Bleach : The Blade of Fate
DS
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur DS / Bleach : The Blade of Fate sur DS /

Test Bleach : The Blade of Fate sur DS du 29/02/2008

Test : Bleach : The Blade Of Fate
DS
Bleach : The Blade of Fate
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 février 2008 à 18:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (113)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Tous les prix
Prix Support
15.99€ DS
25.49€ DS
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

Vu le succès phénoménal de Bleach au Japon, il était logique que l'une de ses nombreuses adaptations vidéoludiques parvienne finalement jusque chez nous. Et par chance, celle-ci compte parmi les meilleures.

Bleach : The Blade Of Fate

Relativement peu connu en France, le manga Bleach est encore à ce jour très plébiscité au Japon. Au point d'ailleurs que le prestigieux magazine hebdomadaire Weekly Shonen Jump assure régulièrement la prépublication de chaque nouveau volume dans ses colonnes. Devant un tel engouement, une série animée a rapidement vu le jour sur TV Tokyo tandis que les éditeurs de jeux vidéo se sont empressés de mettre la main sur la juteuse licence. Ainsi, nos amis japonais ont eu droit à toute une cargaisons de titres plus ou moins inspirés sur tous les supports imaginables. Celui qui nous intéresse présentement est sorti il y a plus de deux ans sur DS au pays du Soleil Levant. Pourtant, c'est avec une joie non feinte que nous accueillons ce jeu de baston 2D unique dans nos vertes contrées. Il faut dire que Bleach DS : Souten ni Kakeru Unmei, renommé pour l'occasion Bleach : The Blade Of Fate, est une pure merveille.

Bleach : The Blade Of Fate
Les cartes bonus s'intègrent parfaitement dans le gameplay.
Dès l'arrivée sur le menu principal, le joueur poussera une exclamation de bonheur en découvrant les nombreuses possibilités qui lui sont offertes. Tout d'abord, pas moins de cinq modes de jeu sont disponibles. Selon son humeur et le temps dont il dispose, le joueur pourra donc aussi bien se concentrer sur le colossal mode histoire ou bien simplement s'entraîner à sortir quelques combos dans le mode défi. Ensuite, toute une section est réservée à la construction des decks de cartes que l'on peut emmener avec soi lors des affrontements. Il en existe plus d'une centaine, classées selon les effets qu'elles produisent et leur niveau d'efficacité. On pourra les acheter dans un magasin à l'aide des Kan que l'on aura gagnés. Et si l'on a un peu d'argent de reste, rien n'empêche d'acquérir en sus des dessins originaux, des musiques ou des couleurs alternatives pour ses combattants. L'incontournable galerie est d'ailleurs là pour visionner absolument toutes les illustrations du jeu et écouter le moindre effet sonore. Enfin, le joueur aura la possibilité de modifier tout un tas de paramètres allant des règles de base au papier peint de l'écran d'accueil. Bref, au niveau du contenu, Bleach : The Blade Of Fate assure mais comme l'essentiel d'un jeu de baston tient dans sa jouabilité, nous passons sans plus tarder à l'analyse du gameplay.

Bleach : The Blade Of Fate
De nombreux artworks illustrent magistralement les interludes.
Or, là encore, le travail de Treasure Video Games force le respect. Les combats, qui peuvent inclure jusqu'à 4 guerriers, sont extrêmement dynamiques et les coups sortent avec une facilité exemplaire. Chaque personnage dispose de quelques attaques spéciales, d'une garde, d'une téléportation et évidemment de furies dont un Bankai ravageur. Si le jeu peut sembler assez bourrin de prime abord, on découvre au fil des parties que les affrontements sont en fait bien plus techniques qu'ils n'y paraissent. Il est possible par exemple de se téléporter en plusieurs endroits afin de prolonger ses enchaînements. On peut sauter à l'arrière-plan pour échapper à un ennemi trop aggressif. On peut également interrompre son adversaire en plein combo et contrer la plupart de ses attaques en effectuant des manipulations au bon moment. Ces combos, puisqu'on en parle, sont extrêmement variés et peuvent causer de sérieux dégâts lorsqu'ils sont effectués par un spécialiste. Les puristes passeront donc des heures à perfectionner leur technique et à trouver les meilleurs enchaînements pour devenir invincibles dans l'arène.

Bleach : The Blade Of Fate
A plusieurs, les combats virent au pugilat.
Néanmoins, toute cette puissance a un prix. Deux jauges spirituelles, l'une de force et l'autre de pression, se remplissent et se vident au fil des coups échangés. Impossible de déclencher une furie de niveau trois si notre pression spirituelle est trop faible. De même, on ne pourra plus se téléporter ou changer de plan si la force vient à nous manquer. Et ce n'est pas tout. Treasure a introduit dans son jeu de baston 2D toute une collection de cartes bonus à utiliser pendant les combats en touchant l'écran du bas. Ces bonus que Naruto : Ninja Of Destiny avait lamentablement échoué à intégrer dans son gameplay, sont ici parfaitement adaptés à l'action. On pourra par exemple empoisonner sa lame, paralyser l'ennemi un bref instant ou booster nos jauges spirituelles en un clin d'oeil. Trop facile me direz-vous. Que nenni ! L'adversaire peut parfaitement faire de même et lorsque vous aurez pris un combo de 46 coups soutenu par un booster de dégâts de niveau 3, vous comprendrez parfaitement de quoi je parle.

Bleach : The Blade Of Fate
Chaque Bankaï bénéficie d'une mise en scène magistrale.
Selon le mode de jeu que l'on aura retenu, les combats peuvent s'enchaîner sans suite logique ou au contraire suivre une trame narrative développée. Le mode scénario propose ainsi une histoire pour 23 personnages sur les 26 du jeu et il faudra se montrer très persévérant pour arriver au bout de chacune d'elles. Des artworks mangas d'excellente facture illustrent par ailleurs les interludes tandis que des dialogues savoureux et souvent drôles retranscrivent parfaitement l'esprit de la série. Notez qu'ils sont parfois grossiers, les japonais étant moins délicats que nous en la matière. Bien entendu, il existe aussi un mode multijoueur qui permet jusqu'à 4 joueurs de s'affronter en wi-fi ou en ligne. Une seule cartouche est nécessaire mais attendez-vous à des temps de chargements conséquents si vos amis comptent sur vous pour jouer. A plusieurs, Bleach est d'autant plus fun que les affrontements se déroulent sur deux niveaux de profondeur. Malheureusement, sachez que la CWF rame pas mal, introduisant un lag pénible au point de nous faire renoncer. Mais c'est bien là le seul vrai défaut de ce premier épisode Bleach sur nos DS occidentales. Aucun amateur de combat en 2D voire de manga ne passerait à côté de ce titre sans rater une occasion en or de s'éclater des après-midi entières.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Le rendu 2D des personnages et des décors ne dépasse pas le niveau d'une GBA. Les animations ne volent guère plus haut parfois. Néanmoins, les artworks sont particulièrement soignées et certains Bankai donnent des frissons.

  • Jouabilité 17 /20

    Le gameplay extrêmement bien pensé se révèle à la fois accessible et technique. Les coups et les combos de base sont variés mais faciles à sortir, surtout si l'on utilise l'écran tactile. Néanmoins, les puristes peuvent s'entraîner de longues heures avant de maîtriser les enchaînements les plus meurtriers. Par ailleurs, le système des cartes bonus s'intègre parfaitement dans l'action et apporte un vrai plus à l'expérience.

  • Durée de vie 17 /20

    Avec ses cinq modes de jeu, ses 26 personnages et sa centaine de cartes, Bleach : The Blade Of Fate peut se vanter d'être l'un des jeux de baston les plus complets sur portable. En plus, il y a de nombreux bonus à débloquer. Dommage que le mode online ne fonctionne pas bien.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques savent mettre le joueur dans l'ambiance et les voix anglaises des doubleurs de l'anime sont excellentes. Les anglophones remarqueront peut-être que les personnages jurent comme des charretiers et s'en amuseront.

  • Scénario 14 /20

    L'esprit de Bleach est parfaitement restitué et les dialogues ne manquent pas de saveur tout au long des 23 scénarios disponibles.

Quelle heureuse surprise que cette édition française de Bleach : Souten ni Kakeru Unmei ! Technique mais accessible, ce jeu de baston 2D ravira les experts comme les néophytes par la qualité de son gameplay et l'efficacité de son concept. On appréciera également les efforts fournis au niveau de son contenu. Et même si le mode online n'est hélas pas vraiment praticable, il faudrait vraiment être allergique au genre pour passer à côté d'un titre de cette qualité.

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 février 2008 à 18:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (113)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
Tous les prix
Prix Support
15.99€ DS
25.49€ DS
Voir toutes les offres
Mis à jour le 29/02/2008
Nintendo DS Combat Sega Treasure Animation Mangas Série TV
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : L'Ombre de la Guerre : Une épopée foisonnante, connectée et évolutive
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : ECHO : un OVNI par des développeurs d'Hitman
    PC - PS4
  • Aperçu : Guild Wars 2 : Path of Fire, des montures pour la seconde extension !
    PC - MAC
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Destiny 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live