Menu
UEFA Champions League 2006-2007
  • Tout support
  • PC
  • 360
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : UEFA Champions League 2006-2007
PSP
UEFA Champions League 2006-2007
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 avril 2007 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Partager sur :

Dans la foulée de versions plus ou moins décevantes, sans surprise tout du moins, UEFA Champion's League PSP s'avance sans grande conviction dans la cour des grands. Un titre qui oublie lui aussi de passer par la case innovation du gameplay et se contente de tout parier sur des modes de jeu qui lui sont exclusifs. On pense notamment aux jongles et à l'épreuve du mur, désormais bien connues des fidèles de la série.

UEFA Champions League 2006-2007

Qui de mieux que les équipes de développement d'EA Sports, spécialistes pour faire monter la sauce et privilégier le côté ambiance spectaculaire des rencontres de football, pour représenter fidèlement la singularité des matchs joués en C1 ? A l'heure actuelle, sans doute personne puisque la marque de fabrique de la série des FIFA (on peut très logiquement considérer ce titre comme un FIFA 07 bis) demeure d'année en année, d'époque en époque, la mise en avant d'une bande-son d'exception, virtuellement la plus proche possible de ce que peuvent ressentir des supporters passionnés dans une enceinte de plusieurs dizaines de milliers de places. A l'aube des premiers constats du dernier tiers de la saison en cours, EA remet donc les petits plats dans les grands pour nous faire vivre la C1 dans son intégralité afin que l'on puisse nous aussi brandir la Coupe aux grandes oreilles, tant convoitée. Licences évidemment à l'appui, le titre se pare de tout ce qui est officiel autour de la compétition, et notamment de son célèbre hymne dont les paroles insistent sur le niveau si relevé de ladite épreuve.

UEFA Champions League 2006-2007
L'actuel meilleur joueur du monde en action.
Vous avez remporté chacune des compétitions de FIFA 07 ou de Coupe du Monde de la FIFA 06 et vous réclamez de nouveaux défis, une nouvelle motivation, un nouveau contenu ? EA le sait et soumet à l'évaluation des habitués du foot vu par sa franchise la plus célèbre, une sorte d'add-on qui se contente de la Ligue des Champions, dans ses moindres détails certes, mais pour un prix clairement exorbitant. Concrètement, en plus de pouvoir participer à une C1 ou jouer un match amical, le joueur a accès à différents modes de jeu annexes dont l'intérêt se veut la plupart du temps limité. Sont au rendez-vous les traditionnels défis (qui consistent à changer le cours de certains matchs de C1 ou ayant un impact sur les clubs qualifiés en C1, comme les rencontres de la dernière journée de certains championnats) et un tout nouveau mode Triplé. Dans celui-ci, l'objectif est de vivre une saison complète mêlant championnat national, coupe nationale et Ligue des Champions. La saison est alors divisée en chapitres et se présente sous la forme d'une quête au triplé inespéré, avec matchs de préparation et rumeurs de transferts faisant le contenu des journaux nationaux. Notez qu'au début de ce mode, nous avons la bonne surprise de revivre les moments forts de la finale de la C1 2006 (Arsenal-Barcelone) modélisés grâce au moteur du jeu. Nous terminerons en citant le mode Entraînement, classique, et le Online, élément désormais indispensable à tout jeu de sport. En terme d'exclusivités, cette version PSP reprend les modes de jeu originaux de FIFA 07 que sont le jonglage et l'épreuve du mur. A eux se joint un quiz dont on voit le bout en quelques minutes seulement, suite à des questions portant sur le poste et la nationalité de certains joueurs, les vainqueurs de la C1, les emblèmes de clubs, les capitaines d'équipes, etc... Enfin, du côté multi, deux joueurs peuvent s'affronter en ad-hoc et infrastructure.

UEFA Champions League 2006-2007
Sur les corners, les gardiens ne font quasiment jamais de bévue.
Comme sur PS2, nous pouvons compter sur un bon petit paquet de championnats européens, tous ceux qui sont proposés dans FIFA 07 en fait : Ligue 1 Orange, Première League, D1 allemande, autrichienne, belge, danoise, écossaise, espagnole, italienne, néerlandaise, norvégienne, polonaise, portugaise, suédoise, suisse et turque. La catégorie Reste de l'Europe est quant à elle composée de douze clubs : l'AEK Athènes, le Chakhtior Donetsk, le CSKA Moscou, le Dinamo Kiev, la Juventus, le Levski Sofia, l'Olympiakos, le Panatinaikos, le Sparta Prague, le Spartak Moscou, et le Steaua Bucarest et Thessaloniki. Dans les options, tout ce qui fait la personnalité d'un FIFA est au rendez-vous : création et modification de joueurs, modification des formations des équipes (dispositifs, mentalités offensives et défensives, choix des tireurs, etc.) avec un éditeur bien présent. Concernant les transferts, la mise à jour du mercato est loin d'être complète et de nombreux transferts intervenus lors du mercato hivernal ont été oubliés. Une base de données globalement satisfaisante, d'autant qu'une quarantaine de stades sont modélisés, dont Felix Bollaert, le stade de Gerland, le Parc des Princes et le Vélodrome pour la France.

UEFA Champions League 2006-2007
La couleur des pelouses est cette saison très étrange. Il ne gèle pas toute l'année messieurs les développeurs.
Sur le terrain et après avoir profité de l'introduction en grandes pompes composée de plans bien connus de la télévision sur fond d'hymne officiel, tout laisse à penser que le gameplay n'a concerné qu'une infime partie du développement du jeu puisque repompé sur celui du grand frère FIFA 07. Dans les points forts, on remarque tout de même une nouvelle très légère progression du réalisme. Les frappes sont moins souvent cadrées, le terrain se remonte plus lentement, les gardiens sortent régulièrement de très gros matchs, les passes en profondeur provoquent moins d'errements douteux dans les défenses adverses, les contacts physiques sont toujours plus présents... Autant de bons côtés qui ne pèsent finalement pas lourds face à de récurrents problèmes en tous genres. Imprécision des commandes, automatisme des passes, répétitivité de l'action, défenses regroupées dans l'axe, manque important d'impact physique des défenseurs au moment d'intervenir, toiles de gardiens (un vrai paradoxe lorsqu'on les voit arrêter des boulets de canon à bout portant), nivellement des gabarits, jeu aérien sans punch, coups francs hasardeux... Notons aussi que les lignes ont tendance à s'étirer, en dépit des réglages opérés dans les options, au moment des contre-attaques durant lesquelles le ou les attaquants se retrouvent seuls face à la défense. S'ajoutent à cela des décisions étranges de la part des arbitres et notamment celles de siffler de plus en plus de fautes même si la précision du tacle ou la virilité de l'intervention ne le justifient pas.

UEFA Champions League 2006-2007
De près comme de loin, il est parfois difficile de reconnaître les joueurs sans s'aider de leur numéro de maillot...
Parallèlement à tout ceci, le titre est assez agréable à jouer et se prend en mains très vite, même si l'on note une augmentation radicale du niveau de difficulté. L'animation gagne petit à petit en fluidité, principalement au moment de la décomposition des mouvements, de moins en moins saccadée. Une animation et un déplacement des joueurs que l'on aurait cependant aimé plus réalistes, puisque les protagonistes ont tendance à rester sur leurs appuis sans trop prendre de risques. A rester également très proches du positionnement de leur poste. Ainsi, vous ne verrez quasiment pas de défenseur venir prêter mains fortes à ses coéquipiers, encore une fois, malgré toutes les options réglables dans les stratégies d'équipe. Un côté stéréotypé, rangé, et finalement très arcade qui illustre vraiment la conception que se fait EA Sports du football. Pour en terminer avec le jeu sans ballon, on ne pourra que pester contre une sélection automatique ou manuelle des joueurs complètement chaotique. Il est parfois impossible de prendre le contrôle du joueur le mieux placé pour intervenir auprès du porteur du ballon. Mais au final, tout ceci n'est pas vraiment surprenant, le gameplay des titres dérivés des FIFA ne fait que trop rarement l'objet d'améliorations et se contente de retranscrire, fidèlement, l'ambiance de la Ligue des Champions dans sa version 2006/2007. A vous d'écrire l'histoire et de décider du nom du successeur au Barça...

Dans l'incapacité de prendre nos propres images, les screens qui ornent cette page nous sont fournis par l'éditeur.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    La seule véritable différence technique avec FIFA 07 réside dans le fait que les vertes pelouses fluo de celui-ci ont laissé la place à une herbe bleue. Etrange. Le reste se contente d'une bonne animation et d'une modélisation finalement correcte des joueurs, mais doit également faire avec un aliasing persistant.

  • Jouabilité 11 /20

    Encore une fois, la PSP éprouve toutes les peines du monde à proposer des axes de direction jouables. Entre les diagonales des croix directionnelles qui fonctionnent mal et le stick analogique extrêmement imprécis, le joueur aura du mal à faire un choix. Le gameplay de fond est quant à lui toujours très arcade et ne connaît pas suffisamment d'évolutions notables. Paradoxalement, les mini-jeux sont prenants et sympathiques.

  • Durée de vie 14 /20

    Malgré un prix abordable et une base de données gonflée, ce titre distraira davantage par les jongles et l'épreuve du mur que par ses matchs de Ligue des Champions. Heureusement, le triplé apporte un peu d'originalité et le multijoueur prolonge le plaisir.

  • Bande son 15 /20

    Si les interventions d'Hervé Mathoux ne manquent pas d'allant, celles de son collègue Franck Sauzée sont trop souvent creuses et sans intérêt. Leur ton n'est cependant pas robotisé et contribue à faire des matchs de véritables retransmissions audio-visuelles de haut niveau. Toutefois, il leur arrive de perdre le fil de la rencontre et de tenir des propos incohérents. On finira par louer les qualités des chants de supporters, un petit régal, tout simplement.

  • Scénario /

Sans doute moins agréable à jouer que sur les autres supports, cette version PSP ne séduira certainement pas énormément de joueurs. Si son contenu tient la route, elle pèche par un gameplay imprécis. Les mini-jeux et le multijoueur seront deux raisons d'y goûter mais pas suffisantes pour y revenir indéfiniment.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 avril 2007 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.2/20
Mis à jour le 13/04/2007
PlayStation Portable Sport Electronic Arts EA Sports
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019