Menu
Spider-Man : Bataille pour New York
  • Tout support
  • DS
  • GBA
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Spider-Man : Bataille Pour New York
DS
Spider-Man : Bataille pour New York
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 décembre 2006 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (13)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.7/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Tout le monde a ses petites phobies, affichées ou pas. Certains s'affolent à la vue d'une inoffensive souris, d'autres encore fuient les insectes, les oiseaux ou plus gênant, la Star Academy et les bigorneaux. Si vous ne craignez pas les araignées, Torus Games vous offre une nouvelle occasion de marcher au plafond et de tisser une toile luisante et soyeuse.

Spider-Man : Bataille Pour New York

Dans ces nouvelles aventures de Spiderman, on reprend les bases du dernier épisode sorti sur la petite console de Nintendo. On jouera donc tour à tour Peter Parker dans son costume fait main, et l'ignoble Norman Osborn, alias le Bouffon Vert. Si vous êtes familier de la BD, vous remarquerez immédiatement que ce dernier a subi plusieurs injections de Botox et plusieurs liftings. Disparu le petit bonhomme maigrelet qui semait la terreur sur son disque volant, le Bouffon Vert a maintenant des airs de Hulk, le géant de la même couleur. Les deux ennemis font donc la course à travers la ville, et si la structure reste la même que dans Ultimate Spiderman, le résultat est un tout petit peu moins convaincant.

Spider-Man : Bataille Pour New York
Votre premier duel. Il devrait vous occuper un moment.
Le titre est donc toujours un jeu d'action classique dans lequel il vous faudra distribuer des baffes à des punks dans des bâtiments, des ruelles et sur des toits. Alors que le bouffon vert s'évertue à détruire tout ce qui l'entoure, Peter Parker doit quant à lui sauver les meubles, et ramasser les morceaux. En tant que Spidey, votre objectif principal sera donc de venir en aide aux habitants de New York. L'homme-araignée dispose d'un panel de mouvements appréciable et vous pourrez sans peine le faire frapper, sauter et grimper aux murs comme il se doit. Seule ombre au tableau, vous ne pourrez pas disposer de votre toile légendaire comme bon vous semble. Les développeurs ont jugé bon de limiter le pouvoir de Spidey de s'accrocher au plafond en instituant un système de jauge des plus mal venus. Celle-ci se vide au bout de quatre ou cinq utilisations, ensuite, vous vous écraserez lamentablement sur le sol avec l'élégance d'un parpaing. Il vous faudra donc attendre que votre jauge remonte péniblement, ou bien trouver de trop rares bonus. Un ajout dont on aurait aimé se dispenser. Au rang des petits trucs énervants, on notera que tout comme dans l'épisode précédent sur DS, il vous faudra régulièrement utiliser votre stylet pour des tâches ingrates. Il faudrait vraiment que les développeurs comprennent que même si la console dispose d'un écran tactile, ils ne sont pas obligés de l'utiliser pour des prunes. On ne devrait pas avoir à enlever les mains des boutons pour attraper le stylet et gratter misérablement l'écran pendant quelques secondes. Ca casse le rythme et ça ne sert à rien. En plus, c'est extrêmement pratique dans le métro... Enfin bon, passons. Aux mouvements normaux, s'ajoutent quelques attaques spéciales que vous débloquerez automatiquement en finissant les niveaux. Si je n'ai encore parlé que du héros, le Bouffon Vert n'est pas en reste. Le version chlorophyllée de Norman Osborn est beaucoup plus massive et ne compte pas sur la mobilité pour arriver à ses fins. Il ne peut donc pas se déplacer sur les murs mais peut toutefois s'y accrocher, et ses attaques aux corps-à-corps sont beaucoup plus efficaces que celles de l'araignée. Arme de destruction massive à pattes, il dispose également de la capacité à envoyer des boules de feu de diverses natures. Ainsi, si le gameplay reste fondamentalement le même, les quelques variations apportent des saveurs un peu différentes aux niveaux. La différence entre les deux personnages est tout de même un peu moins nette qu'entre Spidey et Venom dans Ultimate Spiderman.

Spider-Man : Bataille Pour New York
Une très belle utilisation des deux écrans de la console.
Entre deux bagarres, le joueur doit souvent tenter de trouver des interrupteurs ou autres leviers pour parvenir à traverser le niveau et continuer à avancer. Si cela a le mérite de détourner votre attention des combats pendant quelques instants, au bout de trois niveaux, vous en aurez déjà par dessus la tête. On repère la console de sécurité, on matraque l'interrupteur puis on passe au suivant. Heureusement, les développeurs ont eu l'immense bonté d'intégrer une petite icône qui vous indiquera la direction générale de votre prochain objectif. Sans ça, évoluer dans les niveaux s'avérerait un peu trop difficile. Les civils que doit sauver Spiderman sont notamment désignés par un petit symbole sur le bord de l'écran qui s'agrandit plus on s'en approche, ce symbole fait également office de barre de vie et si celle-ci se vide complètement, vous arriverez trop tard pour sauver l'innocente victime. Ne pas sauver un bon citoyen de New York mettra immédiatement fin à la mission. De fait, vous devrez sans doute recommencer plusieurs fois avant d'imprimer dans votre tête les différentes positions des malheureux.

Spider-Man : Bataille Pour New York
Le Bouffon Vert n'est pas contre une petite session d'escalade de temps en temps.
Les niveaux sont assez jolis et lorsque vous arrivez au bout d'un couloir, la caméra changera régulièrement d'angle pour donner l'impression que vous tournez à droite ou à gauche. Si mon explication n'est pas très claire, retenez simplement que si vous avez l'impression de tourner régulièrement, les niveaux n'en sont pas moins très linéaires. La réalisation est de bonne facture, si tant est qu'une facture puisse être bonne. Les personnages principaux bénéficient d'une très bonne animation, ils évoluent de manière relativement naturelle sans cet aspect robotique qu'on retrouve souvent dans ce genre de jeux. Les ennemis sont moins bien traités, surtout ces fantômes ridicules qui sortent de nulle part et qui poussent d'horribles cris Star Académiens. Malgré une certaine linéarité que je mentionnais plus haut, quelques niveaux vous donneront l'occasion d'escalader des immeubles de trois ou quatre étages comme bon vous semblera. Les développeurs ont su donner une ambiance très "comics" à leur bébé, la mise en scène mise est très vivante même si le scénario est squelettique. Les écrans entre missions sont véritablement somptueux et s'agencent comme les pages d'une bonne bande dessinée. Notons l'excellente utilisation des deux écrans pour nous faire admirer des superbes images grand-format. L'impression d'avoir une petite bd dans les mains est saisissante, et en ce sens, Spiderman : Bataille pour New york est une réussite. Alors que la version GBA ponctuait ces scènes de textes, cette version DS est intégralement doublée. Doublages décents pour la plupart, sauf peut-être la voix de Peter Parker, mais là, c'est une question de goût.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    L'animation de Spidey et du Bouffon Vert est exemplaire, ainsi que les écrans fixes somptueux très "comics" qui lient les missions entre elles. Les niveaux sont propres et colorés.

  • Jouabilité 13 /20

    Quasiment identique à celle d'Ultimate Spiderman, la jouabilité offre un résultat assez convaincant. L'utilisation du stylet est complètement superflue voire même agaçante.

  • Durée de vie 9 /20

    Vous viendrez à bout du jeu en un après-midi, même si les boss vous donneront du fil à retordre. Si vous êtes un grand fan de comics, vous prendrez sans doute plaisir à venir contempler à nouveau les superbes illustrations du jeu, d'autant plus que tous les niveaux sont accessibles indépendamment les uns des autres à partir du menu.

  • Bande son 13 /20

    Le doublage français est loin d'être mauvais. Mais les musiques ne se distinguent pas vraiment et les bruitages auraient sans doute gagné à être un peu plus nombreux.

  • Scénario /

Pendant quelques heures, Spiderman, Bataille pour New York est une aventure divertissante, si ce n'est pour l'utilisation débile de l'écran tactile. L'impression de transporter quelques jolies pages de comics dans sa console est agréable. Les fans seront comblés, les joueurs occasionnels sans doute beaucoup moins. Ce Spiderman reste un jeu d'action agréable mais qui n'apporte rien de nouveau à la franchise.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 décembre 2006 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (13)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.7/20
Mis à jour le 18/12/2006
Nintendo DS Action Plate-Forme Activision Torus Games Comics
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : WRC 8 : Un pas de géant à l'horizon ?
    PC - PS4 - SWITCH - ONE
  • Preview : Control : Après 3 heures de jeu, ça plane toujours pour Jesse ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Just Cause 4 - Danger Rising : Toujours plus loin, plus fort, plus vite
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce