Menu
Brothers in Arms DS
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur DS / Brothers in Arms DS sur DS /

Test Brothers in Arms DS sur DS du 11/06/2007

Test : Brothers In Arms DS
DS
Brothers in Arms DS
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 juin 2007 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (63)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Partager sur :

Après une sortie sanglante sur PSP, la série des Brothers In Arms s'attaque désormais à un nouveau support, la petite et inoffensive DS. Un changement de crémerie qui vous vous en doutez, ne va pas sans son lot de modifications, certaines plus significatives que d'autres. L'occasion de voir si les frères d'armes d'Ubisoft ont pris du galon, ou si au contraire, leur désobéissance ne finira pas par les conduire devant la cour martiale.

Brothers In Arms DS

Dernière arrivée dans la course à l'armement que se livraient Medal of Honor et Call Of Duty, la série des Brothers In Arms est parvenue à imposer son style, grâce à un savant mélange d'action à la première personne et de quelques notions de stratégie. En effet, là où les autres FPS basés sur la Seconde Guerre mondiale laissaient le joueur décider seul de l'issue du conflit, Gearbox lui imposait de se servir des talents de ses petits camarades afin de remporter la victoire, sans pour autant perdre de vue l'aspect immersif prôné par la concurrence. C'est donc avec un certain étonnement, et même un étonnement certain, que l'on constate ici la disparition pure et simple de l'aspect stratégique propre à la série. Soyez donc conscients, amis guerriers, que Brothers In Arms DS ne vous permettra pas de contrôler et encore moins de bichonner votre escouade de troufions. Non, c'est de l'action pure et dure qui vous attend, dans la veine des FPS auxquels je faisais référence plus haut. A ceci près que le titre n'est pas à proprement parler un FPS, puisque vous observerez le dos de votre personnage pendant toute l'aventure... Ces modifications de taille étant maintenant tout à fait claires dans l'esprit du lecteur, il est donc temps pour votre humble serviteur de se lancer dans une description plus précise du chaos qui se profile.

Brothers In Arms DS
A peine décollé de son mur, notre soldat déchaîne déjà l'enfer sur ses ennemis.
Une fois la petite cartouche insérée dans votre jolie console rutilante, vous aurez le choix de faire la guerre en solo, au cours de 3 campagnes différentes ou bien de montrer de quel poêle à mazout vous vous chauffez en multijoueur. «Trois campagnes, rien que ça !» vous écriez-vous en étreignant Belzebuth, le Yorkshire nain de la famille. Mais relâchez donc votre prise sur l'innocent canidé et remballez vos postillons, puisqu'en fait, ce n'est qu'un petit total de 16 missions qui vous attendent. Seize missions assez courtes à la difficulté progressive qui vous feront jouer au héros en Normandie, en Tunisie et dans les Ardennes. La durée de vie n'est donc pas le point fort du titre. Et puis, pendant qu'on est en souffrance, sachez d'ores et déjà que le soft ne propose pas de parties online, et que vous devrez vous contenter d'exploser vos proches relations ainsi que le voisin du dessous en match à mort solo ou en équipe. Ouch ! Repartons donc vers le solo. Dans Brothers In Arms DS, les missions n'auront rien de très original pour ceux qui ont déjà tâté du FPS militaire. Nettoyage de places-fortes, progression dans des villages infestés de soldats ennemis, destruction de pièces d'artillerie, marquage de cibles au fumigène pour l'aviation et j'en passe. Quel que soit le type d'objectif, vous ne risquerez guère de vous perdre et d'errer sans fin puisque des flèches vertes serviront à indiquer avec précision l'endroit où vous devez vous rendre. Complétez un objectif, et une nouvelle flèche fera une juste apparition afin de vous guider vers la gloire éternelle. Dans le même ordre d'idée, vos cibles seront signalées par un marqueur rouge (et ce même en vétéran), de sorte qu'il sera difficile de se faire surprendre. De fait, Brothers In Arms DS apparaît comme un titre très linéaire, dans la lignée d'un Medal Of Honor par exemple, mais en plus assisté. Bien sûr, quelques scènes vous feront parfois dévier sensiblement de votre itinéraire, mais dans l'ensemble, l'impression qui se dégage du titre est celle de suivre un long et périlleux couloir.

Brothers In Arms DS
Hiro au volant, pare-chocs dans les dents.
Ce qui reste tout à fait étonnant pour la DS, c'est que ce couloir est tout de même bien rempli par des explosions, de nombreux soldats correctement animés qui s'étripent un peu partout et un paquet de scènes scriptées qui parviennent à entretenir le spectacle de manière fort convaincante. Dès la première mission, vous serez immédiatement plongé dans l'enfer : accroché à un arbre après un saut en parachute, vous disposerez de quelques secondes pour voir des soldats ennemis étriper vos camarades de l'aéroportée, le tout avant qu'un avion ne vienne s'écraser non loin de là et que des collègues n'arrivent pour vous sauver le popotin. Le son n'est pas en reste puisque le tumulte des combats est parfaitement reproduit : cris, ordres (en anglais cependant) et détonations (typiquement françaises elles, j'en mettrais ma main à couper) et même quelques occasionnels battements de coeur lors des accalmies, tout est là pour vous offrir votre dose de guerre auditive. Pour de la DS, la réalisation de Brothers In Arms est donc tout à fait satisfaisante. Certes, on n'atteindra pas la finesse des textures d'un Metroid, mais dans l'ensemble, le travail des développeurs est tout à fait remarquable. Dommage que l'I.A. soit tout à fait exécrable, sans cela, le soft aurait pu être bien plus plaisant.

Brothers In Arms DS
On pourra bien entendu retourner les MG42 contre leurs anciens propriétaires.
Les lecteurs assidus que vous êtes se demandent sans doute pourquoi ce bougre de testeur n'a pas encore parlé du maniement, et bien réjouissez-vous, car le fieffé vaurien va s'y employer dans l'instant. Sachez donc que vous contrôlerez vos déplacements à l'aide de la croix, ou des boutons de gauche pour nos amis les désaxés, qui n'ont donc pas été oubliés. Les boutons de tranche seront, quant à eux, sollicités pour faire feu sur l'adversaire. Et la visée, vous vous en seriez douté, se fera au moyen de l'effilé stylet. Pour changer d'arme (qui ne sont pas très nombreuses puisqu'on n'aura pas le droit de jouer au détrousseur de cadavres), recharger, zoomer ou réaliser quelque action contextuelle, il s'agira de cliquer sur l'icône correspondante. Pour profiter du pouvoir dévastateur des grenades, particulièrement efficaces dans ce jeu, on devra faire glisser son stylet sur une jauge située à droite de l'écran. La caméra changera alors d'angle et vous permettra d'observer vos futures victimes d'en haut, telle Paris Hilton juchée sur ses talons aiguilles. En fonction de votre position sur la jauge, un petit viseur se déplacera sur le terrain et servira à évaluer la distance de votre lancer, pour une précision tout à fait redoutable. Enfin, dernier élément de ce tour d'horizon «maniementesque» : la mise à couvert automatique. Approchez d'un obstacle et votre soldat s'y collera immédiatement, ne se levant que pour faire feu ou pour sauter par-dessus si cela est possible et que vous désirez avancer. Bref, dans l'ensemble le système s'avère tout à fait fonctionnel, et j'irais même jusqu'à dire plutôt confortable, même si on ne coupera pas à quelques petites imprécisions et quelques mises à couvert un peu stupides (se coller à un poteau de 4cm de diamètre offre rarement une protection optimale).

Bref, Brothers In Arms, malgré toute une série de petits défauts, (au rang desquels la durée de vie figure en bonne position) a parfaitement de quoi se poser en référence du jeu de guerre sur DS. Bon, on ne peut pas dire que la concurrence soit particulièrement rude, mais tout de même. Le titre est agréable, et se laisse parcourir avec plaisir, pendant un après-midi...

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Une excellente réalisation qui permet à la DS de vous transporter le temps de quelques heures sur un petit champ de bataille en miniature. L'animation bien que très rapide se montre tout à fait correcte et même occasionnellement bluffante. Le tout dans des niveaux relativement variés et finement détaillés. Le titre parvient même à rester globalement fluide malgré le nombre conséquent d'éléments présents à l'écran.

  • Jouabilité 15 /20

    En terme de maniabilité, il eut été difficile de faire beaucoup mieux puisque la plupart des actions du jeu seront rapidement maîtrisées et facilement mises en oeuvre en combat. On reprochera tout de même l'impossibilité de récupérer des armes sur les défunts, la trop grande rapidité des véhicules (des chars d'assaut dopés ?), et un système de couverture, globalement efficace, mais qui vous amènera parfois dans de drôles de situations. Le véritable problème du jeu est sa grande linéarité, et le syndrome du youpala : son insistance à vous mâcher le travail.

  • Durée de vie 9 /20

    Et là, c'est le drame (je dis ça pour les feignasses qui n'ont pas lu le test concocté avec amour et qui sont directement passées au pavé de notes). Seize missions, assez courtes dont un après-midi de jeu viendra facilement à bout, et ce en incluant la session biscottes et thé de mamie. On pourra certes rejouer toutes ces petites missions en augmentant la difficulté ou même choisir d'affronter des potes, mais cela fait tout de même cher pour si peu.

  • Bande son 16 /20

    Point de musique à se mettre sous le tympan, mais les bruitages et vociférations shakespeariennes des combattants sont dignes d'éloges pour la DS.

  • Scénario /

Brothers In Arms DS est un très bon titre d'action, défoulant, maniable et bien réalisé. L'ennui est qu'on l'aura sans doute trop vite plié et qu'on n'y reviendra pas forcément de si tôt. La balade s'avère en effet trop linéaire, et trop assistée pour ne pas finir par lasser. Attention, le jeu n'est pas facile, mais il eut été plus agréable de nous laisser plus de liberté, plutôt que d'orienter nos moindres faits et gestes à l'aide d'icônes colorées. Autre reproche, plus facile celui-là, le disparition totale de l'aspect tactique prôné par la série. Implémenter un système d'ordres paraît certes un peu utopique, mais les puristes se demanderont peut-être s'ils ne sont pas trompés de série.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 juin 2007 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (63)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 11/06/2007
Nintendo DS FPS Tactique Ubisoft Gearbox Software
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live