Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3- PlayStation 2

PlayStation 2

Fidèle au rendez-vous, Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 va tenter de faire mieux que son prédécesseur auquel il ne manquait pas grand-chose pour faire l'unanimité auprès des fans. Plus que jamais, le soft est à la fois un hommage réussi au manga culte de Toriyama et un excellent jeu de combat. Un titre indispensable qui n'a décidément aucun équivalent dans sa catégorie.

Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3

Pas la peine de vénérer l'oeuvre d'Akira Toriyama pour rester coi devant les joutes spectaculaires d'un Tenkaichi. Il aura certes fallu un nombre incalculable d'essais pour obtenir le résultat que nous avons enfin sous les yeux, la plupart des jeux inspirés de la licence DBZ n'étant pas forcément très convaincants, mais la persévérance trouve ici son juste aboutissement. Bien que toujours étonnamment technique et pas forcément facile d'accès, la série des Budokai Tenkaichi est bel et bien la seule à nous offrir des affrontements vraiment dignes du manga et de l'anime de Dragon Ball Z. Il faut le voir pour réaliser à quel point l'immersion est palpable et les combats incroyablement fidèles à l'oeuvre originale, même s'il est vrai que l'effet de surprise est amoindri par un Tekaichi 2 déjà très audacieux.

Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 PlayStation 2 - Screenshot 56Pas facile de s'attaquer à une proie de cette taille.

Pour ce troisième volet, il était donc important pour les développeurs de mettre l'accent sur ce qui avait pu gêner les joueurs dans l'opus précédent. Visiblement, ce n'est pas le gameplay qui a subi le plus de changement même s'il témoigne d'améliorations pertinentes sur lesquelles nous reviendrons plus loin. C'est davantage au niveau du contenu et du déroulement du jeu que la formule a été essentiellement remaniée pour un résultat qui comporte, à mon avis, plus d'avantages que de défauts. Souvenez-vous des nombreuses heures passées dans Tenkaichi 2 pour déverrouiller l'ensemble des personnages en revivant la totalité des affrontements vus dans Dragon Ball, DBZ, DBGT, mais aussi dans les films et les OAV. Le soft brillait par sa durée de vie impressionnante en solo avec une quantité de sagas qui se faisaient fort de n'oublier quasiment aucun des combats intervenant à un moment ou un autre dans les mangas et les animes. Une prouesse que ne cherche étonnamment pas à réitérer Tenkaichi 3 qui propose une formule bien différente.

Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 PlayStation 2 - Screenshot 57Le scan est maintenant automatisé et les combats sont aussi prenants que dans Tenkaichi 2.

Car ici, l'objectif n'est pas de nous assommer à grands coups de duels ininterrompus, mais plutôt de recréer seulement les scènes les plus marquantes de DBZ en les développant de la manière la plus fidèle possible. Le mode Scénario se présente donc maintenant sous la forme de sagas en nombre plus restreint et comportant beaucoup moins de duels que par le passé, un défaut compensé justement par l'intérêt des scènes proposées. Celles-ci ne se limitent plus, en effet, à de simples joutes en face-à-face qu'il convient d'enchaîner les unes après les autres. Lorsque le combat commence, celui-ci se déroule exactement comme dans la version originale imaginée par Toriyama et respecte scrupuleusement la nature des intervenants, leur comportement et les attaques qu'ils sont amenés à utiliser. Mais pour éviter de brider le joueur en le forçant à exécuter des actions prédéfinies sans lui laisser la liberté de mener son combat comme il l'entend, les concepteurs ont opté pour un scénario construit en plusieurs phases qui n'avancent que lorsque le joueur appuie sur une touche. Il faut donc d'abord réunir les conditions nécessaires pour y parvenir, en sachant que chaque nouvelle étape pourra très bien vous mettre subitement dans la peau d'un autre personnage ou, d'une manière générale, modifier complètement les conditions du combat. De plus, si vous ne parvenez pas à faire ce que l'on attend de vous, il arrive que le scénario se modifie légèrement pour s'adapter le mieux possible au déroulement du combat que vous menez.

Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 PlayStation 2 - Screenshot 5897 personnages jouables pour un total de 161 formes différentes !

Une nouveauté qui a de quoi surprendre puisqu'il ne suffit plus de mettre KO son adversaire pour voir l'issue de la mission. Plus vivante et imprévisible, l'action est à présent animée par les interventions vocales des personnages qui s'expriment continuellement durant l'affrontement, des répliques qui sont d'ailleurs sous-titrées à l'écran puisque les voix sont soit en anglais soit en japonais. En plus d'être agréablement fidèle à l'histoire originale et d'offrir une mise en scène bien plus crédible que dans Tenkaichi 2, ce découpage oblige le joueur à rester vigilant en lui permettant aussi de contrôler tour à tour des personnages appartenant parfois à des camps opposés. Ceux qui connaissent l'univers de DBZ sur le bout des doigts sauront anticiper le déroulement des scénarios et apprécieront d'autant plus de participer à des joutes qui s'étalent souvent sur une bonne dizaine de minutes, voire plus. Alors même si les duels sont en nombre réduit (48 tout de même), leur durée et leur mise en scène les rendent bien plus spectaculaires. Qui plus est, la difficulté se révèle plutôt élevée, bien qu'ajustable, et il vaut mieux avoir pris ses marques sur le second volet pour tenir en respect ses adversaires sans avoir à s'entraîner avant. Le tutorial de Tenkaichi 3, même s'il est très complet, reste un peu austère car uniquement à base de textes et de vidéos, et les seuls tests qu'on nous demande de passer concernent les techniques les plus complexes.

Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 PlayStation 2 - Screenshot 59Le fait que les combattants se parlent entre eux anime encore plus les affrontements.

Il faut reconnaître que le gameplay n'a rien perdu de sa relative technicité et qu'il demande toujours un certaine pratique avant d'être maîtrisé. Toutefois, les développeurs ont eu l'excellente idée de simplifier les choses en automatisant le scan. La recherche de cible se fait maintenant sans que vous ayez besoin de parcourir la zone des yeux pour localiser l'ennemi. Le fait d'avoir son personnage toujours dans l'axe de son opposant est une très bonne chose qui facilite considérablement les déplacements et rend les combats plus dynamiques. Il peut tout de même arriver de perdre son adversaire de vue, mais il suffit alors de l'apercevoir à l'écran pour revenir à la visée normale. Alors même si le scan manuel était une idée vraiment intéressante de Tenkaichi 2, on se rend compte dans la pratique qu'elle alourdissait un peu le déroulement des batailles. Voilà bien la seule modification de gameplay vraiment majeure, le reste étant beaucoup plus anodin. Sont toujours présents les bras de fer et autres manipulations spéciales à effectuer lorsque les adversaires entrent en collision après une charge du dragon ou lorsque deux kikoha se percutent. Avec maintenant la possibilité de donner plus de puissance à une attaque énergétique en validant des commandes supplémentaires qui s'affichent à l'écran. On apprécie surtout de constater que les techniques utilisées par les personnages se renouvellent à chaque fois qu'ils acquièrent une nouvelle forme. De plus, rien ne vous empêche de fusionner en plein combat pour diversifier votre style de jeu, ou encore de passer le relais à un coéquipier dans les affrontements par équipes, d'autant que les animations ont été en grande partie refaites par rapport au volet précédent.

Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 PlayStation 2 - Screenshot 60Le mode Dragon Sim, où la tentative d'un mode Carrière dans DBZ !

On croyait le quota de personnages impossible à dépasser dans Tenkaichi 2, et pourtant ce troisième opus va chercher dans les recoins les plus obscurs de l'histoire de DBZ pour nous proposer un éventail de héros encore plus impressionnant. La barre passe de 75 à 97 personnages jouables pour un total de 161 formes différentes si on prend en compte les fusions et autres transformations. A ce niveau-là, une autre surprise nous attend puisqu'une bonne partie de ces combattants est disponible dès le début du jeu. L'écran de sélection est d'ailleurs beaucoup moins confus qu'avant puisque les formes évolutives sont classées sur une liste qui ne s'affiche que lorsque vous choisissez un personnage en particulier. Le joueur n'aura donc plus une pléthore de héros à débloquer par lui-même et il est donc tout à fait possible d'organiser des duels prestigieux entre des personnages rares sans pour autant avoir fait ses preuves dans le jeu. Le scénario est d'ailleurs loin d'être le seul challenge intéressant de Tenkaichi 3 puisqu'on trouve plusieurs modes totalement inédits. Les tournois ont été remaniés et s'échelonnent maintenant sur cinq types de championnats ayant chacun leurs propres règles, sans oublier la présence d'un Survival et d'une centaine de défis à thèmes. Fidèle au poste, le mode Evolution Z est l'endroit où vous pourrez personnaliser vos combattants à l'aide des artefacts récupérés.

Test Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3 PlayStation 2 - Screenshot 61Les règles changent d'un championnat à l'autre.

Les duels en versus et les combats en équipe sont également de la partie, mais c'est surtout l'apparition du mode Dragon Sim qui surprend. Ici, le principe consiste à faire évoluer un personnage au fil du temps, en organisant librement ses activités comme dans un mode Carrière de n'importe quel titre sportif. Le tout est évidemment très simplifié puisque vous n'avez que quatre tâches différentes à effectuer : l'entraînement, l'exploration, le repos et l'engloutissement d'un haricot senzu pour vous régénérer. Chacune de ces activités se faisant automatiquement, l'intérêt est surtout de planifier le tout intelligemment pour maintenir les capacités physiques de votre personnage à un niveau élevé, en évitant par exemple de trop vous entraîner pour ne pas être bêtement mort de fatigue. A chaque fois qu'un cycle de dix jours se termine, vous avez un combat à livrer qu'il faut impérativement gagner sous peine de game over. L'objectif est donc d'aller le plus loin possible en neutralisant tous les adversaires qui vous défient. Enfin on retrouve évidemment la présence des boules de cristal qu'il faut dénicher sur le terrain en faisant un maximum de ravages au niveau du décor pour découvrir leur position. Souvent difficiles à trouver, ces boules apparaissent aléatoirement durant n'importe quel combat contre l'IA, et une fois les sept réunies vous pourrez demander à l'un des dragons d'exaucer un souhait permettant de débloquer diverses choses. Très complet, Tenkaichi 3 a donc les arguments pour convaincre les possesseurs du précédent volet de craquer à nouveau, et ils ne seront certainement pas déçus.

Romendil, le 08 novembre 2007

Les notes

  • Graphismes 16/20

    C'est toujours excellent mais on ne note quasiment aucune évolution graphique dans ce troisième volet par rapport au précédent. Le cel shading se prête parfaitement à l'univers du jeu et on apprécie de constater que la plupart des animations concernant les techniques spéciales ont été refaites.

  • Jouabilité 17/20

    Un gameplay encore meilleur que dans Tenkaichi 2 grâce, principalement, à l'automatisation du scan. On perd rarement de vue son adversaire et les combats gagnent en rythme et en dynamisme. Toujours aussi riche, le système de jeu se laisse dompter avec la pratique mais on aurait apprécié un mode Entraînement moins passif.

  • Durée de vie 15/20

    La durée de vie est légèrement revue à la baisse du fait que le Scénario comporte moins de duels qu'auparavant. Seuls les affrontements les plus mémorables sont intégrés mais leur déroulement est beaucoup plus fidèle que dans le deuxième volet, et la plupart des combats s'étalent sur une bonne dizaine de minutes. Bien que plus nombreux, les personnages sont en grande partie accessibles dès le départ.

  • Bande son 13/20

    Des musiques toujours aussi décevantes car trop éloignées de celles de la série animée, mais on peut choisir les voix japonaises au lieu du doublage anglais par défaut. La nouveauté réside surtout dans le fait que les combattants se parlent durant les affrontements scénarisés.

  • Scénario 15/20

    Pour ce qui est du mode Scénario, cet opus fait preuve de davantage de fidélité à l'oeuvre de Toriyama, d'une meilleure mise en scène et d'une immersion plus palpable. Du coup, on aurait aimé trouver davantage de sagas car tous les pans de l'histoire ne sont pas traités dans le détail.

  • Note Générale16/20

    Fermement décidés à proposer l'adaptation ultime de Dragon Ball Z, les responsables de Tenkaichi 3 ont réussi à optimiser le système de jeu du second volet pour le rendre encore plus convaincant. Le résultat est donc impressionnant mais les changements opérés dans le déroulement du mode Scénario risquent de diviser les joueurs. Le titre n'en reste pas moins une valeur sûre et un bien bel hommage au manga de Toriyama.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 18/20

Retour haut de page

Infos jeu

Mots-clefs : DBZ : Budokai Tenkaichi 3, Dragonball Z Budokai Tenkaichi 3, dragon ball Z budokai te Dragonballz

Vidéos

Voir les 7 vidéos de Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3