Menu
Viva Piñata : Pocket Paradise
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Viva Piñata : Pocket Paradise
DS
Viva Piñata : Pocket Paradise
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 octobre 2008 à 17:11:08
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (29)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Tous les prix
Prix Support
7.79€ DS
9.50€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Sans doute un petit peu trop négligées par des possesseurs de Xbox 360 férus de tronçonneuses et de blasters, les adorables Piñatas se sont finalement décidées à changer d'air. Les petites boules de papier remplies de sucreries ont effectivement jeté leur dévolu sur la jolie DS et ses deux écrans rutilants. Et les bougresses y ont manifestement découvert un tout nouveau terrain de jeu et un environnement où leur charme naturel pourra enfin porter ses fruits.

Viva Piñata : Pocket Paradise

Si vous n'êtes pas familier du concept de Viva Piñata, ouvrez grand vos oreilles et profitez de ce généreux résumé. Le titre, développé par le célèbre studio Rare, cherche à faire de vous un respectable jardinier tout autant qu'un éleveur de Piñatas (des animaux en papier mâché remplis de bonbons). Au début, vous disposez d'un lopin de terre que vous serez chargé de remettre en état. Après un petit tutorial et quelques coups de stylets, vous saurez ainsi aplanir le terrain avec votre pelle, semer du gazon, arroser des graines, planter des arbres, etc. Et peu à peu, attirées par votre jardin et flattées par vos efforts, des Piñatas commenceront à montrer le bout de leur nez, de leur truffe, de leurs antennes ou de leur museau. Lorsque des conditions particulières seront remplies, certaines de ces bestioles finiront même par s'installer durablement dans votre parcelle.

Viva Piñata : Pocket Paradise
Tout se gère par l'intermédiaire de l'écran tactile. Et c'est franchement pratique.
Et c'est là que votre travail débutera véritablement. Votre but consistera alors à veiller au bien-être de vos pensionnaires. Un tâche délicate et nettement plus complexe que le design enfantin du jeu semble vouloir le suggérer. En effet, pour faire de votre jardin un endroit viable, vous devrez composer avec les affinités naturelles des espèces. Impossible par exemple de mélanger des renards et des lapins, à moins que vous ne comptiez assister à un massacre. Pour autant, les renards auront peut-être besoin de dévorer un lapin afin de se sentir totalement à l'aise et d'être prêt à envisager de s'accoupler avec une congénère. Il est donc nécessaire d'organiser intelligemment votre jardin pour que les différentes espèces puissent vivre leur petite vie tranquille. Dans le cas des renards et de leurs proies "carottophiles", on veillera à placer leurs nids respectifs à l'opposé l'un de l'autre, voire à les séparer par des grillages. Mais rien ne vous empêchera de sacrifier un pauvre lapin lorsque vous voudrez favoriser la croissance de votre population d'adorables prédateurs.

Viva Piñata : Pocket Paradise
Faites vos emplettes chez les commerçants du coin.
Vous devrez ensuite vous méfier des espèces de Piñatas nuisibles (limaces, taupes et chauves-souris) qui se feront une joie de mettre la pagaille dans votre jardin, du moins tant que vous n'aurez pas trouvé un moyen de les apprivoiser. Enfin, des personnages particulièrement malfaisants feront tout pour vous empêcher de jouir en toute quiétude de votre paradis virtuel en dispersant des bonbons empoisonnés ou en s'en prenant directement à vos créatures. Heureusement que sur DS, le stylet se charge de gommer la plupart des lourdeurs de manipulations auxquelles on se heurtaient sur 360. Le petit bout de plastique effilé permet donc de profiter de ce superbe concept dans d'excellentes conditions, en dépit de quelques petites maladresses occasionnelles lorsqu'on demandera à une Piñata de gober un fruit ou une fleur. En fait, l'interface de Pocket Paradise se résume à quatre pastilles. La première vous permet d'obtenir une vue globale de votre jardin tandis que la seconde intervertit les deux écrans de la console. Vous pourrez ainsi feuilleter une encyclopédie qui renferme toutes les informations dont vous aurez besoin sur vos pensionnaires. Un autre bouton permettra quant à lui d'ouvrir l'interface d'achat (et ainsi obtenir graines, décorations, objets divers, maisons pour Piñatas). Enfin, le dernier bouton, certainement celui qu'on utilisera le plus souvent, vous donnera accès à tous les outils nécessaires pour façonner votre jardin.

Viva Piñata : Pocket Paradise
Chaque nouvelle apparition de Pinata donne lieu à une séquence spéciale.
Pelle, arrosoir et sac d'herbe magique à la croissance instantanée, tout est accessible en deux coups de cuillère à pot, sans temps de chargement. On n'aura donc pas le moindre mal à se plonger dans le généreux univers des Piñatas, un univers qui profite de surcroît d'une réalisation soignée, et même de quelques vidéos destinées à illustrer avec humour les adorables parades amoureuses de nos compagnons. Il est cependant dommage que les quelques extraits issues de la série animée Viva Piñata soient restés en anglais. Mais il serait stupide de s'arrêter à ça, Viva Pinata : Pocket Paradise, malgré un début un petit peu longuet, finit par trouver son rythme en introduisant régulièrement de nouvelles espèces de Piñatas (60 dont 7 spécifiques à cette version), de nouveaux objets et de nouvelles plantes. A intervalles réguliers, le titre vous proposera quelques défis qu'il s'agira de remplir pour obtenir différents avantages. On vous demandera par exemple de fournir une Piñata précise pour une fête mexicaine. Mais rassurez-vous, vous retrouverez votre petite protégée quelque temps après les festivités, plus en forme que jamais, sa valeur ayant sensiblement augmentée dans l'opération.

Viva Piñata : Pocket Paradise
La parade nuptiale des lapins. Comment ne pas craquer devant ces peluches ?
Car effectivement, tout ce travail vous permettra de gagner des pièces en chocolat que vous pourrez immédiatement réinvestir dans votre jardin. Rien ne vous empêchera non plus de vendre vos productions librement pour remplir votre bourse. L'intérêt du jeu est donc réel et perdurera longtemps, car croyez-le, attirer et choyer des Piñatas n'est pas une mince affaire. Et c'est peut-être là le seul écueil de cette petite cartouche qui au fond, ne conviendra pas si bien que ça à de jeunes âmes. Car si les jeunes joueurs auront peut-être plaisir à créer leur jardin dans les premiers temps, ils risquent fort de se faire submerger par ces bestioles caractérielles et promptes à la colère lorsque les choses tendront à se compliquer un peu. Pour autant, Viva Piñata : Pocket Paradise est un excellent titre de gestion. Frais et intelligent, le titre se montre particulièrement généreux et offre en plus un mode Bac à sable dans lequel vous pourrez tester toutes vos techniques gratuitement. Enfin, cerise sur la gâteau, Pocket Paradise permet à deux joueurs de relier leurs DS en wi-fi afin de s'échanger objets et Piñatas. Avec toutes ces options de sa besace, on aurait tort de bouder une fois encore les adorables bébés de Rare.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Si nos chères petites peluches ne profitent plus des bienfaits de la HD pour fanfaronner sur un gigantesque écran plat, elles ont néanmoins conservé une bonne partie de leur charme. Viva Piñata : Pocket Paradise est très agréable à regarder et reste toujours lisible, même en cas de surpopulation. Fans de la première heure comme néophytes auront plaisir à emporter un superbe petit jardin dans leur poche.

  • Jouabilité 17 /20

    Original et addictif, Viva Piñata : Pocket Paradise profite même du stylet pour effacer la majeure partie des problèmes d'ergonomie que l'on rencontrait sur console de salon. Tout est accessible rapidement et le système est intuitif. Cela dit, au-delà de son apparence enfantine, Pocket Paradise s'avère tout de même être un redoutable jeu de gestion à la difficulté sans doute un petit trop élevée pour les plus jeunes joueurs.

  • Durée de vie 16 /20

    Avec 60 espèces à découvrir (dont 7 totalement inédites) et des tonnes de variantes et d'objets à dénicher, autant dire qu'il vous faudra du temps pour faire le tour de Viva Piñata. Ajoutez à cela la possibilité de faire des échanges avec un ami et vous obtenez une excellente durée de vie.

  • Bande son 14 /20

    Quelques thèmes, ainsi que la plupart des bruitages issus des versions Xbox 360 ont été conservés. L'ensemble confère au jeu une atmosphère délicieusement sucrée. Seul reproche : les courts extraits tirés de la série animée sont restés en anglais.

  • Scénario /

Toujours fidèle à sa vision, Rare nous livre un excellent jeu de gestion, aussi riche et séduisant que sur la console de salon qui l'a vu naître. Mieux, Pocket Paradise se paie même le luxe de balayer les problèmes d'ergonomie de ses aînés grâce au stylet de la DS. Le titre se laisse donc savourer mais on prendra tout de même garde à la curieuse nature des Piñatas. Adorables, émouvantes, ces petites bestioles sont néanmoins espiègles et ne se laisseront dresser que par des joueurs compétents et dévoués. Quoi qu'il en soit, on espère que les Piñatas rencontreront enfin le succès qu'elles méritent sur leur nouveau support d'adoption.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 octobre 2008 à 17:11:08
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (29)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 15/10/2008
Nintendo DS Gestion Autres THQ Rare
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Bee Simulator : une expérience familiale au coeur de la ruche
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : MotoGP 19 : L'année de la réconciliation ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : WRC 8 : retour en forme pour les Lyonnais de Kylotonn
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce