Menu
Mega Man ZX Advent
DS
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur DS / Mega Man ZX Advent sur DS /

Test Mega Man ZX Advent sur DS du 06/03/2008

Test : Mega Man ZX Advent
DS
Mega Man ZX Advent
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 mars 2008 à 15:47:34
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Tous les prix
Prix Support
57.33€ DS
62.91€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Afin de fêter le plus dignement possible les vingt printemps de la série Mega Man, la DS accueille une nouvelle cartouche amoureusement remplie de Biométal et de boss bien retors. Logiquement calqué sur le premier épisode estampillé ZX, Advent apporte néanmoins son lot d'améliorations et de petites trouvailles en tout genre. La joie de goûter à une nouvelle dose de shoot plate-formique se conjugue donc une fois encore avec l'inévitable mais délicieuse frustration suscitée par un titre aussi exigeant que ses prédécesseurs.

Mega Man ZX Advent

Ne tergiversons pas pendant trois plombes, Mega Man ZX Advent se présente bien évidemment comme la suite directe de l'épisode sorti en juin 2007 dans nos contrées verdoyantes. Et en tant que tel, le titre reprend à son compte les bases établies par son auguste aîné, qui lui même s'inspirait des épisodes Zero apparus sur GBA il y a bien des lunes. Pas question pour autant de se contenter d'un simple copier-coller, comme les premières minutes de jeu pourraient pourtant nous le faire croire. Non, Mega Man ZX Advent tente très rapidement de justifier son titre en apportant quelques petites retouches salvatrices à la formule d'origine. Commençons tout d'abord par le casting, Vent et Aile, les deux héros de l'épisode précédent laissent la place à un binôme de winners. Sous vos applaudissements, voici donc venir Ashe et Grey, la fille et le garçon, deux personnages qui vont vite se retrouver perdus dans un conflit qui les dépasse. Comme pour le premier Mega Man ZX, l'histoire prend place plusieurs siècles après la guerre entre Humains et Reploïdes. Les deux camps vivent désormais en harmonie dans un monde régi par un gouvernement global nommé Légion. Mais les innombrables ruines laissées par l'interminable conflit constituent maintenant le repaire des machines sauvages appelées Mavericks. Ces lieux sont donc particulièrement dangereux à parcourir, vous vous en doutez bien, mais les technologies oubliées qu'ils renferment attisent néanmoins la convoitise des Traqueurs. Ces hommes et ces femmes se sont fait une spécialité de récupérer ces technologies puis de les rapporter aux autorités en échange de quelques deniers.

Mega Man ZX Advent
Buckfire est le premier boss que vous devrez vaincre. Vous pourrez ensuite utiliser ses pouvoirs.
Et c'est au cours de l'une de leurs expéditions qu'ils tomberont sur Ashe ou Gray, selon le choix que vous aurez effectué avant de lancer la campagne. Si le scénario restera globalement le même quel que soit votre personnage de prédilection, sachez tout de même que les attaques d'Ashe sont sensiblement plus lentes que celles de Gray, mais elles seront en revanche plus douloureuses pour l'ennemi. Enfant cryogénisé dans un laboratoire abandonné, perdu et amnésique, votre personnage tombera bien vite sur du Biométal. Cette étrange matière possède la faculté de choisir un être humain en fonction de ses talents et de se constituer pour lui en une armure aux pouvoirs démesurés. En plus d'une force décuplée, cette armure de départ, le modèle A, offre la possibilité à son porteur d'intégrer l'ADN des ennemis vaincus pour en prendre la forme (non, nous ne sommes pas en train de parler de Kirby). Ce sont donc 14 transformations différentes qui vous attendent dans l'aventure, chacune ne s'obtenant qu'en éviscérant des boss ou d'autres Mega Men. Bref, cette fois, on ne se contentera pas de simples changements de couleurs pour votre armure (même si on retrouvera bien évidemment les anciens modèles), mais on incarnera carrément l'ennemi vaincu. On héritera donc de ses attaques spécifiques, mais on subira également ses limitations, ses problèmes d'acné ou de prostate. Toutes ces formes sont accessibles par le biais d'un menu circulaire identique à celui du jeu précédent. Cette fois cependant, on aura également la possibilité de choisir directement notre déguisement en pointant l'icône correspondante sur l'écran tactile. Un petit détail qui apporte finalement beaucoup plus de confort à l'amateur de Mega Man.

Mega Man ZX Advent
La mise en scène s'inspire directement des anciens épisodes.
Mais tout cela, vous le découvrirez en parcourant un environnement apparemment ouvert, très proche de ce que vous auriez pu trouver dans le premier ZX. En fait, on ne s'y trompera pas longtemps, l'univers est là encore fragmenté en plusieurs zones auxquelles on ne pourra accéder qu'en obtenant de nouveaux pouvoirs et de nouvelles aptitudes. Tous les niveaux du jeu sont en fait connectés par un réseau de couloirs et de portails et il sera donc possible de passer d'une zone à une autre rapidement. Mais attention, il ne sera pas question pour autant de filer directement du premier stage au dernier, puisque des boss, des mécanismes divers ou des portes nécessitant une carte d'accès se chargeront tout de même de mettre un frein à vos velléités libertaires. Impossible par exemple de franchir un précipice sans les pouvoirs de Rospark, seul capable de se suspendre à des lianes. Ou pourquoi ne pas profiter de la possibilité de planer avec Vulturon ? Et pour plonger dans un niveau aquatique, pourquoi ne pas se transformer en Chronoforce, le gros sous-marin capable de ralentir le temps ? Tous les environnements sont de plus peuplés par de nombreux personnages avec lesquels vous devrez tailler une bavette, histoire de récupérer quelques infos ou même des quêtes secondaires. Le jeu se pare donc d'une dimension particulière qu'on affilierait presque à celle d'un RPG. Comme son aîné, Mega Man ZX Advent mêle donc habilement discussions, menues explorations et bastons mémorables, le tout mis en valeur par une carte qui a bien heureusement gagné en clarté depuis l'épisode précédent. Bon, il est vrai que les fréquentes séquences de parlotte risquent de lasser les amateurs d'action pure, mais elles auront néanmoins le mérite d'apporter un peu de densité à une histoire classique, mais attachante.

Mega Man ZX Advent
Le modèle A permet de locker plusieurs adversaires en même temps.
Reste à parler du gameplay en lui-même, et là, y a pas photo, c'est encore du tout bon. A certains égards, le titre évoque les premiers Mega Man X sur Super Nes. Le charme du jeu vient de la découverte de chaque nouvelle forme de combat, car toutes possèdent un minimum de 3 attaques ou capacités différentes, utilisables aussi bien pour poutrer du vilain que pour surmonter des obstacles divers. Car comme par le passé, il s'agira de traverser des niveaux tortueux remplis de plates-formes et d'un bon nombre d'ennemis variés et belliqueux. Et quelle que soit votre forme du moment, Mega Man réagit en un clin d'oeil à la moindre de vos sollicitations. Le jeu est fun, fluide, nerveux mais également particulièrement difficile, notamment lorsqu'il s'agira de franchir certaines zones plates-formiques particulièrement vicieuses ou encore de vaincre un boss retors (chacun étant bien évidemment sensible à un type d'attaque précis). Si le mode facile devrait permettre à tout le monde de s'en tirer avec une quantité de bobos conséquente mais relativement saine, le mode difficile offre quant à lui un challenge particulièrement relevé, seul capable de satisfaire les fans les plus aguerris. Bref, sans remettre en question la formule mise en avant dans le premier ZX, Capcom nous livre là une petite cartouche peaufinée à l'extrême, cohérente, intelligente et délivrée des menus problèmes de l'épisode précédent. Le seul véritable souci, dorénavant inhérent à la branche ZX, vient du fait que les plus vieux fans de la série risquent encore une fois de ne pas apprécier le côté "RPG" mis en avant par le soft. En découle effectivement un rythme particulier, un peu haché, ainsi qu'une certaine nonchalance qui ne manquera pas de déstabiliser les joueurs de la première heure. Même constat pour les inévitables allers-retours que la structure relativement "ouverte" du soft implique obligatoirement. Enfin, notre dernier reproche concerne la brièveté de l'aventure, celle-ci n'excédant pas les 8 heures, disons même 6 pour un joueur expérimenté. Mais nul doute que vous retenterez l'aventure en augmentant la difficulté et en cherchant à collecter tous les objets cachés. Reste une délicieuse petite cartouche à parcourir sans modération.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Une très jolie palette de couleurs, des sprites détaillés et des environnements 2D extrêmement fins contribuent à donner fière allure à cette nouvelle sortie des Mega Men. Et si quelques artworks proviennent directement des épisodes précédents, ils procurent un agréable sentiment de familiarité et n'ont finalement rien de réchauffé.

  • Jouabilité 16 /20

    Rendu plus riche que son prédécesseur grâce à ses 14 transformations, Mega Man ZX Advent profite en plus de multiples améliorations dans tous les domaines. Mieux ficelé, plus dynamique malgré d'inévitables conversations avec des PNJ bavards, il surclasse largement son aîné. On profitera même d'une carte véritablement utile et plus globalement de fonctions tactiles intelligentes pour un confort accru.

  • Durée de vie 13 /20

    Si l'aventure est un petit peu courte pour un épisode de Mega Man, il est évident qu'on retentera régulièrement l'aventure en augmentant la difficulté. Comptez de plus sur une tripotée de zones et d'items cachés à découvrir. Notez également la présence de 5 mini-jeux à pratiquer à deux, mais cela reste tout de même très anecdotique.

  • Bande son 15 /20

    Là encore, c'est du tout bon, ou presque. A chaque zone répond un thème musical particulier, toujours entraînant et rarement lourdingue. Et cette fois, on profitera même de voix anglaises, certes un peu niaises à certains égards, mais globalement réussies.

  • Scénario 13 /20

    L'histoire d'Advent est dans la veine de celle du premier épisode et se montre donc attachante et cohérente, à défaut d'être vraiment originale.

Sans s'écarter une seule seconde du chemin emprunté par le premier ZX, Advent parvient néanmoins à rendre la formule plus digeste, plus riche et plus jouable grâce à une foultitude de petits détails bien sentis. Pour couronner le tout, le jeu profite en plus d'une réalisation de grande classe et d'une mise en scène dynamique. Seule véritable ombre au tableau : la durée de vie, qui semblera peut-être ridicule aux aficionados de la série, mais encore faut-il avoir le courage de rechercher tous les secrets dissimulés dans le jeu. Bref, voilà une petite cartouche bourrée d'énergie et de challengse que nous recommandons chaudement d'essayer.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 mars 2008 à 15:47:34
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Tous les prix
Prix Support
57.33€ DS
62.91€ DS
Voir toutes les offres
Mis à jour le 06/03/2008
Nintendo DS Action Plate-Forme Capcom
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Spider-Man : une toile de maître ? sur PS4
    PS4
  • Aperçu : Underworld Ascendant : un premier constat préoccupant sur PC
    PC
  • Aperçu : Inquisitor - Martyr : Quand Diablo fusionne avec Warhammer 40.000
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • God of War
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Spider-Man
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Switch
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce