Menu
Crash of the Titans
  • Tout support
  • 360
  • DS
  • Wii
  • GBA
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Crash Of The Titans
DS
Crash of the Titans
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 octobre 2007 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (36)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11/20
Partager sur :

Depuis plusieurs années, on ne peut pas dire que le marsupial frugivore le plus insatiable de la galaxie ait particulièrement brillé sur nos consoles. La dernière cartouche DS sur laquelle figurait la bête pourrait même être qualifiée de désastre, voire même de cataclysme. Mais la période de disette est sur le point de toucher à sa fin, et sans être exceptionnel ce petit Crash Of The Titans pourrait bien être le signe que la peluche est finalement en train de reprendre un peu de poil de la bête.

Crash Of The Titans

Tout comme ses congénères de salon, Crash Of The Titans nous propose une aventure plate-formique en 3D pleine de baffes et de rebondissements. Et comme il faut tout de même justifier cette profusion de plates-formes à parcourir, de bonus fruités à récupérer et d'ennemis à martyriser, les développeurs de Massive Entertainment n'ont rien trouvé de mieux que de nous ressortir l'ennemi traditionnel de la série, le Docteur Neo Cortex, aussi infect et joyeusement incompétent que d'habitude. Ce dernier vient encore d'échafauder un plan machiavélique visant à capturer les masques mythiques de l'île de Wumpa pour en extraire la puissance magique. Puissance qui sera d'ailleurs utilisée pour activer l'arme ultime du scientifique : un robot géant, le Cortexbot. Et comme si cela ne suffisait pas, le docteur fou en profite même pour transformer les indigènes de la région en immondes mutants, car quitte à être méchant, autant se faire plaisir. Mais heureusement pour cette malheureuse faune, Crash est toujours là pour veiller au grain et remettre le bon vieux Cortex à sa place. Aidé par Aku Aku, un masque que notre boule de poils sauvera dès la scène d'introduction, Crash devra donc chercher à abattre le tyran et à restaurer la paix et la liberté dans l'univers. La routine quoi.

Crash Of The Titans
Les attaques des monstres peuvent être déclenchées à l'aide de l'écran tactile ou du bouton B.
Et nous voilà repartis pour des centaines de cabrioles et de tatanes sur cinq îles aussi colorées qu'agréables à parcourir. Comme tout bon personnage de jeux de plates-formes, Crash peut effectuer des doubles-sauts, s'agripper à toutes les corniches de la création, avant de coller coups de poings et coups de pieds sur la tronche des mutants créés par Cortex. C'est d'ailleurs là que s'insinue une sympathique nouveauté de gameplay. La plupart des ennemis pourront effectivement être sonnés avant d'être définitivement envoyés au tapis, et c'est à ce moment-là que Crash pourra se servir d'Aku Aku. En projetant le masque sur un adversaire sonné à l'aide de l'écran tactile, la boule de poils pourra ainsi s'approprier la créature et s'en servir comme d'une marionnette. Chaque ennemi dispose d'une attaque spéciale, qu'on activera en usant de l'écran tactile ou plus simplement en appuyant sur le bouton B. Les plus grosses bestioles seront aussi les seules à pouvoir briser les énormes caisses présentes dans les niveaux, caisses généralement dispensatrices d'orbes Mojo qui serviront à booster les caractéristiques de Crash. Certaines créatures permettront même à notre héros de traverser des zones autrement impraticables. Autre avantage de taille, contrôler un monstre implique que c'est ce dernier qui encaissera les dommages et non pas Crash. Pratique pour préserver la barre de vie d'une peluche devenue particulièrement fragile dans cet épisode. Bref, ce système fonctionne plutôt bien même si dans la quinzaine d'ennemis du jeu, on découvrira malgré tout quelques créatures semblables, disposant de capacités semblables.

Crash Of The Titans
Pour évoluer entre les différentes îles du jeu, Crash utilise la méthode Phantom Hourglass.
Crash Of The Titans semble également encourager l'exploration ainsi que les fréquents retours dans les niveaux, puisque de nombreux bonus se trouvent dissimulés dans les recoins les plus reculés de chacun d'entre eux. Malheureusement, la structure extrêmement linéaire des stages en question ne se prête pas vraiment à ce type de gameplay. La plupart des mondes n'offrent effectivement qu'un seul et unique chemin qui s'égaye parfois de quelques plates-formes plus ou moins cachées ou tout du moins, plus difficiles à atteindre que la moyenne. Dans chaque monde, Crash a en fait plusieurs objectifs secondaires à accomplir tels que détruire toutes les caisses, obtenir un certain nombre d'orbes Mojo et découvrir des masques cachés çà et là. Parvenir à remplir tous les objectifs d'un niveau vous permettra alors d'obtenir une gemme que vous pourrez ensuite troquer contre divers bonus. Et c'est par cette méthode douteuse que le jeu tente de rallonger une durée de vie qui s'avère fort réduite. En effet, si vous ne vous sentez pas l'âme d'un collectionneur, Crash Of The Titans ne devrait pas vous résister plus de trois heures, et ça, ça fait tout de même très mal. On se retrouve donc avec un Crash en petite forme, mais tout de même moins décati que lors de sa dernière sortie. Point de retour en grâce pour le moment, mes des efforts salutaires que l'on espérera plus nets dans le prochain épisode.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les niveaux sont colorés et franchement agréables à parcourir. La 3D y est solide même si certains personnages manquent un peu de finesse.

  • Jouabilité 12 /20

    Prise en main immédiate et maniabilité sans réel défaut ne suffiront pas à nous faire oublier la grande linéarité et le classicisme navrant de l'aventure. La possibilité de contrôler les ennemis est plaisante mais insuffisamment exploitée, à l'image de cet écran tactile dont l'utilisation, peu pratique, est rendue accessoire par la toute puissance d'un bouton B qui servira finalement les mêmes buts.

  • Durée de vie 7 /20

    Pour les fonceurs, trois heures suffiront à boucler l'aventure. Comptez le double si vous êtes un amateur de bonus. Ouch !

  • Bande son 14 /20

    Les musiques et les bruitages sont de qualité, et pour une fois dans un jeu DS, on découvrira même quelques voix, anglaises cependant.

  • Scénario 12 /20

    Une histoire basique mais servie par des dialogues délirants et pleins d'humour.

Oui, Crash va mieux sur DS, mais beaucoup de chemin reste encore à faire avant que celui-ci puisse nous offrir une véritable aventure, capable de séduire petits et grands. Reste un jeu sympathique et bien réalisé qui divertira sans trop de mal les plus jeunes lors d'un après-midi pluvieux.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
29 octobre 2007 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (36)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11/20
Mis à jour le 29/10/2007
Nintendo DS Action Plate-Forme Amaze Entertainment Vivendi Universal Games
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019