Menu
Super-Bikes Riding Challenge
  • Tout support
  • PC
  • DS
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Super-Bikes Riding Challenge
PC
Super-Bikes Riding Challenge
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 novembre 2006 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Tous les prix
Prix Support
24.00€ PC
26.00€ PC
39.90€ PS2
39.90€ PS2
Voir toutes les offres
Partager sur :

Ceux qui ont apprécié SCAR et plus récemment Evolution GT mais qui pbébiscitent davantage la conduite sur deux roues seront ravis d'apprendre que le pendant de ces deux titres débarque dans sa version Moto. Certes, Black Bean et Milestone n'ont pas fait la pub de leur titre en faisant ce parallèle mais quelques heures de jeu suffisent à reconnaître la patte du duo, s'appuyant une nouvelle fois sur des idées maison qui n'avaient pourtant pas réussi à convaincre.

Super-Bikes Riding Challenge

Comme avant les premiers tours de roues de n'importe quel nouveau jeu de courses, auto ou moto, la question que l'on se pose est : arcade ou simulation ? Eh bien ni l'un ni l'autre ou plutôt les deux pour ce Super-Bikes Riding Challenge. Offrant un pilotage assez réaliste basé sur un comportement logiquement capricieux de la moto et sur l'association entre le pilote et sa monture, il s'avère très limité en terme de réglages et de possibilités hors course. Un titre qui n'est donc pas sans rappeler le récent Evolution GT, essai loupé par les développeurs de chez Milestone pour la bonne et simple raison qu'il reprenait à peu de choses près les mêmes originalités de SCAR, qui du coup, n'en n'étaient plus. C'est un peu le même sentiment qui prédomine après avoir fait le tour de ce qui compose cette simu-arcade de motos. La comparaison peut être poussée jusque dans les menus et les modes de jeu, inhibant net l'effet de surprise qui aurait pu prendre le dessus. Pourtant, ce jeu-là possède un certain pouvoir de séduction et profite d'une concurrence timide pour attirer notre attention.

Super-Bikes Riding Challenge
Graphiquement, le jeu n'impressionne pas mais est tout à fait au niveau.
Très basique dans son contenu, Super-Bikes Riding Challenge peut être parcouru de deux manières. En choisissant de débuter par le mode classique ou en embrassant directement une carrière de pilote comprenant une courbe de progression à l'instar de ce qu'on a vu dans Evolution GT. Le premier vous propulse dans de simples courses après avoir appris les manoeuvres de base (mais vraiment de base) dans une école de pilotage. La saison se fait à travers de mini-championnats de quelques courses où chaque événement est indépendant et où seuls les modèles de certaines marques peuvent courir. Rien d'original donc. La carrière de son côté, prend en compte davantage de facteurs et notamment ceux qui concernent l'évolution du pilote. Au fur et à mesure des victoires, vous le faites progresser dans de nombreux domaines en répartissant les points engrangés dans chacune des aptitudes suivantes : capacité à prendre les virages, à accélérer et à freiner au bon moment, à intimider ses adversaires, à profiter de l'aspiration, à savoir chuter pour ne pas se faire mal et enfin sa détermination. En parallèle, des défis sont organisés et permettent d'améliorer ses compétences dans chacun de ces critères-là. Le gain de talents n'est pas la seule récompense des victoires puisque des équipements (casque, gants, combinaison, renfort dorsal et bottes) sont à débloquer, tout comme de nombreuses motos issues de différentes marques : Benelli, Cagiva, Ducati, Ghezzi-Biran, Combat, Honda, Kawasaki, Magni, MV Agusta, Suzuki, Triumph, Voxan et Yamaha.

Super-Bikes Riding Challenge
Les motos bénéficient d'un soin appréciable dans leur modélisation.
Une fois sur la piste et après avoir paramétré deux ou trois bricoles (les aides au niveau de la traction et du freinage, la posture du pilote et le passage des vitesses manuel ou automatique ainsi que le couplage ou non des freins), on doit faire face à une certaine instabilité de la moto. En plus de devoir doser l'accélération et le freinage comme il se doit, il faut veiller à ce que le poids du pilote soit bien réparti, que ce soit en se penchant en avant pour gagner en aérodynamisme ou au contraire, en se redressant pour accentuer la perte de vitesse au moment du freinage. Si les motos ne subissent aucun dégât, le pilote possède une jauge de blessure qui se vide à mesure des chutes. Une fois vide, elle nous contraint à abandonner. Afin que ce genre de mésaventure ne soit pas récurrente, il est impératif de veiller à ce que la compétence "contrôle chute" évolue rapidement. L'ombre d'Evolution GT plane par la présence d'une jauge de concentration, qui diminue singulièrement si l'on est suivi de près par un concurrent, ce qui pourra entraîner une déstabilisation du pilote découlant elle-même sur une erreur plus ou moins importante en fonction de notre capacité à l'anticiper. Bien sûr, cela marche dans les deux sens et s'approcher au maximum d'une moto adversaire poussera son pilote à la faute. L'aspiration occupe elle aussi une place privilégiée mais se veut beaucoup moins exagérée et du coup plus réaliste que dans Evolution GT.

Super-Bikes Riding Challenge
La vue bulle est immersive et parfaitement jouable.
De son côté, l'IA nous fait la bonne surprise de commettre quelques fautes et de ne pas emprunter systématiquement la trajectoire idéale. Un constat positif puisque cette irrégularité rend les dépassements plus compliqués et intéressants, d'autant qu'à la moindre touchette, vous finirez le nez dans l'herbe ou pire sur le goudron. Le jeu jouit de quatre vues différentes. Deux extérieures, une bulle et une ras le bitume. La vue bulle est très immersive et sera populaire auprès des aficionados de réalisme grâce à la présence du compte-tours et du compteur de vitesse. Notez également une appréciable variété des courses, se déroulant tantôt en ville, tantôt sur circuit. Vous pourrez donc démontrer que vous êtes le meilleur sur les tracés de Assen, Laguna Seca, Hockenheim, Donington, Albacete, Barcelone ou Valence et dans des décors un peu plus fouillés que proposent les villes de Berlin ou de Londres et les routes plus communes trouvées dans les Alpes, en Corse ou sur la Côte d'Azur. Quoi qu'il en soit, s'il est difficile de s'enthousiasmer pour un tel titre, il serait dommage de lui tourner le dos. N'apportant rien de nouveau, il parvient toutefois à se rapprocher légèrement d'un pilotage réaliste en choisissant de privilégier les capacités du pilote à celles de la moto puisque les concurrents utilisent des bécanes identiques aux nôtres. Le multijoueur vient booster une durée de vie un peu limite en s'appuyant sur des courses classiques mais toutefois intéressantes puisque certaines d'entre-elles se courent sous forme de tournoi. Un titre timide mais intéressant.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Les motos sont plutôt bien réalisées mais l'impression qu'elles ne collent pas à la route pourra surprendre dans un premier temps. Techniquement, le jeu n'a rien d'impressionnant mais se situe tout de même à un niveau correct grâce à des tracés fidèles et des décors variés.

  • Jouabilité 13 /20

    Le gameplay est plutôt pointilleux et nécessitera un vrai temps d'adaptation que les écoles de conduite ne nous fournissent pas vraiment. L'IA étant plutôt performant, chuter vous fermera quasiment les portes de la victoire. Le jeu se prend assez rapidement en mains à partir du moment où l'on se concentre davantage sur la position du pilote que sur les performances de sa moto. Le problème est que le fun n'est pas toujours au rendez-vous.

  • Durée de vie 11 /20

    On voit le bout du jeu très rapidement. Les quarante motos et la trentaine de circuits ont bien du mal à nous passionner très longtemps. Dommage qu'il n'existe pas de multijoueur online.

  • Bande son 13 /20

    Les sonorités des moteurs permettent de reconnaître assez facilement le type de moto utilisé. Les musiques choisies collent bien à l'ambiance. C'est donc satisfaisant sans être renversant.

  • Scénario /

Super-Bikes Riding Challenge a quelques atouts de son côté : comportement assez réaliste de la moto, évolution progressive du pilote, diversité des tracés. D'un autre côté, il a bien du mal à passer de distrayant à passionnant, la faute à un choix peu original de la part des développeurs de reprendre beaucoup du contenu d'Evolution GT.

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 novembre 2006 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (9)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Mis à jour le 03/11/2006
PC Course Milestone Black Bean
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Samurai Shodown : retour en force pour les fines lames de SNK
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce