Menu
World of Goo
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • Wii
  • Mac
  • iOS
  • Android
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : World of Goo
Wii
World of Goo
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 décembre 2008 à 14:09:27
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (69)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.5/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Le marché du jeu vidéo est en train de se diviser en deux secteurs. D'un côté, les superproductions, toujours plus coûteuses en main-d'oeuvre et en ressources, imposées en tête de gondole par le rouleau compresseur marketing. De l'autre, les jeux indépendants, réalisés par une poignée de passionnés sans argent, mais avec beaucoup d'amour, un peu comme mémé avec les confitures. Parmi ces titres, on trouve parfois une petite perle innovante. C'est le cas de World of Goo, qui vient insuffler un vent de fraîcheur sur WiiWare, et bon sang quel pied !

World of Goo

Pourtant, rien ne destinait World of Goo à être une claque. Développé à l'ancienne par 2D Boy, un jeune studio composé de deux personnes (!), ce puzzle-game aurait très bien pu rejoindre l'écrasante masse des anonymes, comme de trop nombreux titres du genre. Mais ce serait sans compter sur le talent de Ron Carmel et Kyle Gabler, qui savent indéniablement que ce qui fait un bon jeu, c'est avant tout un concept en béton. Celui de World of Goo est enfantin : il faut amener un certain nombre de petites boules noires, les fameux Goos, à la sortie de chaque niveau. Un principe vieux comme Lemmings. Or les Goos ont une propriété étonnante : ils sont capables de créer des liaisons entre eux, un peu comme des atomes au sein d'une molécule. En les assemblant, il devient donc possible de créer des structures, comme des tours ou des ponts, qui permettent alors de franchir des obstacles. Voilà pour les bases, très faciles à assimiler, d'autant que tout se fait en quelques mouvements de Wiimote.

World of Goo
Les constructions ont parfois un équilibre précaire.
La grande force de World of Goo, c'est de savoir faire évoluer ce gameplay intelligemment et pratiquement sans interruption. Du début à la fin, il ne passe pas un niveau sans que soit ajouté ici une petite subtilité, là un nouveau type de Goos. Ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais, la routine n'a pas le temps de s'installer, on a toujours envie de continuer pour voir ce que nous réserve le prochain challenge. "Allez, juste un dernier avant de dormir, après j'arrête, promis"... La progression est fluide, tout s'enchaîne parfaitement, la difficulté est bien dosée pour offrir d'intenses moments de réflexion sans pour autant devenir une torture cérébrale. Certains passages ne se laisseront pas apprivoiser facilement, car les Goos sont une espèce facétieuse. L'équilibre des constructions est précaire et les lois de la physique irrévocables. Il faudra souvent réinventer de vieux concepts architecturaux, comme le contrefort, afin de solidifier un ensemble. Il sera surtout nécessaire d'utiliser à bon escient les différentes familles de Goos, comme les verts, qu'on peut déplacer à loisir, les rouges, inflammables, ou les ballons, utiles pour prendre l'air. Il en existe encore bien d'autres variétés, toujours introduites en douceur, ce qui confère au gameplay une grande profondeur à mesure qu'on avance.

World of Goo
World of Goo possède un cachet artistique unique.
Le gameplay de World of Goo est donc parfaitement huilé, mais cela suffit-il à faire un grand jeu ? On peut légitimement en douter. Si cette recette était enrobée dans un habillage générique, il ne resterait qu'un puzzle-game sympa mais terne, bien vite oublié. Mais 2D Boy n'a pas sombré dans le travers de la platitude. Au contraire, le studio a su conjuguer le gameplay avec l'autre élément indispensable à tout jeu qui vise l'excellence : une âme. Cela passe par une réalisation artistique de haute volée : qu'il s'agisse des décors, des bruitages ou de la musique, tout est sublime. On tombe immédiatement sous le charme. Pour ne rien gâcher, World of Goo n'est pas qu'une succession de niveaux sans rapport, ou reliés par une vague trame scénaristique. Dans son périple, le joueur va découvrir un véritable univers, terriblement attachant. Le jeu est découpé en différents mondes, ayant chacun leur propre personnalité. Que ce soit chez une beauté géante, dans les entrailles d'une machine infernale ou au coeur du virtuel, chaque monde parvient à marquer l'esprit du joueur d'une empreinte indélébile, grâce à une grande poésie doublée d'un humour léger et pétillant comme une bulle de champagne.

World of Goo
Selon leur type, les Goos ont des propriétés différentes.
On l'aura compris, World of Goo est une bouffée d'air salvatrice dans un milieu trop souvent étouffé par des clones et des suites sans saveur. Pas que ce soit désagréable de découper des locustes à la tronçonneuse, mais on perd alors de vue l'objectif premier des jeux vidéo, qui n'est pas simplement de divertir, mais de faire vivre des émotions, de faire rêver. Une chose de plus en plus rare, que le bébé de 2D Boy parvient pourtant à réaliser avec brio malgré le manque de moyens. On ne peut donc que vous encourager à découvrir cette merveille. Si vous optez pour cette version Wii, sachez qu'elle contient un tout petit plus par rapport à celle sortie sur PC : un mode coopératif où jusqu'à quatre joueurs oeuvrent de concert pour terminer les niveaux. Cet ajout est assez anecdotique mais l'intention est louable. Pour le reste, les deux moutures sont strictement identiques. World of Goo est toujours aussi excellent sur Wii, nous vous recommandons donc chaudement son acquisition pour soutenir ses développeurs, c'est encore la meilleure façon que nous ayons de les remercier. Rarement 1 500 points Wii (15 euros) n'auront trouvé meilleur usage.

Les notes
  • Graphismes 17 /20

    Kyle Gabler, l'artiste du duo, a réalisé un travail remarquable. On ne parlera pas ici d'éclairage dynamique ou de bump mapping, juste de talent artistique à l'état brut. Le monde des Goos est un petit bijou d'inventivité, même si on notera une certaine influence burtonienne par endroits. Il n'empêche, World of Goo a un charme fou.

  • Jouabilité 18 /20

    La Wiimote suffit pour déplacer des Goos et former une structure, on pige tout de suite comment ça marche. Mais 2D Boy a su transcender ce bête principe grâce à un level-design astucieux, qui ne cesse de nous surprendre par petites touches au fil de la progression. Le gameplay atteint alors une profondeur insoupçonnée. Du grand art.

  • Durée de vie 15 /20

    World of Goo propose une cinquantaine de niveaux, qui se terminent en une huitaine d'heures. On prend toutefois du plaisir à y revenir pour sauver plus de Goos afin de construire la plus haute tour, pour obtenir les distinctions ou tout simplement pour le plaisir de parcourir encore ce monde envoûtant.

  • Bande son 17 /20

    Qu'il s'agisse des musiques ou des petits bruits des Goos, tout est vraiment mignon, adorable. Une franche réussite.

  • Scénario 17 /20

    Un puzzle-game avec un vrai scénario et pas une histoire indigente, est-ce possible ? Oui, World of Goo le prouve de belle manière. Pourtant, la narration est des plus sommaire, puisqu'elle se fait en grande partie par le biais de panneaux indicateurs... Mais ça fonctionne et on s'abandonne bien vite dans la douceur de cet univers à la fois drôle et poétique.

World of Goo nous offre une véritable leçon de game design, de créativité, en un mot d'art. De quoi rappeler aux plus blasés d'entre nous pourquoi nous aimons les jeux vidéo. Il y a encore de l'espoir dans ce monde formaté, ça fait du bien. Que dire de plus, sinon merci 2D Boy ?

Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 décembre 2008 à 14:09:27
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (69)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.5/20
Mis à jour le 24/12/2008
Wii Réflexion Puzzle-Game 2D Boy
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : The Dark Pictures Man of Medan : Une aventure horrifique à vivre en coopération
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce