Menu
SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike sur PSP /

Test SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike sur PSP du 15/11/2007

Test : SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
PSP
SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 novembre 2007 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Tous les prix
Prix Support
29.99€ PSP
32.29€ PSP
Voir toutes les offres
Partager sur :

Changement d'orientation pour la tentaculaire série des SOCOM avec ce nouvel épisode PSP répondant au doux nom de Tactical Strike. Développé cette fois par Slant Six Games, et non pas par Zipper Interactive, le titre prend le pari de vous écarter un tantinet de l'action en elle-même, pour faire de vous un commandant omniscient. Une idée rafraîchissante qui ne convaincra sans doute pas tous les amateurs de la série, mais qui pourra néanmoins séduire ceux qui jusque-là, restaient totalement hermétiques à l'univers des SOCOM.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike se présente véritablement comme un épisode un petit peu à part dans la série. Dès le tutorial, vous comprendrez en effet que le jeu possède finalement plus de points communs avec Full Spectrum Warrior qu'avec les habituels shooters tactiques que les fans de SOCOM en sont venu à aimer au fil des ans. On se retrouve en effet à la tête d'une équipe de quatre spécialistes sur lesquels on exercera un contrôle indirect. Votre rôle ne consistera donc pas à presser vous-même la détente pour faire mordre la poussière à vos ennemis, mais plutôt à faire en sorte que vos gars puissent le faire dans les meilleures conditions possible. Tout cela en leur donnant des ordres précis et en observant l'action de loin, sans mettre vos pattes dans le cambouis. Autre changement, de moindre importance cela dit : on ne commandera pas forcément les célèbres Navy Seals américains dans cet épisode, puisque le jeu nous laissera en fait choisir la nationalité de nos troupes en début de campagne. Forces spéciales américaines, allemandes, néo-zélandaises, espagnoles, italiennes, sud-coréennes ou même françaises, tout est là pour satisfaire le gros chauvin qui sommeille en nous.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
Pour une fois qu'on peut jouer le GIGN.
Toutes ces unités possèdent d'ailleurs un design différent et auront droit à des briefings dans la langue de leur pays. Certaines expressions spécifiques à chaque nation seront même utilisées en cours d'aventure pour renforcer l'immersion, et force est de reconnaître que tout cela fonctionne plutôt bien. Ceci dit, le choix de votre unité de prédilection n'aura pas la moindre influence sur le déroulement de la campagne. En effet, quel que soit l'uniforme porté par vos hommes, vous vous retrouverez plongé dans une sombre histoire de coup d'état au Panama, Slant Six Games ne justifiant l'intervention de vos troupes que par le kidnapping initial d'un dignitaire de votre nation. Il est vrai que voir le GIGN faire des petits cratères et exploser des miliciens sur le territoire panaméen est tout de même très étonnant. Mais nous passerons vite sur ce menu détail car le scénario n'est clairement pas le point fort de Tactical Strike.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
Entre chaque mission, il faudra allouer de points d'EXP à nos soldats.
Comme j'y faisais allusion précédemment, chaque mission débutera par un briefing, pendant lequel pour pourrez choisir le matos de vos soldats parmi une large sélection d'armes actuellement en vigueur dans toutes les armées du monde. Vous remarquerez également la présence d'un écran d'entraînement, qui ne servira en fait qu'à affilier les points d'expérience durement gagnés au combat aux différentes compétences de vos troufions : résistance, précision, stock de munitions, furtivité ou action spéciale (ce qui inclut le snipe, la pose d'explosif et la capacité à investir une pièce dans la plus pure tradition des Rainbow Six). Une fois vos soldats fin prêts, direction le théâtre des opérations, dans des niveaux superbement réalisés auxquels les screens qui ornent cette page ne font clairement pas honneur.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
Un menu déroulant permet d'accéder à tous les types d'ordre.
Il est maintenant temps de parler de l'interface et des contrôles, puisque pour remplir vos objectifs primaires et secondaires, vous ne pourrez pas cette fois compter sur votre précision et vos réflexes légendaires. Votre unité d'élite est en fait divisée en deux binômes, et c'est en utilisant la gâchette droite que vous pourrez passer de l'un à l'autre, ou décider de contrôler tous vos hommes en même temps. En usant de l'autre gâchette, on pourra même choisir un combattant spécifique, puisque ceux-ci n'auront bien évidemment pas tous le même équipement ou les mêmes spécialités. Cet aspect se révélera particulièrement utile pour coordonner des attaques, ou demander au sniper de descendre une cible particulière. Et c'est en fait avec les boutons de façade qu'on donnera des ordres. Une pression sur X et vos troupes attaqueront automatiquement la cible visée. Maintenez cette même touche enfoncée et vous aurez alors accès à un menu déroulant vous permettant de donner des ordres plus évolués. On pourra ainsi demander à nos hommes d'effectuer des tirs de suppression, de couvrir une zone précise, ou de concentrer leur feu sur une cible précise.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
Le plus gros souci du jeu vient de sa caméra, souvent très capricieuse.
Ce système de menus déroulants s'applique en fait à la plupart des autres actions du jeu. La touche cercle nous fait ainsi accéder à tous les ordres ayant trait aux mouvements. Mouvements furtifs ou course rapide vers un endroit désigné au préalable par un réticule qu'on déplacera au stick, tout est là pour nous permettre d'élaborer des tactiques nettement plus évoluées que dans les autres SOCOM PSP. On aura même la possibilité de mettre en attente certains ordres, puis de les déclencher au moment opportun. D'autant que l'I.A., malgré quelques monstrueux ratés occasionnels, semble globalement tenir la route. Malheureusement, Tactical Strike ne va pas sans une bonne petite tripotée de problèmes qui nuisent à l'expérience et la rendent parfois frustrante. Le premier d'entre eux est sans conteste la caméra, qui rend la progression en intérieur particulièrement énervante. Le souci vient du fait que la caméra en question n'est pas libre, mais se trouve toujours fixée sur un membre de votre escouade. Et souvent, chercher à l'orienter un tant soit peu pour observer ce qui se passe alentour la propulsera dans d'ingérables circonvolutions. Il va sans dire que la lecture de l'action est souvent loin d'être optimale, ce qui fait tout de même désordre pour un jeu tactique.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
J'aime quand un plan se déroule sans accroc.
On aura également des difficultés à déplacer le petit réticule qui conditionne les mouvements de nos troupes, et qui permet de désigner les spots à prendre d'assaut, ou les obstacles derrière lesquels se planquer. En fait, ce curseur est vaguement soumis aux mêmes restrictions que vos hommes. Il lui sera donc impossible de passer au-dessus d'un pauvre petit muret, et vous obligera parfois à faire des trajets alambiqués pour finalement envoyer vos hommes à deux petits mètres de leur position actuelle. Un brin frustrant, vous en conviendrez. Dernier sujet de grief, la rareté des checkpoints et le fait que les missions prennent souvent plus d'une heure à rendre l'âme. Un format qui ne convient pas très bien à un jeu portable, mais dont les fans sauront sans doute s'accommoder sans réchigner plus que ça. Reste que les nombreuses possibilités tactiques offertes par le jeu, ses grandes maps ouvertes qui permettent souvent plusieurs approches, nous poussent toujours à continuer malgré ces inévitables périodes de pure frustration.

SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike
Hop, ça c'est fait.
Tactical Strike n'oublie pas non plus les amateurs de multijoueur, puisqu'il permettra à quatre spécialistes de la guerre de jouer en mode Ad-Hoc ou en Infrastructure. Si le nombre de joueurs semble réduit en comparaison des autres épisodes de la série, c'est en fait un choix assumé, puisque chaque participant disposera bien évidemment de sa propre escouade de quatre combattants. Offrant des modes relativement classiques et ne se jouant que sur neuf bouts de cartes arrachés aux environnements de la campagne, le multi de Tactical Strike n'en reste pas moins très accrocheur et bien fichu. D'autant qu'il permet de changer un peu de perspective et de ne pas retomber dans les sempiternelles fusillades entre joueurs amateurs de headshots qui sont généralement la marque de la série. On pourra même utiliser le micro pour communiquer avec les autres joueurs, histoire de les chambrer ou au contraire, de s'organiser efficacement.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Du point de vue de la réalisation, Tactical Strike est probablement l'épisode le plus abouti de la série sur PSP. Les maps sont grandes, très détaillées et l'animation des combattants de très bonne qualité. Pas de saccades à signaler durant mes parties solo.

  • Jouabilité 14 /20

    Un changement de cap agréable qui nous permet de participer aux combats les plus tactiques de la série. Mais cela n'ira pas sans quelques méchants problèmes de caméra et d'I.A.. Mais même malgré cela, on ne manquera pas de s'amuser en observant une petite opération de diversion marcher comme sur des roulettes.

  • Durée de vie 14 /20

    La campagne est assez courte mais le jeu dispose d'un solide mode multijoueur. Pour l'heure, on notera tout de même pas mal de lag lors des parties online.

  • Bande son 16 /20

    Les armes offrent des sons tout à fait appropriés, les musiques font toujours dans le même registre depuis le premier SOCOM, et se montrent parfaitement adaptées. Quant au doublage français, il est particulièrement soigné. Du bon boulot. On regrettera tout de même quelques coupures inopinées d'une ou deux secondes lors des combats.

  • Scénario 11 /20

    Dans ce domaine, Tactical Strike n'offre que le minimum syndical. En même temps, on n'est pas vraiment là pour le scénario.

Malgré ses problèmes de caméra et la lourdeur de certains aspects de son interface, SOCOM : U.S. Navy SEALs Tactical Strike se montre très plaisant. Il ne conviendra sans doute pas aux amateurs de frags et de headshots, mais il n'aura pas à rougir aux côtés des autres titres estampillés SOCOM. Le soft peut même se vanter de renouveler un peu une série qui tendait à s'endormir sur ses lauriers. Une bonne pioche.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 novembre 2007 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (30)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.2/20
Mis à jour le 15/11/2007
PlayStation Portable Action Tactique Sony Slant Six Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live