Menu
Monster Jam : Chaos Urbain
  • Tout support
  • DS
  • Wii
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Monster Jam : Chaos Urbain
DS
Monster Jam : Chaos Urbain
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2009 à 09:47:31
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Tous les prix
Prix Support
30.22€ PS2
65.90€ Wii
99.99€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

Après une première tentative avortée, Activision tente tant bien que mal de faire avaler aux possesseurs de DS un Monster Jam potentiellement indigeste. Très largement inspirée du contenu de son aînée, cette version fait tout autant office de réédition que de véritable suite. Reste à savoir si les retouches et corrections apportées suffiront à nous charmer...

Monster Jam : Chaos Urbain

Comme son nom le suggère, Monster Jam est une sorte d'ode aux Monster Trucks, ces bolides montés sur d'immenses pneus, leur conférant le droit et la possibilité de tout écraser sur leur passage. Plus qu'un jeu de courses, Chaos Urbain est une entreprise de démolition visant sans doute à décharger le joueur de toute la frustration que le stress quotidien lui oblige à accumuler. Inutile de chercher quelconque subtilité dans le gameplay, la réussite ou non d'une épreuve tient avant tout de votre capacité à assimiler la quasi absence de toute physique des éléments. A vrai dire, en dehors de quelques buildings et de murs en béton, rien ne semble résister au bolide que vous conduisez. Qu'il s'agisse de courses en arène ou sur circuit urbain, votre seul but est de rouler sur tout et n'importe quoi afin de remplir votre jauge de boost. Un boost qui permet en solo de se déplacer plus rapidement d'un coin à l'autre d'un stade et face à cinq adversaires de terminer en tête de l'épreuve.

Monster Jam : Chaos Urbain
Votre mission si vous l'acceptez est de tout casser. C'est tout.
Des épreuves, Monster Jam : Chaos Urbain en compte un bon paquet. En mode championnat, le joueur devra en réussir une soixantaine pour se targuer d'avoir parcouru le jeu en long, en large et en travers. Ce qui fait avant tout la force du titre développé par Activision, c'est la variété des challenges. Tantôt vous serez plongé dans une arène, seul ou face à un adversaire, avec pour objectif de créer des chaînes de destruction pour faire enfler votre score, tantôt il vous faudra affronter cinq furieux dans les ruelles très étroites d'une ville destinée à sombrer en désert post-apocalyptique. Dans un autre style, Monster Jam compte des épreuves de freestyle dans lesquelles il faut se servir de rampes pour créer des figures aériennes, chaque rotation improbable étant généreusement récompensée. Parallèlement et à la manière d'un FlatOut, on dénombre la présence de mini-jeux comme un lancer de truck contre une cible à trous où chaque ouverture rapporte un solde de points différents, en fonction de son accessibilité. Reste que tout ceci est fortement redondant et que tous les modes et toutes les courses ont la fâcheuse manie de se ressembler de près, seul ou à plusieurs.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Il ne faut pas craindre l'entassement d'éléments cubiques et de composer avec une physique relativement bâclée, que ce soit volontaire ou non. Plus que les trucks ou les décors destructibles, ce sont les environnements qui choquent. Vides, pauvres, fades, il est préférable de concentrer votre regard sur l'avant du bolide et nulle part ailleurs.

  • Jouabilité 8 /20

    Monster Jam : Chaos Urbain est parfaitement jouable dans le sens où il n'exige quasiment rien du joueur, à part enfoncer l'accélérateur et se ruer joyeusement sur tout et n'importe quoi. Au final, si la prise en main est immédiate, le gameplay n'a rien de transcendant à offrir au joueur. Trop d'arcade tue l'arcade.

  • Durée de vie 13 /20

    S'ils n'étaient pas aussi simples et répétitifs, les défis de Monster Jam seraient l'un des points forts du jeu. On en compte une soixantaine qui, ajoutés à la possibilité de jouer à 4 sans fil sur autant de cartouches, contribuent à faire durer le "plaisir". Malheureusement, difficile de se passionner pour un titre aussi plat...

  • Bande son 7 /20

    Parfois, nous pestons contre l'absence de localisation. Ici, nous pesterons contre l'inverse car une fois localisés, les commentaires du speaker se résument à un vocabulaire dépassant laborieusement la dizaine de mots. Quant aux musiques, elles sont bien dans l'esprit des compétitions de trucks et vous invitent à boire des bières en hurlant à la mort de vos adversaires.

  • Scénario /

En copiant la médiocrité, on obtient une autre médiocrité. Beaucoup trop similaire au premier Monster Jam, ce second opus n'a pas grand-chose pour lui si ce n'est un contenu à peu près soigné et une prise en main enfantine. Deux qualités bien esseulées dans une foule d'oublis qui touchent en priorité la technique et le gameplay, aussi quelconque l'un que l'autre.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2009 à 09:47:31
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 18/03/2009
Nintendo DS Course Activision
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Dreams : Media Molecule va faire de vous le Toby Fox de demain
    PS4
  • Preview : Yoshi's Crafted World : Le jeu de plates-formes mignon "fait-maison"
    SWITCH
  • Preview : A Plague Tale : Innocence, l’aventure qui rat-isse large dans ses inspirations
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Tom Clancy's The Division 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce