Menu
The Settlers (1993)
  • Tout support
  • PC
  • DS
  • Mac
  • iOS
  • Amiga
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Settlers
DS
The Settlers (1993)
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 octobre 2007 à 18:00:00
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.1/20
Partager sur :

La série des Settlers fait partie du paysage vidéoludique depuis près d'une dizaine d'années, mais pour la première fois depuis le deuxième épisode, elle jette son dévolu sur un autre support que le PC. C'est donc la DS avec son écran tactile si pratique pour les jeux du genre qui accueille aujourd'hui le bébé de Blue Byte. Et quand en plus, on pense à l'excellente performance d'Anno 1701 sur le même support, on se prend vite à espérer un nouveau hit. Malheureusement, ces espoirs empreints d'innocence auront tôt fait d'être broyés par une réalité beaucoup moins reluisante.

The Settlers

The Settlers sur DS est en fait un portage de The Settlers II, sorti sur PC en l'an de grâce 1996. Chouette se diront sans doute les fans, mieux vaut le deuxième épisode que le premier, qui tout en étant excellent, ne laissait pas au joueur la possibilité d'accélérer le temps et le condamnait à poireauter des heures avant d'entrevoir les fruits de son dur labeur. Mais déclarons-le d'emblée, c'est bien là le seul atout de cette version portable de The Settlers. C'est triste à dire, mais le premier essai de Blue Byte sur la console de Nintendo donne furieusement envie de piétiner la machine, de lui faire mal, de l'envoyer voltiger dans les airs comme un pigeon d'argile et de lui balancer une bastos pour se délecter de l'instant où ses composants s'éparpilleront sur le sol en une pluie multicolore. Mais avant de dépecer consciencieusement cette aberration vidéoludique, tâchons tout d'abord de décrire le concept de base de The Settlers aux plus jeunes et aux néophytes.

The Settlers
La pérennité de votre colonie dépend en grande partie de l'efficacité de votre réseau routier.
The Settlers vous place à la tête d'une petite colonie qu'il faudra développer en concentrant l'essentiel de vos efforts sur la découverte et l'exploitation de nouvelles ressources, puis à la transformation de matières brutes en denrées plus évoluées. Pour ce faire, il sera nécessaire de créer une infrastructure cohérente qui permettra à votre petite société de fonctionner le plus efficacement possible. En bon seigneur omniscient, on disposera donc les bâtiments de manière intelligente, en évitant par exemple que la cabane du bûcheron ne se retrouve trop éloignée de la scierie, ou que la boulangerie soit coupée de la ferme dispensatrice de grains, mais qui elle-même aura besoin de la proximité d'un puits pour fonctionner. Tous les bâtiments doivent donc être obligatoirement liés entre eux par un réseau tentaculaire de routes qu'il ne sera pas aisé de mettre en place. Tout cela en gardant à l'esprit que le but du jeu est tout de même de prendre soin de la population, et qu'un réseau routier bien construit et évitant les détours superflus sera le principal instrument de votre réussite dans ce domaine. Le joueur devra également veiller à éviter les embouteillages, en donnant selon le cas la priorité aux matières premières ou aux marchandises manufacturées. Néophytes et nouveaux venus, vous l'aurez compris, The Settlers se présente avant tout comme un jeu de gestion économique, où l'aspect militaire de plus en plus mis en valeur au fil des épisodes PC, reste très en retrait. D'ailleurs, à l'instar de Populous, on n'exercera pas de contrôle direct sur les colons, mais on se contentera d'orienter leurs actions. Difficile de faire la guerre dans ces conditions.

The Settlers
Les menus du jeu sont relativement clairs mais les néophytes auront beaucoup de mal à s'y retrouver au début.
Avec un concept aussi solide, et une interface qui somme toute, tient bien la route grâce à l'utilisation du stylet, comment expliquer que cette version DS plonge avec autant de détermination dans les abîmes de la médiocrité ? Commençons d'abord par un reproche un petit peu facile : le titre ne met à votre disposition qu'un seul et unique emplacement de sauvegarde. Du coup, quand il s'agira de vous lancer dans la campagne romaine, la campagne mondiale ou en partie libre, pesez bien le pour et le contre, car il sera impossible de commencer une autre partie sous peine de perdre votre progression. Autre souci : l'absence de tutorial ou même d'un manuel capable de vous enseigner les bases, ce qui implique que le jeu semblera très complexe aux nouveaux venus. Plus grave, le jeu manque beaucoup de fluidité et se déplacer avec précision sur la carte avec la croix directionnelle tiendra vite de l'épreuve. Mais continuons notre progression douloureuse dans le royaume du grand n'importe quoi en parlant maintenant du contrôle au stylet, désagréable au possible, imprécis et pas réactif pour un sou. En effet, "cliquer" sur une icône implique souvent qu'on s'y reprenne à trois fois avant d'obtenir l'effet désiré.

The Settlers
Plus votre colonie s'étend, plus le jeu devient injouable.
Ce problème prend d'ailleurs des proportions considérables lorsque l'on s'aperçoit que la plupart des actions de base ne sont accessibles qu'en passant par deux ou trois menus successifs. Enfin, notre voyage vers l'horreur se conclut par quelques éléments que votre humble serviteur qualifiera très sobrement d'inadmissibles. Ainsi, lorsque vous sauverez péniblement votre partie (et subirez un petit temps de chargement supplémentaire), vous devrez alors éviter de toucher au zoom, sous peine de voir le jeu planter totalement... Etre obligé de relancer le jeu après chaque sauvegarde parce qu'on aura malencontreusement tripoté le zoom est pour le moins agaçant, vous en conviendrez. The Settlers comprend même un certain nombre d'unités qui refuseront tout simplement de vaquer à leurs occupations, sans aucune raison apparente. Bref, il est temps de mettre fin à cette lapidation verbale car vous l'aurez compris, The Settlers est un soft raté, qu'on ne recommandera même pas aux fans les plus dévoués de la série. Des jeux comme Anno 1701, ou même le très décevant Sim City DS, valent sans doute plus le coup d'oeil que cette désintégration pure et simple du mythique Settlers II.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Les graphismes de The Settlers sont très fidèles à la version d'origine, et les deux écrans de la DS offrent une lisibilité tout à fait correcte. Cependant, le jeu rame furieusement dès lors que votre colonie s'étend sur plus de quelques écrans, et on ne s'attardera pas plus sur les multiples bugs déjà référencés dans le corps du texte.

  • Jouabilité 6 /20

    The Settlers propose un très grand nombre d'options différentes et des menus relativement clairs. Malheureusement, la jouabilité au stylet est déplorable puisqu'on sera souvent contraint de tapoter plusieurs fois une même icône avant d'obtenir une réaction. Et là encore, les multiples bugs présents dans le jeu auront tôt fait de transformer les larmes de bonheur des fans de la première heure en larmes de sang.

  • Durée de vie 7 /20

    En terme de contenu, The Settlers est particulièrement généreux. Deux campagnes de longue haleine (d'autant que le gameplay particulier du jeu est par essence, extrêmement lent) et un mode libre lui auraient sans doute valu une excellente note, mais en l'état, le titre est bien trop frustrant pour durer. Un seul emplacement de sauvegarde et des missions qu'il sera impossible de terminer à cause de certains bugs contribuent également à cette dure mais juste sentence.

  • Bande son 4 /20

    Une seule et même musique se retrouve constamment répétée jusqu'à ce que mort s'ensuive.

  • Scénario /

Alors que les néophytes risquent fort de pleurer toutes les larmes de leur corps en découvrant ce soft buggé où rien n'est fait pour leur faciliter la tâche, leur douleur ne sera rien comparée à celle des fans de la première heure, à qui nous conseillons fortement de s'en tenir à leurs vieux souvenirs, ou d'aller voir du côté de la toute dernière version du jeu sur PC. La première sortie de Blue Byte sur DS est donc loin d'être une réussite et on lui préférera le très supérieur Ano 1701, qui lui nous prouve que la stratégie a bien sa place sur la portable de Nintendo.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 octobre 2007 à 18:00:00
7/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.1/20
Mis à jour le 04/10/2007
Nintendo DS Gestion Stratégie Ubisoft Blue Byte
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020