Menu
Ar Tonelico : Melody of Elemia
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Ar Tonelico : Melody of Elemia sur PS2 /

Test Ar Tonelico : Melody of Elemia sur PS2 du 03/09/2007

Test : Ar Tonelico : Melody Of Elemia
PS2
Ar Tonelico : Melody of Elemia
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 septembre 2007 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Tous les prix
Prix Support
109.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

La série des Atelier iris en étant déjà à son troisième épisode, Gust se devait de trouver une solution pour remplir ses caisses entre deux opus de sa saga fétiche. Et quelle meilleure idée que de lancer une nouvelle franchise basée sur les mêmes mécanismes que les Atelier tout en proposant de nouvelles idées ? Comme quoi, la genèse d'un jeu vidéo peut parfois nous sembler aussi limpide et claire que l'eau d'une rivière.

Ar Tonelico : Melody Of Elemia

Si nous avons dernièrement eu droit à un Steambot Chronicles utilisant la musique comme point d'ancrage dans un monde régi par les ritournelles, Ar Tonelico lui emboîte le pas tout en usant des notes de musique d'une toute autre façon. Ainsi, si le soft de Gust se veut une sorte de copier-coller d'Atelier Iris, du moins dans la forme, le système de jeu profite de diverses petites idées fort intéressantes. Mais avant d'y venir, dressons la table en nous attardant sur l'univers d'Ar Tonelico qui voit les humains, vivant dans les niveaux inférieurs cohabiter avec les Reyvateils, des êtres à la faible durée de vie mais aux immenses pouvoirs, tous reliés à la tour Tonelico de manière spirituelle. Au-dessus d'eux, le monde de Sol Ciel est dirigé par le conglomérat de Tenba, utilisant la technologie de la tour et l'église d'Elemia, dispensant son savoir pour aider les gens. Après avoir connu deux désastres qui faillirent détruire le monde, Sol Ciel se releva une nouvelle fois mais le revers de cette résurrection fut que la survie des habitants était maintenant liée à la tour attaquée de toute part par les virus, entités toutes entières vouées à la destruction et combattues par les chevaliers de l'église d'Elemia dont fait partie Lyner Barsett, notre fringant héros principal.

Ar Tonelico : Melody Of Elemia
Le début de jeu commence par plusieurs combats bien sentis.
C'est donc de ce point de départ que notre aventure commence. A ce sujet, sachez qu'une OAV (non distribuée en France) vous présente également le début du jeu. Une bonne chose pour savoir si l'univers du titre vous attire d'autant que l'animation est correcte et que la durée d'une vingtaine de minutes privilégie la rapidité de l'action. Bref, d'un point de vue scénaristique, Ar Tonelico est donc plus évolué que les Atelier, ce qui n'est pas un mal. Cependant, on regrettera une fois encore les restrictions imposées lorsqu'on arrive dans une ville, ces dernières n'étant constituées que de quelques écrans qu'on peut visiter par le biais d'un menu listant l'ensemble des endroits. Dans le même style, la mappemonde ne permet pas non plus de se balader comme bon nous semble vu qu'il convient simplement de débloquer de nouveaux environnements accessibles en appuyant sur une pancarte associée. Bref, Ar Tonelico n'est clairement pas le jeu de rôles qui nous demande le plus grand sens de l'observation, même si le côté dungeon-RPG est synonyme de plusieurs allers-retours avant de trouver son chemin.

Ar Tonelico : Melody Of Elemia
A un certain stade de l'aventure, vous pourrez pénétrer l'esprit des Reyvateils.
Ce qui distingue Ar Tonelico des titres étant sortis avant lui, provient donc en grande partie de son système de jeu. Tout d'abord, s'il est entendu que nous rencontrerons rapidement plusieurs camarades de jeu venant grossir notre joyeuse troupe d'aventuriers, vous devrez discuter avec eux, surtout les filles en fait, pour nouer des liens. Ceci vous servira alors en combat afin de faire augmenter votre taux d'harmonisation. Une sorte de réminiscence des jeux de drague en somme qui apporte un peu d'originalité. Cependant, en parallèle de ces petites discutions, vous aurez de quoi faire, ne serait-ce qu'avec le grathmelding, technique permettant de synthétiser des objets, des armes, armures et bien d'autres choses. Dérivé des Atelier Iris, le grathmelding vous demandera avant tout de récupérer de multiples ingrédients ainsi que des recettes pour pouvoir en profiter. Une sorte de gigantesque quête annexe, en somme, si vous désirez synthétiser l'intégralité des objets présents dans le jeu. Ceci est aussi valable pour les cartes de monstres, d'objets et de personnages que vous pourrez collectionner.

Ar Tonelico : Melody Of Elemia
L'art de synthétiser est au centre de la plupart des titres de Gust.
L'autre astuce, cette fois liée aux sorts magiques, tient au fait de pouvoir aller dans l'espace spirituel d'une Reyvateil afin que celle-ci récupère de nouveaux sorts et costumes. Outre un aspect purement pratique, les sauts dans les subconscients seront aussi l'occasion de renforcer vos liens avec la demoiselle, sans parler des événements spécifiques nés des traumas de la belle chez qui vous plongerez, qui influenceront la véritable histoire à proprement parler. A noter que pour vivre cette expérience, vous devrez au préalable obtenir des dive points en combattant puis vous rendre dans un dive shop pour pénétrer l'esprit de la Reyvateil. C'est également à cet endroit que vous pourrez extraire et recristalliser un cristal de grathnode sur un objet pour le synthétiser à nouveau. Maintenant que nous avons brièvement fait le tour de la synthétisation d'objets, venons-en à l'autre point essentiel du jeu, les combats. Première chose qui fâche par rapport à Atelier Iris 3, les affrontements sont ici aléatoires ce qui fait que vous allez devoir vous en farcir un bon paquet. Sachez tout de même qu'une barre de progression vous renseignera sur l'imminence d'une rencontre.

Ar Tonelico : Melody Of Elemia
Plus vous canaliserez vos chants, plus leurs effets seront dévastateurs.
Une fois l'ennemi rencontré, l'action se déroulera dans une zone distincte où il conviendra de choisir une action spécifique pour chacun des quatre membres pouvant prendre part à l'action. Attaquer, Compétence, Protéger, Objet et Attendre, telles seront vos options. Rien de très particulier sauf que dans la pratique, les combats se révèlent très bien pensés grâce notamment aux Reyvateils qui ont la possibilité de chanter pour aider leurs compatriotes. Ces chants, qui sont en fait l'équivalent des sorts magiques des autres RPG, peuvent être de nature offensive ou défensive. De plus, vous pouvez les canaliser durant plusieurs tours pour en augmenter leur puissance. Dans ce cas, il vous faudra alors protéger votre magicienne, ce qui vous octroiera parfois des contre-attaques (un à trois personnages pouvant y participer) synonymes de mouvements spéciaux. En parlant de ça, un système d'harmoniques (influencé par les fameux dialogues que j'évoquais un peu plus haut) pourra aussi être utilisé pour booster la puissance de vos héros qui en profiteront durant un petit laps de temps. Sans tout chambouler, Ar Tonelico réussit plus ou moins à s'affranchir des réglés imposées par la série des Atelier Iris, grâce, principalement, à un ingénieux système de combat ou l'aspect "jeu de drague" typiquement japonais. Gust ne se fait donc pas violence en essayant à tout prix de proposer autre chose à son public mais semble être parvenu à pallier quelques déficiences scénaristiques au centre de la plupart de leurs précédentes productions. Le résultat ici présent est loin d'être parfait mais concourt à attendre leurs prochaines productions.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Résultat mitigé. La carte du monde est laide et l'intégration des personnages dans les décors passe beaucoup moins bien que dans les Atelier Iris. Néanmoins, le character design est somptueux, les décors très jolis (malgré un rendu baveux) et les combats explosent de couleurs.

  • Jouabilité 14 /20

    Le système de combat est excellent et le grathmelding n'est qu'un simple nom pour désigner la synthétisation d'objets qu'on retrouve dans la série des Atelier Iris. En sus, les voyages dans l'esprit des Reyvateils et les relations qui en découlent participent à l'immersion du joueur qui trouvera ici une façon de mélanger RPG et jeu de drague. Mauvais point par contre concernant les énormes saccades durant les combats lorsqu'il y a trop d'effets à afficher.

  • Durée de vie 13 /20

    Les quêtes annexes sont peu nombreuses et l'aventure ne présente pas de grandes difficultés. Cependant, si vous désirez dénicher toutes les recettes afin d'obtenir l'intégralité des objets du jeu, sans parler des multiples rebondissements en fonction de vos relations avec vos amies, vous aurez l'occasion de prolonger le plaisir.

  • Bande son 14 /20

    Les ambiances sonores sont toutes réussies, posées ou nerveuses suivant que vous explorez ou combattez. Le doublage japonais est le seul disponible et permet de ne pas pester à chaque fois qu'un personnage commence à parler.

  • Scénario 12 /20

    L'univers d'Ar Tonelico est plus intéressant, moins mièvre que celui des Atelier. Nous ne touchons pas au divin, l'avancée scènaristique reste globalement la même que celle de bon nombre de RPG faisant intervenir une équipe de joyeux lurons partis sauver un monde en perdition, mais l'histoire se laisse apprécier, grâce à des personnages intéressants.

En évitant de n'être qu'un simple ersatz d'Atelier Iris, Ar Tonelico montre une vraie personnalité en s'appuyant sur de fougueux affrontements, des relations évoluées entre ses personnages et une synthétisation d'objets qui fait toujours recette. Dommage que l'ensemble soit toujours aussi linéaire et ne présente au final que peu de challenges.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 septembre 2007 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.2/20
Mis à jour le 03/09/2007
PlayStation 2 RPG Gust Co. Ltd 505 Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce