pour faire face aux hordes d'ennemis qui ne tarderont pas à envahir l'écran supérieur de votre DS et à vous arroser de projectiles divers et variés, vous disposez d'une arme redoutable : des feux d'artifice explosifs. Comme vous l'enseigne le tutorial à l'occasion d'une image fort appropriée, il vous suffit de gratter l'écran tactile comme une allumette pour envoyer des fusées sur l'écran du haut. Les cibles qu'elles atteignent libèrent des étoiles en explosant, qu'il faut alors s'empresser de récupérer pour remplir une jauge et passer au niveau suivant, tout en évitant les tirs ennemis... et les vôtres.

Big Bang Mini
Quand on vous dit que ça pète de partout, c'est que ça pète de partout !
En effet, feux d'artifice oblige, toute fusée qui n'atteint pas son but explose en une gerbe multicolore dont les retombées vous sont fatales si vous ne les esquivez pas. Ce retour de flamme suscite donc un dilemme permanent : plus vous arrosez l'écran du haut de fusées et plus vous avez de chances de toucher vos adversaires, mais plus vous aurez du mal à éviter les débris créés par vos tirs manqués. Les premiers niveaux du jeu, qui font office d'initiation, vous opposent d'ailleurs à des cibles mobiles et inoffensives (de simples ballons de baudruche) pour vous prouver que le principal danger que vous aurez à affronter... c'est vous. Cette idée géniale nourrit un gameplay nerveux et une action frénétique, qui vous oblige à jongler sans arrêt entre l'attaque et la défense : vous lâchez votre sphère pour lancer vos fusées, avant de la récupérer "à l'arrache" pour esquiver les projectiles et ramasser les étoiles. Attaque, évitement et collecte sont donc les trois constantes du mode principal de Big Bang Mini, mais il faut savoir que chaque nouvel environnement vous confronte à de nouvelles règles et vous octroie de nouveaux pouvoirs (dont certains deviendront permanents comme les fusées à tête chercheuse ou les boules de feu...). Par exemple, dans le monde arctique, il faudra vous accommoder du vent qui dévie vos tirs ; en contrepartie, vous pourrez compter sur un tourbillon protecteur à déclencher en faisant tournoyer le stylet autour de votre sphère.

Big Bang Mini
Le mode Arcade vous entraîne autour du Monde. Ici en Afrique...
Outre de motiver l'évolution régulière du gameplay, la thématique des différents mondes traversés (il y en a 9, constitué chacun de 10 niveaux) est l'occasion de se régaler les mirettes. Chaque univers dispose en effet de sa propre identité visuelle.3D, Cel Shading, Comic Book, Pixel Art : de nombreux styles graphiques sont explorés, au rythme de thèmes musicaux bien adaptés et particulièrement dynamiques. Les développeurs ont poussé le souci du détail jusqu'à modifier à chaque fois la police de caractères et le look de l'interface ! Quant aux ennemis que vous affrontez, morses punks, esprits lumineux, clowns tueurs ou masques africains, ils participent à l'ambiance hystérique et psychédélique dégagée par le jeu. L'esthétique très travaillée de Big Bang Mini séduit jusque dans les phases bonus qui concluent chaque niveau (et qui servent à débloquer un des modes de jeu) : en reliant dans l'ordre une série de points comme dans l'activité que vous pratiquiez étant petit (sauf que ceux qui nous occupent se déplacent, s'effacent ou sont protégés par un dragon...), vous donnez vie à une constellation qui s'anime sur l'écran du haut dans un superbe feu d'artifice. Sachez enfin que le dernier niveau de chaque monde consiste en un affrontement contre un boss. Peu élaborés, ces combats qui ne lésinent pas sur les explosions et les lumières colorées n'en restent pas moins très festifs et particulièrement agréables à regarder.

Big Bang Mini
... ou bien encore à Paris, où il est possible d'arrêter momentanément le temps.
Sans lever le voile sur le boss final, on peut même dire qu'il figure parmi les plus mémorables que nous ayons rencontrés. Mais avant de pouvoir vivre cette apothéose, vous devrez venir à bout de 90 niveaux à la difficulté croissante et particulièrement bien dosée. Une difficulté multiforme, dans la mesure où le challenge peut aussi bien consister à rester en vie dans le foutoir ambiant pendant que vous envoyez des fusées dans tous les sens, qu'à devoir jouer au contraire avec le plus grand doigté, comme dans le monde des Abysses où il est interdit de toucher une mine sous peine de game over. Big Bang Mini serait-il donc dénué de défauts ? Pas vraiment, car autant le mode Arcade ne souffre d'aucun reproche, autant les autres, qui doivent être débloqués, se montrent peu convaincants. Dans le mode Challenge, qui permet de publier les scores obtenus dans un classement mondial, le jeu a perdu tout dynamisme, tandis que le mode Versus, dans lequel deux joueurs peuvent s'affronter avec une seule carte de jeu, est complètement anecdotique (pour ne pas dire raté). Celui qui s'en sort le mieux est encore le mode Missions, qui consiste à rejouer certains niveaux déjà effectués en remplissant des conditions précises (temps limité, nombre de tirs déterminé, ne manquer aucune étoile...). Mais rassurez-vous : si l'on regrette profondément que ces modes alternatifs se montrent aussi peu intéressants, c'est bien parce que la qualité du jeu nous poussait à en vouloir toujours plus.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    C'est fin, c'est coloré, c'est esthétiquement très travaillé, ça pète vraiment de partout comme dans un Geometry Wars et ça reste pourtant fluide en toutes circonstances. Après Nervous Brickdown, la french touch de Arkedo a encore frappé !

  • Jouabilité 18 /20

    Le tour de force de Big Bang Mini est d'intégrer une jouabilité accessible à tous dans un jeu qui ne rogne jamais sur le challenge et propose même certains passages très délicats. Irréprochable, la maniabilité au stylet vous demandera pas mal de dextérité et le double-écran est bien exploité.

  • Durée de vie 11 /20

    En fonction de votre attachement ou non à valider tous les bonus, le mode Arcade vous procurera de 5 à 6 heures de fun le plus total. Les autres modes de jeu se révèlent, hélas, trop décevants pour maintenir votre intérêt sur le long terme.

  • Bande son 17 /20

    Big Bang Mini a obtenu le Milthon de la Meilleure Bande Son au Festival du Jeu Vidéo 2008, et on comprend pourquoi : les thèmes musicaux sont juste fabuleux et en éclipseraient presque des bruitages pourtant très efficaces.

  • Scénario /

Décidément, tout ce que touche le studio français Arkedo semble devoir se transformer en or. Après un Nervous Brickdown très réussi, Big Bang Mini dépoussière le shoot'em up en lui conférant une légèreté inattendue, sans pour autant rogner sur le challenge. Doté d'un gameplay fun et addictif et d'une esthétique très travaillée, le titre se montre diablement séduisant, même si le manque d'intérêt des modes de jeu alternatifs est quelque peu dommageable en termes de durée de vie. Pour ne rien gâcher, Big Bang Mini ne coûte que trente euros, et à ce tarif-là, vous aurez même droit à un boîtier collector. Un must-have !

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 avril 2009 à 17:48:02
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (46)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Mis à jour le 17/04/2009
Nintendo DS Shoot'em Up Southpeak Interactive Arkedo Studio
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce