Menu
Eternal Sonata
  • Tout support
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Eternal Sonata / Eternal Sonata sur 360 /

Aperçu Eternal Sonata sur 360 du 20/08/2007

Preview : Eternal Sonata
360
Partager sur :

Après un Blue Dragon peu original mais fort agréable à parcourir, ce sera bientôt au tour d'Eternal Sonata de nous arriver sur Xbox 360. RPG coloré et visuellement très riche, le titre de Tri Crescendo s'offre un fabuleux background et entend bien s'ouvrir aux joueurs dans toute sa splendeur à la fin de l'année en Europe.

Eternal Sonata, jeu de rôle destiné à la Xbox 360 édité par Namco et distribué par Atari dans nos contrées à partir du 9 novembre 2007, s'est livré à nous lors d'un passage chez l'éditeur français. Ainsi, nous avons pu nous en faire préciser le scénario et le principe. Côté histoire, sachez qu'elle se déroule dans un monde on ne peut plus onirique puisqu'il s'agit du rêve que fait Frédéric Chopin sur son lit de mort. Agonisant, le compositeur des Polonaises va se voir dans un pays imaginaire où il fera la connaissance de Polka, une jeune magicienne malade elle aussi. Chopin va se sentir irrésistiblement obligé de l'aider en trouvant un remède au mal qui la ronge mais aussi tâchera-t-il de comprendre ce qu'il fait dans ce monde surréaliste. Dans leur quête, les deux personnages seront rapidement rejoints par Allegretto qui joue aussi bien du violon que de l'épée et par Beat, un jeune homme qui manie le fusil quand il n'est pas occupé à prendre des photos. Débarrassons-nous tout de suite d'un petit détail qui nous a fait mourir de rire durant la présentation : il est à espérer que la traduction française trouvera un autre nom à ce personnage sinon ça risque de pouffer sévère dans les salons dès que quelqu'un évoquera "les photos de Beat"...

Eternal Sonata
Un petit prince...
Mais revenons au sujet. L'une des particularités d'Eternal Sonata sera de proposer des combats alliant le temps réel et le tour par tour. Plus précisément, dès que l'équipe se retrouvera face à un monstre, la caméra fera le point sur l'un des personnages et le jeu lancera un chrono sous la forme d'une jauge verticale qui se videra en quelques secondes. Durant ce laps de temps, le personnage mis en exergue aura tout loisir de se déplacer ou d'attaquer ou de faire les deux. C'est un système très intéressant dans la mesure où certains ennemis rencontrés auront des points faibles très handicapants et que les attaquer bille en tête ne sera pas forcément la meilleure méthode pour en venir à bout. Par exemple, certains d'entre eux se transformeront selon qu'ils soient à la lumière ou à l'ombre. Le jeu gérant parfaitement les différentes zones, on pourra faire face à une grande brute toute en crocs à la lumière, se réfugier dans l'ombre d'une colline ou d'un arbre. L'adversaire poursuivra alors le personnage et, privé de lumière au moment de l'atteindre, deviendra un ridicule bidule volant infiniment plus facile à vaincre. Mais si on préfère rester bravement au contact de l'ennemi (ou tout simplement si le combat se déroule dans une zone où ils ne se transformeront pas), chaque personnage aura à sa disposition un catalogue fourni d'actions simples, de super-coups ou d'objets à utiliser sur lui ou ses compagnons.

Eternal Sonata
Le bestiaire adopte des formes très rondes.
Cela pourra même devenir très tactique quand, à la fin d'un tour, on éloignera le personnage qu'on dirige de son ennemi, forçant celui-ci à ponctionner le temps du déplacement sur les quelques secondes dont il dispose à son tour pour agir.Au fur et à mesure des victoires, on engrange des points d'XP comme dans tout jeu de rôle qui se respecte. L'expérience acquise sera distribuée entre chaque membre du groupe mais aussi au niveau de l'équipe dans son ensemble. C'est grâce à elle qu'on pourra, par exemple, ralentir le temps ou disposer d'un inventaire plus grand. Autre point fort d'Eternal Sonata : son graphisme. Bon, d'accord, il faut aimer le côté un rien naïf du style "manga". Les personnages sont caricaturaux, à commencer par Frédéric Chopin qui, tel qu'il est représenté, doit avoir entre quinze et vingt ans à tout casser. Reste qu'on a beaucoup apprécié le rendu qui tient en quelque sorte d'un cel shading très détaillé. Les animations des différents sorts et du comptage des points de dégâts ne sont pas en reste et rendent l'ensemble très lisible et facile à suivre. Vous l'aurez compris, nous sommes certains qu'Eternal Sonata fera partie des titres qui vont ensoleiller la fin de l'année 2007.

Mis à jour le 20/08/2007
Xbox 360 RPG Namco Tri Crescendo
Commander Eternal Sonata
360
39.71 €
360
62.22 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Meilleures offres
Derniers tests
15
TestThe Outer Worlds
PC PS4 ONE
15
TestPlants Vs Zombies : La Bataille de Neighborville
PC PS4 ONE
15
TestOverwatchSur Switch
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020