Menu
Atelier Iris 3 : Grand Phantasm
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Atelier Iris 3 : Grand Phantasm sur PS2 /

Test Atelier Iris 3 : Grand Phantasm sur PS2 du 26/06/2007

Test : Atelier Iris 3 : Grand Fantasm
PS2
Atelier Iris 3 : Grand Phantasm
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 juin 2007 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Tous les prix
Prix Support
36.16€ PS2
72.00€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Reprenant la formule alchimique des deux premiers opus, non sans y avoir ajouté quelques éléments secrets, Gust nous a transmuté ses deux premiers épisodes en un troisième segment toujours aussi joli, frais et naïf. Mais la naïveté a-t'elle encore sa place de nos jours, surtout quand elle sert simplement un univers et non un scénario ?

Atelier Iris 3 : Grand Fantasm

La rondeur des formes, la naïveté du trait, des personnages, les couleurs chatoyantes jaillissant de tubes de gouache, la simplicité des situations, pas de doute, la patte de Gust fait toujours recette dans le petit monde du RPG plus enclin à nous proposer des atmosphères matures ou complètement décalées à l'image des productions Nippon Ichi qui entretiennent, il est vrai, bien des points communs avec les titres de Gust. Atelier Iris 3 : Grand Fantasm n'est donc pas une surprise en soi tant le jeu peut souffrir de la comparaison avec ses aînés dans le sens où rien ne change vraiment. Ainsi, le joueur pourra être tiraillé entre la joie de retrouver rapidement ses marques, d'avoir une fois encore droit à un jeu envoûtant, revêtant des atours un brin candides mais au gameplay assuré s'enrichissant cette fois de quelques subtilités dynamisant des combats "délectablement" bruyants et riches en sensations.

Atelier Iris 3 : Grand Fantasm
Chaque lieu se compose de plusieurs pièces qui renferment nombre de secrets et autres coffres.
L'histoire suit cette fois deux jeunes aventuriers, Edge et Iris, qui viennent de mettre la main sur un fragment d'un livre magique permettant de réaliser tous les souhaits, même les plus fous, surtout les plus fous en fait. A partir de ce moment-là, notre numéro de duettistes, bientôt rejoint par d'autres baroudeurs au grand coeur, n'auront de cesse de chercher les sept autres parties de l'incunable afin de souhaiter un quatrième Atelier Iris, qui, on s'en doute, ne mettra pas bien longtemps à nous arriver. De ce postulat de départ, nous arrive une construction certes très linéaire mais plutôt efficace dans le sens où le joueur a la possibilité d'aller à l'essentiel en s'attardant principalement sur les missions tout au long des dix chapitres composant le canevas scénaristique de ce Grand Fantasm. D'un autre côté, rien ne vous empêchera de vous rendre à la Guilde de Zey Meruse (un charmant petit village vous servant de base d'opération) pour y dénicher plusieurs quêtes qui vous apporteront richesse et expérience. Ainsi donc, la durée de vie du soft peut énormément varier en fonction de votre façon de faire mais dans tous les cas, on reprochera tout de même au titre quelques missions anecdotiques (chercher le chat d'une petite fille... Et non, ce n'est pas la petite dernière de la mère Michelle, éliminer un certain nombre d'ennemis dans un niveau, etc.) ne donnant pas nécessairement envie d'aller voir ce qu'on nous propose par la suite.

Atelier Iris 3 : Grand Fantasm
La création d'items reste un des aspects les plus sympathiques du jeu...
Cependant sachez tout de même que la réalisation de ces quêtes a deux autres avantages et pas des moindres. Premièrement, en réussissant des missions, votre niveau d'aventurier augmentera et vous permettra de gagner des objets, des techniques de combat et de pouvoir choisir des quêtes plus difficiles mais plus intéressantes d'un point de vue butin. Ensuite, à chaque fois que vous vous rendrez dans un nouveau lieu (ceci n'étant pas obligatoirement lié à une quête annexe), vous pourrez essayer de terminer le niveau en remplissant plusieurs conditions (éliminer tel ennemi, récupérer tel item...), ceci ayant pour effet de remplir une jauge qui, arrivée à un certain stade, vous octroiera des objets rares. Bien sûr, rien ne vous empêchera de revenir ultérieurement dans un endroit donné pour tenter de vous acquitter de conditions que vous aviez laissées de côté.

Atelier Iris 3 : Grand Fantasm
... Avec ses combats jouissifs au possible.
A propos de vos pérégrinations, plusieurs points sont à retenir. Tout d'abord le plus important consiste à surveiller le sablier, sur la droite de l'écran, qui vous renseignera sur le temps qu'il vous reste avant qu'on ne vous téléporte manu militari à Zey Meruse. Un peu stressant au tout départ (et surtout très énervant surtout lorsque vous vous rendez compte qu'arrivé au sixième étage d'un donjon, vous n'aurez pas le temps de le terminer, faute de précieuses minutes), vous apprendrez vite à récupérer des secondes en combattant, notamment. C'est d'ailleurs un des aspects faussement philanthropique du jeu qui nous permet d'éviter les monstres qu'on rencontre (puisqu'on peut désormais les voir à l'écran), ceci nous faisant gagner du temps tout en nous faisant en perdre. Bref, un vrai paradoxe qui au final nous oblige à sortir l'épée du fourreau encore et encore pour récupérer de l'EXP et des objets. Sachez tout de même que certains monstres particulièrement faibles peuvent être facilement occis sans passer par un combat à proprement parler. A ce titre, une des bonnes idées des développeurs tient au fait que chaque ennemi est maintenant représenté par un slime de couleur (vert, blanc ou rouge) qui vous renseignera sur la difficulté du combat à venir. En somme, le rythme des rixes est appréciable et vu que les escarmouches sont particulièrement savoureuses, pourquoi se plaindre ?

Atelier Iris 3 : Grand Fantasm
La plupart des armes et armures que vous créerez profiteront d'attributs pouvant booster vos caractéristiques.
Au sujet des combats, quelques nouveautés sont à signaler. Si on ne reviendra pas sur les menus légèrement remaniés d'un point de vue graphique, on notera maintenant la présence d'une jauge de Burst en bas de l'écran. En fait, ladite jauge se remplira lorsque vous frapperez l'ennemi puis une fois pleine, vos personnages passeront en mode "rage", ceci ayant pour effet de booster les dégâts occasionnés si vous réussissez à multiplier les combos et charger la Skill jauge, indispensable pour lancer des attaques magiques ou user de techniques spéciales. Question évolution depuis Atelier Iris 2, citons le système ACCB (Active Cost Card Battle), un terme un rien pompeux qui visualise, via de petites icônes, vos personnages ainsi que vos ennemis sur une barre afin que vous sachiez qui va attaquer lors du prochain tour. Précisons tout de même qu'il est possible de faire défendre vos héros puis de les placer où vous le voulez dans ladite barre afin qu'ils attaquent avant le prochain ennemi, en tenant compte de la rapidité dudit héros par rapport à votre adversaire. Enfin on notera la présence d'invocations ou d'une dizaine de classes (l'équivalent de jobs dans d'autres jeux) grâce auxquelles vos aptitudes et votre aspect pourront être modifiés sans parler des techniques spécifiques à acquérir.

Atelier Iris 3 : Grand Fantasm
Là-haut sur la montagne l'était un vieux château...
Bien sûr, la création d'objets est de retour et après avoir ramassé des dizaines et des dizaines d'objets de tout type (plantes, roches, cristaux, potions...), vous n'aurez qu'à aller dans votre chalet pour y expérimenter plusieurs formules afin de synthétiser des items, des armes et armures ou des accessoires, le tout ne nécessitant au final qu'un peu de doigté et un nombre bien précis d'ingrédients. A l'image de votre niveau d'aventurier, Iris (la pitite fifille toute kawai qui s'émeut pour un rien) gagnera en expérience à mesure qu'elle créera des objets, ceci lui ouvrant la voie à des formules plus complexes. Voici donc en substance de quoi est fait cet Atelier Iris 3, pimpant, engageant et fort convivial grâce à un monde enchanteur et une progression sans prise de tête, une difficulté parfaitement gérée et un système de jeu suffisamment riche pour ne pas vous faire regretter votre achat. Néanmoins, on attendra quand même impatiemment de voir de quoi est fait Ar Tonelico, prochaine production de Gust à nous arriver en Europe, et reposant lui aussi sur une atmosphère similaire à la série des Atelier.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Un magnifique character design pour des personnages un brin stéréotypés mais s'inscrivant parfaitement dans l'univers du jeu. En parlant d'incrustation, on regrettera quand même que nos avatars aient l'air de flotter dans les environnements qu'ils parcourent. Mention spéciale également pour les combats resplendissant de mille couleurs.

  • Jouabilité 15 /20

    Le système de jeu s'entoure de quelques nouveautés et autres évolutions liées aux affrontements principalement mais le tout reste très proche, trop peut-être, de ce qui avait été réalisé dans Atelier Iris 2. Quoi qu'il en soit, on s'amusera énormément avec les formules alchimiques et si la progression reste trop linéaire, rien ne vous empêche d'accepter moult quêtes annexes histoire d'apporter un peu plus de consistance à l'aventure qui n'en manque pas au demeurant.

  • Durée de vie 14 /20

    Comme je le disais plus haut, la longévité varie en fonction de votre propension à accepter des quêtes annexes. Si vous avez tout intérêt à le faire, sachez néanmoins que la difficulté progressive de l'aventure vous retiendra plusieurs heures devant votre console. Oui je sais je ne me mouille pas trop avec cette affirmation.

  • Bande son 14 /20

    Si Koei a une fois de plus laissé de côté une localisation digne de ce nom, on se rattrapera avec le choix des doublages japonais ou anglais (malheureusement peu impliqué). En sus, les musiques sont entraînantes et incitent à la bonne humeur.

  • Scénario 12 /20

    Un des problèmes inhérents à la série des Atelier. Le scénario est trop découpé, peu inventif et s'appuie plutôt sur le côté extravagant de ses personnages que sur la profondeur de son histoire. On s'amusera donc devant les mésaventures de nos héros mais on aura tôt fait de bailler devant la faiblesse de l'intrigue.

Sans bousculer nos acquis, Atelier Iris 3 : Grand Fantasm préfère se lover dans un certain conformisme histoire de rassurer les fans de la première heure. Sans surprise, ce troisième segment ne se distingue pas vraiment de ses prédécesseurs et ce malgré plusieurs petites nouveautés. Pourtant, Gust nous sert une fois de plus un RPG dont la fraîcheur, la candeur et la naïveté résonnent comme autant de qualités face aux scenarii et systèmes de jeu plus ambitieux de la concurrence.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 juin 2007 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 26/06/2007
PlayStation 2 RPG Koei Gust Co. Ltd
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce