Menu
Trioncube
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Trioncube
DS
Trioncube
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 juin 2007 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.3/20
Tous les prix
Prix Support
8.00€ DS
39.34€ DS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Lorsqu'un nouveau puzzle-game nous arrive sur DS, on a plutôt tendance à se frotter les mains en se demandant s'il va réussir à détrôner Meteos et Tetris DS de leur piédestal. De prime abord, Trioncube a tout ce qu'il faut pour nous scotcher des heures durant, avec une simple poignée de blocs qui se battent en duel à l'écran. Mais en creusant un peu, on se rend compte que ses géniteurs ont oublié de lui insuffler la profondeur et la difficulté qui lui auraient permis de se renouveler un minimum.

Trioncube

Trioncube, c'est l'histoire d'un petit personnage au regard perdu qui part au secours d'une princesse à bord de son ami Penko, un vaisseau spatial en forme de pingouin bleu. Ca s'arrête là pour la trame scénaristique, après tout nous sommes dans un simple puzzle-game et mieux vaut sans doute ne pas savoir comment ce point de départ aurait pu dégénérer. Quoi qu'il en soit, ce n'est plus qu'une question de temps avant que le ravisseur n'emporte votre dulcinée aux confins d'une autre galaxie, alors si vous comptez les rattraper, il va falloir donner à Penko suffisamment d'énergie pour en faire une véritable fusée, plus rapide que n'importe quel objet volant de l'espace.

Trioncube
La réaction commence, à vous de la prolonger.
Le concept de Trioncube consiste à tout mettre en oeuvre pour que ce ridicule vaisseau en forme de pingouin atteigne sa destination en un minimum de temps. Chaque partie se déroule donc sous forme d'étapes à franchir dans la limite du chrono, sachant que la distance qui vous sépare de l'objectif est indiquée en permanence dans la partie droite de l'écran. Ce n'est pourtant pas de ce côté-là que vos yeux risquent de se fixer, mais plutôt dans la partie centrale où se joue l'assemblage des blocs. Je vous avouerai que je n'ai pas réellement compris comment le fait de jouer aux LEGO peut se traduire par un gain de vitesse au niveau du vaisseau, mais le problème n'est pas là. La première chose qui nous importe est de comprendre le fonctionnement du système de jeu, ce qui ne nécessite qu'une poignée de secondes. Alors dites-vous bien que si mes explications vous paraissent obscures, tout devient parfaitement limpide dès qu'on a le jeu en main, le gameplay étant plus simple que n'importe quel puzzle-game sorti à ce jour.

Trioncube
Changement de décor. Dommage que les habillages soient si longs à débloquer.
Le soft emprunte d'ailleurs beaucoup d'idées à Tetris, puisque le principe de base consiste à faire tourner des blocs qui tombent à l'écran pour les assembler afin de les faire disparaître définitivement. Ce qui change, c'est la façon dont vous allez faire ces assemblages, mais sachez déjà que la couleur des pièces n'a aucune répercussion sur quoi que ce soit. La disparition d'un groupement n'a lieu que si vous formez des constructions d'un minimum de 3x3 cases, mais celle-ci ne prend effet qu'au bout de plusieurs secondes, un laps de temps à saisir pour greffer davantage de blocs afin de provoquer une réaction en chaîne monumentale. Tout l'intérêt du jeu réside donc bien dans ce système d'explosion à retardement, puisque plus vous arriverez à repousser la disparition des blocs, plus votre vaisseau gagnera de la vitesse et se rapprochera de son objectif. L'idéal étant de se débrouiller pour que la quasi-totalité de l'écran soit remplie de pièces liées entre elles et prêtes à exploser, et qu'il n'y ait plus le moindre espace inoccupé. Vous n'aurez alors pas d'autre choix que d'interrompre volontairement l'enchaînement, afin d'éviter de déborder de l'écran, ce qui provoquerait le game over. Le déluge de monnaie qui s'abat ensuite au moment de l'effacement des blocs vous permet d'évaluer tout de suite l'efficacité de votre action selon que les pièces sont d'or, d'argent ou de bronze.

Trioncube
Le bazar astral provoque l'apparition de blocs parasites.
Notez que la somme acquise de cette façon est conservée après la partie afin que vous puissiez acheter divers bonus comme des skins d'écran supplémentaires (les cockpits) ou de nouveaux effets visuels et sonores. A ce sujet, on peut regretter que ces bonus ne s'acquièrent pas plus rapidement, car n'espérez pas pouvoir acheter le cockpit Xevious simplement en terminant le mode Histoire. Celui-ci ne comporte, de toute façon, que 45 missions à parcourir, chaque étape ne nécessitant généralement pas plus de 30 secondes pour être complétée. C'est bien là l'une des principales faiblesses du titre, une facilité extrême qui achève une durée de vie déjà réduite, le joueur étant stupéfait par l'absence totale de challenge du début à la fin du jeu. Ne comptez pas plus d'un ou deux game over avant de venir à bout du mode Histoire en à peine deux heures, et malheureusement ce ne sont pas non plus les autres modes qui peuvent pallier à ce handicap. Le mode Arcade offre une succession de planètes à traverser avant d'affronter un boss, le mode Infini vous propose un marathon de 99 dimensions successives à franchir, et le mode VS vous invite à affronter la console ou un adversaire humain dans des parties paramétrables. Pourtant, même les changements d'objectifs ne suffisent pas à relancer l'intérêt de Trioncube sur le long terme, puisque la même technique peut s'appliquer tout le temps sans que l'on ait réellement besoin de réfléchir. Les choses se compliquent juste un peu lorsque vous êtes en concurrence avec un adversaire, ou bien lorsque des débris stellaires s'abattent aléatoirement à l'écran pour pourrir votre construction.

Trioncube
La couleur des pièces (or, argent ou bronze) indique l'efficacité de votre action.
Finalement, la seule difficulté du jeu réside dans le fait qu'il faut réussir à oublier les réflexes acquis depuis Tetris pour s'adapter aux règles de Trioncube. Ainsi, il vaut mieux éviter d'accumuler les blocs à l'écran mais au contraire essayer de déclencher le plus tôt possible l'explosion pour profiter du maximum d'espace disponible. Autre exemple, ne pas hésiter à laisser des trous plutôt que de compléter une ligne qui ne sera pas prise en compte dans la réaction en chaîne qui suivra. Pour le reste, tout se fait de manière tellement simple et logique qu'on finit toujours par rattraper des erreurs qui, dans n'importe quel autre puzzle-game, se seraient avérées fatales, ne serait-ce que parce que les formes des blocs sont trop faciles à imbriquer. Dommage que tout ceci sabote complètement l'intérêt du jeu, car en l'absence de challenge, où trouver la motivation pour continuer à jouer ? On peut aussi déplorer la non utilisation de l'écran tactile, même si le problème se situe bien plus en amont. Pour toutes ces raisons, Trioncube est un petit jeu sympathique à découvrir durant une heure ou deux, mais il s'incline par KO devant la concurrence.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    La réalisation graphique est amusante et a du charme, mais l'avarice des concepteurs est telle que vous n'aurez pas droit à plus de deux habillages d'écran différents même après avoir vu les crédits de fin de jeu. Ceux qui en voudront plus devront jouer beaucoup plus longtemps que nécessaire, et tout ça entraîne un manque cruel de renouveau au niveau visuel.

  • Jouabilité 13 /20

    Aucune mise à contribution de l'écran tactile, et un système calqué sur Tetris qui manque de complexité pour réussir à donner un minimum de fil à retordre. Malgré la profusion d'effets à l'écran, les parties restent assez lisibles dans l'ensemble.

  • Durée de vie 5 /20

    45 étapes à franchir en mode Histoire, d'une durée moyenne de 30 secondes chacune. Le challenge est inexistant et les autres modes ne suffisent pas à renouveler l'intérêt du titre à long terme.

  • Bande son 8 /20

    Les musiques ne devraient pas retenir particulièrement votre attention, et leur caractère guilleret pourrait même finir par vous agacer.

  • Scénario /

    -

Trioncube est l'exemple même du puzzle-game au concept inabouti. Réellement amusant dans son principe mais dépourvu de toute difficulté, ce Tetris-like ne vous occupera qu'une heure ou deux avant d'avouer ses limites. Dommage aussi que les concepteurs n'aient pas cherché à utiliser les possibilités tactiles de la console, ni à varier davantage les modes de jeu proposés.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 juin 2007 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.3/20
Mis à jour le 11/06/2007
Nintendo DS Réflexion Puzzle-Game Atari Bandai Namco
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce