Menu
L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
PC
L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 janvier 2007 à 18:00:00
11/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Partager sur :

Bien connu des amateurs de grandes expéditions en milieu polaire, Nicolas Vanier vient de réaliser l'exploit de franchir pas moins de 8000 km au coeur de la Sibérie avec son traîneau à chiens dans des conditions extrêmes. Une véritable épopée que vous avez peut-être pu suivre au travers du film que son équipe a réalisé pour l'occasion, et que Mindscape nous invite maintenant à vivre par le biais de cette adaptation en jeu vidéo.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile

Sauf erreur de ma part, L'Odyssée Sibérienne est le tout premier titre à s'intéresser à ce sport excentrique que constituent les courses de chiens de traîneaux. La sortie de ce soft est donc déjà une bonne occasion de se familiariser avec l'activité de musher, nom donné à l'homme qui s'occupe de guider son traîneau à travers les contrées du Grand Nord. Après avoir écrit de multiples ouvrages sur le sujet, Nicolas Vanier a souhaité profiter de cette dernière grande expédition pour mettre l'accent sur les aspects les moins évidents du métier de musher. Le jeu vidéo n'insiste donc pas seulement sur l'importance de choisir son itinéraire et de s'occuper des chiens, mais il s'attarde également sur la nécessité de nouer des liens avec les populations locales tout en soulignant les graves problèmes écologiques qui accablent même les territoires les plus reculés de la surface du globe.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
Il est préférable de descendre du traîneau pour guider les chiens afin d'éviter les obstacles dangereux.
L'aventure se déroule donc au coeur de la Sibérie et prend son point de départ au lac Baïkal pour se terminer à Moscou avec pas moins de 8000 km à parcourir dans des conditions extrêmes. Une expédition éprouvante mais néanmoins enrichissante, comme tente de le démontrer le jeu malgré son approche un peu rebutante. Ceux qui s'attendraient à un jeu d'aventure bourré de visuels photo-réalistes risquent en effet d'être déçus de voir que le soft se range clairement du côté de la gestion pure et dure. Qui plus est, la réalisation pauvre et austère ne ressemble pas vraiment aux graphismes que l'on peut découvrir durant les cinématiques, et ce n'est donc pas de ce côté-là que le titre attirera son public.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
Vous aurez souvent recours à la carte pour anticiper les aléas du terrain.
L'idée première de L'Odyssée Sibérienne est plutôt de placer le joueur en situation, à savoir que vous devrez apprendre à gérer correctement votre expédition à partir du matériel et des chiens mis à votre disposition, tout en trouvant la piste la plus sûre dans une nature recelant bon nombre de pièges mortels. La première étape consiste donc à définir son attelage en choisissant un musher fiable, un traîneau rapide ou massif, ainsi que huit chiens parmi ceux qui vous sont proposés. Ces derniers sont directement inspirés de ceux utilisés par Nicolas Vanier pour mener à bien son expédition, et ils possèdent tous un caractère et des talents propres. L'objectif étant d'aller le plus loin possible à défaut d'atteindre Moscou, vous devrez mettre toutes les chances de votre côté pour partir dans les meilleures conditions.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
A vous de trouver les zones où il est possible d'établir un campement.
Une fois le départ lancé, on découvre véritablement à quoi ressemble le soft. Adoptant une perspective en vue de dessus, celui-ci combine la gestion et l'exploration de manière assez intéressante, puisque vous devrez avant tout apprendre à lire l'environnement qui vous entoure pour trouver un chemin fiable. Trois modes de déplacements sont proposés afin que vous puissiez vous adapter à tous les types de situations. Dans les espaces les plus dégagés, la course rapide avec le musher à l'arrière du traîneau est bien sûr la plus appropriée, mais il suffit de s'aventurer sur de la glace ou tout autre territoire accidenté pour devoir descendre du traîneau afin d'aider les chiens à tirer l'attelage par l'avant. Il est même possible de faire un bout de chemin à pied pour se glisser dans des portions de décor plus étroites, ce qui sera utile à maintes reprises.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
Voilà à quoi ressemble l'interface de gestion.
L'essentiel du jeu réside donc déjà dans la difficulté que vous aurez à tracer un parcours viable à travers les obstacles naturels, c'est pourquoi le soft vous donne accès à un plan de chaque zone afin que vous puissiez choisir le meilleur itinéraire à suivre. L'intérêt de la chose est que les environnements sont suffisamment complexes pour offrir plusieurs possibilités selon que vous souhaitiez aller vite au détriment des difficultés ou au contraire prendre une voie plus longue mais plus sûre. Il ne faut d'ailleurs pas se contenter d'aller droit au but mais aussi prendre la peine de repérer la présence des locaux qui seront généralement ravis de vous rencontrer. En cliquant sur ces personnages, vous pourrez souvent vous ravitailler ou obtenir des renseignements utiles sur les aléas du parcours, ce qui mérite bien quelques détours.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
Difficile d'approcher suffisamment les animaux sauvages pour prendre des photos sans se faire dévorer.
La course risque d'ailleurs de devenir le dernier de vos soucis tant vous aurez fort à faire avec la gestion du traîneau. Tout comme leur maître, les chiens s'épuisent rapidement et leur moral baisse à mesure que les difficultés s'enchaînent. Par ailleurs, les réserves médicales et nutritives sont loin d'être inépuisables, d'autant qu'il est obligatoire de trouver un terrain dégagé pour bivouaquer. L'interface complique d'ailleurs inutilement les choses, puisqu'en plus d'être peu lisible et de condenser toutes les informations de manière indigeste, elle est gâchée par une gestion individuelle des chiens qui s'avère laborieuse. Le système choisi est tellement lourd à utiliser qu'on attend le dernier moment pour s'intéresser à eux, alors que les relations avec les chiens sont sans doute l'élément le plus important à prendre en compte dans ce genre d'expédition. L'interface pose également problème lors des déplacements puisque vous ne pouvez tracer que des trajectoires rectilignes en point par point et que l'écran n'affiche que de très courtes distances. La progression étant beaucoup moins facile qu'on pourrait le croire à première vue, ces problèmes de gameplay gâchent grandement le plaisir que l'on peut avoir à explorer les environnements enneigés.

L'Odyssée Sibérienne : Le Rêve Utile
Le jeu vous avertit généralement avant qu'il ne soit trop tard.
La présence d'animaux sauvages à photographier fait heureusement partie des choses vraiment sympathiques que comporte le titre. Ces missions secondaires et facultatives vous incitent en effet à vous aventurer dans les contrées les moins faciles d'accès pour immortaliser les lynx et autres renards polaires menacés d'extinction, au risque de finir dévoré. A vous de trouver comment échapper à leur vigilance pour les photographier de près sans vous faire remarquer. A chaque fin d'étape, le soft se fera un malin plaisir à comparer votre temps avec celui de Nicolas Vanier, même si la chose n'a pas beaucoup de sens. Développé avec peu de moyens, le titre partait d'une très bonne intention mais sa réalisation dépassée et son gameplay poussif entachent beaucoup sa découverte. A conseiller seulement aux plus passionnés.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    En dehors des quelques cinématiques, la réalisation se veut particulièrement austère. Graphiquement complètement dépassé, le soft échoue à nous offrir des paysages dignes de la Sibérie, mais ce n'est pas le plus important pour un jeu de gestion.

  • Jouabilité 9 /20

    Si le concept est intéressant, l'interface n'est vraiment pas au point et ses lourdeurs gâchent le plaisir de jeu. C'est d'autant plus dommage que l'aspect gestion, peu poussé, pourra intéresser même les néophytes séduits par le thème du soft.

  • Durée de vie 12 /20

    L'expédition ne comporte que 5 étapes principales découpées en plusieurs zones, mais la difficulté est au rendez-vous et il se peut que vous soyez obligé de recommencer l'aventure si vous n'avez plus les ressources pour aller jusqu'au bout.

  • Bande son 10 /20

    L'absence de musique a le mérite de renforcer le caractère solitaire de l'expédition, mais l'idéal est de jouer avec la bande originale du premier film Antarctica composée par Vangelis.

  • Scénario /

    -

Première simulation de course en traîneau à chiens sur PC, L'Odyssée Sibérienne est un jeu de gestion qui consiste à s'aventurer le plus loin possible dans le Grand Nord en gérant correctement les conditions physiques et morales du musher et de ses huit chiens. Le soft vous demandera également de deviner les meilleurs itinéraires à suivre dans la taïga et la toundra en privilégiant la vitesse au détriment des risques, ou au contraire en prenant le temps d'explorer les contrées sibériennes pour rencontrer les autochtones et traquer la faune avec votre appareil photo. Un concept intéressant mais desservi par une réalisation désastreuse et une interface de jeu trop approximative pour convaincre un large public.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 janvier 2007 à 18:00:00
11/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.5/20
Mis à jour le 19/01/2007
PC Gestion Mindscape STRASS Productions
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019