Menu
Aliens vs Predator : Requiem
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Aliens vs Predator : Requiem sur PSP /

Test Aliens vs Predator : Requiem sur PSP du 13/12/2007

Test : Aliens Vs Predator : Requiem
PSP
Aliens vs Predator : Requiem
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 décembre 2007 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.2/20
Tous les prix
Prix Support
78.00€ PSP
292.59€ PSP
Voir toutes les offres
Partager sur :

C'est le 2 janvier prochain que sortira Aliens vs. Predator Requiem dans les salles de tous les cinémas de France et de Navarre. Et vous vous doutez bien que cette nouvelle confrontation entre les deux races les plus belliqueuses de la galaxie (avec des humains au milieu pour faire bonne figure) ne pouvait pas aller sans son adaptation vidéoludique. Reste à voir si celle-ci est aussi sexy qu'un Predator en pagne, ou si au contraire, elle évoque plus une flaque de bave laissée en arrière par un alien souffreteux.

Aliens Vs Predator : Requiem

Comme toute bonne adaptation de film qui se respecte, Aliens Vs Predator sur PSP reprend tel quel le scénario de son modèle. Pour faire court, disons simplement que tout débute lorsqu'un vaisseau extraterrestre infesté par les usines à bave les plus voraces de l'univers (et je ne parle pas de Golden Retrievers) s'écrase lamentablement à proximité d'une petite ville du Colorado. Dingue comme les Etats-Unis ont toujours tendance à s'attirer les pires calamités possible et imaginables, mais passons. En tant que chasseur Predator déterminé à préserver son terrain de jeu favori tout en se payant un agréable safari, vous devrez donc vaporiser toute trace de vie alien dans la région. Bon, sur le chemin, vous croiserez bien quelques civils humains désarmés que vous épargnerez sous peine de perdre des points d'honneur (indispensables pour acheter de nouvelles armes), et parfois même quelques militaires vociférants, que vous pourrez alors désosser sans le moindre remords. Le temps d'une mission d'apprentissage, on se prend même à espérer pouvoir profiter de l'attirail high-tech du braconnier des étoiles, comme le dispositif d'invisibilité, les trois modes de vision distincts ainsi qu'une petite poignée d'armes qui font des trous ou des coupures. Hélas, trois fois hélas, il n'y a généralement pas le moindre intérêt à employer tout ce matos dans un soft qui s'apparente avant tout à un beat'em up fade et mollasson.

Aliens Vs Predator : Requiem
Quel est l'intérêt d'un dispositif de camouflage qui ne vous dissimule pas ?
Outre la structure ultra linéaire des niveaux où tous les objectifs sont désignés par de petits triangles rouges et qui ne laissent donc pas de place à l'exploration, le jeu souffre d'un système de combat en carton qui rend les incessantes bastons extrêmement pénibles. Parlons d'abord de cette caméra entièrement manuelle que vous devrez constamment replacer en tripotant les touches L et R de la console. Toujours agréable en pleine empoignade. Viennent ensuite ces ennemis quasi inoffensifs qui surgissent du néant par vagues entières et que vous vous empresserez de massacrer en matraquant le bouton d'attaque rapprochée ou celui qui commande les tirs. Quelle que soit la méthode employée, le résultat à l'écran est fort confus et le contrôle horriblement rigide. Et si d'aventure, vous perdez un petit peu trop de vie, rien ne vous empêche de faire un tour par le menu pour activer un pack de régénération. Vous perdrez certes quelques points d'honneur, mais comme les armes de base suffisent amplement à terminer l'aventure, pourquoi se priver de cette fontaine de jouvence ? Bref, vous l'aurez compris Aliens Vs Predator Requiem n'offre aucune forme de challenge, aucune intensité et presque aucune variété.

Aliens Vs Predator : Requiem
Les combats, qui constituent tout de même la moelle épinière du soft, sont trop mous et confus.
Tout ce qui vous sera présenté au cours de la première mission d'apprentissage, vous sera resservi sans vergogne jusqu'à la fin de l'aventure, et ce n'est pas l'organisation vaguement ouverte du mode solo qui y changera quelque chose. Requiem offre en fait une quinzaine de niveaux répartis en trois parcours différents, qui cherchent, fous qu'ils sont, à vous faire retenter plusieurs fois l'aventure. Mais à moins d'être totalement masochiste, il y a fort à parier que vous ne succomberez pas à l'appel plaintif de l'UMD en détresse. Même constat pour le mode skirmish qui peut se pratiquer seul ou à deux et qui vous invite en fait à retraverser les niveaux campagne pour massacrer un maximum d'aliens en temps limité et sans l'intervention des cinématiques ou d'un quelconque liant narratif. Le soft de Rebellion ne sera même pas sauvé par sa réalisation, qui sans être mauvaise, ne fera certainement pas grimper aux rideaux les joueurs que vous êtes. Les décors manquent effectivement de personnalité, affectionnent les textures grisâtres et se complaisent dans l'obscurité. Il est sans doute temps de mettre fin au supplice. Aliens Vs Predator Requiem est juste bon à venir grossir les rangs déjà bien garnis des adaptations de films ratées.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    La réalisation n'est pas mauvaise, mais n'offre rien de remarquable non plus. Les décors sont un petit peu trop ternes et quelconques. On apprécie par contre la modélisation des différents belligérants ainsi que la cinématique d'introduction. C'est toujours ça de pris.

  • Jouabilité 8 /20

    Des contrôles rigides et peu réactifs, une caméra entièrement manuelle et un level-design d'une platitude assommante font d'Aliens vs. Predator Requiem un titre particulièrement pénible à traverser.

  • Durée de vie 9 /20

    La quinzaine de niveaux de la campagne ne devrait guère vous résister plus de 6 ou 7 heures, ce qui fait tout de même léger. Quant au mode multi, il s'avère totalement accessoire.

  • Bande son 11 /20

    Des bruitages corrects et quelques musiques discrètes constituent la bande-son d'Aliens vs Predator Requiem.

  • Scénario 10 /20

    L'histoire repose bien évidemment sur celle du film, mais la narration reste tout de même très sommaire. Tout juste aura-t-on plaisir à regarder la première cinématique du jeu, fort soignée.

La lutte entre les races extraterrestres les plus terrifiantes de l'histoire du cinéma manque singulièrement d'attrait sur PSP. Poussif et classique, le titre de Rebellion ne pèse pas bien lourd face à la concurrence. A éviter, à moins d'avoir des tendances masochistes ou de vouer une adoration sans limite à tout ce qui est gluant et qui couine lorsqu'on appuie dessus.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 décembre 2007 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (19)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.2/20
Mis à jour le 13/12/2007
PlayStation Portable Action Sierra Rebellion Cinéma
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live