Menu
Neverwinter Nights 2
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Neverwinter Nights 2
PC
Neverwinter Nights 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 octobre 2006 à 18:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (132)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Partager sur :

Il est enfin là. Attendu par beaucoup d'amateurs de jeux de rôle heroic fantasy, Neverwinter Nights 2 compte bien reprendre ce qui a fait le succès de son aîné (son éditeur de modules et son mode multijoueur) en corrigeant ce qui avait été largement décrié par les fans, c'est-à-dire la qualité assez moyenne de sa campagne officielle qui, il faut bien l'avouer, était nettement en deçà d'autres titres utilisant la licence Donjons et Dragons, j'ai nommé les deux Baldur's Gate et Planescape Torment. Voyons donc ce qu'il en est réellement.

Neverwinter Nights 2

L'histoire de la campagne solo officielle (qui, soit dit en passant, est aussi jouable à 4 joueurs en coopératif) débute dans le petit village de Port-Nuit, dans la région de la Côte des Epées, au nord des Royaumes Oubliés. Un soir, des lamelins (créatures extraplanaires) attaquèrent le village. Ils y cherchaient un mystérieux fragment. Pour en savoir plus sur cet étrange artefact et éviter qu'il ne tombe en de mauvaises mains, vous allez être envoyé dans la grande ville de Padhiver pour mener l'enquête. En chemin, vous rencontrerez des personnages non joueurs qui vous donneront différentes quêtes annexes vous permettant d'accumuler de l'expérience, des objets et de l'or. Les quêtes en question sont meilleures que celles de Neverwinter Nights premier du nom, mais il est à déplorer que les dialogues soient assez peu imaginatifs et restent assez basiques. C'est un détail certes, mais un détail qui, face à des jeux plus anciens et pourtant plus profonds sur le plan de la psychologie des personnages (tels que Planescape Torment) déçoit un tantinet, même si un effort certain a été fait depuis le premier volet de NWN.

Neverwinter Nights 2
Début de l'aventure dans le village de Port-Nuit.
Les développeurs de Neverwinter Nights 2 se sont un peu inspirés de Baldur's Gate 2 et laissent la possibilité au joueur de choisir le lieu où il veut se rendre via une carte du monde. On peut ainsi revenir sur ses pas en cliquant directement sur la zone que l'on veut visiter. La manière de débloquer de nouveaux lieux est classique mais donne hélas un côté linéaire prononcé. Ainsi, la plupart du temps il n'est pas question d'aller à la limite d'une zone pour débloquer les niveaux voisins. Ce sont les PNJ qui notent sur votre carte les lieux où vous devez vous rendre pour accomplir telle ou telle quête. Entre chaque zone et à chaque fois que vous entrez dans un bâtiment, vous aurez droit à des écrans de chargement un peu longuets qui, il faut bien l'avouer, hachent le rythme des parties. Pour venir à bout des nombreux dangers qui vous guettent, trois personnages pourront se joindre à vous. Et vous avez intérêt à former un groupe homogène si vous voulez vous en sortir. Le plus efficace est d'avoir des membres complémentaires : guerrier, jeteur de sorts, voleur et soigneur.

Neverwinter Nights 2
Désormais, certains dialogues se présentent sous la forme de cinématiques.
En ce qui concerne votre avatar, vous pourrez soit en choisir un tout prêt, mais le plus intéressant est évidement de le créer soi-même. Dans ce cas, vous choisissez son nom, son sexe, son apparence mais surtout ses caractéristiques. Et là, on peut dire que le choix est vaste. Tout d'abord au niveau des races. Il en existe huit de base (nain, elfe, gnome, halfelin, demi-elfe, demi-orque, humain et planaire), mais pour la plupart, il faut sélectionner une sous-race. Par exemple, pour les elfes, vous pouvez incarner un elfe des bois, de la lune, noir ou du soleil et chacun a des spécificités. Par exemple, l'elfe de la lune a un bonus de 2 en dextérité et un malus de 2 en constitution alors que l'elfe noir a un bonus de 2 en dextérité, intelligence et charisme mais a une pénalité de 2 en constitution. Ce dernier dispose aussi de compétences de classes exclusives comme la résistance à la magie et la détection de l'invisibilité. Tous ces bonus font de lui un personnage puissant et pour équilibrer les choses, les développeurs ont fait en sorte qu'il progresse plus lentement. Certaines sous-classes doivent de ce fait engranger plus de points d'expérience que les autres pour monter de niveau.

Neverwinter Nights 2
La carte des lieux vous permet de choisir la zone que vous souhaitez visiter.
Pour ce qui est des métiers, le choix se fait entre douze classes de base que l'on peut choisir dès le départ. Mais il existe dix-sept classes dites "de prestige" que l'on ne peut sélectionner que lorsque notre personnage a rempli certaines caractéristiques. Par exemple, pour être protecteur nain, il faut jouer avec un nain (logique), mais aussi être d'alignement loyal, avoir un bonus de base à l'attaque de +7 et avoir les dons d'esquive et de robustesse. Dès la création du personnage, il vaut donc mieux se préoccuper des conditions que l'on doit remplir pour atteindre la classe de prestige de son choix. Une fois que vous avez choisi la classe et la race de votre avatar, il vous faudra vous préoccuper de ses caractéristiques et répartir un certain nombre de points entre plusieurs paramètres qui vont influer directement sur l'efficacité de votre petit protégé : force, dextérité, constitution, intelligence, sagesse et charisme. Ensuite, ce sera les dons que vous devrez choisir. Ceux-ci peuvent être de différents ordres : discrétion, diplomatie, premiers secours... Au fil de vos gains de niveaux vous gagnerez de nouveaux points de dons que vous pourrez répartir pour améliorer votre personnage et vous recevrez même un point de caractéristique tous les quatre niveaux. C'est l'une des très grandes forces de Neverwinter Nights 2 : la grande liberté qu'il laisse au joueur au niveau de l'évolution de son personnage, si bien qu'il n'y aura jamais deux individus totalement identiques.

Neverwinter Nights 2
L'interface est personnalisable (en XML).
Nous n'avons pas encore parlé de l'alignement, et pourtant, c'est tout aussi important que les caractéristiques de base puisque cela détermine la façon de penser de votre avatar. Allez-vous jouer un défenseur de la veuve et de l'orphelin ? Quelqu'un de mauvais qui ne pense qu'à faire le mal ? Ou encore une personne qui ne soucie que de son profit personnel ? Ce sera à vous de choisir dès le début de l'aventure. Mais attention, car au fil de la partie, vos actes peuvent être en contradiction avec ce que vous avez déclaré au départ. Imaginez par exemple qu'un personnage loyal bon tue des innocents : il va alors sombrer dans le côté obscur de la force et cela peut avoir des conséquences, comme pour les paladins par exemple qui perdront certains de leurs pouvoirs divins s'ils suivent la voie du mal. Neverwinter Nights 2 vous laisse véritablement la possibilité de jouer un personnage bon ou mauvais et l'aventure ne sera pas identique. Ainsi, les compagnons qui se joignent à vous ne seront pas les mêmes car eux aussi ont leur alignement et ils pourront même vous quitter si votre façon de penser est trop éloignée de la leur. Les quêtes elles-mêmes varieront. Prenons un exemple. Une fois arrivé dans la ville de Padhiver, il vous faudra accéder à un quartier qui est fermé. Pour y aller, deux possibilités s'offrent à vous : servir la garde ou les malfrats du coin. Si vous faites le premier choix, il va falloir lutter contre le mal alors que si vous vous alliez avec les bandits, vos activités seront nettement plus contestables. Bref, il vaudra mieux faire la campagne officielle deux fois au moins si vous voulez voir les différentes voies qui s'offrent à vous.

Neverwinter Nights 2
Certains effets sont réussis.
Du côté du système de combat, le jeu utilise les règles de Donjons et Dragons 3.5. Il semble nécessaire de le détailler un peu puisqu'il est assez particulier, surtout pour ceux qui ne sont pas familiers avec D&D. Les batailles de Neverwinter Nights 2 utilisent un système hybride entre le temps réel et le tour par tour. En fait, sous des apparences de temps réel, le jeu est fondé sur du tour par tour. Ainsi, le rythme est assez lent puisque décomposé en rounds de six secondes chacun. Vos personnages et les ennemis peuvent faire un certain nombre d'actions pendant chaque round. Cela dépend de leurs compétences, mais aussi des armes qu'ils portent. Pour bien jouer, il est nécessaire de mettre la pause et de choisir posément la tactique à adopter, la compétence à déclencher ou l'item à utiliser. Pour cela, vous pouvez cliquer sur les sorts ou objets à utiliser et ceux-ci iront illico dans une sorte de liste d'attente en haut de l'écran et se déclencheront à tour de rôle. Vous pouvez le faire pour votre avatar, mais aussi pour les trois autres personnages. Si vous voulez vous concentrer sur un seul personnage, l'IA prendra le relais et gérera les autres membres du groupe en fonction du comportement que vous aurez paramétré (utilisation plus ou moins fréquente de la magie...). Globalement, l'IA s'en sort plutôt bien, hormis dans certains décors intérieurs où elle semble avoir du mal à attaquer correctement les adversaires. Pour y remédier, vous pouvez activer le mode "marionnette". L'IA ne prendra alors aucune initiative et ce sera à vous de gérer les quatre membres de votre groupe. Utile pour ceux qui veulent garder la maîtrise des objets utilisés et des sorts dépensés.

Neverwinter Nights 2
Mon groupe au grand complet.
Une des nouveautés de ce second volet, c'est l'apparition de l'artisanat. Certains dons que vous pouvez choisir vous donnent ainsi la possibilité de créer de l'équipement pour votre personnage (armes, armures...). Pour cela, il faut avoir la recette correspondante et les matières premières. Si votre niveau en artisanat est suffisant, la réussite est obligatoire. Autre nouveauté de Neverwinter Nights 2, la possibilité pour votre héros d'avoir une forteresse. Au cours de la campagne solo, vous pourrez en effet diriger une sorte de base arrière à laquelle vous pourrez ajouter différentes améliorations en apportant diverses constructions. Mais le principal point fort du jeu reste, comme c'était le cas dans le premier volet, le puissant éditeur qui vous permettra de créer vos propres aventures (appelées modules) et de les échanger sur le net. Il est relativement facile à utiliser et tout en français, ce qui est plutôt rare et qui mérite d'être souligné. Encore mieux, vous pouvez vous prendre pour un véritable maître du jeu en créant un serveur et en conviant des joueurs du monde entier à participer à votre propre partie. Hélas, il s'avère que la taille des modules persistants est réduite de manière drastique comparé au premier volet à cause d'une optimisation plus que douteuse qui fait qu'il est quasiment impossible de jouer sur des zones comportant plus d'une douzaines de maps et faisant entrer en jeu plus de 20 ou 30 joueurs. Le multijoueur, même s'il ne permet pas des parties de grande ampleur, reste néanmoins sympathique et rallonge considérablement la durée de vie de Neverwinter Nights 2.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Les textures sont détaillées, les effets de lumières réussis et certains sorts sont spectaculaires. Hélas, le design est sans grande originalité ce qui fait que le jeu manque un peu de personnalité sur le plan graphique. En outre, des possibilités de personnalisation plus poussées de l'apparence de notre personnage (taille du nez, corpulence...) et une meilleure optimisation du moteur 3D n'auraient pas été superflues.

  • Jouabilité 16 /20

    Le système de combat profite vraiment des règles D&D 3.5 : les batailles sont tactiques puisqu'elles demandent véritablement d'utiliser au mieux ses compétences et ses items pour venir à bout des adversaires les plus récalcitrants. Globalement, l'interface est pratique mais elle a aussi quelques défauts tels que l'impossibilité d'ouvrir deux fenêtres d'objets simultanément ce qui aurait pourtant été utile pour comparer les caractéristiques de deux armes. En outre, à l'heure des titres sans aucun loading, les chargements incessants entre les zones hachent un peu le rythme des parties.

  • Durée de vie 18 /20

    La campagne officielle vous prendra déjà quelques dizaines d'heures, mais c'est surtout l'éditeur et le mode multijoueur qui sont les principaux atouts de Neverwinter Nights 2 et qui permettent de s'adonner à des parties personnalisées à l'extrême.

  • Bande son 16 /20

    La musique est très sympathique, les bruitages sont réussis (certains effets rappellent d'ailleurs ceux de Baldur's Gate 2) et les doublages français sont convaincants. On notera néanmoins que de rares remarques que prononcent les PNJ sont restées en anglais. C'est néanmoins sans conséquence sur la compréhension de l'histoire car tous les textes sont bien en français.

  • Scénario 16 /20

    La campagne officielle est bien plus convaincante que celle de Neverwinter Nights premier du nom du point de vue scénaristique. Reste que l'on est toujours en deçà d'un Baldur's Gate ou d'un Planescape Torment à cause de dialogues assez basiques et d'une plus grande linéarité. On suit néanmoins cette aventure avec un grand plaisir et après tout, c'est bien ce qui compte.

Les développeurs nous avaient promis une campagne officielle de très haut vol mais celle-ci est globalement inférieure à celle des deux Baldur's Gate qui restent les références du genre. Cependant, il ne faut pas bouder notre plaisir car le titre est très bon. Le système de combat et de progression des personnages est intéressant grâce à l'apport des règles D&D 3.5, quant à l'éditeur de modules, il permettra aux plus patients d'entre vous de créer leurs propres campagnes et de les proposer sur le net. Cela donne des parties en multijoueur très plaisantes et c'est cet aspect qui fait que Neverwinter Nights 2 a une durée de vie colossale.

Profil de superpanda
L'avis de superpanda
MP
Journaliste jeuxvideo.com
31 octobre 2006 à 18:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (132)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.4/20
Mis à jour le 31/10/2006
PC RPG Atari Obsidian
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020