Menu
Opoona
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Opoona sur Wii /

Test du jeu Opoona sur Wii

Test : Opoona
Wii
Opoona
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 octobre 2008 à 15:42:13
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.7/20
Rakuten Wii 17.09€ Amazon Wii 18.78€ Amazon Wii 19.95€ Fnac Marketplace Wii 34.79€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Arrivant à point nommé pour renforcer le catalogue rôliste de la Wii, Opoona tente sa chance auprès des joueurs en leur offrant l'opportunité de se lancer dans une aventure futuriste pour le moins atypique. Bien qu'il soit clairement destiné aux plus jeunes, Opoona se démarque surtout par son gameplay original et ses environnements à vous faire perdre le nord.

Opoona

A la suite d'un malencontreux incident spatial, Opoona et ses frangins, originaires de Tizia, embarquent dans des capsules de sauvetage et se crashent sur la planète Landroll. Bien qu'ils n'aient pas eu le temps de monter eux aussi à bord des capsules, leurs parents, tous deux gardes cosmiques, ont survécu par miracle à l'accident. Séparé de sa famille pour une période indéterminée, le petit Opoona se retrouve alors livré à lui-même dans une société dont il ignore tout et dans laquelle il doit pourtant trouver sa place en accomplissant des missions qui lui permettront de devenir un ranger reconnu et apprécié. Avec l'aide des Sages de Landroll, capables d'exploiter l'énergie contenue dans la matia, une forme cristalline de l'énergie terrestre, Opoona compte bien remettre sur pieds ses parents tout en débarrassant la planète de ses principaux ennemis : les fripouilles.

Opoona
Les dômes sont de véritables labyrinthes dans lesquels on a beaucoup de mal à s'orienter.
Constituée principalement d'immenses métropoles futuristes où tout est régi de façon très pointue, la planète Landroll abrite une société parfaitement organisée dans laquelle il n'est pas toujours facile de se repérer. En voulant mettre en place des cités ultra développées, les concepteurs du jeu ont volontairement compliqué la tâche du joueur qui aura bien du mal à s'orienter dans les labyrinthes de couloirs, de portes et d'ascenseurs qui composent la plupart des bâtiments. Tout ceci a pour but de renforcer le côté simulateur de vie mis en avant par les développeurs d'Opoona, mais on se demande si cet aspect ne vient pas au contraire alourdir le déroulement du jeu. Les phases d'action et d'exploration en extérieur sont en effet régulièrement entrecoupées d'allers-retours imposés à l'intérieur du complexe qui ne font que mettre en évidence le caractère aberrant du level-design. Concrètement, les salles sont reliées entre elles par une série d'étages qui ne communiquent que via des ascenseurs à sens unique. Comprenez que pour monter au cinquième, vous devrez trouver et emprunter pas moins de quatre ascenseurs différents. La moindre bifurcation imprévue suffit à nous éloigner considérablement de notre objectif et à nous faire tourner en rond pendant de longues minutes. Le caractère vivant des dômes constitue ainsi à la fois un atout et un défaut, dans le sens où sa dimension inutilement labyrinthique vient souvent alourdir le rythme déjà mollasson du titre en général.

Opoona
Ne sous-estimez pas les abeilles qui protègent cet essaim.
Opoona comporte ainsi une dimension aventure très prononcée dans le sens où l'accomplissement des quêtes vous oblige à sillonner les dômes dans leurs moindres recoins. Les moins patients auront probablement du mal à supporter de devoir continuellement changer d'étage selon le bon vouloir des réceptionnistes qui prennent un malin plaisir à nous rediriger vers d'autres employés situés à l'autre bout du complexe. On regrette que les plans des lieux ne soient pas plus détaillés, car même la présence d'un GPS ne suffit pas à trouver son chemin rapidement. Ceci mis à part, l'exploration des environnements sera tout de même facilitée par l'utilisation d'un hoverboard permettant de parcourir bien plus rapidement les dômes et leurs alentours. On reprochera malgré tout au soft de proposer une gestion manuelle des caméras qui s'avère assez peu efficace. D'autant que les angles de vue deviennent beaucoup plus limités dans les phases en extérieur.

Opoona
L'esprit du vent apparaît à l'écran pour vous aider si vous parvenez à le cibler.
Riche de nombreuses quêtes optionnelles, l'aventure fait intervenir un système de missions et de mini-jeux qui verront Opoona endosser les jobs les plus inattendus. Afin d'obtenir son brevet de ranger confirmé, le héros se verra parfois contraint d'accepter les tâches les plus diverses, comme travailler dans une mine, jouer les serveurs dans un fast-food, s'improviser pêcheur, danseur ou même balayeur. Les activités sont donc plutôt variées et viennent s'ajouter aux missions facultatives telles que la recherche des traces d'art permettant de mieux connaître les différentes civilisations de Landroll. En discutant avec les autochtones, Opoona pourra également nouer des liens d'amitié avec d'autres enfants. Une amitié qui, en se renforçant, donnera lieu à des événements spéciaux. Notez que si le moteur graphique et l'absence de voix ne facilitent pas vraiment l'immersion dans l'univers du soft, son côté gentillet et surtout sa localisation impeccable devraient suffire à rendre l'expérience de jeu plaisante pour les plus jeunes.

Opoona
L'équipement coûte cher mais il permet de renforcer considérablement l'efficacité du bonbon.
Son originalité, Opoona la puise également dans la manière dont les combats sont gérés lors des missions en extérieur. Si les environnements pèchent un peu par leur linéarité, le système de combat étonne agréablement par son dynamisme et son accessibilité. Le personnage principal n'étant pas armé, il n'en dispose pas moins d'un bonbon d'énergie qui flotte au-dessus de sa tête et qu'il peut décider de projeter sur ses ennemis pour les affaiblir. Il suffit alors de pousser le stick du bas vers le haut pour effectuer un lob. L'idée ne s'arrête pas là puisqu'il est possible de concentrer le bonbon plus ou moins longtemps avant de le relâcher afin d'infliger plus ou moins de dégâts. Un tir faible aura le mérite de raccourcir l'intervalle de temps avant le prochain lancer et s'avérera donc préférable contre des ennemis disposant de peu de vie. De plus, selon le type d'adversaires que vous affronterez, vous devrez parfois varier le sens de votre lancer pour contourner par exemple un bouclier en traçant une courbe horizontale (bonbon lifté) ou en faisant un mouvement du haut vers le bas (contre-lob). Avec le stick analogique, vous pouvez donc moduler vos tirs tout en prenant garde à ne pas attaquer lorsque l'ennemi s'élance vers vous, autrement le bonbon passerait au-dessus de lui sans le toucher. A l'inverse, un tir provoqué juste avant une action ennemie pourra servir de contre. Il faut donc jouer intelligemment avec le timing pour négocier au mieux les affrontements. Si vous avez de la chance, un esprit du vent pourra même apparaître à l'écran et vous prêtera main forte si vous parvenez à le cibler correctement. En revanche, il faudra patienter quelques heures avant que le scénario ne se décide à vous faire profiter de la présence de véritables compagnons d'armes.

Opoona
L'extraction de minerai fait partie des nombreuses tâches que sera amené à remplir Opoona.
RPG oblige, Opoona fait intervenir toute une panoplie de techniques (Force) que l'on acquiert en gagnant de l'expérience et qui peuvent s'utiliser pour renverser la tendance durant un combat. L'élément le plus déroutant réside sans doute dans le fait que l'action ne s'arrête pas lorsque vous cherchez une technique ou un objet dans votre sous-menu, ce qui fait que les ennemis peuvent continuer à vous toucher pendant ce laps de temps. Par ailleurs, si les combats se déroulent plus ou moins en temps réel, les rencontres sont aléatoires lorsque vous vous déplacez sur le terrain. Bien que les capacités du héros évoluent au fil de l'expérience gagnée, la meilleure façon de renforcer son attaque et sa défense est d'optimiser régulièrement les pouvoirs du bonbon d'énergie en lui associant différents objets d'équipement. Un aspect customisation qui enrichit un peu le système de jeu et qui favorise l'intérêt du soft à long terme. Développé par Arte Piazza, le studio japonais responsable des remakes de la série Dragon Quest et auteur d'Innocent Life (l'épisode futuriste d'Harvest Moon), Opoona renferme un potentiel qui aurait très certainement pu être mieux exploité. L'aventure vaut davantage pour ses affrontements originaux que pour ses missions à l'intérieur des dômes où l'on passe trop de temps à tourner en rond à la recherche de tel ou tel NPC. Pour cette raison, on peut se demander si les plus jeunes sauront réellement apprécier ce titre qui leur est directement destiné.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Le style cel shadé du jeu et son caractère résolument naïf compensent un peu les faiblesses du moteur graphique.

  • Jouabilité 12 /20

    La gestion particulière du bonbon d'énergie rend les affrontements assez agréables à jouer, mais on ne peut pas en dire autant des missions en intérieur où l'on se perd inutilement à cause d'un level-design hasardeux.

  • Durée de vie 12 /20

    L'aventure n'est vraiment pas longue pour un RPG mais certains passages laborieux vous empêcheront de parcourir ce titre trop rapidement, d'autant que de nombreux objectifs optionnels peuvent relancer la longévité du soft.

  • Bande son 10 /20

    L'absence de voix ne facilite pas l'immersion dans l'univers futuriste de Opoona et l'ambiance sonore reste toujours très convenue.

  • Scénario 13 /20

    La traduction intégrale des textes en français rend le jeu abordable à tous les publics, même si l'histoire est loin d'être aussi fun qu'on pourrait le penser en voyant le design loufoque des personnages.

Annoncé à la fois comme un RPG et un simulateur de vie, Opoona est un titre d'autant plus déroutant qu'il se destine au jeune public. Si le gameplay révèle son efficacité assez rapidement durant les combats, la dimension aventure perd le joueur dans des environnements inutilement complexes où l'on s'oriente difficilement. On espère malgré tout que ces quelques défauts n'empêcheront pas les plus jeunes d'apprécier les bons côtés de ce titre qui ne possède pas encore d'équivalent sur ce support.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 octobre 2008 à 15:42:13
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (11)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.7/20
Mis à jour le 03/10/2008
Wii Aventure RPG Arte Piazza Koei
A lire aussi
Wiki de Opoona 07 déc. 2014, 17:14
02:41
03:09
01:30
Dernières Preview
PreviewArise : A Simple Story, mélancolie et retour dans le temps pour un jeu poétique Il y a 19 heures
PreviewShenmue 3 : Le successeur attendu d'une saga culte ? 04 nov., 14:30
PreviewOne Punch Man A Hero Nobody Knows : Jeu de combat opportuniste ou adaptation fidèle ? 03 nov., 18:06
Les jeux attendus
1
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
2
The Last of Us Part II
29 mai 2020
3
Star Wars Jedi : Fallen Order
15 nov. 2019