Test Legend : Hand of God- PC

PC

Lorsque l'on tente de se frayer une place dans le domaine quelque peu bondé du hack'n slash sur PC, on peut soit essayer d'innover, à ses risques et périls, soit s'inscrire dans une tradition aussi paresseuse qu'efficace. C'est la seconde voie qu'a choisi Legend : Hand of God, qui reprend l'ensemble des ingrédients de l'indétrônable Diablo 2 pour nous offrir une expérience de jeu très classique. Un peu trop sans doute.

Legend : Hand of God

Manque d'inspiration ? Peur de sortir des sentiers battus ? On se demande parfois ce qui pousse les développeurs à nous servir des univers vus et revus, couplés à des scénarios qui ont été tant et tant réchauffés qu'ils finissent par perdre toute saveur. Legend : Hand of God propose un background médiéval-fantastique désespérément classique, voire même générique tant il est dénué de toute originalité. Je ne voudrais surtout pas donner l'impression d'être blasé : j'apprécie énormément ce type d'univers pour peu qu'on lui apporte quelques nuances (comme la touche Steampunk de Silverfall) ou qu'il soit le ciment d'un scénario digne de ce nom (comme... Attendez non, on parle de hack'n slash là !). Ici, il est question de démons qui se déversent dans le monde des humains à travers un portail dont le sceau vient d'être brisé. Et comme de bien entendu, vous êtes l'ultime survivant du carnage consécutif à l'ouverture du portail. Vous êtes donc seul apte à prendre en main le destin du monde en retrouvant la Main de Dieu. Non non, pas de celle de Maradona. La Main de Dieu, c'est un artefact jadis brisé en trois morceaux, éparpillés dans autant de royaumes : celui des elfes (qui squattent bien sûr les forêts), celui des nains (vivant bien entendu dans les montagnes), et enfin celui des humains, cette "race faible, sans compétences particulières et au savoir limité" (sic). Voilà pour votre quête. Cerveau off. Mode baston on.

Test Legend : Hand of God PC - Screenshot 11Votre héros, sa fiche, son inventaire et sa tête de benêt.

Le gameplay de Legend : Hand of God s'inscrit lui aussi dans le plus grand classicisme. Vous parcourez des lieux variés (donjons ou zones à ciel ouvert) que vous devez débarrasser des monstres qui les ont envahis, tout en ramassant des loots de rareté variée et en améliorant votre personnage. Le jeu ne vous propose pas de création d'avatar, mais vous pouvez au moins développer celui-ci comme vous l'entendez. Vous disposez tout d'abord de quatre caractéristiques (force, précision, constitution et intelligence), entre lesquelles vous devez répartir les points acquis à chaque gain de niveau. On apprécie vraiment l'utilité concrète et manifeste de chacune, qui implique des choix cornéliens. Essayez par exemple de monter un guerrier sans mettre de points dans la caractéristique de précision : il manquera la plupart de ses coups face à des créatures un tant soit peu agiles. Dans le même esprit, chaque point mis en force augmente vraiment le potentiel de dégâts. Vous disposez également d'arbres de compétences qui permettent de définir votre classe en choisissant une voie principale et une voie secondaire parmi cinq, pour dix combinaisons au total et autant d'archétypes différents. Il est par exemple possible de monter un paladin en piochant dans la voie du guerrier et celle de la foi. Tout juste peut-on déplorer que ces compétences ne soient pas assez nombreuses (une douzaine pour chaque arbre, certaines actives, d'autres passives).

Test Legend : Hand of God PC - Screenshot 12Les débuts dans la lande font penser à ceux de Diablo II.

De toute façon, le jeu vous pousse à vous spécialiser étant donné qu'il ne permet pas l'utilisation simultanée de plus de deux ou trois compétences. En effet, s'il vous est possible d'assigner une action de base ou une compétence aux trois boutons de la souris, il faut savoir que vous ne disposez pas de barre d'accès rapide ou de touches de raccourcis pour accéder directement aux autres. Parti pris des développeurs pour retrouver l'aspect old-school d'un Diablo, ou bien manque d'ergonomie ? La question reste entière. Deux petits soucis d'ergonomie viennent toutefois étayer la seconde thèse. Le premier est inhérent à l'une des rares originalités du jeu : le pointeur de la souris, représenté par une petite fée lumineuse. L'utilité de Luna (c'est son nom) n'est pas que cosmétique : elle guide vos pas de sa petite voix, éclaire les lieux sombres (grottes, cryptes...) et y va parfois de son petit commentaire. Le problème, c'est qu'aussi mignonne soit-elle, elle n'a pas la finesse d'un curseur classique ; la précision de la sélection s'en ressent grandement, que ce soit dans l'univers ou au niveau de la navigation dans les menus. Ces derniers ont toutefois le mérite d'être clairs ; le contraire eût été fort étonnant vu qu'ils plagient allègrement ceux de Diablo II (jusqu'à la présence des fameux caractères gothiques cerclés d'or). En revanche, l'inventaire souffre de la présence peu opportune d'une fonctionnalité issue de la saga des Elders Scrolls : les objets équipés figurent directement sur un portrait de votre personnage, pour un rendu aussi peu lisible que peu pratique.

Test Legend : Hand of God PC - Screenshot 13Bien entendu, les peaux-vertes répondent à l'appel.

Or l'accès à l'inventaire est une des composantes majeures de votre aventure, tant les objets trouvés sont nombreux. C'est même un peu l'overdose à ce niveau-là : vous passez parfois plus de temps à casser des tonneaux, à ouvrir des coffres et à fouiller des cachettes qu'à combattre réellement. Votre inventaire se remplit donc rapidement d'une flopée d'objets magiques (armes, armures, amulettes...) qui vous procurent des bonus en tout genre. La plupart étant restreints à une voie particulière, vous devez effectuer de fréquents allers-retours chez le marchand pour vider vos sacs. Heureusement, un (désormais incontournable) système de portails permet de s'en acquitter rapidement. Dans le même souci de praticité, le marchand vous autorise à stocker votre surplus dans un de ses chariots. Dans tous les cas, cette abondance d'items rend le jeu trop facile. Certes, les zones de jeu sont immenses et les combats fréquents. Mais les monstres ne font souvent pas le poids face à un personnage bien équipé. Gobelins, orcs, trolls, squelettes, gargouilles... : tous manquent de vivacité, conduisant à des affrontements que certains jugeront trop mous. Même les boss représentent un maigre challenge en regard du nombre important de potions dont on peut disposer très facilement. Il est également regrettable que la mort n'ait aucune conséquence, et qu'il soit impossible d'accéder à un mode de difficulté plus relevé avant d'avoir terminé le jeu une première fois.

Test Legend : Hand of God PC - Screenshot 14Les donjons sont souvent construits sur plusieurs niveaux.

Pour tenter de redynamiser un peu son jeu, Master Creating a inventé ce qu'il appelle les "combats cinématiques". Sous ce terme pompeux ne se cache hélas qu'une fonctionnalité très anecdotique : face aux monstres de grande taille (trolls, minotaures...) votre héros se met à sauter pour pouvoir porter un coup. Cela donne lieu à de petites animations sympathiques, mais sur lesquelles vous n'intervenez pas. Le principe est identique en ce qui concerne les coups de grâce, assénés aléatoirement par votre personnage. Dans le même esprit, sachez que votre armure se souille au fur et à mesure du sang de vos ennemis. Rien de vraiment transcendant donc, même s'il faut reconnaître que ces petits détails confèrent un certain style aux affrontements et les rendent agréables à regarder. De manière générale, sans être sublime, Legend : Hand of God est très joli. Les environnements n'ont rien à envier à ceux de Titan Quest (sorti il y a presque 2 ans, je sais, mais ils restent la référence). Ce qui est étonnant, c'est que le héros n'ait pas bénéficié du même soin : son character design est peu inspiré et son animation perfectible. Dommage. Mentionnons cependant la présence d'une bonne bande-son, de la très belle musique jusqu'aux voix françaises convaincantes des personnages. En ce qui concerne la durée vie, elle est tout à fait honnête et s'appuie sur le potentiel de rejouabilité du jeu, bien que l'on regrette l'absence – préjudiciable de nos jours – d'un mode multijoueur.

Dans l'ensemble, Legend : Hand of God est donc un bon hack'n slash, qui tire ses forces des possibilités de développement du personnage et de sa réalisation plus que correcte, mais qui pèche par une ergonomie perfectible, des combats trop mous et un challenge quelque peu décevant. Une démo en allemand du jeu étant disponible à l'heure où j'écris ces lignes, je ne peux que conseiller à tous les adeptes du genre de l'essayer avant tout achat.

Pixelpirate, le 16 juin 2008

Les notes

  • Graphismes 15/20

    Malgré une fluidité perfectible, surtout sur les machines les moins bien équipées, le moteur graphique de Legend : Hand of God se révèle vraiment convaincant. Les environnements sont fins et fouillés, les effets de lumières splendides et les créatures bien animées. Dommage que le personnage que l'on incarne n'ait pas bénéficié du même soin.

  • Jouabilité 13/20

    En dépit des deux ou trois soucis d'ergonomie développés dans ce test, le jeu se laisse facilement prendre en main par quiconque a déjà touché au genre. D'aucuns pourront toujours arguer que le gameplay à base de clics frénétiques a vécu, et que Legend : Hand of God propose une approche minimaliste du genre. Mais il ne s'en cache pas, et remplit fort bien son contrat.

  • Durée de vie 13/20

    Avec ses nombreuses combinaisons possibles au niveau des arbres de compétences, Legend : Hand of God s'assure un bon potentiel de rejouabilité qui conforte une durée de vie honnête. Heureusement, car le challenge décevant pousse à le refaire dans un niveau de difficulté plus élevé. Au rayon des regrets : l'absence préjudiciable d'une fonction multijoueur.

  • Bande son 14/20

    Dans l'esprit d'un Diablo, les musiques du jeu sont particulièrement intimistes : les mélopées celtiques se muent en thèmes d'ambiance gothiques à l'abord des donjons. Ne manquent plus que les arpèges de guitare de Tristram ! Les bruitages sont quant à eux un peu moins convaincants car trop discrets. En revanche, mention spéciale au travail de doublage des acteurs français.

  • Scénario 6/20

    Rien ne vient sauver Legend : Hand of God du naufrage scénaristique. Comment se passionner à incarner un héros si générique au coeur d'une intrigue si générique prenant place dans un univers si générique ? Seules certaines quêtes suscitent occasionnellement un regain d'intérêt, mais rien de bien folichon.

  • Note Générale13/20

    Legend : Hand of God risque de s'attirer autant de fans que de détracteurs. S'appuyant paresseusement sur une hérédité dans laquelle il puise constamment son inspiration, ce hack'n slash possède en outre quelques défauts qui pourront paraître rédhibitoires à certains. Pourtant, une fois pris en main, il peut se révéler tout aussi addictif que les ténors du genre : les possibilités d'évolution du personnage et sa réalisation réussie jouent en sa faveur. Bref, c'est à vous de voir.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : DTP Entertainment AG
  • Développeur : Master Creating
  • Type : Action / Jeu de Rôle
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 13 juin 2008
  • Version : Fançaise intégrale
  • Config minimum : Windows XP/Vista, processeur 2 Ghz, 1 Go de Ram, carte graphique 256 Mo, 4 Go d'espace libre sur le disque dur
  • Config conseillée : Windows XP/Vista, processeur 2 Ghz, 2 Go de Ram, carte graphique 512 Mo, 4 Go d'espace libre sur le disque dur
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans
  • Similaire à :
    Diablo II
    Titan Quest
Mots-clefs : Legend Hand Of God

Vidéos