Menu
Fire Emblem : Radiant Dawn
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Fire Emblem : Radiant Dawn
Wii
Fire Emblem : Radiant Dawn
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mars 2008 à 17:11:28
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (269)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.2/20
Tous les prix
Prix Support
194.99€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

Arrivant à point nommé pour combler un vide dans une catégorie encore peu représentée sur Wii, Fire Emblem : Radiant Dawn se fait le porte-étendard du Tactical-RPG sur la console de Nintendo. Prolongement direct du Path of Radiance de la GameCube, ce nouveau chapitre en prend dignement la suite sans véritablement chercher à nous surprendre, ce qui ne l'empêche pas de revendiquer des qualités et une efficacité auxquelles il serait vain de vouloir résister.

Fire Emblem : Radiant Dawn

L'Histoire a vu naître bien des empires dans le bain de sang engendré par la guerre, des royaumes voisins comploter sournoisement pour s'arracher le pouvoir et des hommes s'entretuer au nom d'une paix provisoire. Ainsi en est-il du conflit opposant la nation de Crimea à celle de Daein, dont l'issue tragique nous a été narrée dans le chapitre Path of Radiance sur GameCube. Trois ans plus tard, les deux camps tentent de panser leurs plaies tandis que l'empire de Begnion prend le contrôle du territoire. Occupée par l'ennemi, la capitale de Daein abrite pourtant une poignée de résistants qui refusent de se soumettre à l'oppression. On les appelle la Brigade de l'Aube et ils sont guidés par Micaiah, une jeune fille à la chevelure d'argent qui, par son dévouement et ses talents de stratège, va amorcer sans le savoir la chute de l'empire.

Fire Emblem : Radiant Dawn
Prenez d'assaut cette forteresse avec les défenseurs de Crimea.
Le scénario de Fire Emblem : Radiant Dawn débute ainsi aux côtés de la Brigade de l'Aube avant de s'orienter vers les autres forces en présence à travers quatre périodes s'échelonnant sur plus de quarante heures de jeu. La quête de Micaiah prend le temps de s'installer sur une bonne dizaine de missions permettant de se familiariser avec l'univers du jeu ou de retrouver tranquillement ses marques. Après un passage assez bref dans la province de Crimea en compagnie de la nouvelle reine Elincia, le soft nous donne l'occasion de renouer avec Ike, le héros du précédent Fire Emblem, et son groupe de mercenaires. Ces changements réguliers de point de vue ont le mérite de donner au joueur une vision globale des événements qui vont se dérouler sur toute la durée de l'aventure, cette dernière étant propice aux rebondissements les plus inattendus. Un choix d'autant plus pertinent que les destins de ces différentes factions sont entremêlés, et que la construction narrative permet justement d'offrir des points de vue distincts sur un conflit qui fait intervenir un nombre impressionnant de personnages différents.

Fire Emblem : Radiant Dawn
Les animations de combat dynamisent agréablement le déroulement des batailles.
Améliorée, embellie, mais en grande partie conservée dans cet épisode, la formule Fire Emblem possède un grand nombre de spécificités qui la démarquent des autres T-RPG. Bien qu'ils soient extrêmement nombreux, tous les intervenants disposent d'un character design magnifique et d'une personnalité qui les rend à la fois uniques et attachants. Contrairement à certains titres du genre, l'histoire est constamment au coeur du jeu, y compris durant les batailles où les unités dialoguent entre elles et peuvent même renforcer leurs relations pour bénéficier de bonus de soutien. Le contexte guerrier du soft est propice aux situations de bataille les plus héroïques, et même si certains conflits mêlent parfois une bonne cinquantaine d'unités sur une même carte, renforts à l'appui, les combats se résolvent toujours en face-à-face, unité contre unité. Avec son système de coups critiques et de contre-attaque systématique, le gameplay incite la plupart du temps à privilégier la défense et l'attente, d'autant que le moindre de vos héros succombe généralement en un ou deux coups. Les plus endurants peuvent heureusement mettre hors d'atteinte les unités affaiblies en les protégeant pendant plusieurs tours, dans le cas où vous n'auriez pas le temps de les régénérer. Inutile de dire qu'il vaut mieux consulter au maximum les possibilités de déplacement et d'attaque des unités ennemies pour éviter de commettre l'irréparable.

Fire Emblem : Radiant Dawn
L'histoire offre plusieurs points de vue différents et les textes sont traduits en français.
La mort étant définitive dans Fire Emblem où les personnages vaincus ne peuvent jamais être récupérés, il est essentiel de calculer chaque mouvement avec la patience d'un joueur d'échecs en tirant parti au maximum des indications fournies par le jeu. Celui-ci a, en effet, le mérite de nous indiquer de manière précise le pourcentage d'efficacité de chaque action, et d'afficher de manière systématique le nombre de points de dégâts infligés ou reçus par une unité si elle utilise telle arme contre tel ennemi. Aucune place n'est laissée au hasard et c'est bel et bien ce qui fait la force de la série qui, à sa manière, adopte une approche similaire à un Bushido Blade où les duels se règlent bien souvent en une seule attaque mortelle. Rebutant pour les uns, stimulant pour les autres, le niveau de difficulté de ce Fire Emblem est toujours aussi impitoyable pour le joueur imprudent ou peu concentré, car la perte d'un allié vous sanctionnera lourdement pour la suite des événements.

Fire Emblem : Radiant Dawn
Nombreuses sont les possibilités de customisation offertes entre les missions.
Une bonne stratégie suffit pourtant à surmonter même les missions les plus corsées à condition de savoir tirer parti des relations de complémentarité relatives au cercle des armes, des magies, mais aussi des aptitudes propres aux différentes classes de personnages. Même au sein d'une même classe, les statistiques attribuées par défaut aux unités, et surtout la façon dont elles évoluent en montant de niveau, rendent chaque personnage véritablement unique. Les jobs de prestige sont toujours réservés aux unités promues à partir du lvl.20 et permettent d'obtenir des héros encore plus efficaces, qu'ils soient paladins, chevaliers faucons, archers d'élite ou encore maîtres-dragons. A l'instar de Path of Radiance, les hommes-bêtes appartenant à la race des Laguz interviennent à maintes reprises dans l'histoire de Radiant Dawn dont ils deviennent rapidement les acteurs principaux. Les haines raciales ne concernent d'ailleurs pas seulement ces derniers mais également les êtres issus du croisement Beorc-Laguz qui sont obligés de dissimuler leurs origines. La nature des Laguz les rend toujours aussi particuliers à jouer, car leur forme animale varie en fonction du peuple auquel ils appartiennent. Tigres, loups, corbeaux, ou même hérons ne disposent que de quelques tours pour exprimer tout leur potentiel, avant que la part humaine qui est en eux ne les rende totalement vulnérables. L'écran d'inter-mission permet d'accéder à une caravane où l'on peut faire des achats et utiliser la forge pour renforcer son équipement, discuter avec ses alliés, distribuer des points d'expérience bonus ou encore modifier la répartition des compétences spéciales entre ses personnages.

Fire Emblem : Radiant Dawn
Donnez des directives d'attaque aux unités de renfort que vous ne contrôlez pas directement.
Il y a bien des choses à découvrir dans le système de jeu de Fire Emblem : Radiant Dawn, et paradoxalement le soft ne comporte que peu de nouveautés par rapport à son prédécesseur. En dehors de l'aspect graphique, nettement rehaussé depuis l'épisode GameCube, presque rien n'a changé et surtout pas la jouabilité qui se fait très traditionnelle. On ne s'en plaindra pas car l'essentiel n'est pas tant d'innover que de proposer une suite au moins aussi prestigieuse que son aîné. Certains lui en tiendront peut-être rigueur mais les nombreux joueurs déjà convertis au concept de la série se délecteront de chacun des instants passés sur ce nouveau chapitre. La longueur de l'aventure garantit une bonne quarantaine d'heures de jeu au minimum, et la variété étonnante des situations proposées suffit à ne jamais décrocher. Alors, même s'il n'impressionne pas outre mesure, même s'il ne surprend quasiment jamais et qu'il n'est pas mille fois meilleur que son aîné, Fire Emblem : Radiant Dawn saura parler aux fans de Tactical qui accueilleront sa sortie avec tous les honneurs qu'elle mérite.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Sans atteindre des sommets, la réalisation profite de son passage sur Wii pour proposer des graphismes améliorés avec une petite touche de cel shading qui fait son effet et des animations dynamiques à souhait. L'interface est impeccable et parfaitement lisible.

  • Jouabilité 16 /20

    Fidèle à celui de Path of Radiance, le gameplay ne comporte pas vraiment de nouveautés, y compris en termes de jouabilité puisque la Wiimote est utilisée à la manière d'une simple manette. La configuration proposée est idéale, mais le soft est aussi compatible avec un pad classique ou GameCube.

  • Durée de vie 17 /20

    Avec une bonne quarantaine de missions, quatre périodes distinctes et des batailles de plus en plus longues, la durée de vie de cet épisode dépasse celle des autres titres de la série et vous vaudra sûrement quelques nuits blanches.

  • Bande son 15 /20

    Pour sa sortie française, le soft bénéficie d'une localisation intégrale qui passe également par un doublage dans notre langue. Alors même si le narrateur a tendance à surjouer, on appréciera l'initiative, d'autant que l'ambiance sonore de ce Fire Emblem n'est jamais prise en défaut.

  • Scénario 15 /20

    Sur fond de guerres entre royaumes et de lutte pour le pouvoir, le scénario nous laisse d'abord partager le destin de la magicienne Micaiah et de ses compagnons, puis celui de la reine Elincia avant de retrouver le groupe de Ike et Titania, pour s'achever sur un final réunissant l'ensemble des personnages.

L'héritier de Path of Radiance prend ses marques sur Wii sans commettre d'impair et offre à la console un Tactical de très grande classe. Les plus pointilleux souligneront son manque d'audace et d'originalité, mais les fans seront heureux de trouver en Radiant Dawn une suite à la fois fidèle et indéniablement réussie.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 mars 2008 à 17:11:28
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (269)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.2/20
Mis à jour le 11/03/2008
Wii RPG Tactique Intelligent Systems Nintendo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : E3 : Werewolf The Apocalypse – Le loup-garou écolo débarque dans un TPS action
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : Moons of Madness - La folie martienne
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : E3 : The Dark Pictures Anthology - Man of Medan – C’est la peur qui mène le jeu ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce