Runaway 2 : The Dream of the Turtle
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC DS Wii
Test : Runaway 2 : The Dream Of The Turtle
PC
Runaway : The Dream of the Turtle
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 novembre 2006 à 18:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (95)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
9.96€ PC
9.99€ PC
11.65€ DS
14.59€ Wii
17.99€ DS
20.00€ Wii
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

En 2003, le premier Runaway nous demandait si nous étions prêts pour le retour de la grande aventure. Ce jeu sorti de nulle part, si ce n'est de l'imagination fertile d'un trio d'espagnols parfaitement inconnus, marquait effectivement la renaissance du genre. A tel point que nous en sommes aujourd'hui réduits au même sort qu'il y a trois ans : guetter encore une fois le retour de la grande aventure, et donc celui de Runaway. Notre attente touche aujourd'hui à sa fin.

Runaway 2 : The Dream Of The Turtle

Qui pouvait se douter, en voyant Brian Basco dans l'intro de Runaway, que celui-ci deviendrait le nouveau porte-parole de l'aventure graphique ? Qui pouvait sérieusement parier un kopeck sur cet étudiant bien trop propre sur lui et affirmer que ce dernier serait le sauveur du point and click tel qu'on l'a connu dans les années 90 et que l'on n'imaginait plus revoir un jour sur nos PC ? Pas grand monde, il faut l'avouer. Pas même les trois fondateurs de Pendulo Studios, prêts à mettre la clé sous la porte avant que le succès de Runaway ne les rattrape et les pousse à se remettre à la tâche. En 2003, Runaway et son héros improbable ont conquis le coeur des fans d'aventure, il était donc hors de question d'en rester-là, il fallait faire repartir Brian quelque part dans le monde et l'impliquer, lui et sa copine Gina, dans une histoire encore plus folle, plus longue et plus entraînante que la première.

Runaway 2 : The Dream Of The Turtle
Un piège à touriste complètement désert.
La nouvelle aventure démarre alors que Brian et Gina profitent de vacances bien méritées sous le soleil d'Hawaï. Les amoureux décident un matin d'aller visiter les chutes de Tiki. Malheureusement pour eux, l'hydravion censé les conduire sur place n'est plus tout jeune, de même que le pilote de l'appareil qui passe carrément l'arme à gauche en plein vol ! Evidemment, il n'y a qu'un seul parachute à bord, bien trop ancien pour tenter de sauter en tandem. Brian n'hésite donc pas une seconde et se sacrifie en confiant le parachute à Gina avant de la pousser dans le vide. Lui restera dans l'avion jusqu'au crash en pleine jungle. Miraculeusement indemne, Brian devra alors retrouver son amie. Mais comme rien n'est jamais simple dans un jeu d'aventure, il découvrira que Gina est tombée au beau milieu d'un lac, que ce lac est sous haute surveillance militaire et que le colonel responsable de l'opération n'est pas du genre commode. Dans la famille "Gépadbol", je demande Brian...

Runaway 2 : The Dream Of The Turtle
Joshua occupe une place importante dans le scénario.
Runaway 2 reprend à l'identique l'interface ayant servi au premier épisode. Le joueur dirige donc un curseur pour indiquer à Brian où aller, et quoi regarder, prendre ou utiliser. Tout se passe très simplement grâce au clic droit qui permet de faire défiler les actions relatives à chaque objet ou zone de l'écran. Par exemple, en passant le pointeur sur une porte, celui-ci se changera en loupe pour examiner, puis avec un clic droit on le transformera ensuite en main pour signifier que Brian peut tenter de l'ouvrir. Cette icône symbolisera aussi la possibilité de prendre un objet. Et des objets, vous allez en ramasser de toutes sortes au fil des six chapitres qui composent l'aventure. Des choses qui vous paraîtront utiles dès le premier coup d'oeil, d'autres qui le seront moins, mais qui révèleront leur efficacité dans des situations généralement imprévisibles. Runaway 2 - peut-être encore plus que Runaway 1 - s'inscrit dans cette tradition de jeux où les objets ne sont pas nécessairement utilisés pour leur fonction première. Parfois, il faut chercher un peu plus loin et tenter des associations improbables. La méthode ne marche pas à tous les coups, mais s'avère tout de même payante dans bien des situations. Qui penserait par exemple à une pince à cheveux pour bloquer un levier ou à un étui à cigares pour mouler un bâton de craie ?

Runaway 2 : The Dream Of The Turtle
Changement de température pour le quatrième chapitre.
N'allez pas non plus croire que Runaway 2 soit une chasse au trésor permanente car une grande partie des situations devra être débloquée en taillant le bout de gras avec l'incroyable galerie de personnages que Brian croisera. Irrésistibles de drôlerie, les dialogues représentent sans conteste l'une des grandes forces du jeu, ce qui n'empêchera pas de les trouver parfois un peu grossiers. En fait, ils sont juste très bien écrits avec un souci constant de coller le plus possible à la réalité. De cette volonté découle forcément des gros mots par-ci par-là, mais on reste dans le registre du familier, jamais du vulgaire. Et puis, ce que l'on retiendra surtout, outre les vannes, les jeux de mots et les références (télé, ciné...), ce sont les performances d'acteurs livrées par chaque interprète. Les voix collent parfaitement à leur personnage et parviennent à donner vie à ce petit monde animé. Si les fans de la première heure remarqueront que celle de Brian a changé depuis la dernière fois (je les rassure, la nouvelle voix est excellente), les cinéphiles s'amuseront, eux, a repérer à qui appartient telle ou telle voix sur grand écran. Pêle-mêle, on peut entendre parler Josh Harnett, Jack Nicholson, Will Smith ou Cameron Diaz. Tout du moins leurs doublures françaises.

Runaway 2 : The Dream Of The Turtle
Robby a tenu à faire partie de l'aventure Runaway 2.
Parler des voix sans mentionner l'efficacité des bruitages ou des musiques serait criminel tant ils participent aussi à l'ambiance si personnelle de Runaway 2. Du bruit le plus anodin comme celui des pas de Brian dans la neige, au doux craquement plus élaboré d'une coque de vieux galion en mer, on sent que chaque effet a bénéficié du soin le plus total. Même constat pour les musiques bien plus nombreuses et variées que dans le premier volet. La réalisation de Runaway 2 est donc un vrai régal pour les oreilles, et bien sûr, comme l'attestent les images qui ornent cette page, elle l'est également pour les yeux. Le premier volet avait déjà marqué les esprits par son apparence si proche d'un dessin animé, mais ce n'était encore rien par rapport à ce que sa suite nous réservait. Ce deuxième segment va donc encore plus loin en atteignant un niveau largement supérieur à la fois dans la finesse du trait, dans les animations des personnages et dans la profusion d'effets spéciaux qui ne manquent pas de se faire remarquer à chaque tableau. En effet, il y a dans les décors de Runaway 2 un nombre incalculable de petits effets pour rendre les paysages plus vivants (de la neige qui tombe, la mer qui scintille, une caméra de sécurité qui bouge...). Mais le plus impressionnant restent les nombreuses animations de Brian lorsqu'il agit sur son environnement. C'est bien simple, il y a une animation prévue pour chaque action au point que l'aventure de Runaway 2 se joue autant qu'elle se regarde. Notez d'ailleurs que les cinématiques sont plutôt nombreuses elles-aussi, et qu'elles durent généralement longtemps. Je sais que les fans d'aventure sont toujours friands de ce genre de séquences.

Runaway 2 : The Dream Of The Turtle
Le dernier chapitre réserve bien des surprises au niveau du doublage.
Au final, c'est un quasi sans-faute que Runaway 2 réalise. Les seuls points noirs à ce tableau idyllique pourraient être l'incapacité de Brian à courir et les quelques allers-retours parfois nécessaires à la progression. Des petites carences que l'on pardonnera aisément devant l'excellence de tout le reste. Alors juste une pensée comme ça : et si dans quelques années, les joueurs ne parlaient plus d'âge d'or de Lucasarts mais d'âge d'or de Pendulo... Je sais, la comparaison est osée, mais il faut admettre l'évidence : Runaway 2 est le meilleur jeu d'aventure point and click depuis le troisième volet de l'île aux Singes. Le message est suffisamment clair, je pense.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Certains jeux parviennent à sortir des carcans pour proposer un style graphique bien à eux. Runaway fait partie de ceux-là et affirme, grâce à ce second volet, sa patte bien à lui. L'évolution par rapport à l'épisode précédent est flagrante. Plus généreux en détails, Runaway 2 présente aussi plus d'animations et de séquences vidéo. Les références visuelles sont également très nombreuses. En cherchant bien, on trouvera même le logo de Lucasarts caché quelque part. Un clin d'oeil parmi d'autres.

  • Jouabilité 16 /20

    Rien ne change à ce niveau et c'est tant mieux car l'interface de Runaway est tout ce qu'il y a de plus simple à appréhender.

  • Durée de vie 15 /20

    Pour le genre, on peut dire que Runaway 2 est plutôt long. Le jeu se compose ainsi de six chapitres, de tailles inégales c'est vrai, mais tous capables de vous faire tourner un moment avant de trouver comment se débloquer.

  • Bande son 19 /20

    Déjà parfaite dans le premier épisode, la bande-son du second est encore plus que parfaite. Comment est-ce possible ? Tout simplement grâce à un casting de voix toujours aussi efficace et inspiré, à des bruitages au top mais surtout à des musiques plus nombreuses et variées.

  • Scénario 16 /20

    L'aventure de Runaway 1 de Brian et Gina tendait vers le mystique, celle-ci dévie plutôt vers la science-fiction. Joshua, le scientifique fou du premier, revient et occupe l'un des rôles-clés. Ce dernier vous entraînera dans une folle histoire qui vous conduira d'Hawaï à l'Alaska puis en pleine mer à la recherche d'un galion coulé. L'humour est encore au rendez-vous, et les références fusent que ce soit par rapport à des films, des livres, ou même d'autres jeux vidéo.

Du début à la fin, Pendulo Studios maîtrise son sujet. Clairement, Runaway 2 surpasse son prédécesseur à tous les niveaux et s'impose comme la nouvelle référence du genre. Drôle, joliment réalisée et bourrée de références en tout genre, voilà bien la suite que les fans d'aventure graphique attendaient. On en veut encore !

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 novembre 2006 à 18:00:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (95)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
9.96€ PC
9.99€ PC
11.65€ DS
14.59€ Wii
17.99€ DS
20.00€ Wii
Voir toutes les offres
Mis à jour le 16/11/2006
PC Aventure Point'n Click Pendulo Studios Focus
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Last Day of June, une superbe fable moderne sur l'amour et la perte
    PC - PS4
  • Aperçu : Fable Fortune : Assez solide pour concurrencer Hearthstone ?
    PC - ONE - IOS - ANDROID
  • Aperçu : XCOM 2 : War of the Chosen - Une extension indispensable ?
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce