Menu
Sonic Chronicles : La Confrérie des Ténèbres
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres
DS
Sonic Chronicles : La Confrérie des Ténèbres
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2008 à 16:11:11
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (99)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Partager sur :

Combinez le savoir-faire d'une équipe reconnue avec l'aura d'une licence forte et vous obtenez, paraît-il, un titre de qualité. Attendu par nombre de joueurs curieux de découvrir ce que l'alchimie Bioware + Sonic allait donner, ce premier RPG du hérisson bleu sait se faire remarquer mais sans pour autant atteindre le niveau d'efficacité escompté.

Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres

Depuis le temps que Sonic arpente nos consoles à la vitesse du son, on ne l'avait encore jamais vu s'adonner à quelque chose d'aussi posé qu'un RPG. Avec l'équipe de Bioware aux commandes, la mascotte de Sega s'ouvre à des activités qui n'ont plus grand-chose à voir avec son ancien parcours vidéoludique. Largement inspiré de Mario & Luigi : Partners in Time, mais aussi, plus étonnamment, d'Elite Beat Agent, Sonic Chronicles : la Confrérie des Ténèbres se risque sur un terrain glissant qui ne lui réussit qu'à moitié.

Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres
Passez d'un personnage à l'autre pour explorer les environnements.
Avec en toile de fond une ancienne guerre de clans entre échidnés et l'apparition d'une société criminelle appelée la Confrérie des Maraudeurs, l'histoire de Sonic Chronicles démarre doucement dans les vertes contrées de Green Hill. A l'instar des autres environnements du jeu, le niveau présente des zones qui ne sont accessibles qu'en utilisant la capacité d'un personnage en particulier, ce qui vous oblige à réunir de nouveaux compagnons de route avant de pouvoir explorer chaque monde de fond en comble. Rapidement rejoint par Tails et Amy, Sonic devra dans un premier temps retrouver Knuckles pour partir explorer d'autres horizons. Et si les niveaux ne sont pas particulièrement vastes, il renferment suffisamment de recoins et d'objets cachés pour garantir quelques bonnes heures d'explorations, surtout si vous allez systématiquement au contact des ennemis. Sans gâcher la découverte de l'histoire, on peut tout de même dire que l'aventure de Sonic Chronicles fait intervenir onze personnages jouables que vous pourrez inclure librement dans votre équipe de quatre membres actifs. On pourra compter notamment sur le soutien de Cream, Rouge, Big, et même Shadow, Eggman et le robot Omega pour renouveler les combats en apportant chacun des éléments de gameplay bien spécifiques. Ces derniers auront d'ailleurs des répercutions aussi bien dans les affrontements que lors des phases d'exploration dans les niveaux.

Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres
Déclenchez les coups puissants... à vos risques et périls.
En arpentant les environnements du jeu, vous serez rapidement amené à recourir aux talents spéciaux de chacun des membres de votre équipe pour par exemple emprunter les rampes d'accélération, voler, grimper sur les murs, traverser les zones dangereuses, casser les obstacles, vous téléporter, etc. A l'issue des quatre premiers mondes, on se dit que le level-design est assez ingénieux, tout du moins plaisant, mais ce sentiment tant à s'inverser rapidement par la suite. A partir du cinquième niveau, votre groupe est scindé en deux équipes et vous n'avez plus accès à toutes les possibilités de mouvement. On se rend compte alors que la ville de Métropolis est un vrai calvaire à explorer, le moindre saut étant généralement irréversible et les allers-retours incessants. De plus, la carte du niveau n'indique pas les emplacements des interactions et on finit par tourner en rond à cause d'un manque évident de clarté dans l'architecture du niveau. D'une manière générale, les sensations de jeu agréables du début de l'aventure finissent par devenir pesantes au point de ne plus contribuer du tout au plaisir de jeu. Un constat qui est d'ailleurs encore plus valable en ce qui concerne les affrontements.

Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres
Un format narratif sympa, mais avec un léger problème d'insertion des textes.
Sur le papier, le système paraît pourtant tout à fait sympathique, les combats combinant allègrement des notions de tour par tour et des éléments issus des jeux de rythme. Ces derniers interviennent lorsque vous ou vos adversaires recourrez à des coups puissants, ce qui inclue aussi bien les attaques spéciales que les magies de soin. Une fois l'action sélectionnée, des symboles apparaissent à l'écran et vous n'avez qu'à les suivre avec le stylet pour valider la séquence. Plus facile à dire qu'à faire, car ces épreuves de rythme totalement calquées sur celles d'Oendan (Elite Beat Agent) interviennent sans prévenir et s'enchaînent sans tolérer la moindre faute d'inattention. Quoi de plus énervant que de rater un soin général parce qu'on a manqué la séquence associée, ce qui arrive régulièrement, même avec de la pratique. L'idée est loin d'égaler le système d'un Mario RPG où la notion de timing se révèle beaucoup moins pénalisante pour le joueur. Déjà contraints de jouer uniquement avec le stylet (le soft est entièrement tactile, aucun bouton n'est utilisé), les rôlistes seront vite exaspérés de ne pas pouvoir garder un contrôle total sur le déroulement des affrontements. C'est d'ailleurs d'autant plus vrai que le soft comporte beaucoup trop d'éléments d'incertitude, en plus de l'accomplissement des coups puissants. La contre-attaque, par exemple, survient deux à trois fois par tour, les dégâts infligés et reçus pouvant être au final beaucoup plus conséquent que prévus. Plus grave, les coups ratés s'avèrent excessivement fréquents et ne peuvent aucunement être anticipés. Enfin, les PP servant à exécuter les coups puissants sont tellement peu nombreux qu'on ne peut généralement pas en déclencher plus d'un ou deux avant d'épuiser complètement sa jauge, celle-ci ne remontant évidemment pas avec le temps.

Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres
Coup d'oeil sur les personnages et les techniques spéciales d'Amy.
On se retrouve ainsi avec des duels qui peuvent aussi bien être expédiés en dix secondes que s'éterniser durant de longues minutes, la difficulté se révélant très inégale. Les premiers adversaires n'opposent quasiment aucune résistance tandis que d'autres restent insensibles à vos attaques et se régénèrent à l'infini tant que vous ne parvenez pas à les éliminer tous en même temps. Pour pallier à cela, on peut certes rajouter des pouvoirs élémentaires aux attaques de ses personnages, mais cela suffit rarement à inverser la vapeur. Ces pouvoirs sont relatifs à la nature des Chaos que vous pourrez obtenir en récupérant des oeufs cachés dans les niveaux. Leur éclosion se faisant de manière aléatoire, vous ne pouvez jamais savoir à l'avance quel type de Chaos vous allez récupérer, chacun ayant une fonction bien précise et plus ou moins utile. Certains pourront par exemple vous permettre d'infliger des dégâts de glace, de feu, etc., ou vous doter d'un bouclier relatif à l'un de ces éléments. D'autres pourront vous permettre de regagner régulièrement des points de vie ou d'action, vous faire gagner des objets supplémentaires ou même rendre infaillibles vos coups puissants. Si l'utilisation des Chaos reste très limitée (pas d'élevage possible), leur rôle est donc essentiel tout au long de l'aventure, et vous aurez donc tout intérêt à les renouveler régulièrement en passant par le sous-menu. Notez qu'il est aussi possible de faire des échanges de Chaos entre consoles, mais c'est bien la seule fonction "multi" autorisée dans le jeu.

Sonic Chronicles : La Confrerie des Tenebres
Fuir devient ludique avec Sonic Chronicles.
Là encore, les choses se gâtent puisque la navigation fréquente dans les menus met en évidence le manque flagrant d'ergonomie de l'interface. Entièrement tactile, rappelons-le, celle-ci ne permet pas de changer de manière rapide et intuitive ses associations de Chaos ni de modifier son équipement en un clin d'oeil. Ce problème est loin d'être anecdotique, nous incitant le plus souvent à tenter le tout pour le tout avec les combinaisons déjà en place plutôt que de perdre du temps à naviguer dans les menus pour modifier ses associations. On attendait mieux à ce niveau-là de la part de Bioware, y compris dans la gestion des dialogues à choix multiples qui n'ont finalement pas d'impact réel sur le déroulement du jeu. On appréciera tout de même la présence d'un journal de quêtes, un élément qui fait trop souvent défaut aux RPG nippons, ainsi qu'un arbre de compétences qui permet de débloquer une large panoplie de techniques spéciales à chaque montée de niveau. Et dans le registre des bonnes idées, on reste également assez convaincu par le système de fuite qui s'apparente à un mini-jeu basé sur les réflexes et qui permet aussi bien de s'éclipser d'un combat que de rattraper des adversaires un peu lâches. On trouve aussi de temps à autres quelques énigmes qui consistent à déplacer individuellement ses personnages pour activer des interrupteurs d'une manière précise pour déverrouiller une porte ou déclencher un mécanisme. Tout ça ne va pas chercher très loin non plus mais contribue aux bonnes sensations de jeu, en dépit des lourdeurs de gameplay évoquées plus haut. Difficile, par conséquent, d'émettre un verdict tranché sur ce titre qui comporte ses hauts et ses bas, et qui n'égale de toute façon pas les meilleurs RPG de la console.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    La réalisation de Sonic Chronicles constitue indéniablement son meilleur point fort. Les environnements sont très colorés et tirent judicieusement parti du double écran de la console, tout comme les scènes de combat parfaitement animées.

  • Jouabilité 12 /20

    Le jeu est à déconseiller aux joueurs allergiques au stylet puisque le gameplay est entièrement tactile. Dommage que les bonnes idées du système de combat soient gâchées par l'exécution délicate et lassante des coups puissants façon Elite Beat Agent, et que la difficulté soit aussi inégale d'un niveau à l'autre. Dans l'ensemble, le jeu comporte beaucoup trop d'éléments d'incertitude dans la résolution des combats pour satisfaire l'amateur de RPG.

  • Durée de vie 14 /20

    L'aventure s'échelonne sur dix chapitres qui comportent un grand nombre de quêtes à terminer. Comptez au maximum 20-25 heures pour développer la totalité des compétences des onze personnages et dénicher tous les Chaos. La durée de vie reste néanmoins un cran en dessous de la plupart des gros RPG de la machine.

  • Bande son 9 /20

    Bien qu'ils ne s'inscrivent pas trop mal dans l'univers de Sonic, les thèmes musicaux sont loin d'être mélodieux et convaincants.

  • Scénario 13 /20

    Afin d'enrayer les plans criminels des Maraudeurs, Sonic et ses amis vont s'allier avec leurs ennemis de jadis et mettre leurs talents en commun dans l'adversité. La narration faite à l'aide des cases de BD est bien vue si l'on excepte les textes qui s'affichent en surimpression sur l'écran au lieu de s'insérer directement dans les bulles.

Pour un coup d'essai, ce premier RPG dans l'univers de Sonic n'est finalement pas si mal, mais les bonnes sensations du début sont vite gâchées par un système de combat redondant et trop aléatoire. Comportant autant de bonnes idées que de mauvaises, ce Sonic Chronicles n'est ni aussi riche ni aussi divertissant qu'on l'espérait, mais il reste à découvrir malgré tout pour son caractère inattendu et audacieux.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2008 à 16:11:11
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (99)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Mis à jour le 26/09/2008
Nintendo DS Action RPG Sega BioWare
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes Il y a 24 heures
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? Hier, 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019