Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Cars
Wii

A chaque film de Pixar son adaptation vidéoludique. Cars n'échappe pas à la règle et c'est ainsi que le dernier petit bijou de John Lasseter s'offre une virée sur consoles. Si les versions 128 bits et PC s'en étaient sorties relativement bien, THQ avait déçu son monde avec l'adaptation Xbox 360 réalisée à la va-vite. La version Wii arrive en queue de peloton et le moins qu'on puisse dire est que les développeurs de Incinerator Studios ne se sont vraiment pas foulés une fois encore.

Reprenant plus ou moins l'histoire du film éponyme, le jeu vidéo Cars met en scène le bien nommé Flash Mc Queen, la révélation de la Piston Cup, qui est une fois de plus bien décidé à remporter course sur course jusqu'à la victoire finale. Nous retrouvons donc notre bolide préféré aux abords de la ville de Radiator Springs, seul havre motorisé de la vallée d'Ornament. A partir de là, vous allez devoir converser avec la multitude de voitures qui pullulent dans les environs afin de débloquer des mini-jeux ou des courses qui une fois remportés vous ouvriront la voie à d'autres challenges et ainsi de suite. Votre but ? Faire avancer l'histoire afin que Flash prouve au monde entier qu'il est le véhicule le plus rapide du monde. Reprenant quelques éléments d'un Grand Theft Auto, Cars offre un certaine liberté au joueur qui pourra à sa guise rouler à tombeau ouvert dans de grandes étendues désertiques ou au contraire aller droit au but en enchaînant les défis.

Graphiquement, il ne fallait pas s'attendre à grand chose de plus que sur les autres versions.

Tout commence donc par le choix du mode de jeu : Histoire, Arcade ou Match. Le premier porte bien son nom mais nous y reviendrons un peu plus tard. Le second vous permettra de rejouer aux mini-jeux et courses débloqués durant l'aventure principale alors que le troisième vous proposera exactement la même chose mais en affrontant un ami. Enfin, l'indispensable section Bonus attendra tranquillement que vous veniez lui rendre visite pour obtenir de nouveaux personnages jouables ou pour reluquer dessins, artworks ou vidéos. Mais comment diable obtenir cette manne providentielle ? Tout simplement en dépensant des points bonus récupérés dans le premier mode mentionné plus haut. Ainsi à l'image d'un GTA, vous aurez l'occasion de rouler dans les rues de Radiator Springs, de discuter avec plusieurs véhicules et de débloquer plusieurs objectifs. Si le jeu de Incinerator est bien entendu moins vaste que celui de Rockstar, on retrouve malgré tout une certaine sensation de liberté caractérisée par des balades en dehors de la bourgade. C'est d'ailleurs dommage que nous n'ayons que des environnements désertiques à arpenter (du moins au tout début), ceci ne nous encourageant pas vraiment à sortir des limites du hameau. En somme, on préférera débloquer rapidement tout ce qu'on peut pour faire avancer l'histoire.

Si vous possédez suffisament d'argent, vous pourrez vous tuner.

Ainsi, il convient de scinder en deux les types d'objectifs. D'un côté, nous avons de petits défis pas vraiment passionnants (chercher des cartes postales disséminées à droite, à gauche, pour ne citer que ce dernier) ou des mini-jeux (réveiller des tracteurs sans se faire attraper par une moissonneuse-batteuse, effectuer des dérapages, etc) et de l'autre, des courses se déroulant très souvent sur trois tours durant lesquelles vous affronterez plusieurs véhicules. Retenez que vous devrez aussi courir sur des ovales pendant plus de dix tours. Autant dire que c'est assez gavant, même si les arrêts aux stands seront autant de moyens de participer à d'autres mini-jeux lors des réparations. Cela dit, il est étrange de constater que ces fameux arrêts n'influent pas vraiment sur votre position durant la course, vos adversaires directs s'arrêtant généralement en même temps que vous. Dans tous les cas, la plupart de vos réussites vous ouvriront la voie vers d'autres challenges du même type, certains étant indispensables pour la progression de l'intrigue. Autant dire qu'on se laisse prendre au jeu, même si on ressent indubitablement une lassitude au bout d'un moment, le côté répétitif des courses n'aidant pas vraiment. Pourtant, force est de constater qu'on prend du plaisir à découvrir les différents protagonistes du film qui profitent d'un bon doublage français, différent de celui du métrage. Cependant, vous aurez tout de même la joie d'entendre des voix très connues, celle de Eric Legrand (Seiya dans les Chevaliers du Zodiaque) en tête.

Les contrôles peuvent évoluer suivant les mini-jeux mais c'est assez laborieux dans tous les cas.

Reste la question de la jouabilité. Si elle varie en fonction des mini-jeux et des courses, autant dire que la maniabilité Wii est loin d'être convaincante. Approximative au possible, molle (on a beau pencher la Wiimote à droite à gauche, la voiture tourne péniblement), elle n'offre aucune sensation et rend le jeu bien plus difficile qu'il n'est censé l'être à la base. Très énervant puisqu'on sent bien que le titre a été pensé comme une adaptation désireuse de profiter des possibilités de la console et non pas comme un nouveau jeu à part entière. De plus, l'impression de vitesse est toute relative et on a parfois du mal à ne pas souffler, surtout lorsque les tracés traînent en longueur. En somme, malgré l'univers du film fidèlement retranscrit, sa bonne humeur et surtout son humour, cette adaptation de Cars est loin d'être aussi intéressante que ses homologues. La faute à un gameplay poussif et une absence totale d'ambition dans l'utilisation des Wiimotes et du Nunchaku.

Les notes
  • Graphique 11 /20

    Les environnements désertiques ont tendance à apporter une unité graphique très lassante. La modélisation des caisses est approximative mais on retrouve une grande quantité de personnages issus du long-métrage.

  • Jouabilté 9 /20

    La jouabilité peut varier d'un mini-jeu à l'autre mais globalement, on reste de marbre face à la jouabilité Wii : Manque de vitesse (déjà présent dans les autres versions du titre), déplacements manquant de précision, dérapages peu évidents à réaliser et utilisation peu inspirée de la Wiimote.

  • Duree 11 /20

    Le mode Histoire semble être assez long, du moins si vous le vivez dans son intégralité puisque une seconde version de l'aventure, plus courte, est également proposée. En outre, vous pourrez rejouer aux mini-jeux et courses débloqués dans le mode principal seul ou contre un ami.

  • Son 15 /20

    Les musiques sont éclectiques, gaies, et s'accordent parfaitement avec l'univers du jeu. De plus, un vrai travail a été réalisé sur le doublage français qui, bien que différent de celui du film, n'en est pas moins de qualité.

  • Scénario 11 /20

    On sent rapidement les limitations de ce GTA-like qui aligne avec une précision de métronome des courses et des mini-jeux. L'humour est fidèle à celui du long-métrage et on a le plaisir de faire la rencontre de voitures toutes plus charmantes les unes que les autres.

Alors que Cars avait surpris par bien des aspects sur consoles 128 bits, la version Wii n'offre pas les mêmes sensations. Tout comme la mouture Xbox 360, cette dernière adaptation en date remplit le minimum syndical (l'utilisation de la Wiimote pour contrôler le véhicule) mais la conduite est peu évidente. Au bout du compte, on s'énerve plus qu'on ne s'amuse et on aura tôt fait d'attendre la sortie du film en DVD, beaucoup plus rigolo et immersif que ce produit mal fini.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
12 décembre 2006 à 18:00:00
9/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (14)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9/ 20
Mis à jour le 12/12/2006 Voir l'historique
Wii Course THQ Incinerator Studios Animation + Cinéma
  • Partager cette page :
Cars
PC PS3 360 GBA NGC Mac DS PS2 PSP Wii Xbox
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (9)
  • News (8)
  • Vidéos (5)
  • Images (324)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Cars sur Wii
    -
    WII
Boutique
  • Cars WII
    79.90 € Neuf
    20.00 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.