Menu
Samurai Warriors : Katana
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Wii / Samurai Warriors : Katana sur Wii /

Test Samurai Warriors : Katana sur Wii du 22/02/2008

Test : Samurai Warriors : Katana
Wii
Samurai Warriors : Katana
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 février 2008 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Tous les prix
Prix Support
18.89€ Wii
20.78€ Wii
Voir toutes les offres
Partager sur :

En portant l'univers de Samurai Warriors sur Wii, Koei n'a pas résisté à l'envie de s'éloigner de la formule habituelle de la série en proposant quelque chose de beaucoup plus arcade. Autant dire qu'on ne pourra pas reprocher à cet épisode son manque d'originalité, même si cette première tentative s'avère plus alléchante sur le papier que convaincante dans les faits.

Samurai Warriors : Katana

Depuis le temps que Koei s'entête à réécrire l'Histoire avec ses fresques sino-japonaises, on commence à connaître un peu mieux les personnages emblématiques de l'Asie à l'époque féodale. Ceux qui adhèrent à la vision romancée de ces guerres dont Koei nous offre un point de vue purement épique et héroïque, attendaient sans doute avec curiosité la sortie de ce Samurai Warriors : Katana. S'il a au moins le mérite de sortir des sentiers battus en modifiant totalement le gameplay de la série, cet épisode a hélas des airs de brouillon résultant d'une expérimentation peu maîtrisée de la part du développeur.

Samurai Warriors : Katana
Si beaucoup de choses ont changé, le nombre d'ennemis est toujours aussi démesuré.
Il faut reconnaître que les premières impressions concernant Samurai Warriors : Katana ne sont vraiment pas bonnes, elles sont même carrément désastreuses et ne laissent que peu d'espoir sur le potentiel du titre. La progression se fait automatiquement suivant un rail prédéfini et le maniement du katana n'a aucune crédibilité. Le viseur qui s'affiche en permanence à l'écran permet de porter des coups directs sur les ennemis qui ont la bêtise de se bousculer pour passer sous le fil de votre épée, et les attaques plus puissantes effectuées en agitant la télécommande ne permettent pas de frapper à des endroits précis de l'écran. La parade et la puissante technique Musou semblent être les seules subtilités du gameplay, avec le tir à l'arc dont l'imprécision n'a d'égal que le manque d'efficacité. Les niveaux s'enchaînent sans jamais nous surprendre, les divers objectifs de mission étant on ne peut plus classiques, et on commence à penser que l'accusé n'a plus rien à présenter pour sa défense. Heureusement pour lui, Samurai Warriors : Katana voit son intérêt légèrement rehaussé à partir de la deuxième campagne, non seulement parce que les missions se révèlent plus originales mais aussi parce qu'on commence à disposer d'un arsenal et d'un équipement bien plus conséquents, ce qui enrichit d'autant le déroulement des batailles.

Samurai Warriors : Katana
La lance permet de voir en permanence le point faible des adversaires.
L'idée de base de Samurai Warriors : Katana n'est pas sans rappeler le principe de Dragon Quest : Swords puisqu'il s'agit d'offrir au joueur une expérience en vue subjective où le moindre coup doit être porté physiquement en agitant la Wiimote devant l'écran. Le but est bel et bien de simuler des gestes d'attaque à l'arme blanche en tranchant tout ce qui passe à portée de lame, quitte à simplifier à l'extrême la gestion des déplacements, et tant pis pour la liberté de mouvement et la profondeur de jeu. Un pari d'autant plus risqué qu'il ne séduira que les amateurs de softs arcades à la Time Crisis, et la comparaison est loin d'être aberrante puisqu'avec son gameplay combinant sabres et armes à feu, Samurai Warriors : Katana fait également beaucoup penser à Resident Evil : Umbrella Chronicles lorsqu'on opte pour le duo lance/fusil. Il faut préciser que le système de déplacement n'est d'ailleurs pas toujours bloqué suivant des rails puisque certaines missions nous font évoluer librement avec le stick du Nunchuk, tandis que d'autres nous donnent au moins la possibilité de nous orienter dans telle ou telle direction. Chaque type d'épreuve ajoute ainsi plusieurs variantes dans les contrôles de jeu, de façon plus ou moins heureuse. Par exemple, le système d'esquive qui se résume à tourner autour d'un boss pour déceler ses points faibles n'est pas vraiment au point, alors que l'oeil de lynx incite à soigner ses contres pour prendre l'ascendant sur l'ennemi.

Samurai Warriors : Katana
La customisation des armes et des compétences permet de relancer un peu l'intérêt du jeu.
Sur le long terme, on se rend compte que le soft de Koei n'est finalement pas si désastreux que ne le laisse croire la première impression. Après 5 heures de jeu on commence presque à apprécier ces conflits directs qui s'appréhendent de manière totalement différente selon les armes qu'on a choisi d'utiliser. Le jeu nous oblige en effet à ne prendre avec nous que deux armes, une à courte portée et une autre à distance. Les armes de mêlée incluent le sabre, la lance, le marteau et les lames extensibles qui sont difficiles à utiliser mais qui peuvent défier les flèches. Le marteau est aussi puissant que ridicule mais la lance a l'énorme avantage de révéler automatiquement les points faibles des ennemis. Car ces derniers ne succombent rapidement que si vous les frappez à des endroits précis qu'il vous faut découvrir, sachant que leurs points faibles ne sont pas toujours accessibles à n'importe quel moment. Les armes de mêlée sont à choisir parmi l'arc, le fusil, le canon et le boomerang. Si le canon et le boomerang peuvent s'avérer destructeurs entre les mains des joueurs expérimentés, le fusil reste bien souvent la meilleure option pour neutraliser les adversaires postés en seconde ligne.

Samurai Warriors : Katana
Bras de fer avec le rival de Musashi.
Bien que les environnements ne soient pas destructibles, le fait de viser les unités de transport est un bon moyen pour obtenir de nouvelles armes ou des compétences supplémentaires. Il existe en effet une multitude d'armes différentes qui varient en puissance et qui peuvent posséder certains effets magiques, mais vous ne pourrez en conserver que quatre de chaque type tout au long du jeu. A noter que l'attaque Musou prend des formes différentes pour chacune de ces armes. Les compétences spéciales vous octroieront également des bonus non négligeables et peuvent être équipées depuis l'écran de campement entre chaque mission. C'est d'ailleurs à cet endroit que vous aurez l'occasion de forger vos armes et de vous ravitailler en achetant des objets ou en améliorant les statistiques physiques de votre personnage. Cet aspect évolutif relance donc sensiblement l'intérêt du titre qui s'efforce tout de même de varier les challenges en offrant des phases de jeu parfois totalement inattendues. Outre la course à cheval et la fuite dans un donjon rempli de pièges, vous aurez droit à des épreuves de tir au fusil à lunette et à des missions de protection dont le but est d'épargner des civils ou de veiller au moral de ses troupes. Les niveaux sont généralement très courts et ne dépassent pas les quelques minutes, mais ils se rattrapent par leur nombre assez important. Ils sont d'ailleurs presque tous chronométrés et leur nature varie considérablement d'une campagne à l'autre.

Samurai Warriors : Katana
Certaines missions vous autorisent à vous déplacer librement sur le terrain.
Le soft comporte un total de quatre campagnes qui vous demanderont entre 10 et 12 heures de jeu pour en faire le tour. La première consiste à servir le seigneur Oda Nobunaga pour lui permettre d'unifier le pays. Dans cette première partie, les missions se résument bien souvent à des batailles à grande échelle très classiques mais dans l'esprit de la série. La deuxième campagne nous oppose au célèbre Miyamoto Musashi qu'il faudra vaincre en duel pour déterminer quel est le meilleur épéiste du Japon. Vous devrez notamment repousser des bandits et des pirates avant de défier le fier Kojirô Sasaki. La troisième campagne est axée sur la ruse et consiste à apprendre les techniques ninja aux côtés de Kotarô Fuma. La plupart des missions proposées durant ce chapitre vous obligent à relever des défis liés à l'utilisation des lames extensibles et du boomerang, et à survivre dans des environnements piégés. Dommage que les actions qui requièrent un maniement spécial de la Wiimote et du Nunchuk ne soient pas plus convaincantes. Enfin, la dernière campagne met en scène le personnage de Magoichi Saika, défenseur des villageois et coureur de jupons qui vous apprendra à combattre avec discernement. Bien sûr, chacune de ces campagnes offre un point de vue différent sur une même période de l'Histoire, avec des personnages qui se croisent et s'affrontent régulièrement, vous obligeant à défier une multitude de boss et des milliers de soldats. Certes, le concept ne fait pas preuve de beaucoup de génie et souffre de nombreuses lacunes, mais on finit par se laisser prendre au jeu. Une fois les campagnes terminées, il ne restera en revanche pas grand-chose pour rallonger la durée de vie car les modes de jeu se limitent à un Versus à deux joueurs en écran splitté ainsi qu'à des missions spéciales totalement optionnelles. Malgré tout, si vous avez l'occasion de l'essayer, vous verrez que Samurai Warriors : Katana n'est pas un si mauvais bougre.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    L'aspect graphique n'est pas le fort de ce titre qui ne propose que des décors assez ternes et des unités trop peu variées. Le plus frustrant est de constater que le point de vue proposé ne confère aucune crédibilité au maniement des armes utilisées.

  • Jouabilité 10 /20

    Navrant durant les 5 premières heures de jeu, le gameplay est relancé par la suite grâce au renouvellement des armes, à l'acquisition de nouvelles compétences et à une plus grande variété dans les défis proposés. Le tout reste quand même très limité mais le côté arcade plaira à un certain type de joueurs.

  • Durée de vie 12 /20

    Comptez entre 10 et 12 heures pour clore les 4 campagnes solo jouables sur trois niveaux de difficulté différents. Les missions spéciales ne sont guère passionnantes et le mode Versus à deux joueurs impose les parties en écran splitté.

  • Bande son 13 /20

    L'ambiance sonore est servie par des musiques plutôt plaisantes, quant au doublage anglais, il peut être remplacé par des voix japonaises beaucoup plus appropriées au contexte du jeu.

  • Scénario 12 /20

    Si la campagne d'Oda Nobunaga déçoit par son classicisme, les suivantes se révèlent plus intéressantes avec des missions plus variées. Les points de vue changent et les personnages clés se croisent et s'affrontent au fur et à mesure du déroulement de l'histoire.

Samurai Warriors : Katana fait partie de ces jeux qui ne plairont qu'à un certain type de joueurs, en l'occurrence les amateurs de softs arcades à la Time Crisis. Les habitués de la série risquent, en revanche, de bouder ce titre qui provoquera chez eux une réaction de rejet à cause de son caractère réducteur. Pourtant, l'intérêt de Samurai Warriors : Katana est légèrement rehaussé par la suite grâce à l'acquisition de nouvelles armes, mais dans l'ensemble il ne procurera qu'un plaisir de jeu limité.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 février 2008 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Mis à jour le 22/02/2008
Wii Action Tir Koei
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : The Division 2 : Une expérience coopétitive intense
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Monster Energy Supercross 2 : nouvel essai pour plus de réussite ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Kingdom Hearts III
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live